Caractère et maladie neuro

Alors comment ça va aujourd'hui ??? Êtes-vous bien dans vos baskets ou êtes-vous en colère ???
Barbara92
Accro
Messages : 2269
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Caractère et maladie neuro

Messagepar Barbara92 » 30 juil. 2018, 00:48

Ces derniers mois, je vis des moments difficiles avec ma belle famille. J'en ai déjà parlé brièvement sur le forum.
Belle famille dans laquelle je me suis énormément impliqué, mais qui a du mal à accepter les différences et qui cultive les non dits.
Il y a trois mois ma belle sœur m'a poussé à bout et je suis allée trop loin dans ma réaction.
Depuis ce jour je ne les vois plus, à part deux de mes beaux frères, mais je les vois tellement rarement que quand je les revois ça réveille la blessure, comme aujourd'hui.
J'arrivais à penser à autre chose et à faire ma vie sans les voir, mais juste le fait d'en revoir un réveil la blessure à vif.
Je me demande comment je vais pouvoir vivre comme ça. J'ai des enfants donc ils sont une pièce intégrale du puzzle, je suis déprimée..

Je me pose également une question, est-il possible que la maladie neurologique joue sur mon caractère ?
Jusqu'ici je ne m étais pas trop posé la question car quand j étais ado j avais un caractère bien trempé, et j étais très impulsive. J'ai eu une bonne crise d ado, à la recherche de ma liberté, puis avec les années qui passaient, j'ai réussi à faire un travail sur moi et avoir un comportement plus réfléchi, en laissant passer pleins de choses au dessus de ma tête. Et c était mission réussie.

Peut être que la maladie peut réveiller certaines choses ?

Je me pose ces questions car il est vrai que j'ai toujours gardé un certain recule avec la belle famille, car c'est la belle famille et on se comporte pas avec elle comme avec ses amis. Jamais j aurai cru qu un jour je puisse réagir comme ça avec elle.
D'autre part il y a deux mois j'ai aussi pété un plomb avec une personne au travail, le genre de personne qui fait tout en perso et qui n'a aucun respect pour ses collègues et le travail d équipe. Bref des gens comme ça il yen a partout et depuis mes 19 ans j'en ai vu. Mais cette fois là je n'ai pas su me contrôler, et je lui ai dit des choses qu'on ne dit pas aux collègues de travail. Ça aussi, j aurai jamais cru que cela puisse arriver. J'ai assez d expériences professionnelles pour garder un certain recul avec le monde du travail.
Bref je me demande est ce que ces moments de non contrôle sont liés à ces problèmes de santé neurologiques que je vis depuis presque 1 an ?

khadija
Célébrité
Messages : 9467
Inscription : 30 janv. 2012, 14:34
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar khadija » 30 juil. 2018, 01:47

@ "Barbara92" : Bonsoir ma belle ! J'suis triste pour toi.. Toi ki habituellement "pète la forme"..

La belle famille c parfois super compliqué.. Surtout kan il y a du mal à accepter les différences et en + tu dis kel cultive les non dits..
G pas envie de te faire répéter des choz déja dites..
Par rapport à ta belle sœur, regrettes-tu ce ki c passé ? Pkoi ?
Regrettes-tu le fait de ne plus les voir ?
É le papa, kan dit-il ?

Tu c, une personne appréciée pour son caractère agréable et son sens de l'humour peut, à son insu, changer au fil des semaines et des mois, au point de devenir irritable, renfermée et silencieuse.
La sclérose en plaques, la maladie d'Alzheimer, les tumeurs cérébrales, les maladies hépatiques, les problèmes de thyroïde, l'arthrite et le lupus peuvent parfois être responsables des changements de personnalité. De fait, soit ils causent des dommages directs au cerveau (comme dans le cas de la maladie d'Alzheimer ou des tumeurs cérébrales par exemple), soit ils en modifient la chimie complexe.

Tinkiète, toute choz à sa solution :wink: !

Barbara92
Accro
Messages : 2269
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Barbara92 » 30 juil. 2018, 03:31

Merci Khadija pour ces mots, ça fait un bien fou de partager sur un sujet difficile.

Oui je regrette ce qu'il s'est passé, et je me suis excusé pour ça. Mais je me suis excusé uniquement pour ma réaction à ce moment là. La mère et la belle mère voudraient que je m excuse pour tout. Sauf que ce qui m'a mit hors de moi ce jour là, et ce n était pas la première fois que ça arrivait, c'est qu'elles parlaient de nous (nous 4) avec mon homme et qu au moment où j'ai voulu intervenir on m'a demandé de me taire à deux reprises. La 2eme fois je n'ai pas supporté j'ai haussé le ton, la belle sœur s'est enflammé et là sans même avoir le temps de réfléchir je l'ai poussé.. La suite de la scène est digne d'un téléfilm..

Pour le fait de ne plus les voir c'est mitigé. D'un côté je suis soulagée de ne plus les voir car ces derniers temps c était devenu invivable je me forçait pour y aller. Et d un autre côté je regrette le temps où tout se passait bien.
En fait c'est depuis que nous avons nos enfants que tout est parti en sucette.. Ça a même commencé à la naissance du 1er quand belle maman a refusé de se faire vacciner. Depuis c'est histoire sur histoire, et la dernière concernait une veilleuse.. Oui oui une veilleuse, un truc de fou.
Après la particularité de cette belle famille c'est la seule "adulte" (dans le sens parent) c'est la mère. Il n'y a pas de père. Et il y a les 6 frères et sœurs avec leurs conjoints, de 18 ans à 30 ans. Et la mère n'a pas du tout un rôle de régulateur bien au contraire..

Monsieur lui il en a mar aussi de toutes ces histoires, il est blasé. Il m'a dit que je n aurai jamais du faire ça, mais il m'a dit aussi qu'il en peut plus de leur comportement de gamins. C'est l aîné de la fraterie et ils sont toujours en train d attendre quelque chose de lui, alors que maintenant ils sont tous adultes et lui attend plus une relation d égal à égal, un véritable échange quoi.
En fait, j'ai l impression que ça les énerve qu'il ai fondé sa propre famille, et de ne pas avoir une emprise totale sur cette famille.
Je lui dit souvent parle leurs pour leur expliquer ce que tu ressens, mais il me répond qu'il n'a pas de temps à perdre avec ces gamineries et que si ils continuent tout ce qu'ils vont obtenir c'est un éloignement.

Avatar de l’utilisateur
wallis
Confirmé(e)
Messages : 131
Inscription : 22 déc. 2017, 16:34
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar wallis » 30 juil. 2018, 10:55

Coucou Barbara,

Je suis navrée de lire que tu vis des moments difficiles avec ta belle famille. Je n’ai malheureusement aucune solution miracle à t’apporter, mais je te soutiens de tout mon cœur, ayant moi-même des relations compliquées avec ma belle-mère. Elle est excessive, auto centrée et surtout, manipulatrice et culpabilisante avec ses fils. Pour ma part, je tente de me dire qu’elle n’a pas toute sa tête mais depuis que je suis malade, j’avoue, j’ai de plus en plus de mal à prendre sur moi. Sourire, l’écouter me radoter les mêmes histoires, l’entendre me dire des choses odieuses et ne pas répondre. J’en ai ma claque.

Je ne sais pas trop si la SEP peut fondamentalement changer quelqu’un, le transformer d’une personne mesurée en une personne impulsive. Je suis moi-même quelqu’un de calme, de docile même. Mais la maladie a tout simplement mis des limites à ma patience. J’ai envie/besoin d’être plus en phase avec ce que je veux ou ne veux pas. Je dis non bien plus qu’avant par exemple.

Je me rends compte soudainement que mon attitude si douce laisse le terrain libre aux personnes nocives pour se comporter de manière excessive et désagréable. Depuis quelques temps je suis plus stricte dans le sens où j’ai fait comprendre à mon fiancé que je ne veux plus me « coltiner » sa mère et que je ne veux plus être si tolérante avec elle. J’essaie au maximum d’éviter de la voir. Et si je n’ai pas le choix, quand elle aborde les sujets sensibles - ou qui m’agacent - je lui dis clairement, sans animosité mais fermement : « Je ne souhaite pas parler de ça, ce n’est pas un sujet, on passe à autre chose ». Je ne l’ai fait qu’une fois ou deux pour le moment, mais ça a été miraculeux.

Se contenter de rapports cordiaux pour le bien de tout le monde c’est un peu ma solution. J’ai juste très peur que tout s’envenime quand nous aurons des enfants. Et j’avoue que ce que tu dis à ce propos Barbara, ça me fait super flipper ahah Mais bon, ne mettons pas la charrue avec les bœufs, chaque situation est différente.

En tout cas, je t’invite à ne pas trop psychoter ni à trop vouloir relier ton ressenti à tes soucis neurologiques. Tu as peut-être tout simplement atteint tes limites en termes de tolérance avec ta belle-famille et tout ce que je peux te conseiller, c’est de te préserver, de les voir le moins possible pour essayer de « recharger tes batteries de patience » avant de passer du temps avec eux.

Bisettes

wallis

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5657
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Bashogun » 30 juil. 2018, 11:37

Coucou Barbara !

je suis vraiment désolé pour toi de cette situation houleuse. Et je comprends à la fois ton désarroi de n'être traitée que comme une 'pièce rapportée' et tes interrogations sur les réactions que cela suscite en toi.

Certes, une pathologie neurologique comme la Sep peut causer des troubles de l'humeur et du comportement. Mais il y a sans doute quelque chose de plus profond qui provient d'une accumulation de soucis et de ressentis. Se sentir exclue ainsi de ton rôle d'épouse et de mère, voir sa vie de famille phagocytée de la sorte pèse nécessairement, surtout quand cela dure. Qui résisterait ?

D'autant que tu subis depuis de longs mois un parcours diagnostic chaotique qui ne peut que contribuer à te fragiliser, te déstabiliser, à t'inquiéter, à te sentir à fleur de peau. Qui résisterait ?

Double accumulation, donc.

Une discussion approfondie avec ton mari me semble incontournable. En premier lieu, il s'agirait de reconquérir ton espace de 'maîtresse de maison' et qu'il mette le holà quand il y a des débordements de la part de sa famille.

Plein de pensées douces et apaisantes pour toi !
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5657
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Bashogun » 30 juil. 2018, 11:43

Hello Wallis !
nos messages se sont croisés.
Je vis à peu près la même chose que toi avec ma belle-mère dont on s'occupe au quotidien - c'est loin d'être facile et son âge avancé n'explique pas tout... Et il m'arrive de m'emporter, à force !
Bien à toi.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
wallis
Confirmé(e)
Messages : 131
Inscription : 22 déc. 2017, 16:34
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar wallis » 30 juil. 2018, 14:47

Bashogun a écrit :ma belle-mère dont on s'occupe au quotidien - c'est loin d'être facile et son âge avancé n'explique pas tout... Et il m'arrive de m'emporter, à force !


Tu as beaucoup de mérite, je suis souvent énervée face à ma belle-mère alors que je vis une situation bien plus enviable que la tienne. Cela doit être moralement très éprouvant de devoir s'occuper d'elle au quotidien. Quel sacrifice ! Surtout si elle n'est pas facile d'après ce que tu as l'air de dire.
La dépendance des proches, c'est une terrible épreuve. Je te souhaite plein de courage et ne sois pas dur avec toi, les emportements me semblent légitimes dans ton cas (et peut-être même salutaires, qui sait, des fois râler un bon coup cela peut être libérateur !).

Belle journée à toi aussi,

wallis

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Fidèle
Messages : 446
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Nostromo » 30 juil. 2018, 15:13

Salut toi,

Je vois dans ta description, surtout une grosse pression, qu'il convient de réguler d'une façon ou d'une autre. Et par conséquent :
Barbara92 a écrit :Je me pose également une question, est-il possible que la maladie neurologique joue sur mon caractère ?
Question subsidiaire : est-il possible que la pression que tu subis, quelle qu'en soit la cause, joue sur ta maladie neurologique ?

Établir une causalité n'est jamais facile...

A bientôt,

Jean-Philippe.

Blondin
Confirmé(e)
Messages : 103
Inscription : 07 déc. 2017, 21:40
Ville de résidence : Paris
Prénom : Blondin
Ma présentation : Nouveau combat futur victoire
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Blondin » 30 juil. 2018, 16:11

Hello Barbara,

Tout d abord bon courage dans cette epreuve qui je l espere sera amené à s'arranger rapidement.
Les histoires avec les belles famille ça arrive sans cesse, et chacun doit garder ses limites et son rôle.
Ton mari est leur fils mais egalement ton epoux etant donné que c est lui le plus âgé, peut etre que c est a liai de remettre de l ordre dans tout ça.

En tout cas il faut se poser, ta belle famille sera toujours là donc autant faire avec et que ça se passe bien.
Perso je pense que la SEP joue sur notre façon d etre notre temperament, en general je suis de nature calme, posé, réfléchi mais des fois j envoi valser et dit les choses direct sans filtre..
Courage et surtout la communication est primordiale. On a plus besoin d etre bien dans sa peau et avec sa famille avec cette epreuve de maladie que l on vit quotidiennement .

Barbara92
Accro
Messages : 2269
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Barbara92 » 30 juil. 2018, 17:18

Merci à tous pour vos retours, ça fait vraiment plaisir !
Déjà ça ne s arrangera pas. Monsieur ne parlera pas. Depuis que je le connais c'est comme ça. Sa mère dit des choses il n'est pas d'accord mais il dit rien et attend qu'elle ai fini son delire. Car si il commence à parler il en a pour la nuit. Et ses frères c'est pareil. Ils laissent la mère et la sœur dans leurs délires et attendent que l orage passe. Ça ne changera pas.
Et puis en plus, il ne veut plus en parler avec moi car il en a marre. Donc je dois tout garder pour moi.
Du coup j'ai de sérieux doutes sur notre couple.. J'ai l impression d'être dans une impasse.

Wallis, je comprend, plein de courage à toi. Tu adopte la bonne position.
C'est sur que lorsqu on fait des enfants on se lie à vie avec sa belle famille, mais on ne choisit pas l homme de sa vie par rapport à sa belle famille hihi. Tu as l air d'être très amoureuse de ton homme et ça c'est déjà un bonheur que certains on du mal à vivre.
Tu fais bien aussi d'être plus en accord avec toi même, ça te permet un équilibre qui ne peut qu être bon pour toi et pour te préserver.

Bashogun bon courage aussi avec ta belle mère, au quotidien ça ne doit pas être facile.

Jean-Philippe, je me suis dit ça aussi, ils m ont bouffé, aujourd'hui je ne veux plus m exposer comme ça, mais j'ai l impression que quoi que je fasse j'en souffrirai.

Blondin, tu as bien raison. La famille est d autant plus importante lorsqu'on est malade, mais je n'ai pas besoin de personnes qui me font plus de mal qu autre chose. En plus je suis quelqu un d entière, et j'ai de plus en plus de mal à faire comme si de rien était, alors que les arrières pensées et les non dits règnent et plombent tout.

Le soucis aussi c'est qu avec une famille nombreuse il y a des anniversaires quasiment tous les mois, impossible de passer un long moment sans eux. La depuis la dernière histoire monsieur y va avec les enfants sans moi.

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Fidèle
Messages : 446
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Nostromo » 30 juil. 2018, 17:30

Yo,
Barbara92 a écrit :Jean-Philippe, je me suis dit ça aussi, ils m ont bouffé, aujourd'hui je ne veux plus m exposer comme ça, mais j'ai l impression que quoi que je fasse j'en souffrirai.
Il est possible aussi (c'est même relativement fréquent) qu'une fois que tu auras un diagnostic certain, cela aille bien mieux : les enfantillages (ou dois-je dire les manipulations ?) de ta belle-mère ne pèseront plus bien lourd face à ta gestion de la maladie, il est très envisageable que tu acquières un profond recul sur tout ça et que beaucoup de choses se mettent alors à glisser sur toi sans t'atteindre.

C'est alors Monsieur qui sera le plus embarrassé, à la fois admiratif devant ton attitude et furieux contre celle de sa mère. Tout n'est pas perdu... Patience !

JP.

Avatar de l’utilisateur
Lune
Fidèle
Messages : 603
Inscription : 14 avr. 2018, 20:07
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Lune » 30 juil. 2018, 18:45

Coucou Barbara,

Il faut surtout éviter de ressasser les mauvaises paroles même si ce sont des mots qui pèsent.
Et puis, tu verras, les langues de vipères finissent toujours SEULE.

Bonne soirée Barbara, il y a un bon film ce soir avec deux beaux garçons :mrgreen: Clint Eastwood et Kevin Costner sur la 3
"Nous n'héritons pas de la Terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants" Antoine de Saint-Exupéry
http://surlalune.e-monsite.com/

Barbara92
Accro
Messages : 2269
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Barbara92 » 30 juil. 2018, 18:52

Merci beaucoup Jean-Philippe et Lune b4 b4 b4
Vos mots sont réconfortant.

J'ai été faible je n'ai pas résistè a la bouteille de rosé dans le frigo, et ça m apaise tellement. Je me sens plus sereine. Mais je sais ce n'est pas bien..

Merci pour l info Lune hihi, je mettrai la 3 ce soir :D

Avatar de l’utilisateur
Lune
Fidèle
Messages : 603
Inscription : 14 avr. 2018, 20:07
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Lune » 30 juil. 2018, 19:10

Barbara92 a écrit :Merci beaucoup Jean-Philippe et Lune b4 b4 b4
Vos mots sont réconfortant.

J'ai été faible je n'ai pas résistè a la bouteille de rosé dans le frigo, et ça m apaise tellement. Je me sens plus sereine. Mais je sais ce n'est pas bien..

Merci pour l info Lune hihi, je mettrai la 3 ce soir :D


N'abuse pas quand même de ce rosé ! Bon en cas de stress, moi c'est la clope !!
Hououou les vilaines sépiennes riree

b2
"Nous n'héritons pas de la Terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants" Antoine de Saint-Exupéry
http://surlalune.e-monsite.com/

Barbara92
Accro
Messages : 2269
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Barbara92 » 30 juil. 2018, 19:14

Hihi on ferait une belle équipe à nous deux :mrgreen:

J'ai fumé pendant 10 ans, ça fait 9 ans que j ai arrêté mais des fois pendant les soirées arrosées j'aime bien en griller une :)

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1918
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar PatrickS » 31 juil. 2018, 10:56

Bonjour,

Barbara92 a écrit :
Je lui dit souvent parle leurs pour leur expliquer ce que tu ressens, mais il me répond qu'il n'a pas de temps à perdre avec ces gamineries et que si ils continuent tout ce qu'ils vont obtenir c'est un éloignement.


Si j'ai bien compris, il te soutient sans le dire vraiment. Et c'est plutôt toi qui voudrait que tout se passe bien (ne pas couper les ponts).
Je te dirais de laisser faire, s'ils poussent trop loin, ton mari, à défaut de parler, coupera les ponts et les problèmes seront réglés.
N'oublie pas: tu as choisi ton mari, pas la belle mère!

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Barbara92
Accro
Messages : 2269
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Caractère et maladie neuro

Messagepar Barbara92 » 31 juil. 2018, 14:31

Bonjour Patrick et merci,

Oui moi je trouve ça dommage de couper les ponts, c'est une famille nombreuse ils sont proche à la base, en plus couper les ponts sans rien dire c'est limite..
Moi je suis pour la communication, dire les choses, si on les dits pas comment peut on espérer que ça s arrange, mais bon..
Et puis de base, j'aime bien arranger les problèmes, plutôt que les laisser pourir. Le problème c'est que dans cette situation il n'y a que lui qui peut commencer ce travail, sauf qu il n'est pas du tout comme moi, et qu'il estime que c'est de la perte de temps.

Oui tu as raison c'est lui que j'ai choisi, mais choisir un membre d une famille nombreuse c'est aussi accepter certaines choses.


Revenir vers « Humeur du jour... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités