l'alimentation paléolithique

L'homéopathie, le magnétisme, la sophrologie, la relaxation, etc...
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

l'alimentation paléolithique

Message non lu par PatrickS » 10 oct. 2011, 12:35

Bonjour,

Comme vous le savez, je suis l'alimentation hypotoxique selon le docteur Seignalet. Il autorise certaines céréales, ou pseudo céréales (riz, quinoa, sarazin...). Pour aller plus loin, on peut appliquer le régime paléo.
Voici un interview du docteur Loren Cordain, ou il explique l'importance du régime alimentaire, il préconise lui même le régime paléo.
http://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa- ... eales.html

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Message non lu par Invité » 10 oct. 2011, 14:11

J'ai lu l'article : ça manque énormément de références, je trouve. Il 'y a beaucoup de "nous pensons que", "nous nous attendons à", "probablement", mais pas des masses d'études contrôlées sérieuses ou de preuves rigoureuses. Et le pire, c'est que l'auteur lui-même l'avoue :

[...], nous ne disposons pas de bonnes études contrôlées ayant testé le régime paléo sur les maladies auto-immunes.

Est-ce que ça vaut vraiment le coup de modifier complètement son régime alimentaire vers quelque chose de compliqué rendant la vie difficile au jour le jour, pour un bénéfice peut-être inexistant ? Pas sûr.

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Message non lu par PatrickS » 10 oct. 2011, 15:16

Bonjour,

Pour des études "sérieuses", il faut le faire en double aveugle. Avec assez de personnes et sur une durée assez longue. Donc une étude pareille serait très chère et qui voudrait la financer? Pas l'industrie pharmaceutique (qui en aurait les moyens), car, après avoir payé l'étude, ils seraient embété de devoir dire aux malades "arrêtez les médicaments, un régime suffit". Ils sont prêts à payer si un bénéfice pour eux se profile à l'horizon.
Attention, je ne dénigres pas du tout l'industrie pharmaceutique, grâce à leurs recherches, nous avons tout de même bénéficié de pas mal de médicaments/traitements pour beaucoup de pathologies.
Et les références, je pense qu'on peut les trouver dans son livre (le lien est dans l'interview)

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

estelle340
Habitué(e)
Messages : 85
Inscription : 27 sept. 2011, 10:03
Localisation : Nord - France
Contact :

Message non lu par estelle340 » 10 oct. 2011, 16:54

bonjour

est ce que vous avez deja entendu parler du régime koussmine ?
née en 1982
sep depuis 2008
sous Rebif
Rien ne dure en ce monde cruel, pas même la souffrance (Charlie Chaplin)

Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Message non lu par Invité » 10 oct. 2011, 17:23

PatrickS a écrit :Bonjour,

Pour des études "sérieuses", il faut le faire en double aveugle. Avec assez de personnes et sur une durée assez longue. Donc une étude pareille serait très chère et qui voudrait la financer? Pas l'industrie pharmaceutique (qui en aurait les moyens), car, après avoir payé l'étude, ils seraient embété de devoir dire aux malades "arrêtez les médicaments, un régime suffit". Ils sont prêts à payer si un bénéfice pour eux se profile à l'horizon.
Attention, je ne dénigres pas du tout l'industrie pharmaceutique, grâce à leurs recherches, nous avons tout de même bénéficié de pas mal de médicaments/traitements pour beaucoup de pathologies.
Et les références, je pense qu'on peut les trouver dans son livre (le lien est dans l'interview)

Patrick

La recherche publique et hospitalière est là pour ça, et l'a déjà fait. Il y a déjà eu des tas d'études faites sur les régimes riches en omega 3, et même dans un des articles connexes de celui mentionné, on parle d'études faites sur le régime méditerranéen chez des personnes souffrant de diabète. Je ne sais pas à quel point ces études sont rigoureuses et dotées d'une cohorte suffisante, mais elles existent.

Dans tous les cas, dire "oui, mais qui va financer ?" n'est pas une excuse. Vous imagineriez un laboratoire qui développerait un médicament, mais qui faute d'investisseur pour financer une étude, mettrait quand même le médicament sur le marché en déclarant "nous pensons que ça marche, mais aucune étude rigoureuse n'a été faite" comme l'auteur de l'article au-dessus ? Impensable. Donc pour des régimes aussi restrictifs que ceux proposés ici, je ne vois pas en quoi la démarche devrait être différente.

Enfin, pour aller un peu plus loin, la quantité d'industriels avançant les vertus pour la santé de leurs aliments ne cesse d'augmenter depuis quelques années. De même que les entreprises fabriquant des compléments alimentaires divers souvent largement consommés par les gens qui suivent ces régimes. Ces gens-là se font déjà pas mal d'argent sur ces régimes, ne serait-ce qu'indirectement. Ils auraient encore plus à y gagner à démontrer rigoureusement l'efficacité des régimes qu'ils défendent ou pour lesquels ils vendent des compléments. Pourquoi ne le font-ils pas ? A méditer.


Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Message non lu par PatrickS » 10 oct. 2011, 18:33

Bonjour,

Ce régime (paléo), supprime toutes les céréales qui sont des féculents, on peut très bien les remplacer par d'autres (tubercules souvent). Les produits laitiers nous apportent du calcium (selon les pubs), mais on en trouve suffisament des les légumes.
Depuis quand mange t'on des produits laitiers tous les jours? Il n'y a pas très longtemps, c'était uniquement quand les vaches avaient des veaux et elles ne produisaient pas autant de lait qu'actuellement. Etait ce restrictif? Pour les gens de l'époque, non.
Dire qu'un régime peut marcher (sans preuves scientifiques) et qu'il n'y a aucun risque (pas d'aliment dangereux, pas de risque de carence), et surement moins dangereux que de mettre une molécule chimique (médicament) sur le marché (sans preuve de l’innocuité). Et même s'il y a une étude, il est toujours vérifié si ce médicament présente un rapport bénéfice/risque favorable, donc il y a toujours un certain risque.
Donc, dénigrer un régime, parce qu'il n'a pas de preuves de son efficacité est facile, il suffit de le suivre et de voir s'il fonctionne. Chez moi, c'est bon, j'ai vérifié et je le continue, même sans preuves!

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Message non lu par Invité » 10 oct. 2011, 19:38


On peut très bien remplacer ces céréales ou tout ce qui est interdit par le régime par d'autres choses, mais :
1 - ça coute souvent plus cher ;
2 - ça complique pas mal la vie de ne manger aucune céréale, aucun laitage et très peu de sucres. Ne serait-ce qu'au quotidien chez soi quand on a une famille, ou quand on veut aller au resto avec des amis. Je connais pas beaucoup de restos où on peut suivre un régime Seignalet rigoureux. Et je vois souvent sur les forums des gens venant témoigner pour dire qu'ils n'arrivent pas à faire des substituts pour le pain parce que les recettes sont compliquées et difficiles à suivre, et qu'ils finissent par en avoir marre.
3 - Ces régimes sont souvent culpabilisants face aux écarts. J'en ai vu aussi des gens qui se faisaient du mouron parce qu'ils avaient mangé un truc interdit (rien que le vocabulaire employé est révélateur). Et se stresser pour ça quand on a une maladie comme la SEP, c'est pas une bonne idée.

Par ailleurs, il est vrai qu'on consomme aujourd'hui plus de lait qu'il y a 4000 ans (enfin, je pense). Mais il y a 4000 ans, on avait aussi la moitié de l'espérance de vie d'aujourd'hui. Je ne prétends évidemment pas que ce sont les produits laitiers qui ont en sont responsables, mais l'alimentation a énormément changé depuis des millénaires, en parallèle avec une nette amélioration des conditions de vie. Donc pour les gens de "l'époque", que ce soit il y a 200 ans ou 2000, ce n'était peut-être pas "restrictif", mais il ne faut pas oublier que leur santé était loin d'égaler la nôtre...

Et je maintiens ce que je dis à propos de la comparaison entre un régime non prouvé dont on fait l'apologie et un médicament qu'on sortirait sans études, pour plusieurs raisons :
1 - La notion de "molécule chimique" que vous donnez ici n'a aucun sens. Toute molécule est chimique, qu'elle vienne d'un médicament ou d'un aliment. Faire le distingo entre les deux est fallacieux.
2 - A propos des risques des régimes dont l'efficacité ou les dangers ne sont pas démontrés rigoureusement : les défenseurs de ces régimes qualifient souvent l'alimentation courante de nocive ou dangereuse, comme par exemple ici le blé ou les céréales contenant du gluten. Si on suit leur raisonnement, certains aliments semblent être dangereux. Dans ce cas, en vertu de quoi ceux qu'ils proposent de consommer ne pourraient pas l'être aussi ? C'est quand mêne un peu fort d'affirmer que les régimes proposes ne sont pas dangereux parce que sont juste des aliments, tout en affirmant que d'autres aliments, eux, sont nocifs !

Pour finir, je ne "dénigre" par les régimes en tant que tel, puisque je ne sais pas s'ils sont efficaces ou pas. Ce que je critique, c'est le fait d'en faire la pub auprès des autres personnes et d'affirmer leur efficacité sans en avoir de preuves.

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 14620
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Message non lu par Defcom » 10 oct. 2011, 21:00

Bonsoir
je pense qu'il faut y croire,le fait de changer ses habitudes et croire a ce que l'on fait permet peut être une amélioration.
c'est mon avis,et ça n'engage que moi .
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Message non lu par PatrickS » 11 oct. 2011, 10:28

PatrickS a écrit :, il suffit de le suivre et de voir s'il fonctionne. Chez moi, c'est bon, j'ai vérifié et je le continue, même sans preuves!

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 14620
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Message non lu par Defcom » 11 oct. 2011, 18:52

perso,je n'ai rien changer a mes habitudes alimentaires,les régimes en tout genre,c'est pas mon truc,je n'ai pas de problême de poids,je suis bien dans mon corps et dans ma tête,donc,je ne vois pas pourquoi je changerai quelque chose dans ma façon de vivre.
Tout ces régimes me laissent perplexe... c'est mon droit.
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
bierling beatrice
Passionné(e)
Messages : 1422
Inscription : 19 avr. 2011, 10:15
Ville de résidence : LEMBACH BAS RHIN
Prénom : Béatrice
Localisation : maintenant dans le 67
Contact :

Message non lu par bierling beatrice » 28 oct. 2011, 11:41

La seule chose que je fais c'est manger très léger le soir une soupe un yaourt mais pour le reste pas question de renier le chocolat .Malgré cela j'ai perdu 13 kilos en 6 mois .Je fais actuellement les petits biscuits de Noel avec une de mes belles soeur et je ne me prive pas .Nous faisons ce que nous pouvons (on fait pour toute la famille )Ma belle soeur a été opérée au canal carpien elle a un peu de mal pour certaines choses mais ce que l'une ne réussi pas l'autre le fait.On se marre beaucoup toutes les deux ça avance doucement mais surement .C'est pourquoi nous commençons aussi tôt .Je n'ai jamais fait 100 sortes ( le maximum était 90 )mais maintenant la famille prendra ce que nous ferons .Pour garder ces petits gâteaux dans la boite je mets une tranche de pain de mie et un morceau de sucre que je change tous les deux jours et ça marche , ils restent bien mous.Maintenant pas question de faire de régime . slt
Je veux me battre je vais y arriver

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Message non lu par PatrickS » 30 janv. 2012, 18:53

Bonsoir,

Les régimes alimentaires tels que Swank, Kousmine ou Seignalet les proposent, reposent sur des réflexions telles que: pourquoi retrouve t'on plus de sépiens dans tel pays (ou région) que la moyenne?
La sep était pour ainsi dire inconnue au Japon, et on n'y mangait pratiquement pas de produit laitiers et pas de céréales contenant du gluten. Dans les pays nordiques, il y a plus de cas dans l'intérieur des terres (plus gros consommateurs de gluten et lait). Après des essais avec des patients (sep) qui respectaient leur régime, Swank (plus de 500 patients sur 35 ans), Kousmine (200 sur 25 ans) et Seignalet (une centaine sur plus de deux ans) on conclus à l'efficacité de leurs méthodes.
Ces méthodes sont similaires, pas identiques et il est bien précisé qu'on n'obtient PAS de guérison, mais une amélioration de la maladie.
Quand j'entends que le temps peut être variable entre les poussées, donc que cette accalmie n'est pas due à un régime, mais à une "pause" de la maladie, qu'en est il de mon cas:
J'ai une sep primaire progressive => AUCUNE accalmie => une AGGRAVATION constante depuis des années. Depuis que je me nourris autrement, j'ai des AMÉLIORATIONS. Qu'on m'explique pourquoi.
Pour info: ces médecins précisent toujours qu'il faut continuer son traitement "classique" pendant qu'on change son alimentation.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Répondre

Revenir à « La médecine douce »