Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Quelque chose à dire ou à faire, venez-nous dire ce que vous pensez comme ça de bon matin !!!
Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 20 sept. 2017, 17:02

En sachant que la prévention et la pédagogie fonctionnent mal ou pas du tout en France (il suffit de voir ce qu'il se passe sur les routes ... ),on peut penser qu'il y aura des procès retentissants de parents ayant refusés de faire vacciner leurs enfants . Un peu style Hadopi ou The pirates Bay ...


Tu donnes donc raison au gouvernement sur leur stratégie d'obligation :
Dans un papier de Marianne (un des derniers journal a peu prêt indépendant en France) on peut lire :
Il y a deux moyens d’atteindre un bon taux de couverture : l’obligation légale ou la liberté de vaccination avec propagande intensive et soutenue comme dans les pays anglo-saxons et nordiques.

Je mets le lien de l'article pour ceux que ça intéresse : https://www.marianne.net/debattons/edit ... -progresse

Donc le choix a été fait en France d'obliger à la vaccination. Pourquoi ce choix ?
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 20 sept. 2017, 17:20

Enfin, je copie/colle un document qui résume l'histoire du vaccin de l'hépatite B et de son possible lien avec la SEP. Le document provient du site http://www.infectiologie.com
Il est intéressant également car l'ensemble des études portant sur ce sujet est mentionné (donc on peut les retrouver et aller les lire).

Vaccination anti-hépatite B et sclérose en plaques : Les données scientifiques, nombreuses et robustes, ne montrent pas de lien
Les données constituées depuis plus de 15 ans permettent d’écarter avec une grande sûreté un lien entre vaccination anti-virus de l’hépatite B (VHB) et sclérose en plaques (SEP) : ce vaccin n’est pas associé à un sur-risque de développer une SEP ; il n’est pas contre-indiqué en cas de SEP préexistante ou d’antécédent familial de SEP. Ce document résume les données ayant permis ces conclusions.
La SEP est une maladie neurologique liée à une démyélinisation inflammatoire. Sa physiopathologie reste mal
comprise, bien que certains facteurs de risque environnementaux et infectieux aient été identifiés.
Durant les années 1990, des cas de SEP survenus après une vaccination anti-VHB ont été rapportés. Ces notifications
sont survenues dans un contexte d’une très large activité de vaccination (plus de 75 millions de doses fin 1997),
débordant largement les cibles recommandées. Un grand nombre de premiers épisodes de démyélinisation ont
ainsi pu survenir par hasard peu après une vaccination anti-VHB. En 1998, la médiatisation de ces cas a conduit,
malgré l’absence de preuves d’un lien quelconque, à interrompre la vaccination en milieu scolaire, tout en
maintenant celle des nourrissons, des pré-adolescents et (de façon obligatoire) des professionnels de santé.
La possibilité d’un lien entre vaccination anti-VHB et SEP a été explorée par de nombreux travaux épidémiologiques
(cf page 2) ; à ce jour, aucun lien statistiquement significatif n’a été montré, sauf pour une étude, mais sur des
effectifs trop limités (11 patients vaccinés) pour conclure à un sur-risque. Par ailleurs, le recueil prospectif des
notifications mené de 1994 à 2010 par l’AFSSAPS (36 millions environ de vaccinations anti-VHB) n’a pas non plus
montré de sur-risque de SEP.
De ce fait, la Commission Nationale de Pharmacovigilance française a estimé en 2011 [1] que les données
scientifiques disponibles n’avaient pas permis de démontrer l’existence d’une association significative entre le
risque de survenue d’affections démyélinisantes centrales et la vaccination contre l’hépatite B. Cet avis est en
accord avec les avis rendus parles Centers of Disease control des USA [2], le National Health System [3] et le Multiple
sclerosis trust [4] du Royaume-Uni, le National Center for Immunisation Research & Surveillance australien [5], ou
l’Agence de Santé Publique canadienne [6]. Il faut rappeler qu’à ce jour, environ 1,5 milliards de doses de vaccin
anti-VHB ont été administrées dans le monde.
Ces considérations scientifiques sont parfois prises en compte de façon paradoxale dans le domaine judiciaire,
lorsque, par exemple, des professionnels de santé atteints de SEP qu’ils estiment secondaire au vaccin anti-VHB
font une démarche d’indemnisation. En effet, le fait qu'il soit très difficile de démonter scientifiquement l'absence
de lien entre deux faits a pu être interprété à tort comme l'existence de ce lien, conduisant dans plusieurs affaires
à une indemnisation. Ces attendus juridiques ne remettent pas en cause la validité des études épidémiologiques.
[1] http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/stor ... 98794f.pdf
[2] http://www.cdc.gov/vaccinesafety/concer ... -faqs.html
[3] https://www.gov.uk/government/uploads/s ... erosis.pdf
[4] https://www.mstrust.org.uk/a-z/hepatitis-b-vaccine
[5] http://www.ncirs.edu.au/assets/provider ... -sheet.pdf
[6] http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/cig ... pb-fra.php


Rappel des études épidémiologiques, par ordre chronologique :

- Zipp, Nat Medicine, 1999 : étude rétrospective comparant l’incidence de maladie démyélinisante chez
27229 sujets vaccinés et 107469 non-vaccinés contre le VHB : pas de sur-risque 2 mois, 6 mois, 1 an, 2 ans ou 3
ans après vaccination.
- Sadovnik, Lancet, 2000 : comparaison de l’incidence de la SEP chez 2 populations : les enfants qui avaient
11 à 12 ans sur la période 1986-1992 (288657 enfants, non vaccinés) ; et les enfants qui avaient 11 à 12 ans sur
la période 1992-1998 (289651 enfants, vaccinés à plus de 92%) : pas de différence d’incidence jusqu’à l’âge de
17 ans entre les 2 populations.
- Ascherio, NEJM, 2001 : étude cas-témoins comparant 192 cas de SEP et 645 contrôles : absence de lien
entre SEP et vaccin anti-VHB.
- Confavreux, NEJM, 2001 : étude rétrospective des facteurs associés à une poussée de SEP chez 643 patients
déjà porteurs de cette maladie : pas de sur-risque de poussée dans les 2 mois suivant une vaccination anti-VHB.
- Touzé, Neuroepidemiol, 2002 : étude cas-témoins comparant 402 cas de maladie démyélinisante et 722
contrôles : pas de sur-risque de 1ère poussée de maladie dans les 2 mois suivant une vaccination anti-VHB.
- DeStefano, Arch Neurol, 2003 : étude cas-témoins comparant 440 cas de SEP et de névrite optique et 950
témoins : pas de sur-risque de SEP dans l’année ou dans les 5 ans suivant une vaccination anti-VHB
- Hernan, Neurology, 2004 : étude cas-témoins comparant 163 cas de SEP et 1604 contrôles : il y a 3,1 fois
plus de vaccinés dans le groupe SEP [IC95% 1,5-6,3], mais sur des effectifs trop faibles (11 vaccinés dans le groupe
SEP, soit 6,7% de cette population) pour conclure à un sur-risque.
- Mikaeloff, Brain, 2007 : suivi d’une cohorte de 356 enfants ayant eu une 1ère poussée de maladie
démyélinisante : pas de sur-risque d’évolution ultérieure vers un diagnostic confirmé de SEP en cas de
vaccination anti-VHB.
- Mikaeloff, Arch Pediat Adol Med, 2007 : étude pédiatrique cas-témoins comparant 143 cas de SEP et 1122
témoins : pas de sur-risque de 1ère poussée de SEP dans les 3 ans suivant une vaccination anti-VHB.
- Mikaeloff, Neurology, 2009 : étude pédiatrique cas-témoins comparant 349 cas de maladie démyélinisante
de l’enfant et 2941 contrôles : pas de sur-risque lié au vaccin anti-VHB, quelle qu’en soit la marque (une analyse
a posteriori des patients d’un sous-groupe ayant reçu d’autres vaccins, et parmi eux d’un sous-groupe ayant reçu
une marque particulière de vaccin anti-VHB, détecte avec une faible marge de significativité [IC95% 1,03-2,95]
un sur-risque, mais cette sous-analyse a été considérée comme invalide sur le plan méthodologique).
- Ramagopalan, Neuroepidemiology, 2009 : étude cas-témoins comparant 14362 cas de SEP et 7671
contrôles : absence de lien entre SEP et vaccin anti-VHB.
- Langer-Gould 2014, JAMA Neurology, 2014 : étude cas-témoins comparant 780 cas de maladie
démyélinisante et 3885 contrôles : absence de lien entre SEP et vaccin anti-VHB.



Mais bon, même en sachant ça et en me disant rationnel, je n'ai toujours pas fait vacciner mes filles contre l'hépatite B... et le temps passe, les voilà aux portes de l'adolescence.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13776
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Defcom » 20 sept. 2017, 18:31

PAC a écrit :Tu donnes donc raison au gouvernement sur leur stratégie d'obligation :
Dans un papier de Marianne (un des derniers journal a peu prêt indépendant en France) on peut lire :
Il y a deux moyens d’atteindre un bon taux de couverture : l’obligation légale ou la liberté de vaccination avec propagande intensive et soutenue comme dans les pays anglo-saxons et nordiques.

Je mets le lien de l'article pour ceux que ça intéresse : https://www.marianne.net/debattons/edit ... -progresse

Donc le choix a été fait en France d'obliger à la vaccination. Pourquoi ce choix ?

Mon but n'est pas de démontrer que le gouvernement a raison .
Pour ma part,il me semble,mais cela n'engage que moi, que le problème est ailleurs .
D'un coté,nous avons la défiance des français suite a divers scandales médicaux,de l'autre,une ministre qui semble être a la solde des laboratoires .
Sachant que la pédagogie et la prévention fonctionnent mal ou que les divers gouvernements successifs n'ont pas su faire cette prévention et pédagogie,que cela coute une fortune au vu des résultats,l'obligation est un bon plan,d'un coté,on économise de l'argent en ne faisant pas une couteuse campagne de sensibilisation,on musèle les Français en agitant le code de santé publique pour les plus récalcitrants,et de l'autre,les labos se remplissent les poches .
Elle est pas belle la vie ...
CQFD
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 20 sept. 2017, 18:38

de l'autre,les labos se remplissent les poches.

J'suis pas sûr que ça soit les produits qui rapporte aux labos. Je te mets en lien un article déjà publié par Bashogun (voir le dernier argument) :
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html
et puis un autre :
http://www.atlantico.fr/decryptage/nato ... 82892.html

Après, je ne vais pas les plaindre sur ce coup non plus.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 20 sept. 2017, 18:40

Mon but n'est pas de démontrer que le gouvernement a raison.


J'avais compris, c'était pour te taquiner... riree
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13776
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Defcom » 20 sept. 2017, 18:52

J'suis pas sûr que ça soit les produits qui rapporte aux labos.

Les labos n'étant pas des philanthropes,si cela ne rapporte rien,ils ne font pas. Comme il est difficile de savoir réellement leur CA,les médias ne font qu'avancer des suppositions .
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 20 sept. 2017, 19:06

Oui oui, ma langue (ou plutôt mes doigts) a fourché. J'suis pas sûr que ça soit les produits qui rapportent le plus aux labos. C'est certain qu'il rapporte comme tu le dis. Mais apparemment ce n'est pas le moyen le plus efficace de leur faire des cadeaux. Surtout en terrain miné comme celui des vaccins.
Sur les médias (preuve que je me méfie aussi) : j'ai une certaine inquiétude venant du fait que la grosse majorité des médias appartient aux mêmes personnes. D'où peut-être le choix de lire certains médias plus indépendants (médiapart, marianne...). Donc bien vérifier leur propos quand c'est possible et qu'on a le temps.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13776
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Defcom » 20 sept. 2017, 19:12

Exact,la liberté de la presse n'est plus ce qu'elle était ...
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
Mallorie
Passionné(e)
Messages : 1702
Inscription : 24 juin 2016, 10:41
Ville de résidence : 24800 Vaunac
Prénom : Mallorie
Ma présentation : viewtopic.php?f=32&t=13189
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Mallorie » 22 sept. 2017, 13:42

Article dans le parisien aujourd'hui justement sur les vaccins...
"Selon une étude financée par l’Agence du médicament, la présence d’aluminium dans des vaccins pourrait, dans certains cas, entraîner un risque pour la santé. Le Pr Romain Gherardi demande 550 000 EUR pour continuer les recherches. Interview."

L'article:
http://m.leparisien.fr/societe/aluminiu ... 277523.php
[wave=blue]Chanteeeeuuuuuh LA VIE chanteeeeuuuuhhh!!![/wave]
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 22 sept. 2017, 16:38

Intéressant cet article ; merci Mallorie. En fait, cette étude permettra peut-être d'améliorer les vaccins existants afin de rendre certains moins nocifs. La balance bénéfices / risques pencherait encore plus du côté des bénéfices (même si elle penche déjà de ce côté d'après les autorités).
Je note également cet échange :
Ne craignez-vous pas de susciter un rejet encore plus massif de la vaccination ?
Au contraire ! Ce que les gens détestent c'est d'être contraints sans être convaincus. Si on leur disait « ok, certains posent problème mais on va faire des recherches et trouver des solutions » ils seraient beaucoup moins méfiants. Il existe des alternatives à l'adjuvant aluminique comme le phosphate de calcium. Je suis tout sauf un anti-vaccins, il faut être fou pour l'être.


D'après ce qui est dit dans cet article, il semble que l'aluminium puisse être remplacé efficacement par d'autres procédés.
Hypothèse : l'utilisation d'aluminium est plus rentable pour les labos que ces autres procédés. Si cette hypothèse est vrai et si cette étude démontre l'effet nocif de l'aluminium dans les vaccins, elle permettrait peut-être d'imposer aux labos d'utiliser ces autres procédés.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 22 sept. 2017, 16:41

Ce qui est certain, c'est qu'une telle étude permettrait d'y voir plus clair sur le sujet. Mais bon sang, donnez lui ses crédits ! riree
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13776
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Defcom » 22 sept. 2017, 21:10

Vu que l'on est dans le vaccin et l'aluminium,un autre article ou l'ANSM risque de prendre un coup coté crédibilité
L'ANSM veut que les recherches sur l'aluminium se poursuivent... mais refuse de payer

Lire l'article : 20 minutes
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 22 sept. 2017, 22:02

Ce que dit Dominique Martin (le directeur général de l'ANSM) :
"Nous avions estimé légitime que l’ANSM finance le Pr Gherardi pour qu’il puisse démarrer ses recherches (...). Il y a des pistes qui doivent être poursuivies mais l’ANSM n’est pas l’ANR [Agence nationale de la recherche] et n’a pas les capacités financières pour assurer la poursuite de cette recherche."
sources : AFP / 20 minutes


Or les missions de l'ANSM sont définies par la loi du 1er juillet 98, à savoir :
- L’évaluation scientifique et médico-économique
- Le contrôle en laboratoire et le contrôle de la publicité
- L’inspection sur sites
- L'information des professionnels de santé et du public
sources : wikipédia

L'Agence nationale de la recherche (ANR) a été créée au début des années 2000 pour financer la recherche en France, publique et partenariale. Si l'ANSM semble avoir pu assurer le financement de l'initiation de ces recherches (pour 150 000 euros), je comprends qu'elle rechigne à suivre de plus d'un demi-million d'euros pour la suite des ces travaux. Elle renvoie donc à des structures publiques (ANR) ou privées plus compétentes en la matière. Je ne vois rien de louche dans l'histoire d'autant que l'agence appelle à la poursuite des travaux de recherche.



Ce qui est louche, c'est le sous-entendu du titre de l'article qui contredit le contenu développé :
Vaccins : L'ANSM veut que les recherches sur l'aluminium se poursuivent... mais refuse de payer
Les trois petits points qui en disent long ! De quoi piquer la curiosité des personnes sensibilisées au sujet mais les faits développés ne s'accordent pas aux promesses un peu racoleuse du titre.

C'est certain que les histoires de conflits d'intérêt à l'époque ou l'agence s'appelait Afssaps rendent légitime la méfiance que l'on peu avoir envers elle (ex. médiator...).
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3797
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Bashogun » 22 sept. 2017, 23:22

Bonsoir,
merci pour toutes ces infos plus toutes les précisions !
J’espère que ces recherches pourront avancer rapidement, quel que soit la source de financement.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1447
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PatrickS » 23 sept. 2017, 17:50

Probablement que l'aluminium est moins cher (ou plus facile à mettre en oeuvre, donc moins cher).

Autre exemple:

"Mais le plus pernicieux reste l’eau du robinet, pour avoir une eau claire à votre robinet les centres d’épurations de l’eau de réseau clarifie l’eau du robinet avec du sulfate d’aluminium sauf Paris qui reçoit un traitement de faveur, l’eau de Paris est traitée au sulfate de fer ( il y a certainement une bonne raison ???)" source: http://n4gs-aquanatura.com/aluminium-danger/

On nous met des amalgames au mercure dans la bouche et on nous dit que ce n'est pas dangereux sous cette forme. Mais en même temps, on oblige les dentistes d'avoir un système de filtration spécial pour empêcher ce mercure (non dangereux) d'aller dans les égouts! Pourquoi?
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 13 oct. 2017, 19:39

Une petite vidéo en lien avec les derniers propos :
https://www.youtube.com/watch?v=IGh663zSdgw

Pour l'ensemble des sources annoncées dans la vidéo et qui ne sont pas dans la vidéo voir le site : http://menace-theoriste.fr/
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Loutrinette
Confirmé(e)
Messages : 113
Inscription : 19 juil. 2017, 13:26
Ville de résidence : Bouglainval
Prénom : Céline
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14824
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Loutrinette » 13 oct. 2017, 21:32

Très bonne vidéo, je me la met sous le coude. :D
Loutre des champs.

Diagnostiquée en juillet 2017.
Début du Copaxone courant août.

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3797
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Bashogun » 14 oct. 2017, 10:01

Merci pour cette video, très intéressante !
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 209
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 15 oct. 2017, 10:46

Deux petites critiques (et demi) sur cette vidéo - que je trouve néanmoins globalement très bonne :

1. l'image du bébé souffrant de tétanos :
Ici, l'auteur utilise un procédé qui fait appel à l'émotion suscitée par cette image. Je pense qu'on pouvait s'en passer et rester dans le l'analyse rationnelle des faits sans créer cette vague d'émotion qui peut interagir avec le raisonnement. Pas que l'on puisse se libérer de toute émotion (elle est forcément présente en toute circonstance) mais là, on est clairement dans une stratégie de manipulation par l'émotion. Paradoxal de la part de ces auteurs. A ce sujet : https://lejournal.cnrs.fr/articles/dang ... le-pouvoir

2. l'aluminium dans les vaccins :
La vidéo reste superficiel sur ce sujet. Il aurait été intéressant de mentionner l'étude du Pr Romain Gherardi ; ça aurait été l'occasion d'expliquer que la vérité scientifique n'est pas définitive et dépend de connaissances objective du moment.

Enfin, le ton de ce genre de vidéo est souvent perçue comme arrogant et emprunt de prétention par ceux dont les idées ne sont pas en accord avec le propos. Ici, on peut voir poindre ce défaut par moment mais globalement, je trouve qu'ils s'en sortent très bien.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3797
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Bashogun » 15 oct. 2017, 11:21

Pour rebondir sur la référence de PAC (merci !) :

Aluminium dans des vaccins : «Nous ne pouvons plus perdre de temps»
Florence Méréo - Le Parisien - 22 septembre 2017

Selon une étude financée par l’Agence du médicament, la présence d’aluminium dans des vaccins pourrait, dans certains cas, entraîner un risque pour la santé. Le Pr Romain Gherardi demande 550 000 EUR pour continuer les recherches. Interview.

Il aura fallu près de dix-huit mois au Pr Romain Gherardi, chef du service de pathologies neuromusculaires à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne) pour obtenir 150 000 € en 2014 de l'ANSM (Agence du médicament) afin de mener ses recherches sur la neurotoxicité de l'aluminium des vaccins. Aujourd'hui , il en appelle aux pouvoirs publics pour les poursuivre.

Que s'est-il passé depuis que l'ANSM a rendu son avis en mars ?
Romain Gherardi. Rien du tout. Il n'y a eu aucun signal des autorités laissant penser que le sujet les intéressait alors même que le rapport dit qu'il faut approfondir les études. En finançant l'essai, l'ANSM s'est donné bonne conscience et puis basta. Pour continuer l'immense chantier devant nous, nous avons besoin de 550 000 EUR. En plein débat sur l'extension de l'obligation vaccinale, cette décision doit être de nature politique. Nous ne pouvons plus perdre de temps de recherche.

De l'aluminium, il y en a partout, jusqu'à l'eau ou le dentifrice. Pourtant, nous nous portons bien...
Nous en mangeons même tous les jours ! Sauf que 99,7 % de cet aluminium ressort par voies basses et 80 % des 0,3 restants, soluble, est éliminé par les reins. C'est la grande différence avec le vaccin où, du fait de l'injection dans le muscle, il passe entièrement la barrière cutanée. Sous une forme d'agrégats insolubles, il est propulsé à l'intérieur de notre organisme où il s'installe.

Avec quelles conséquences ?
Nos études montrent qu'à trop rester dans les cellules, il peut provoquer un burn-out immunitaire, c'est-à-dire fatiguer notre système immunitaire, voire le dérégler. Nous faisons le lien entre la myofasciite à macrophages (une lésion musculaire, mais tous les chercheurs ne sont pas d'accord sur ses causes NDLR), et la multiplication du syndrome de fatigue chronique associée à des troubles cognitifs.

Le DT-polio en contient, des millions d'enfants sont vaccinés et il y a très peu de problèmes !
L'immense majorité ne présente en effet aucune atteinte clinique du système nerveux. Mais l'augmentation du nombre d'injections risque d'augmenter mécaniquement le nombre de problèmes. Notre étude pointe également qu'il y aurait une prédisposition génétique, d'où la nécessité de poursuivre nos recherches pour confirmer, comprendre et y remédier.

Vous avez travaillé sur des souris. Les résultats sont-ils extrapolables à l'homme ?
C'est grâce au modèle animal qu'a été établie la majeure partie des connaissances en biologie. En Espagne, un travail a été fait sur le mouton, encore plus proche de l'homme, et a montré une inflammation du système nerveux central chez certains animaux vaccinés.

Ne craignez-vous pas de susciter un rejet encore plus massif de la vaccination ?
Au contraire ! Ce que les gens détestent c'est d'être contraints sans être convaincus. Si on leur disait « ok, certains posent problème mais on va faire des recherches et trouver des solutions » ils seraient beaucoup moins méfiants. Il existe des alternatives à l'adjuvant aluminique comme le phosphate de calcium. Je suis tout sauf un anti-vaccins, il faut être fou pour l'être.

Voir aussi :
Dans un rapport jamais rendu public depuis mars, des scientifiques pointent les risques induits par la présence d’aluminium dans les vaccins.
http://www.leparisien.fr/societe/aluminium-dans-les-vaccins-le-rapport-qui-derange-21-09-2017-7277037.php
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/


Revenir vers « La pensée du jour... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité