Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Quelque chose à dire ou à faire, venez-nous dire ce que vous pensez comme ça de bon matin !!!
Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 14 sept. 2017, 12:14

Ma première poussé de SEP remonte à ma jeunesse (il y a une vingtaine d'années), environ un mois après le dernier rappel de vaccin contre l'hépatite B. Serait-il légitime et moral de faire un procès au laboratoire qui a produit ce vaccin en raison de la promité des deux événements ? Je suis convaincu que non.
Considérons 3 situations :
- 1 : il y a coincidence stricte entre les deux évènements et le vaccin n'est absolument pas responsable de ma SEP. Dans ce cas, le procès semble absurde.
- 2 : le vaccin n'est pas responsable de ma SEP mais à favoriser une poussée. La légitimité du procès semble plus discutable dans ce cas.
- 3 : le vaccin est responsable de ma SEP (il est prouvé scientifiquement que non - mais là n'est pas la question). Beaucoup pense, dans ce cas, que le procès est légitime. Pas moi.
La vaccination est un acte médical qui comporte des risques et évidemment des bénéfices. Les politiques de vaccination s'inscrivent dans un projet collectif (celui de la société française à laquelle j'appartiens). La balance bénéfice / risque est évaluée régulièrement et les stratégies de vaccination en tiennent compte et visent à protéger un maximum de personnes. Peut-être suis-je le malchanceux dans cette histoire (bien qu'encore une fois, le cas 3 n'est certainement pas la vérité) mais notre société compense financièrement cette malchance (je suis remboursé à 100% sur mes traitements, si mon handicap s'accentue je peux bénéficier d'une allocation handicapée...) ; peut-être est-ce insuffisant pour certains ? Si c'est le cas, il me reste le vote (en démocratie). Si je n'accepte pas les règles du jeux, alors, je m'exclue de cette société.

Nous sommes de plus en plus individualiste et avons de plus en plus de mal à accepter l'idée de projet collectif au point où il est devenu insupportable à certains de ne pas avoir le choix - notamment en terme de vaccination. C'est un glissement progressif que je trouve triste.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Ptitepat67
Confirmé(e)
Messages : 188
Inscription : 08 juin 2017, 11:22
Ville de résidence : Charleville- Mézières (Ardennes)
Prénom : Patricia
Ma présentation : 50 ans. Première poussée en 2001.
Sous Aubagio depuis Juin 2017.
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Ptitepat67 » 14 sept. 2017, 12:50

Bonjour,

Vaccinée en primo-vaccination en 1989 à mon entrée à l'école d'infirmières ( obligatoire pour le personnel soignant), je me suis posée la question à l'époque, mais je n'ai pas entamé de démarches car ma première poussée est apparu en 2001, donc très longtemps après la vaccination. Alors, peut-être que le terrain était là et que ça a favorisé.... Je ne veux même plus le savoir. Mais apparemment, la polémique a duré des années pour finir par dire il y a quelques années que le vaccin n'était pas en cause.
Du coup, il y a quelques années la médecine du travail faisait vérifier les sérologies des agents et faisait le rappel à ceux qui n'étaient plus ou plus assez immunisés. Je leur avait rappelé mon antécédent de SEP de 2001 et on m'avait répondu que de toute façon on ne me revaccinerait pas. Mes anticorps étaient encore bons cette fois-là, ouf ! Je ne sais pas ce qui se passera si la prochaine fois je suis négative, sachant que la vaccination est obligatoire ! La médecine du travail " fait la chasse" aux agents refusant de refaire leur vaccination en leur disant que c'est un motif de licenciement ( Fonction Publique Hospitalière). De même qu'ils essaient de convaincre les réticents à la vaccination contre la grippe ( qui elle ne nous est pas obligatoire mais recommandée). Alors mon cas pourrait poser question le jour où ma sérologie ne sera plus bonne...

pier2
Fidèle
Messages : 427
Inscription : 31 juil. 2015, 13:35
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar pier2 » 14 sept. 2017, 13:04

Et ?????????????????

C' est quoi, le but et la finalité de ce post ? Parce que même si je partage certains points, il y a à boire et à manger dans tes écrits.

Je suis d' accord pour l' importance des vaccins, ceci dit pour l' hépatite B, on me l' a imposé dans le cadre de mon travail, mais bon, j' aurais pu ne rien contracter. Sauf que j' ai développé une SEP et je suis pas le seul. Loin de moi l' idée d' un procés, mais...

Mais je ne peux par exemple en aucun cas être d' accord avec toi sur la compensation financière que tu évoque de par mon expérience personnelle et dont je n' ai pas envie de m' étaler ici, la SEP est responsable de mes soucis ( et le mot est trés, trés faible ) professionnel, (donc financier) sans compter tous dégats les collatéraux que cela à engendré.

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 14 sept. 2017, 15:17

pier2, je suis assez étonné de ton commentaire sur mon opinion qui est, je l'ai annoncé comme tel, personnel et n'engage que moi (post dans "La pensée du jour"). Ce post est ma pensée du jour. On entend assez souvent des mécontents sur les labos et des histoires de procès - surtout dans le microcosme des sépiens ; j'ai trouvé interessant de mettre par écrit ce que j'en pense. Libre à toi de trouver ça inutile ; je trouve un peu désobligeant de le faire remarquer de la sorte. Mais peut-être est-ce juste un désaccord et donc une mauvaise interprétation de ma part.
Pour ce qui est du vaccin de l'hépatite B et de la SEP, encore une fois, il n'existe aucun lien d'après les données scientifiques actuelles.
Pour ce qui est des aides sociales, je trouve qu'en France on est assez bien servi. Il y a peut-être des choses à améliorer mais on ne peut pas nier qu'il existe déjà beaucoup de chose.
La différence entre un procès et une aide financière c'est que le procès vise une mesure pour compenser une faute. Dans ce cas précis, il n'y a aucune faute. Juste (peut-être) un pas de bol qui peut être compensé par des aides (peut-être insuffisamment).
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1449
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PatrickS » 14 sept. 2017, 15:42

PAC a écrit :........mais notre société compense financièrement cette malchance (je suis remboursé à 100% sur mes traitements, si mon handicap s'accentue je peux bénéficier d'une allocation handicapée...) ; peut-être est-ce insuffisant pour certains ?


Je suis remboursé à 100%, ou plutôt je ne débourse RIEN.
Mais pour avoir une aide financière, je me demande comment il faut faire? Il y a une dizaine d'années, j'étais invalide à 65%, il y a deux ans, je suis passé à 50%. Bizarre tout de même qu'un maladie évolutive ou on n'a AUCUN traitement curatif (juste des traitement qui ralentissent la progression), diminue chez moi. Donc, pour une aide financière j'attendrais plus tard. :mrgreen:

Concernant le vaccin pour l'hépatite, il se trouvait dans mon frigo quand on a commencé à entendre des choses négatives. J'ai donc décidé de ne PAS le prendre. Manque de bol, l'année suivante, ma sep s'est déclarée.
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

pier2
Fidèle
Messages : 427
Inscription : 31 juil. 2015, 13:35
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar pier2 » 14 sept. 2017, 16:25

@ PAC, effectivement il y a et désaccord, et mauvaise interprétration. Tu donne ton point de vue sur ces sujets, et moi, je donne le mien. J' ai dis qu' il n' est pas question de faire un procès, car effectivement il n' est pas reconnu que le vaccin de l' hépatite b à un lien avec la SEP...( il est juste possible qu' il la " réveille" si elle est en état latent).

Oui, on est bien servi en France pour les aides sociales. MAIS, on est pas tous logés à la même enseigne.

Moi, personnellement, je m' estime lésé, et le traitement que j' ai reçu au niveau professionnel et par la suite, les problème financier et familiaux que cela m' a engendré ainsi qu' à ma famille à été plutôt une "punition" qu' une aide.

Donc, ne pas faire de généralité.

J' ai trouvé que certains passages de ton post était orienté, d' où ma question, "quel est le but de ton message"?

