Que penser de la pensée

Ca va mal, besoin de s'en prendre à quelqu'un ou quelque chose, le moral dans les chaussettes, venez en parler, vous n'êtes plus seuls...
zoniko
Débutant(e)
Messages : 5
Inscription : 05 sept. 2017, 09:57
Ville de résidence : saint maur
Prénom : nicolas
Contact :

Que penser de la pensée

Messagepar zoniko » 10 sept. 2017, 11:13

Je suis tout nouveau dans la maladie. Je m'imagineais incassable. Je n'ai pas encore d'handicap, juste des genes et un mauvais sommeil. Où je veux en venir, je suis séparé, 2 enfants, un travail stable dans une banque, et à quoi bon.
Je ne sais pas si j'aurai pas préféré que l'on m'annonce une maladie mortelle avec une date bien défini. Là tout est bien trop flou pour se dire qu'on va créer/construire un avenir ou bien profiter sans lendemain. Du mal à exprimer ce que je ressens.
Quand je vous lis, vous êtes tellement optimiste et courageux.

Avatar de l’utilisateur
Shubacka
Fidèle
Messages : 387
Inscription : 03 août 2016, 14:12
Ville de résidence : Bussiere Galant
Localisation : 87
Contact :

Re: Que penser de la pensée

Messagepar Shubacka » 10 sept. 2017, 15:54

On est tous passé par la case "No Futur" ...... mais bon, on se raccroche aux branches ... tu en as déjà 2, ce sont tes gosses !
Profites-en et comme le dit la cousine de la tante à ma ma belle mère... Carpe Diem !!
L'homme n'est pas fait pour travailler et la preuve c'est que ça le fatigue

Avatar de l’utilisateur
Loutrinette
Habitué(e)
Messages : 80
Inscription : 19 juil. 2017, 13:26
Ville de résidence : Bouglainval
Prénom : Céline
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14824
Contact :

Re: Que penser de la pensée

Messagepar Loutrinette » 10 sept. 2017, 17:59

C'est pas simple mais au final on a pas le choix.
Je crois pas être dans la case "optimiste et courageux" enfin pas tous les jours en tout cas, on fait avec, un jour après l'autre.
Regarder au loin est devenu compliqué, on regarde au plus près, on s'adapte.
Je me suis dit comme toi, qu'un truc mortel au moins j'aurais su à peu près combien il me restait et j'aurais fait en fonction, là, l'incertitude, c'est difficile, surtout quand on aime planifier.
D'ici quelques temps, quand l'idée de la SEP aura fait son chemin tu viendra toi aussi nous dire osef la maladie, je suis qui je suis et basta et tu seras toi aussi un courageux optimiste :wink:
Loutre des champs.

Diagnostiquée en juillet 2017.
Début du Copaxone courant août.

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13594
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Que penser de la pensée

Messagepar Defcom » 10 sept. 2017, 22:05

Bonsoir zoniko
Certes,tu es atteints de la SEP comme nous tous,tu es séparé et tu as 2 enfants . Tu aurais préféré être atteint d'une maladie mortelle,je n'en vois pas la raison,la SEP n'est pas mortelle et permet de vivre presque normalement,le cliché du fauteuil roulant est passé de mode,les traitements ont évolués et c'est tant mieux . De plus,tes enfants ont besoins de toi,il ne faut donc pas baisser les bras . Même si il est parfois compliqué de se projeter dans un avenir lointain,la vie mérite d'être vécue,et il faut en profiter un maximum :wink:
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3481
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Que penser de la pensée

Messagepar Bashogun » 11 sept. 2017, 08:10

Bonjour Zoniko,

Tu traverses, comme nous tous avant toi, ce que l'on appelle la très difficile 'phase d'acceptation'.
Le diagnostic Sep n'est pas anodin, non pas pour la Sep en soi, mais en raison des lourdes représentations que l'on peut en avoir. Dans la tête de la très grande majorité des gens, dans la mienne à l'époque du diagnostic, ce ne sont que des images de handicap, lourd et inéluctable, qui nous assaillent, qui m'ont terrassé.

La réalité est tout autre. D'abord parce qu'il y a des Sep différentes (rémittentes, progressives) et que la Sep s’exprime très différemment d'un sépien à l'autre. Tu as sans doute pu t'en rendre compte en parcourant le forum : la plupart d'entre nous vivent plutôt bien et continuent de travailler, moyennant quelques adaptations (fatigue, chaleur, stress). La Sep n'est pas une fin, loin s'en faut, et le handicap n'est pas certain.

C'est tout l'intérêt du forum que de permettre de prendre conscience de tout cela et de dépasser cette phase d'acceptation. En écrivant, en échangeant, on peut mieux se libérer de toutes ces angoisses, on peut relativiser et trouver les moyens de vivre avec sa Sep. On apprend à la domestiquer !
Le forum m'a apporté cela, et j'en avais grand besoin !...

Même avec la Sep, l'avenir reste grand ouvert !

Bien à toi.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/


Revenir vers « Coups de bluzzzzzzz »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 0 invité