Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Quelque chose à dire ou à faire, venez-nous dire ce que vous pensez comme ça de bon matin !!!
Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3805
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Bashogun » 16 sept. 2017, 10:06

Entièrement d'accord avec PAC, Mallorie !
PAC a écrit :par exemple ton intervention sur l'homéopathie m'a fait beaucoup réfléchir...
Et c'est bien cela qui compte ! Chacun des points de vue qui s'expriment sont autant de portes qui s'ouvrent pour inviter à la réflexion et l'enrichir.

Merci, donc, à tous les membres qui participent à rendre notre forum plus riche et convivial. C'est une aide précieuse pour chacun en permettant de lutter contre la sclérose de la pensée.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

lélé
Passionné(e)
Messages : 1746
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar lélé » 16 sept. 2017, 21:26

Non en ce moment tout est compliqué donc je prends tout à cœur et j'ai un ggrrrrrroooooosss cœur :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 17 sept. 2017, 10:41

Hé hé hé... je me sens également très susceptible en ce moment. En tous cas, plus que d'habitude - je suis de nature soupe-au-lait me dit-on généralement.
Quand j'argumente avec quelqu'un, c'est que son opinion compte pour moi. Dans le cas contraire, je lâche l'affaire.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1449
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PatrickS » 17 sept. 2017, 14:07

PAC a écrit :
Concernant le vaccin pour l'hépatite, il se trouvait dans mon frigo quand on a commencé à entendre des choses négatives. J'ai donc décidé de ne PAS le prendre. Manque de bol, l'année suivante, ma sep s'est déclarée.

Si tu avais fait ce vaccin, certains auraient essayé de te convaincre d'un lien de cause à effet.


Peut être qu'il y a eu contamination de mes aliments dans le frigo par ce vaccin? (je plaisante) :roll:

Ce qui me dérange dans les vaccinations, c'est le fait qu'après un jugement de la cour Européenne, l'état Français a choisi de donner un coup de main à big pharma (passer de 3 vaccins obligatoires à 13) au lieu de les obliger à remettre les vaccins obligatoires sur le marché.
Et notre ministre de la santé qui veux nous redonner confiance dans les vaccins en nous obligeant de les faire! Et elle trouve NORMAL qu'il y ait des conflits d'intérêts entre décideurs et industrie!
Bizarrement, on trouve de l'aluminium dans beaucoup de vaccins pour nous, mais ce produit est interdit depuis des années dans les vaccins pour animaux.
Bef, pour moi, les vaccins c'est NIET, à moins qu'on réussisse à me convaincre du contraire.
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 17 sept. 2017, 18:25

Peut être qu'il y a eu contamination de mes aliments dans le frigo par ce vaccin? (je plaisante) :roll:

Excellent ! mdr

Ce qui suit n'est que mon opinion. J'exprime avec sincérité le fruit de ma réflexion du moment - elle n'est évidemment pas définitive. Je préfère préciser car la dernière fois que je me suis exprimé à ce sujet, je me suis fait insulter et taxer de vendu à la solde des labos. Pas sur ce forum, bien évidemment.

Ce qui me dérange dans les vaccinations, c'est le fait qu'après un jugement de la cour Européenne, l'état Français a choisi de donner un coup de main à big pharma (passer de 3 vaccins obligatoires à 13) au lieu de les obliger à remettre les vaccins obligatoires sur le marché.

Je ne suis par certain qu'il y ait un lien de cause à effet entre les deux événements. Je pense que le projet des 11 vaccins était dans les cartons de l'équipe Macron avant cette histoire de jugement (cour qui ne me semble pas compétente en la matière). A ce sujet là, j'ai déjà répondu sur le post : encore une fois le role des vaccins section : la recherche sur la SEP
Ce qui apparaît c'est que la couverture vaccinale diminue depuis plusieurs années. Voir le rapport ci-dessous de l'institut de veille sanitaire.
https://www.mesvaccins.net/textes/rappo ... France.pdf
Dans un papier de Marianne (un des derniers journal a peu prêt indépendant en France) on peut lire :
Il y a deux moyens d’atteindre un bon taux de couverture : l’obligation légale ou la liberté de vaccination avec propagande intensive et soutenue comme dans les pays anglo-saxons et nordiques.

Je mets le lien de l'article pour ceux que ça intéresse : https://www.marianne.net/debattons/edit ... -progresse

Donc le choix a été fait en France d'obliger à la vaccination. Pourquoi ce choix ? Je pense que ça correspond mieux à notre culture et que les propagandes anti-vaccins ont fait beaucoup de dégâts en France. Je ne supporte pas cette propagande qui sème la confusion dans nos têtes. Ils sont identifiés d'ailleurs ces salopards - il s'agit entre autre de ce qui appelé la nébuleuse Laarman ; leurs intérêts dans cette affaire n'est pas d'ordre idéologique mais bien financier. A ce sujet vous pouvez consulter psiram (https://www.psiram.com).
Je citerai JW von Goethe à ce propos : Le véritable obscurantisme ne consiste pas à s'opposer à la propagation des idées vraies, claires et utiles, mais à en répandre de fausse.

Bref, je m'égare...

Bizarrement, on trouve de l'aluminium dans beaucoup de vaccins pour nous, mais ce produit est interdit depuis des années dans les vaccins pour animaux.

Je n'en savais rien. Tu es sur de ça ? Où as-tu eu cette info ? Il y a des vaccins sans aluminium. En fait, l'aluminium est là que pour rendre efficace le vaccin. Lui faire atteindre une capacité pour immuniser suffisante. Je pense que les labos cherchent activement à remplacer cet adjuvant mais n'ont pas trouver quelque chose de satisfaisant à l'heure actuelle. Ben oui, vu la polémique, s'ils proposent un vaccin avec un adjuvant moins nocif mais tout aussi efficace, ça va se vendre bien mieux...
Après, les systèmes immunitaires des vertébrés ne sont pas exactement les mêmes. Les plus connus (celui de l'Homme et des Mus musculus - la souris -) montrent de grosses différences. C'est peut-être pour ça...
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Loutrinette
Confirmé(e)
Messages : 114
Inscription : 19 juil. 2017, 13:26
Ville de résidence : Bouglainval
Prénom : Céline
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14824
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Loutrinette » 17 sept. 2017, 19:24

Les vaccins pour animaux ne sont pas sans adjuvant, c'est une fausse idée dixit mon véto.
Les seuls sources ou cette histoire d'alu dans les vaccins humains et pas animaux c'est des trucs comme le professeur Joyeux ou autres désinformateurs pour ce que j'en vois :s
Loutre des champs.

Diagnostiquée en juillet 2017.
Début du Copaxone courant août.

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13779
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Defcom » 17 sept. 2017, 21:48

Sans remettre en cause la vaccination (encore que ...),je pense surtout que les labos ont fait un gros lobbying après de notre ministre de la santé suite a la défiance des français depuis plusieurs années sur le sujet et divers scandales sanitaires qui sont venu s'y greffer .
Notre bonne ministre a donc instauré l'obligation de vaccination grâce a une loi qui en cas de refus des parents condamne ceux ci a une forte amende .
Du pain béni pour les labos,on ne pouvait pas mieux faire ...
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
Loutrinette
Confirmé(e)
Messages : 114
Inscription : 19 juil. 2017, 13:26
Ville de résidence : Bouglainval
Prénom : Céline
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14824
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Loutrinette » 17 sept. 2017, 22:37

J'ai pas entendu parler d'amende.
Juste on ne voudra pas des gamins en collectivité ce qui était déjà le cas pour trois vaccins.
Loutre des champs.

Diagnostiquée en juillet 2017.
Début du Copaxone courant août.

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3805
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Bashogun » 18 sept. 2017, 06:44

Bonjour,
les sels d'aluminium sont mis en cause depuis de nombreuses années, et si j'ai bien suivi, les études sur ses effets cancérigènes par exemple se suivent et se ressemblent.
Qu'il y ait besoin d'adjuvants pour favoriser l'action des vaccins non vivants s'entend, mais encore faut-il que l'innocuité de ces adjuvants soit démontrée. D'autant que, s'agissant des pathologies auto-immunes, comme la Sep, cela peut suffire pour que le système immunitaire s'emballe.
Il y a eu assez de scandales en matière de pharmaco-vigilance pour que le discours des labos ne soit pas considérée comme parole d'évangile...
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 18 sept. 2017, 07:41

Qu'il y ait besoin d'adjuvants pour favoriser l'action des vaccins non vivants s'entend, mais encore faut-il que l'innocuité de ces adjuvants soit démontrée.

C'est à dire que sans ces adjuvants, le vaccin ne joue pas son rôle. Il est en dessous du seuil d'immunisation. Tous n'ont pas d'aluminium mais pour certains vaccins, la recherche n'a pas trouvé mieux pour l'instant. Encore une fois, c'est pas pour défendre les labos, mais je pense que s'ils étaient dans la capacité de faire autrement, ils le feraient. Pas qu'ils sont altruistes, mais sensibles aux scandales sanitaires ; ça peut leur fait un sacré trou dans leur porte-feuilles...
Donc, quand le vaccin est testé, il l'est globalement avec ses adjuvants. Quand la balance bénéfice / risque est testée, c'est avec ses adjuvants. Donc pour la population générale, il y a avantage à se faire vacciner.
Mais qu'en est-il de la population particulière des sépiens ?
D'autant que, s'agissant des pathologies auto-immunes, comme la Sep, cela peut suffire pour que le système immunitaire s'emballe.

Je suis bien d'accords avec toi. Notre génétique défectueuse et notre système HLA souvent bien particulier n'est pas forcément prise en compte dans ces études. Mais faute de mieux... Vivement la médecine différenciée. Vivement.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 18 sept. 2017, 07:54

En matière d'aluminium dans les vaccins, ce document issu des débats du sénat est éclairant :
https://www.senat.fr/questions/base/201 ... 20279.html
Rien n'est arrêté et ça rejoint ce que tu dit Bashogun :
les études sur ses effets cancérigènes par exemple se suivent et se ressemblent.


Je pense me faire vacciner contre la grippe chaque année. Pourquoi ? Je vois chaque semaine plus de 200 élèves. Si, en me faisant vacciner, je diminue la propagation de l'épidémie, je sauve des vies. Bon, peut-être inconsciemment est-ce un pied de nez à la SEP que je pense faire... Après, je ne suis pas maso, si je vois que ça déclenche une poussée, je ne referai plus...
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Ptitepat67
Confirmé(e)
Messages : 184
Inscription : 08 juin 2017, 11:22
Ville de résidence : Charleville- Mézières (Ardennes)
Prénom : Patricia
Ma présentation : 50 ans. Première poussée en 2001.
Sous Aubagio depuis Juin 2017.
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Ptitepat67 » 18 sept. 2017, 08:05

Bonjour,

Je rebondis sur le sujet car je me posais la question sur l'importance de la vaccination contre la grippe pour nous avec la SEP. Jusqu'à présent je ne la faisais pas ( pas obligatoire) mais du coup, la donne est changée, sous Aubagio avec une modification des globules blancs ! Vos neuros vous ont-ils conseillé de vous vacciner ? J'ai pas pensé à demander au mien. Et ce vaccin n'est-il pas incompatible avec notre traitement ?

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 18 sept. 2017, 08:13

Je t’avouerai avoir pris cette décision dans mon coin sans en parler à mon doc (je le ferai avant bien sur). Je n'ai pas vraiment d'info là dessus mais si vous en avez, je suis aussi preneur.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Ptitepat67
Confirmé(e)
Messages : 184
Inscription : 08 juin 2017, 11:22
Ville de résidence : Charleville- Mézières (Ardennes)
Prénom : Patricia
Ma présentation : 50 ans. Première poussée en 2001.
Sous Aubagio depuis Juin 2017.
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Ptitepat67 » 18 sept. 2017, 08:30

Ok, je me renseigne de mon côté à ma prochaine visite chez ma généraliste parce que je ne revois le neuro que début Janvier.

Marie91
Passionné(e)
Messages : 1441
Inscription : 21 oct. 2016, 10:01
Prénom : Marielle
Ma présentation : 4 ans de sep.
Localisation : ESSONNE
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Marie91 » 18 sept. 2017, 11:35

Alors perso je n'ai pas été vacciné contre l'hépatite B, pourtant quand je travaillais encore, dans le milieu médical, j'ai eu comme Lélé la question systématique de la part des médecins que je côtoyais et qui avaient appris ma SEP, vous aviez été vacciné pour l'hépatite B? De quoi se poser la question, pareille de la part des 3 neuros que j'ai eu avant de trouver celle qui me convenait et qui m'écoutait.
D'autre part, ma fille qui est éducatrice spécialisée et qui a précisé que sa mère avait une sep lors de la consultation "médecine du travail" s'est vu répondre; donc je suppose que vous n'êtes pas vacciné pour l'hépatite B? Je vous comprend mais pourtant il faudrait que vous le fassiez..etc ...etc... En effet mes filles n'avaient pas eu le vaccin, pourtant au moment ou elles auraient pu le faire ma SEP n'avait pas encore été détectée, mais c'était mon choix que je ne regrette pas.... A elles maintenant de voir ce qu'elles veulent faire...
Je ne suis pas du tout anti vaccin, bien consciente de tout le positif que cela a pu apporter, pourtant à force d'en proposer pour tout et n'importe quoi et de les multiplier, il y a de quoi se demander les limites de ce que le corps est capable de supporter.....

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13779
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Defcom » 19 sept. 2017, 22:03

Loutrinette a écrit :J'ai pas entendu parler d'amende.
Juste on ne voudra pas des gamins en collectivité ce qui était déjà le cas pour trois vaccins.

Le code de santé public est trés clair sur le sujet
Théoriquement, aujourd’hui, pour les parents qui refusent la vaccination obligatoire, six mois d’emprisonnement et 3.750 euros d’amende sont prévus. Une peine qui n’est jamais appliquée : et demain ? “L’objectif n’est pas d’avoir des amendes mais de faire de la pédagogie“, indique la ministre.

Source : BFMTV
En sachant que la prévention et la pédagogie fonctionnent mal ou pas du tout en France (il suffit de voir ce qu'il se passe sur les routes ... ),on peut penser qu'il y aura des procès retentissants de parents ayant refusés de faire vacciner leurs enfants . Un peu style Hadopi ou The pirates Bay ...
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1449
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PatrickS » 20 sept. 2017, 10:12

PAC a écrit :je me suis fait taxer de vendu à la solde des labos.


Ils payent bien? :lol: :lol: :lol:

Demander à un médecin si une vaccination est utile/nécessaire?
L'exemple de ma belle soeur est édifiant:
Il y a quelques années elle est passé pour se faire vacciner pour la grippe (prioritaire, car elle a de gros problèmes de poumons, actuellement sur la liste pour une greffe).
Le médecin qui devait la vacciner (dans un centre hospitalier) a refusé de lui faire son vaccin à cause des adjuvant (présent dans les multidose, absent dans les unidose).
L'année d'après, dans le même centre, avec un médecin différent, elle a eu son vaccin (multidose).
Lequel des médecins avait raison?
Un jour à la fois

SEP primaire progressive depuis 2002

Aucun traitement

Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Mallorie
Passionné(e)
Messages : 1702
Inscription : 24 juin 2016, 10:41
Ville de résidence : 24800 Vaunac
Prénom : Mallorie
Ma présentation : viewtopic.php?f=32&t=13189
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Mallorie » 20 sept. 2017, 10:27

C'est bien la le probleme... comment savoir ce qui est ou non pour nous qd les professionnels sensés nous conseiller ne sont pas d'accord entre eux...
Je trouve ca carrement flippant!
[wave=blue]Chanteeeeuuuuuh LA VIE chanteeeeuuuuhhh!!![/wave]
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3805
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Bashogun » 20 sept. 2017, 15:15

Bonjour Patrick,
voilà une histoire qui n'est guère rassurante !...
Si les médecins eux-mêmes peuvent avoir des appréciations différentes, comment s'étonner que le reste de la population puisse avoir des opinions différentes ?
Et comment savoir à qui se fier ?
Brrrr...

Bien à toi
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 20 sept. 2017, 17:00

Bonjour à tous !

Ils payent bien? :lol: :lol: :lol:

Hé hé hé, j'attends toujours la prime de 3000 euros que Macron nous avait promis durant sa campagne puisque je bosse en REP+. Toujours rien et surtout, plus un mot de la part du gouvernement. Peut-être nous font-ils une surprise riree . Peut-être qu'une enveloppe "labo" si cachera aussi...

Je me permets d'apporter mon interprétation (qui vaut ce qu'elle vaut) à ce constat :
Si les médecins eux-mêmes peuvent avoir des appréciations différentes...

Lequel des médecins avait raison ?


Les médecins ne sont pas des scientifiques (à l’exception de ceux qui font de la recherche, mais le cas est plutôt marginal). Certes ils ont fait pas mal d'étude sur des sujets forts complexes - mais ce ne sont pas des scientifiques dans le sens où il ne pratique pas la démarche scientifique. Je pense que la plupart ne comprend pas très bien comment fonctionne le monde de la recherche ainsi que les valeurs que peuvent prendre certaines études. J'y reviendrai.
Le médecins appliquent des "protocoles" qu'ils ont appris pour répondre aux différentes situations de santé qu'ils rencontrent. Comme pour beaucoup, une grosse partie des connaissances acquises durant leur étude dont ils ne se servent plus a été oubliée. Par exemple, un neuro gardera surtout en mémoire ce qui relève de sa spécialité. Cela peut déjà expliquer une partie des ces différences d'opinion. Les médecins ne sont pas des sur-hommes et peuvent aussi être victime de désinformation ou faire preuve d'un raisonnement irrationnel.
Pour l'anecdote, ma neuro (qui a une très bonne réputation d'après un ami neuro en retraite - c'est lui qui me l'a conseillé), m'a dit que le copaxone était un anticorps monoclonal ! Hors, je me suis aperçu qu'il n'en était absolument rien. Ça veut donc dire qu'elle n'a aucune idée de la manière dont fonctionne ce traitement !
D'autres part, les médecins sont "gérés" par le conseil de l'ordre des médecin qui a un rôle juridictionnel et qui est garant de la moralité requise pour exercer cette profession. A ce titre, ils se doivent de suivre les recommandations de ce conseil - ou en tous cas, ne pas aller contre. La position du conseil de l'ordre en matière de vaccination est très claire : il faut se faire vacciner (si vous voulez plus de précision : https://www.conseil-national.medecin.fr/). Les médecins qui sont anti-vaccins font donc une faute professionnelle et peuvent se faire radier (cf. le cas du professeur Joyeux).
Donc, pour ma part, en cas d'incohérence entre deux médecins, je préfère suivre l'avis du conseil l'ordre.
Dernière édition par PAC le 20 sept. 2017, 17:03, édité 1 fois.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus


Revenir vers « La pensée du jour... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités