Maladie et confiance en soi

Alors comment ça va aujourd'hui ??? Êtes-vous bien dans vos baskets ou êtes-vous en colère ???
Minireve
Confirmé(e)
Messages : 173
Inscription : 09 sept. 2018, 19:44
Ma présentation : Bonjour je suis une femme âgée de 36 ans
Contact :

Maladie et confiance en soi

Message non lu par Minireve » 03 déc. 2018, 20:51

Bonsoir à tous,
J'espère que ça va pour vous et que ce n'est bas trop difficile.
Je ne sais pas si certain ont comme moi une lesion niveau memoire au cerveau. Ça me fait perdre confiance en moi car je me dit j'espère ne pas faire de gaf au boulot. J'ai tendance à fuir les clients qui pourtant me courent après lol. En plus on est dans une région avec peu d activité lol
Je préfère travailler à distance et du cou et quand des clients à proximité me demandent pour du travail ces derniers temps je leur donne l équivalent gratuit des logiciels mais non ils insistent pour que je leur fasse le travail ragee.
J'ai eu beau envoyer sur les roses un client il est revenu.
Je ne sais pas si certain ont vécu celà.

Barbara92
Accro
Messages : 2737
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par Barbara92 » 03 déc. 2018, 21:41

Coucou Minireve,

Si c'est pas indiscret tu boss dans quel domaine ?
Tu es salarié ou à ton compte ?

Moi aussi je perd confiance en moi en ce moment, j'ai l impression que je me suis attaqué à beaucoup trop gros pour moi et que je n'ai pas les reins.

Minireve
Confirmé(e)
Messages : 173
Inscription : 09 sept. 2018, 19:44
Ma présentation : Bonjour je suis une femme âgée de 36 ans
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par Minireve » 03 déc. 2018, 21:52

Cc Barbara en illustration, graphisme, publicité à mon compte.
C'est normal je pense déjà qu'avec le stress de nos examens on soit pas forcément bien. En plus avec les symptômes...
Deja avec la discopathie je ne peux plus porter de charges lourdes et rester longtemps assise (ordi ou voiture) cet été je te dis pas les vertiges en clientèle. On aurait dit que j étais pas à hun lol alors que si tchin
Cependant c'est important de continuer à travailler tant que l'on peut je pense pour le moral, donner l'exemple à ses enfants... et toi tu travailles dans quoi? :wink:

Barbara92
Accro
Messages : 2737
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par Barbara92 » 03 déc. 2018, 22:22

Bon déjà l avantage c'est que quand on bosse dans ce domaine en général c'est qu'on aime ça. C'est cool.
Ensuite ça se comprend que les clients te courent après, quand on s'y connaît pas on a vraiment pas envie de se débrouiller avec des sites gratuits. Et voilà encore un avantage c'est que ton savoir faire est une réelle plu value.

Maintenant c'est vrai qu avec la maladie, notamment des symptômes neurologiques, la fatigue, la discopathie en plus, tout est + difficile. Et sans diagnostic on se bat contre le vent, avec toujours une inquiétude au fond de nous.
Mais c'est un effet pervers, ça peut empirer certains symptômes et prendre beaucoup trop de place dans la tête, pour laisser moins de place à tout le reste.
Du coup je pense que le mieux serait d essayer de faire de la place dans sa tête. Mais ce n est pas facile je sais.

Moi je suis en reconversion dans les métiers de la paie, et je réalise que c'est la merde. Jsuis en alternance, les cours en école sont fait en mode très speed, sans même avoir le temps d assimiler les choses, le prof nous a même dit qu'il pouvait pas voir les choses dans leur intégralité car pas assez d heures de formation, et que si on a des questions on peu lui écrire.. Et en entreprise je suis là avant tout pour pallier à un soucis d effectif, dans un cabinet qui a licencié économiquement cet été et qui ne peut donc pas recruter avant 6 mois, et avec des nouveaux clients qui ne cessent d arriver. Quand je pose des questions qui nécessite des reponses trop longue on me dit qu'on m expliquera plus tard.
Et à côté de ça il y a ma vie privé avec mes enfants et mon conjoint qui travail souvent le week-end, donc je n'ai pas beaucoup de temps pour travailler.
Bref, c'est la m.....!

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Fidèle
Messages : 593
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par Nostromo » 04 déc. 2018, 22:42

Salut,
Barbara92 a écrit :soucis d effectif, dans un cabinet qui a licencié économiquement cet été et qui ne peut donc pas recruter avant 6 mois, et avec des nouveaux clients qui ne cessent d arriver.
Légalement, à la suite d’un licenciement économique, la principale (la seule ?) obligation quand, à l’intérieur d’un délai d’un an (ça peut être plus long, à voir au cas par cas), on souhaite recruter à un poste qui correspond aux mêmes qualifications que celles qui ont fait l’objet du licenciement économique, est tout simplement de proposer l’emploi en priorité aux personnes qu’on vient de licencier, pour peu qu’elles en aient formulé la demande au préalable. Celles-ci ont alors droit à une « priorité de réembauche ». Ton cabinet a donc parfaitement le droit d’embaucher dès maintenant tant qu’il le souhaite, et pour tout dire le contraire serait malheureux...

Prendre des personnes en formation est un excellent moyen de contourner cette obligation, et en plus c’est tellement moins cher que pourquoi s’en priver.

Je ne jette pas la pierre à l’employeur : le droit du travail français le soumet à un tel manque de flexibilité (l’employeur, tout ce qu’il demande, c’est tout bêtement de pouvoir recruter quand son carnet de commandes se remplit et de pouvoir licencier sans se ruiner quand il se vide, et ainsi de suite), il a mis tellement d’obstacles à cette volonté pourtant très élémentaire, qu’il est tout à fait compréhensible que l’employeur tire parti des différentes combines légales (elles ne manquent pas) qui lui permettent de s’en affranchir.

Moralité, une loi créée pour protéger les salariés, se retrouve avoir un effet rigoureusement opposé...

C’est la vie :),

JP

Barbara92
Accro
Messages : 2737
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par Barbara92 » 05 déc. 2018, 04:42

Pour tout te dire, c était un licenciement économique mytho. Le chef n aimait pas la tête du gars. Il n'y a pas eu de baisse d'activité.
En fait le cas des 6 mois s'applique uniquement en cas d'embauche de cdd pour accroissement temporaire d'activité.
Pour un cdi, rien ne les empêche d'embaucher. Mais un cdi ça ne les arrange pas.

Oui je suis bien consciente du problème. En France la protection du salarié est tellement importante que ça complique énormément la vie des employeurs. Les conséquences sont qu'ils sont d avantage frileux pour embaucher, et qu'ils se servent de stratagèmes pour contourner la loi.
Mais la réalité cest aussi que la vie est + difficile pour les petites entreprises, car elles ont moins d exonération que les grandes. Du coup, elles grattent la où elles peuvent gratter, économies de bout de chandelles comme on dit, ça fou clairement une sale ambiance, et ça donne envie de se barrer dans une grosse entreprise, le chat qui se mort la queue quoi.

maglight
Fidèle
Messages : 509
Inscription : 05 juil. 2018, 11:12
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par maglight » 05 déc. 2018, 05:52

et bien le bonjour, la compagnie
Je préfère travailler à distance et du cou et quand des clients à proximité me demandent pour du travail ces derniers temps je leur donne l équivalent gratuit des logiciels mais non ils insistent pour que je leur fasse le travail ragee.
J'ai eu beau envoyer sur les roses un client il est revenu.
Je ne sais pas si certain ont vécu celà.
et
Mais la réalité cest aussi que la vie est + difficile pour les petites entreprises, car elles ont moins d exonération que les grandes. Du coup, elles grattent la où elles peuvent gratter, économies de bout de chandelles comme on dit, ça fou clairement une sale ambiance, et ça donne envie de se barrer dans une grosse entreprise, le chat qui se mort la queue quoi.
Il n'y a pas que les grandes entreprises et Rev le montre dans sa façon de travailler.
Il y a moyen de s'affranchir de ce modèle que tu décris, barbouille . Travailler pour Soi, est une solution.
Rev' a trouvé le moyen de vendre son savoir faire a un client qui la pourchasse de surcroît ^^
Le client est content de son travail, et il a confiance en elle.... pourquoi aller chercher quelqu'un d'autre ?
Ce client, si on lui demande, dira que sa graphiste est au top et 'rev se retrouve avec un autre harceleur :mrgreen:
....J'y vois un bel avantage.
' rev, quand tu sens que tu as besoin de repos pour ta Sep, et bien, j'espère que tu dis bien, a quel point tu es occupée à tout tes clients, tant tu es demandée ! :mrgreen: Le bluff, ici !
Ce choix de travail est plus risqué en apparence. On a pas la sécurité de l'emploi mais si on a du "savoir faire" il y a moyen de se débrouiller et de gagner en liberté. Nous n'avons juste pas l'habitude de considérer le travail autrement que par un CDI. Je bosse pas comme 'rev, mais presque...j'ai un coté plus "saisonnier"
C'est boooo-coup-d'un-coup et après je peux avoir de looooooong temps d' arrêt
Avec cet autre modèle de travail, j'ai pu plus facilement adapter de moi même mon boulot et ma sep, en toute discrétion. Bon, il est vrai que pour le coup, quand on bosse pour soi, avoir un handicap, c'est pas évident.
Les protections sociale et les aménagements de travail, faut pas compter dessus mais c'est une option qui existe...
tchuss

Barbara92
Accro
Messages : 2737
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par Barbara92 » 05 déc. 2018, 06:25

Oui c'est tout à fait vrai Mag, et je me verrai très bien être à mon compte. Mais il faut que ça marche, et c'est risqué quand on a des petites têtes à nourrir.
Ma mère en a toujours voulu à mon père quand il a quitté son emploi pour monter une boîte avec le cousin de son ami de jeunesse. Elle disait que c était irresponsable. Et moi j'ai toujours défendu mon père car il a tout mon respect, c'est un grand bosseur auti-didact, il a et travail toujours énormément. Mais malheureusement ça n'a pas marché, et il s'est retrouvé au chômage à un âge où c'est compliqué de se faire embaucher. Il a finalement retrouvé un emploi en se formant tout seul aux toutes dernières techniques de développement informatique. Mais le je sors du sujet car ce n'est pas une activité libérale.

J'y ai déjà pensé à plusieurs reprises à cette activité libérale, car j aime beaucoup prendre des initiatives et mettre en place de nouvelles choses. Là où en entreprise tu es vite limité, bas à ton compte tu fais ce que tu veux. Mais comme tu dis il faut un savoir faire. Je vois pas bien ce que je pourrai vendre.
Non pas que je ne sache rien faire, mais mon savoir faire professionnelle ne rentre pas dans le cadre d une activité libérale.

Eh oui, le meilleur commercial est un client satisfait :)

maglight
Fidèle
Messages : 509
Inscription : 05 juil. 2018, 11:12
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par maglight » 05 déc. 2018, 06:44

Mais il faut que ça marche, et c'est risqué quand on a des petites têtes à nourrir.
et
Ma mère en a toujours voulu à mon père quand il a quitté son emploi pour monter une boîte avec le cousin de son ami de jeunesse. Elle disait que c était irresponsable.
Le modèle de nos parent est très fort et il est difficile de le dépasser mais l'admiration pour ton père est une bonne base
J'y ai déjà pensé à plusieurs reprises à cette activité libérale, car j aime beaucoup prendre des initiatives et mettre en place de nouvelles choses. Là où en entreprise tu es vite limité, bas à ton compte tu fais ce que tu veux.
barbichou, ce besoin d'initiative est une chance. Peu de personne, on se "ressort" naturel.
Ta tendance personnel voudrait que tu partes vers quelque chose de propre. Un truc dont tu sois fière!
Non pas que je ne sache rien faire, mais mon savoir faire professionnelle ne rentre pas dans le cadre d une activité libérale.
Que tu crois. J'ai pas tout pigé de ton taf, mais si c'est des salaires que tu fais ...il y a moyen de le faire à son compte.
Un exemple me revient, un comptable licencier pour liquidation de sa boite. Il c'est mis a son compte et travail avec le même réseau mais de manière différente ... et il est content, aujourd'hui alors qu'il était effondré hier.
....enfin quand on est pas fait pour être en CDI, faut pas insister, c'est contre nature et c'est une perte de temps.
Les personnalités fortes ne font pas bon ménages dans les grosses entreprises.
ça peut génèrer beaucoup de frustration...alors ?!

Barbara92
Accro
Messages : 2737
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par Barbara92 » 05 déc. 2018, 09:25

Hihi tu as bien raison. Merci pour cette analyse et ces conseils. Ma mère dit que je suis un électron libre comme elle lol.
Oui je fais une formation diplômante dans les métiers de la paie.
Et ce n'est pas une direction à l aveugle. Mon but est d investir les ressources humaines :mrgreen: c'est moi que vla ange2
Les ressources humaines c'est l avenir. C'est un domaine très variés, et qui permet justement un certain niveau d innovation. Il y a la paie, l administration du personnel, le recrutement, la formation, le comité d entreprise. Les possibilités sont multiples et + l entreprise est grande mieux c'est. Je rentre par la paie, mais mon objectif est d acquérir le plus de connaissances possible. Dans la paie il y a la partie production ou la c'est vraiment verification paies et charges sociales. Et puis il y a la partie conseil juridique et la tu peux apprendre beaucoup. Acquérir une expertise la dessus est très recherché.
Ce qui est appréciable dans les grandes entreprises et pkoi j'y vois sûrement mon avenir, c'est qu'il y a + de moyen de faire + de choses. Biensur idéalement sur un poste à responsabilité. Puis les avantages qu'on peut y trouver ne sont pas négligeable pour la qualité de vie, le CE les logements.. L employeur participe à la vie privé des salariés et ca motive d avantages.

Minireve
Confirmé(e)
Messages : 173
Inscription : 09 sept. 2018, 19:44
Ma présentation : Bonjour je suis une femme âgée de 36 ans
Contact :

Re: Maladie et confiance en soi

Message non lu par Minireve » 07 déc. 2018, 00:52

Coucou <2 bravo pour votre courage Barbara et Maglight car cela ne doit pas être facile pour vous non plus de travailler avec fatigue et/handicap.
Barbara, le monde du travail regorge de façons de procéder pas terribles. Normalement le but d'un stagiaire est d'apprendre afin de pouvoir à la fin de son stage connaître un métier être embauché par l'entreprise qui l'a formé. Pour un stage en alternance le but n'est pas que la productivité. Je pense qu il ne faut pas hésiter à poser des questions et continuer.
Celà n'a pas du être facile pour ton papa 😞
Maglight, oui c'est vrai qu'il y a des avantages et inconvénients à être à son compte.
Au niveau surtout de la flexibilité de mon emploi du temps.
J'avoue être parfois comme ce soir épuisée après cumul vie familiale et pro. Je ne dirais pas que les clients s'arrachent mon travail mais quand il y en a qui ont décidé de passer par moi et bien ils sont tres lol.
Chez moi l'activité est économique est très calme mais la vie est carrément pas cher et dans mon domaine il y a moyen de travailler à distance.
Concernant la protection sociale, celà mérite bien des changements.
Bonne nuit slt

Répondre

Revenir à « Humeur du jour... »