La physique quantique

L'homéopathie, le magnétisme, la sophrologie, la relaxation, etc...
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
malaiaka
Débutant(e)
Messages : 14
Inscription : 18 août 2011, 00:17
Contact :

La physique quantique

Message non lu par malaiaka » 19 août 2011, 16:52

Dr Luc Bodin témoigne :

En tant que médecin et spécialiste en médecines naturelles, j’ai toujours été gêné par la séparation qui est réalisée par la médecine conventionnelle, entre le corps physique, l’esprit et l’énergie.
Mais lorsque je me suis intéressé à la physique quantique, tout a pris un sens. Grâce aux résultats de la physique moderne, dont les premières découvertes remontent maintenant à plus d’un siècle, les trois aspects de l’individu se trouvèrent unifiés en un seul ensemble pour former « l’individu », uni et indivisible sur le modèle de l’Univers.

La physique quantique montre la « réalité invisible » du monde dans lequel nous vivons. Car la matière telle que nous l’entendons, n’existe tout simplement pas... Elle n’est en fait constituée que d’une importante concentration d’énergie, celle-ci étant dirigée par l’information/pensée. Ainsi, l’énergie constitue l’interface indispensable entre le physique et le psychique.

Ce simple constat ouvre la porte à un abord tout à fait différent et original de l’être humain, de son équilibre et de sa santé. Mais il indique aussi les traitements à préconiser pour soigner l’individu en profondeur. Enfin, la physique quantique met en évidence l’union intime et réciproque qui existe entre les êtres mais aussi entre les êtres et leur environnement.

C’est pourquoi l’idée d’un Congrès, qui permettrait de révéler toutes ces merveilleuses découvertes réalisées en France et aux quatre coins du monde, par des chercheurs et des scientifiques émérites et aux qualités indiscutables... m’a tout de suite séduit.

Ce Congrès promet d’être novateur et sera sans conteste, inédit en France. Car, les sciences fondamentales ont la réputation d’être complexes et inabordables pour le commun des mortels. Mais même si leurs démonstrations sont souvent compliquées, leurs conclusions sont généralement simples et évidentes. Elles apportent une vision intégrative du monde et de sa réalité. Mais aussi, elles ouvrent la voie à des applications technologiques innovantes dans de nombreux domaines, y compris celui de la santé.

Grâce à l’association ARTTIIQ et au dynamisme de sa Présidente Lara Lellouche, ce projet a pu être mis sur pied. Cette association regroupe des Scientifiques du monde entier dans le but de créer des liens entre les sciences physiques et énergétiques, mais également pour apporter une vision globale et intégrative de l’individu et du monde. De plus, l’évolution du monde actuel nécessite l’ouverture de nouveaux paradigmes qu’il convient de développer.

Ce Congrès verra la participation de nombreux conférenciers venus du monde entier pour présenter le fruit de leurs recherches dans de différents domaines... Personnellement, je développerai le concept de l’homme créateur de sa vie et de l’univers... comme l’a parfaitement démontré la recherche quantique ce qui entraîne des conséquences passionnantes pour l’être et son chemin de vie....

Pr. Philippe Bobola témoigne :
La médecine aérospatiale russe a ouvert le champ à une nouvelle médecine quantique qui prend appui sur certaines découvertes de la mécanique quantique. Selon cette dernière, la matière présente simultanément une réalité ondulatoire et une réalité matérielle.
Par ailleurs cette même discipline découvre que la matière est faite à 99.9% de vide ! Mais ce vide est en fait un vide plein d’une énergie considérable et la matière en devient en quelque sorte le graal.

En tant que physicien et biologiste je me réjouis de constater que les continents de la physique fondamentale et des sciences du vivant tentent une réunification.
C’est sur le modèle de la nature une et indivisible que l’humain semble à présent vouloir se caler en sortant du cloisonnement disciplinaire, ce qui laisse espérer pour l’humanité des applications dans divers domaines des sciences du vivant et en particulier dans le domaine médical et de la santé et du bien - être. C’est ce que je nomme « le troisième souffle possible de la médecine ».

Il m’a donc semblé bienvenu de soutenir la création de l’association ARTIIQ à laquelle sa présidente Me Lara Lelouch offre son efficacité et sa conviction. J’ouvrirais ce congrès par une conférence intitulée « Manifeste pour un vivant vibratoire » qui démontrera que l’alliance entre physique et sciences du vivant n’est pas un mythe mais bien une réalité incontournable.

Qu’est ce que la médecine quantique ?

L’homéopathie, l’acupuncture, les médecines dites « énergétiques », les soins par dispositifs de biorésonnance, les thérapies utilisant cristaux, couleur, sons, lumière... seraient des médecines quantiques. « Trois critères permettent de qualifier le quantique, nous explique le physicien Emmanuel Ransford. Le premier, c’est le vibratoire ou l’ondulatoire. »

A 99,97 %, tout est vibratoire. Ce qui veut dire, si l’on regarde la matière en profondeur, qu’elle apparaît faite, non pas de petits objets, mais de petits nuages qui vibrent. En physique, on appelle cela des fonctions d’onde ou paquets d’ondes.
« Le deuxième critère, poursuit Ransford, c’est la discontinuité et donc l’aléatoire. À l’échelle de l’infiniment petit, vous avez des événements soudains, comme la réduction du paquet d’onde et les sauts quantiques. Ils sont à la fois discontinus et imprévisibles.
Enfin, l’interconnexion constitue le troisième et dernier critère. »

Le physicien fait référence à la célèbre expérience des photons jumeaux envoyés dans deux directions opposées. Leur lien est tel que si vous faites quelque chose à l’un, l’autre est instantanément modifié. Les distances peuvent très grandes, ils se comportent comme s’ils ne faisaient qu’un.

« C’est incompréhensible pour les physiciens. Cela dépasse leur entendement. Cela fait fi des fonctions d’espace-temps. Le global s’invite dans le local. »

Il faut retrouver ces trois critères pour avoir du quantique. Les approches, les théories et les outils fondés sur le fait que la réalité est de nature vibratoire, que son comportement est imprévisible et que tout est interconnecté, peuvent se présenter comme des médecines quantiques.


Prochain congrès à Lyon pour ceux qui habitent la région. :D
“ Rien de magnifique n'a jamais été accompli, sauf par ceux qui ont osé croire que quelque chose en eux était plus fort que les circonstances. ”
Bruce Barton

Stéphanie2
Accro
Messages : 2069
Inscription : 19 avr. 2011, 17:20
Contact :

Message non lu par Stéphanie2 » 19 août 2011, 19:33

tout ça je sais pas mais actuellement ma réalité est très "vibratoire" personnellement mdr mdr mdr..... j'ai le corps qui vibre dès que je m'allonge.


Bon d'accord.... je sors :wink:

après plus de 2 ans de bizarreries, enfin un diagnostique en mai 2012
Syndrome de Fatigue Chronique (on dit aussi Encéphalomyélite Myalgique)

Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 17:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

Message non lu par isa33 » 19 août 2011, 20:12

mdr mdr mdr mdr Steph
née en 1980
sépienne depuis 2003
sous tysabri depuis mai 2009

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 14621
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Message non lu par Defcom » 20 août 2011, 10:10

Tout cela est quand même basé sur du théorique,comme la théorie de la relativité,ou alors je me trompe ...
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
Auréline
Confirmé(e)
Messages : 188
Inscription : 08 juin 2011, 22:48
Localisation : Rhône
Contact :

Message non lu par Auréline » 20 août 2011, 13:30

Moui... bon, il en faudra un peu plus pour me "convaincre"...

Ce qui me chagrine un peu, c'est que la physique quantique a quand même la particularité de ne s'appliquer qu'à des échelles bien inférieurs aux atomes... donc je ne voit pas trop comment soigner un enchevêtrement de milliards de cellules, elles mêmes constituées de trillions de molécules et je vous passe l'estimation du nombre d'atomes... par du quantique.

La physique quantique intéresse les particules élémentaires (photons, électrons, nucléons)... à moins d'un bouleversement dans ce domaine, le macroscopique échappe aux influences de la physique quantique... Plus on descend vers l'infiniment petit, plus les forces de liaisons sont considérables, et pour modifier ces forces, il va falloir autant si ce n'est plus d'énergie...

Quand on voit l'énergie nécessaire à modifier le spin de nos atomes corporel (c'est le principe de l'IRM), je vois très difficilement comment sans une artillerie lourde il pourrait en être de même au niveau quantique... Mais là, ce n'est plus de la médecine "douce" :o
Enfin un diagnostique ! Intermitente du handicap, trois lettres : SED Syndrome d'Ehlers-Danlos

Avatar de l’utilisateur
Alex1502
Confirmé(e)
Messages : 114
Inscription : 11 mars 2008, 11:39
Localisation : Ici et maintenant
Contact :

Message non lu par Alex1502 » 20 août 2011, 15:06

Merci Malaiaka pour cet article et pour l'info.
Il ne faut jamais se battre contre la maladie mais lutter pour sa santé.

Nous ne sommes pas là pour guérir de nos maladies mais nos maladies sont là pour nous guérir. C.G.Jung

Avatar de l’utilisateur
malaiaka
Débutant(e)
Messages : 14
Inscription : 18 août 2011, 00:17
Contact :

Message non lu par malaiaka » 06 sept. 2011, 22:40

Pour répondre à ta question Defcom

La physique quantique est l'appellation générale d'un ensemble de théories physiques nées au xxe siècle qui, comme la théorie de la relativité, marquent une rupture avec ce que l'on appelle maintenant la physique classique, l'ensemble des théories et principes physiques admis au xixe siècle.

Les théories dites « quantiques » décrivent le comportement des atomes et des particules, ce que la physique classique, notamment la mécanique Newtonienne et la théorie électromagnétique de Maxwell, n'avaient pu faire, et permettent d'élucider certaines propriétés du rayonnement électromagnétique.

La physique quantique heurte le sens commun à plusieurs égards. Sa description du monde microscopique, radicalement nouvelle, s'appuie sur de nouveaux postulats.

La physique quantique a apporté une révolution conceptuelle ayant des répercussions jusqu'en philosophie (remise en cause du déterminisme) et en littérature (science-fiction).

Elle a permis nombre d'applications technologiques :

énergie nucléaire, imagerie médicale par résonance magnétique nucléaire, diode, transistor, microscope électronique et laser. Un siècle après sa conception, elle est abondamment utilisée dans la recherche en chimie théorique (chimie quantique), en physique (mécanique quantique, théorie quantique des champs, physique de la matière condensée, physique nucléaire, physique des particules, physique statistique quantique, astrophysique, gravité quantique), en mathématiques (formalisation de la théorie des champs) et, récemment, en informatique (ordinateur quantique, cryptographie quantique).

Elle est considérée avec la relativité générale d'Einstein comme l'une des deux théories majeures du xxe siècle.

La physique quantique est connue pour être contre-intuitive, choquer le « sens commun » et nécessiter un formalisme mathématique ardu.
“ Rien de magnifique n'a jamais été accompli, sauf par ceux qui ont osé croire que quelque chose en eux était plus fort que les circonstances. ”
Bruce Barton

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1999
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Message non lu par PatrickS » 07 sept. 2011, 10:20

Bonjour

L’homéopathie, l’acupuncture, les médecines dites « énergétiques », les soins par dispositifs de biorésonnance, les thérapies utilisant cristaux, couleur, sons, lumière... seraient des médecines quantiques.

« C’est incompréhensible pour les physiciens. Cela dépasse leur entendement. Cela fait fi des fonctions d’espace-temps. Le global s’invite dans le local. »


Comprendre et expliquer, c'est ce qui régit notre communauté de scientifiques. Et ce qu'on ne comprend pas ou qu'on n'explique pas, c'est du charlatanisme, des foutaises...
Des magnétiseurs sont utilisés dans des services de grands brûlés, mais on n'en parle (presque) pas, vu que ce n'est pas une pratique officielle de la médecine. De même, beaucoup de gens décrient l'homéopathie (les dilutions sont tellement importantes qu'on ne retrouve plus de molécules du produit actif), ils disent que c'est de l'effet placebo. Mais quand on donne un médicament homéopathique à un animal et qu'il va mieux, ou est l'effet placebo?
Il faudrait avoir l'esprit un peu ouvert et admettre certaines choses, même si, actuellement, on n'arrive pas encore à expliquer le pourquoi et le comment.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Stéphanie2
Accro
Messages : 2069
Inscription : 19 avr. 2011, 17:20
Contact :

Message non lu par Stéphanie2 » 07 sept. 2011, 10:38

Patrick, pour ce qui est des magnétiseurs dans les services des grands brûlés, j'en avais entendu parlé sur France Inter dans l'émission scientifique "la tête au carré" qui parlait de Zététique:

http://zetetique.fr/index.php/nl/57-poz-nd39
Qu'est-ce que la zététique ?
La Zététique se présente comme une méthode de recherche fondée sur le doute et la vérification des informations ; Emile Littré en donne une définition claire : « méthode dont on se sert pour pénétrer la raison des choses ».


l'idée c'était d'essayer de voir si on pouvait mesurer scientifiquement l'activités des rebouteux, les magnétiseurs et autres, c'était très intéressant. Il ne s'agit pas de se moquer de ses pratiques mais d'essayer d'en mesurer scientifiquement leur efficacité.

Pour en revenir aux services des grands brûlés, ils parlaient d'un hopital à lyon, où si la famille en faisait la demande, une personne venait (il y a un nom spécifique mais je ne me rappelle plus) et cette personne "enlevait le feu". D'après les médecins, le patient était soulagé si il y croyait, ce qui relevait surement de l'effet placebo, mais guérissait à la même vitesse que ceux sans "guérisseur". Cependant, ils laissaient faire car le patient et sa famille était plus sereins.

J'ai constaté sur mes enfants les bienfaits de l'homéopathie. Mais seulement quand j'ai été voir une homéopathe (assez désagréable, mais super efficace!) j'en ai vu deux autres qui était particulièrement nuls. Je ne comprends pas comment ça marche, mais ça avait été radical pour les otites de mes enfants.

c'est comme tout, on ne peut pas généraliser.

j'ai retrouvé l'émission (3 février 2011) en question dans les archives de France Inter:
http://www.franceinter.fr/em/lateteaucarre/100731

après plus de 2 ans de bizarreries, enfin un diagnostique en mai 2012
Syndrome de Fatigue Chronique (on dit aussi Encéphalomyélite Myalgique)

Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Message non lu par Invité » 07 sept. 2011, 11:06

PatrickS a écrit :
Comprendre et expliquer, c'est ce qui régit notre communauté de scientifiques. Et ce qu'on ne comprend pas ou qu'on n'explique pas, c'est du charlatanisme, des foutaises...
Des magnétiseurs sont utilisés dans des services de grands brûlés, mais on n'en parle (presque) pas, vu que ce n'est pas une pratique officielle de la médecine. De même, beaucoup de gens décrient l'homéopathie (les dilutions sont tellement importantes qu'on ne retrouve plus de molécules du produit actif), ils disent que c'est de l'effet placebo. Mais quand on donne un médicament homéopathique à un animal et qu'il va mieux, ou est l'effet placebo?
Il faudrait avoir l'esprit un peu ouvert et admettre certaines choses, même si, actuellement, on n'arrive pas encore à expliquer le pourquoi et le comment.
Patrick

Avant de comprendre et d'expliquer, notre "communauté scientifique" cherche d'abord à constater. En particulier constater et évaluer l'efficacité d'un traitement, quand on parle de médecine. Il ne sert à rien d'essayer d'expliquer le fonctionnement de quelque chose qui ne fonctionne pas ; c'est une perte de temps.

Et justement, en ce qui concerne les "traitements" évoqués plus haut (magnétiseurs, homéopathie), c'est parce qu'on n'a jamais pu constater rigoureusement leur efficacité au-delà de l'effet placebo qu'on les déconsidère en tant que traitements médicaux. Et non pas parce qu'on ne les explique pas. La communauté scientifique médicale ne va pas perdre son temps à essayer d'expliquer les méthodes des magnétiseurs si elle n'a pas pu constater qu'il y avait un effet réel au-delà du placebo.

Quant à l'homéopathie pour les animaux, j'aimerais d'abord voir le résultat d'une étude sérieuse qui constate un effet supérieur à un placebo. Et j'insiste sur la comparaison avec le placebo parce que oui, le placebo peut marcher sur les animaux, pour plusieurs raisons :

- L'effet placebo est intimement lié à la relation entre le soigneur qui administre le traitement et le soigné. Et c'est valable aussi pour les animaux. Si vous donnez un médicament à un animal, qu'il soit homéopathique ou pas, la plupart du temps, vous modifiez votre comportement vis-à-vis de lui, vous le caressez ou prenez davantage soin de lui. L'animal peut s'en rendre compte et être sensible positivement à ce stimulus agréable.
- En administrant un traitement à un animal, le soigneur est sujet à ce qu'on appelle le biais d'observation : il a spontanément tendance à voir l'état de santé de l'animal s'améliorer, même s'il n'en est rien. C'est pour éliminer ce biais que les études médicales sérieuses sont pratiquées en aveugle (c'est à dire sans que le donneur de médicament sache s'il administre le traitement réel ou un placebo).

Ces deux raisons expliquent qu'un effet similaire au placebo soit observé chez l'animal (et j'insiste sur le fait qu'il ait été observé).

Quelques références pour aller plus loin :
http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=101
http://www.sciencebasedmedicine.org/ind ... r-animals/
(en anglais)

Quant à la "médecine quantique" évoquée ci-dessus, elle n'a rien à voir avec la physique quantique, si ce n'est la réutilisation du vocabulaire pour faire croire que la pratique repose sur une théorie physique largement établie, alors qu'il n'en est rien.

---
Edit : merci Stéphanie de mentionner la zététique. Les associations zététiques françaises sont souvent de très bonnes sources sur divers mythes et idées reçues. Et contrairement à ce que les partisans farouches de ces thérapies "alternatives" prétendent, l'ouverture d'esprit est la base de la démarche scientifique. Avant "d'admettre" quelque chose, on cherche à savoir si ce quelque chose est réel ou pas. Pas besoin de l'expliquer ou de le comprendre pour constater son existence. Les explications viennent après cette première vérification si celle-ci s'avère positive. Admettre une chose sans même prendre la peine de vérifier que celle-ci est réelle, c'est de l'aveuglement volontaire.


----
Edit bis : Malaiaka, quand on cite wikipedia au sujet de la physique quantique, c'est bien de le signaler ne serait-ce que par respect pour la source, au lieu de se contenter d'un copier/coller. Même si ça n'a bien sûr rien à voir avec la prétendue "médecine quantique" évoquée dans ce topic.

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1999
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Message non lu par PatrickS » 07 sept. 2011, 15:41

Bonjour,

Je me soigne avec des médicaments "classiques" et pour certains problèmes avec de l'homéopathie. C'est bizarre que les deux fonctionnent chez moi, ou est ce que l'effet placebo fonctionne pour les deux? Je n'ai rien contre la médecine allopathique, elle peut faire des "miracles", mais elle est impuissante dans certains cas.
J'ai une sep primaire progressive et il n'y a aucun traitement pour cette forme, d'ou une dégradation régulière de mon état. Je mange différemment et je prends des compléments alimentaire et la progression à stoppé et j'ai eu quelques améliorations. Effet placebo? Peut être, mais cet effet placebo fait que j'aille mieux. Et de toute façon, il n'y aura JAMAIS une preuve scientifique que ça fonctionne, car on ne pourra jamais faire une étude en double aveugle. Comment faire pour qu'une personne ne sache pas ce qu'elle mange? Et qui financerai une étude aussi longue?
Que ceux qui veulent des preuves, se contentent de la médecine allopathique, moi, je teste et je constate.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

domi31
Habitué(e)
Messages : 89
Inscription : 17 sept. 2009, 13:25
Contact :

Message non lu par domi31 » 07 sept. 2011, 16:32

bonsoir

tout à fait de ton avis Patricks, contente que tu ailles mieux.

Je suis ce régime et tous les compléments aussi. Bientôt cinq mois je sais qu'il me faut du temps pour que j'aille un peu mieux. Ma sep est progressive aussi pas de traitement.

bonne soirée

Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Message non lu par Invité » 07 sept. 2011, 19:56

PatrickS a écrit :Bonjour,
Je me soigne avec des médicaments "classiques" et pour certains problèmes avec de l'homéopathie. C'est bizarre que les deux fonctionnent chez moi, ou est ce que l'effet placebo fonctionne pour les deux? Je n'ai rien contre la médecine allopathique, elle peut faire des "miracles", mais elle est impuissante dans certains cas.

L'effet placebo peut très bien fonctionner pour l'homéopathie sans pour autant que les médicaments classiques cessent de fonctionner. Il peut même y avoir un effet placebo pour ces mêmes médicaments classiques, en plus de leur efficacité pharmacologique. Prenez l'exemple de l'aspirine dans les sources que j'ai indiquées plus haut : quelques minutes seulement après l'avoir avalée, on ressent généralement un mieux-être, alors qu'elle n'est même pas passée dans le sang : c'est un effet placebo. L'effet réel arrive après, que l'effet placebo ait été ressenti ou pas.

Par ailleurs, ce n'est pas parce que la médecine "classique" est impuissante dans certains cas que les traitements conventionnels le seront dans ces mêmes cas, au-delà du placebo.
PatrickS a écrit :
J'ai une sep primaire progressive et il n'y a aucun traitement pour cette forme, d'ou une dégradation régulière de mon état. Je mange différemment et je prends des compléments alimentaire et la progression à stoppé et j'ai eu quelques améliorations. Effet placebo? Peut être, mais cet effet placebo fait que j'aille mieux.

Effet placebo, coïncidence ou réel effet ? Sur un seul cas, malheureusement, impossible de savoir. Tant mieux si ton état s'est amélioré au final, c'est ce qui compte. Chacun est libre de choisir de suivre un régime quelconque, ce n'est pas moi de le juger au final, ni même de l'en dissuader. En revanche, lorsque cette même personne tente de convaincre d'autres de suivre le même régime en avançant comme seul argument une poignée de témoignages et/ou une théorie plus ou moins étrange et pas de preuve scientifique derrière, j'estime raisonnable d'apporter mon avis sur la chose.
PatrickS a écrit :
Et de toute façon, il n'y aura JAMAIS une preuve scientifique que ça fonctionne, car on ne pourra jamais faire une étude en double aveugle. Comment faire pour qu'une personne ne sache pas ce qu'elle mange? Et qui financerai une étude aussi longue?

Il est effectivement difficile de faire une étude en double aveugle contre placebo pour des régimes. En revanche, ça ne pose pas vraiment de problème à l'homéopathie ni aux magnétiseurs. Or je ne crois pas avoir jamais vu ce genre d'études proposée par Boiron ou un quelconque fabricant homéopathique. Peut-être que l'ouverture d'esprit pourrait se trouver ici, en ayant l'humilité de soumettre ses produits et méthodes à une investigation sérieuse.

Pour revenir aux régimes, même si le double aveugle est difficile à mettre en oeuvre, le simple aveugle contre groupe contrôle est possible. Ce n'est pas parfait, mais c'est déjà un premier pas. Premier pas qui n'est malheureusement que très rarement effectué par les tenants de ces régimes, fussent-ils médecins ou autres. Et en ce qui concerne les compléments alimentaires, il devient même possible de le faire en double aveugle contre placébo. Encore une fois, c'est rarement fait. Et vu la quantité d'argent que brassent certains fabricants de ces compléments, ce serait tout à fait possible.


Répondre

Revenir à « La médecine douce »