Expatriation

Quels sont les droits d'un handicapé ? Que peut-on faire pour se simplifier la vie ?
Règles du forum
Le caractère sérieux de cette section du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Simoz
Habitué(e)
Messages : 26
Inscription : 30 janv. 2018, 12:29
Ville de résidence : Paris
Contact :

Expatriation

Message non lu par Simoz » 13 févr. 2020, 20:58

Bonjour à tous !
Je viens vers vous car dans quelques mois je pars vivre en Espagne et je me demandais si par hasard quelqu'un d'entre vous aurait déjà vécu une expatriation avec la SEP ( ou quelconque maladie )

Je me pose pleins de questions concernant la prise en charge, mon ALD ici en France à 100%, mon dossier de la MDPH , je n'ai pas d'aides, cependant j'ai une carte de priorité et de stationnement.

Je vais bénéficier de la mutuelle de mon conjoint qui lui est espagnol.

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Passionné(e)
Messages : 1556
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Expatriation

Message non lu par Nostromo » 13 févr. 2020, 21:13

Salut Simoz,

J’ai quitté Paris pour Londres un peu moins de deux ans après mon diagnostic (cf. ma présentation). Je bénéficiais d’une excellente mutuelle, qui en gros payait tous les frais médicaux les yeux fermés et sans poser de question, mais je n’en ai jamais profité, sauf une fois pour aller voir un kador de la neurologie qui ne m’a finalement été d’aucune aide.

Je n’avais pas fait d’ALD en France avant de partir, ni quoi que ce soit de ce genre. Mais je ne prenais pas de traitement, je crois que l’ALD se justifie surtout si tu es sous traitement et là dessus, je ne peux donc pas t’aider...

Je crois que ce qui compte avant tout est de vivre, vivre vraiment, et une expatriation fait partie de ces choses qui te font te sentir vraiment vivant. Mais au delà, cela dépend beaucoup de l’évolution de la maladie, si elle te fout la paix ou pas...

Beau projet que le tien en tout cas :).

Au plaisir de te lire,

Jean-Philippe.
sep récurrente-rémittente depuis 1993, diagnostiquée en 1995.

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 7238
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Expatriation

Message non lu par Bashogun » 14 févr. 2020, 08:34

Bonjour Simoz,

c'est un beau projet que de partir vers d'autres horizons.
Si j'ai bien compris, si tu travailles dans le pays d'accueil, tu perds le bénéfice de la sécu française et dois t'affilier à la Sécu locale, espagnole donc.
Je ne sais quelles sont les règles et les droits en Espagne, qui peuvent être très différentes.
https://www.service-public.fr/particuli ... roits/F407

Regarde :
- ce qui concerne la CFE (Caisse des Français de l'Etranger)
- ce que reconnaît et couvre la sécu espagnole
- tous les documents de la sécu française qui pourraient t'être nécessaires pour la sécu espagnole.

Désolé de ne pouvoir t'en dire plus.

Bien à toi.
_________________
Sep rémittente diagnostiquée en sept 2011, premiers symptômes en 2008, voire 2005
Sep secondaire progressive depuis 2016, diagnostiquée en février 2019

Simoz
Habitué(e)
Messages : 26
Inscription : 30 janv. 2018, 12:29
Ville de résidence : Paris
Contact :

Re: Expatriation

Message non lu par Simoz » 14 févr. 2020, 12:07

Merci pour vos réponses !

Et oui, malheureusement la maladie ne me laisse pas tranquille, j'ai des difficultés à la marche et cela entraîne au quotidien plein de conséquences.

Je viens ici pour lire des témoignages d'expat avec la maladie.
Nostromo, c'est super que tu aies pu vivre une expat en étant tranquille à ce niveau ! Comment ça s'est passé pour toi, pourquoi n'es-tu pas resté si ce n'est pas indiscret ?

Bashogun, merci pour le lien ! J'ai la chance de ne pas partir seul dans l'inconnu, mon conjoint est espagnol et ça facilite grandement tout un tas de choses, administrativement parlant.

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Passionné(e)
Messages : 1556
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Expatriation

Message non lu par Nostromo » 14 févr. 2020, 13:22

Salut Simoz,
Simoz a écrit :Nostromo, c'est super que tu aies pu vivre une expat en étant tranquille à ce niveau ! Comment ça s'est passé pour toi, pourquoi n'es-tu pas resté si ce n'est pas indiscret ?
Pourquoi je ne suis pas resté... où :) ?

Mes parents habitent à Grenoble ; ceux de mon épouse sont originaires du Chablais français (Evian, Thonon-les-Bains...). Malgré cette apparente proximité, c'est à Nantes que ma femme et moi nous sommes rencontrés. Après nos études, nous avons tous les deux trouvé du travail à Paris. Puis la sep est apparue, et une apparition sous une forme plutôt violente ; une fois le diagnostic posé (fin 1995) il m'est, à tort ou à raison, rapidement apparu que la vie parisienne si stressée n'apportait rien de bon, si ce n'est les meilleurs neurologues, à cette situation. Ca, c'est la raison pour laquelle je me suis rapidement fait la malle de Paris (août 1997), direction Londres, ma femme ayant rapidement réussi à trouver à Londres un post d'expat dans sa boite de l'époque.

Elle est chouette ma femme b4

En 2003, ma tendre s'est vue proposer par sa boite une expatriation à Genève. Se faire expatrier à Genève quand tes vraies racines sont beaucoup plus à Grenoble et dans le Chablais français qu'à Paris, c'est un peu le jackpot, le retour aux sources, nous étions beaucoup plus "expatriés" quand nous habitions à Paris... Donc banco. Voici pourquoi nous ne sommes pas restés à Londres.

Genève nous a plu, ma femme a changé d'employeur fin 2008, mais toujours au bord du Léman, toujours en Suisse (Nyon cette fois-ci), mais cette fois-ci avec un contrat de travail local (jusque là, elle conservait un contrat de travail français : nous avons eu le statut d'expat, enfin de "détachés" pour être plus précis, de 1997 à 2008 -- en théorie, tu ne peux pas rester "détaché" plus de trois ans, mais la règle admet quelques exceptions et elles ont toute marché pour nous, nous permettant une telle longévité, rarissime, dans le statut). Nous sommes par la suite repartis de Nyon à Londres en 2014 (avec cette fois-ci le statut d'expat Suisse -> Royaume-Uni, qui nous a permis de conserver notre maison en Suisse sans avoir besoin d'y coller de locataire), puis revenus (définitivement ?) en Suisse en 2015. La Suisse nous convient très bien, du fait de sa proximité (géographique, culturelle) avec nos "vraies" racines, aussi quelque temps après notre deuxième retour de Londres nous avons entamé les démarches pour en obtenir la nationalité, ce qui fut fait en 2018.

Voilà voilà :).

A bientôt,

JP
sep récurrente-rémittente depuis 1993, diagnostiquée en 1995.

Répondre

Revenir à « Vos droits »