Ceci dit, aucune animosité avec toi. Bonne journée. :)

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 14 sept. 2017, 16:47

ouaip, je comprends que ça ne soit pas toujours suffisant. En ce qui me concerne - comme mon handicap n'est pas très prononcé, je ne m'en rends pas compte. Cependant, ça ne change pas le fond de mon propos : le procès n'a de sens que pour compenser une faute. Comme il n'y a pas de faute, c'est au niveau des aides qu'ils faut agir. Encore une fois, le vaccin de l'hépatite B a été lavé de tout soupçon en terme de SEP par la majorité des études à ce sujet mais même si ce n'était pas le cas, personne n'a caché qu'il y avait des risques à se faire vacciner (juste que le bénéfice est plus grand que le risque).

@pier2 : ok, pas de problème. Et d'accord aussi sur le niveau d'aide insuffisant pour certains. Mais ça c'est du cas par cas. Pour moi, qu'on me permette de ne pas payer mon copaxone qui est fort cher et tous les frai médicaux liés à ma SEP me suffis ; mais, comme je l'ai dit, je n'ai pas arrêté de travailler. J'ai quand même l'impression qu'en France, la couverture médico-sociale est globalement correcte (je compare avec ma tante qui a une SEP très invalidente au Canada) mais effectivement il faut voir au cas par cas et ne pas généralisé.
Enfin, "ne pas accpeter les règles du jeu" faisait référence au fait de prétendre à la faute (donc faire un procès) et non de vouloir améliorer la protection médico-sociale - qui reste perfectible.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 14 sept. 2017, 21:53

Mais pour avoir une aide financière, je me demande comment il faut faire? Il y a une dizaine d'années, j'étais invalide à 65%, il y a deux ans, je suis passé à 50%. Bizarre tout de même qu'un maladie évolutive ou on n'a AUCUN traitement curatif (juste des traitement qui ralentissent la progression), diminue chez moi.

Sacré paradoxe... l'heure est à l'économie dans les MDPH ! Mais encore une fois, ça ne change pas le fond de ce que j'ai écrit.

Concernant le vaccin pour l'hépatite, il se trouvait dans mon frigo quand on a commencé à entendre des choses négatives. J'ai donc décidé de ne PAS le prendre. Manque de bol, l'année suivante, ma sep s'est déclarée.

Si tu avais fait ce vaccin, certains auraient essayé de te convaincre d'un lien de cause à effet.

Alors, peut-être que le terrain était là et que ça a favorisé.... Je ne veux même plus le savoir.

Moi j'ai besoin de savoir.

Mais apparemment, la polémique a duré des années pour finir par dire il y a quelques années que le vaccin n'était pas en cause.

Voici l'extrait d'une thèse que je viens de lire et qui concerne lien entre le vaccin de l'hépatite B et la SEP :
3.3.1 Vaccin contre l’Hépatite B
Plusieurs études réalisées entre 1999 et 2003 concluent sur l’absence de liens entre la
vaccination contre l’hépatite B et la survenue de la SEP (Zipp et al. 1999, Ascherio et al.
2001, De Stefano et al. 2003). Sadovnick et al. en Colombie Britannique (province du
Canada) ont analysé la survenue éventuelle de SEP chez des enfants, avant et après avoir été
vaccinés contre l’hépatite B. Les enfants ont été vaccinés suivant un programme de
vaccination réalisé entre 1992 et 1998. Parmi les 270 000 vaccinés entre 1992 et 1998, 5 ont
déclaré une SEP comparativement à 9 parmi les 290 000 non vaccinés entre 1986 et 1992.
Cette étude n’a pas montré d’augmentation d’incidence de la SEP après vaccination contre
l’hépatite B (Sadovnick et al. 2000).
L’étude cas témoins réalisée par Ascherio et al. en 2001 aux Etats-Unis parmi deux cohortes
d’infirmières a montré un risque relatif de SEP de 0,9 en cas de vaccination contre l’hépatite
B (Ascherio et al. 2001). Seule une étude, celle de Hernan et al. publiée en 2004, intitulée
"Vaccin Hépatite B recombinant et risque de sclérose en plaques", met en évidence une
association entre la vaccination contre l’hépatite B et la SEP (Hernan et al. 2004). Il s’agit
d’une étude cas-témoins réalisée à l’aide du registre de médecins généralistes du Royaume-
Uni. Mais cette étude a été analysée avec attention en septembre 2004 par le comité
consultatif mondial sur la sécurité des vaccins de l’Organisation mondiale de la santé
(GACVS), qui ont émis plusieurs réserves. En effet, les conclusions de cette étude ne portent
que sur 11 cas de SEP survenue chez des patients adultes vaccinés contre l’hépatite B. Cet
échantillon est trop petit pour pouvoir tirer une conclusion définitive et représentative. De
plus, à cette période au Royaume-Uni, seuls les individus à risque élevé étaient vaccinés (les
professionnels de santé, les techniciens de laboratoire, les voyageurs en régions endémiques,
les personnes atteintes de pathologies hépatiques, les dialysés, les prostituées et les
toxicomanes). Ces personnes ne peuvent pas être considérées comme un groupe représentatif
de la population générale, et une telle sélection pourrait avoir introduit un biais dans les
résultats de l'étude.
Ainsi, après une analyse approfondie, le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale a
conclu que « les données et les arguments présentés par Hernán et al. étaient insuffisants pour
soutenir l’hypothèse d’une association entre vaccination contre l’hépatite B et SEP, et ne
justifient pas l’interruption ou la modification des programmes de vaccination contre
l'hépatite B. » (HAS Hepatite B 2004, OMS 2004).


La thèse datant de 2016, j'imagine que l'affaire est classée et qu'aucune autre étude importante n'a été faite sur le sujet.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3812
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Bashogun » 14 sept. 2017, 22:53

Bonsoir à tous (PAC, Pier2, Ptitepat, dans l'ordre d'entrée),

je trouve toujours très sain et même très utile qu'il puisse y avoir des débats de la sorte sur des sujets complexes ou difficiles qui ne font pas l'unanimité, sur le forum. Quoi de mieux pour que chacun puisse se faire une opinion, l'amender, la préciser ou encore la fortifier ? La controverse est un art, il faut la préserver.

Pour ma part, je pense que la le jurisprudence qu'a ouverte la Cour Européenne est intéressante en ce qu'elle inverse la charge de la preuve et permet aux plaignants face à un grand groupe de lutter à armes un peu plus égales.
Et je pense que ce n'est pas un mal à une époque où les multinationales prennent avec les produits qu'elles lancent des précautions inversement proportionnelles au montant financier qu'elles budgétisent pour les indemnisations à venir.

Je suis assez d'accord avec le texte de PAC et sa construction, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'un labo est lui aussi une multinationale et fonctionne de la même façon. L'usage des sel d'aluminium, décriés par ailleurs et son effet amplificateur sur le système immunitaire, peuvent ainsi avoir un rôle, sans compter toutes les diverses techniques pour tenter de préserver à tout prix ses brevets...

La vaccination est utile, elle est nécessaire et loin de moi l'idée d'en remettre en cause le principe. Je ne pense pas qu'un vaccin en soi 'crée' une pathologie comme la Sep, mais peut sans doute la révéler - de même que les vaccins dits vivants comme celui contre la fièvre jaune peuvent déclencher une poussée chez tout sépien.

Ce n'est que mon humble avis et j'espère bien que d'autres viendront livrer le leur car c'est ainsi que chacun de ceux qui s'interrogent pourra construire sa propre opinion.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

lélé
Passionné(e)
Messages : 1747
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar lélé » 15 sept. 2017, 06:25

Je me permets de réagir
Je comprends ce que pier veut exprimer
Scientifiquement ce n'est pas prouvé?
Depuis 2001 j'ai vu beaucoup de neurologues entre Perpignan et Toulouse car la sep était considérée atypique
Pourquoi la totalité des neuro m'ont tous poses la même question ?

''avez vous été vacciné pour l'hépatite B?
Une fois deux fois en 2001 je me dis les jeudis tâtonnent mais pas en 2016 ni 2017

Beaucoup ont cette force de voir le verre à moitié plein face à cette pathologie
Moi non elle m'a transformé dans le mauvais côté
J'ai perdu des amis, mon métier ma stabilité financière donc si j'avais les moyens et la force de faire un procès je n'hésiterai pas

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 15 sept. 2017, 11:38

Bonjour à tous !

La controverse est un art, il faut la préserver.
Tout à fait d'accord ; je la cultive et m'en nourris...

Pour ma part, je pense que la le jurisprudence qu'a ouverte la Cour Européenne est intéressante en ce qu'elle inverse la charge de la preuve et permet aux plaignants face à un grand groupe de lutter à armes un peu plus égales.
Et je pense que ce n'est pas un mal à une époque où les multinationales prennent avec les produits qu'elles lancent des précautions inversement proportionnelles au montant financier qu'elles budgétisent pour les indemnisations à venir.
Complètement d'accord aussi dans le cas où ces entreprises multinationales enfreignent les règles et truandent, cela donne aux citoyens un moyen de se défendre. Dans le cas de la fabrication du vaccin de l'hépatite B, je ne crois pas qu'il y ait eu truanderie des labos.

mais je ne peux m'empêcher de penser qu'un labo est lui aussi une multinationale et fonctionne de la même façon

J'aime comparer le monde économique actuel à un écosystème soumis à un équivalent de "sélection naturelle". Les individus sont ici des entreprises. Pour qu'une entreprise survive, il faut qu'elle gagne de l'argent (c'est son unique but ; lui donner une contrainte supplémentaire serait un handicap et conduirait fatalement à sa disparition par compétition avec les entreprise plus performantes). Elle le fait dans un cadre qui est fixé par les Lois humaines. Dans ce contexte, il existe des pressions de sélection engendrées par les autres entreprise (la compétition) et une contingence. Cet écosystème a vu naître des "monstres" : les multinationales dont font partis ces labos.
A partir de cela, deux possibilités selon moi :
1. L'entreprise respecte les lois --> elle ne peut être tenue responsable ; si quelque chose ne va pas, il faut changer les lois
2. L'entreprise truande (falsification des données par exemple) --> elle est responsable ; le procès est recevable.

Dans le cas du vaccin de l'hépatite B, il me semble que nous sommes dans le cas 1 - aucune irrégularité légale n'a été avancée (de ce que j'en sais en tous cas).

Je comprends ce que pier veut exprimer
Scientifiquement ce n'est pas prouvé?
Depuis 2001 j'ai vu beaucoup de neurologues entre Perpignan et Toulouse car la sep était considérée atypique
Pourquoi la totalité des neuro m'ont tous poses la même question ?

''avez vous été vacciné pour l'hépatite B?
Une fois deux fois en 2001 je me dis les jeudis tâtonnent mais pas en 2016 ni 2017

J'aurais plusieurs choses à opposer à ton propos qui sont d'ordre épistémologique :
- les médecins - pour la plupart - ne sont pas des scientifiques. Ils utilisent la science mais ne font pas de la science (sauf ceux qui font de la recherche - une minorité) : Un scientifique est un homme ou une femme qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences avec rigueur et des méthodes scientifiques. def. Wikipédia
- le statut d'une preuve en science et du rapport fait scientifique et théorie mérite d'être précisé. Dire que le vaccin de l'hépatite B ne cause pas la SEP est "prouvé scientifiquement" parce que l'interprétation des faits scientifiques révélés par les expériences sont cohérents avec cette théorie. Mais ce n'est pas une vérité absolue. C'est juste la plus rationnelle en ce moment.
- enfin, pour qu'une expérience soit dite scientifique, il faut qu'elle s'inscrive dans le périmètre des sciences (je reprends ici la définition de Lecointre) :
il faut qu'elle respect 4 conditions :
- un scepticisme initial concernant les faits
- qu'elle repose sur un matérialiste méthodologique
- qu'elle s'appuie sur un réalisme de principe
- et se base sur un raisonnement rationnel

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus... http://marc.joos.free.fr/marc.joos/piliers_science.pdf
Ces expériences étaient scientifiques.

Enfin, je pense que face à la maladie il est certainement normal de vouloir trouver un coupable mais qu'il faut lutter contre ce besoin et essayer de voir les choses avec raison quel quelle que soit la colère que l'on contient. Plus facile dans certains cas comme le mien je vous le concède.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3812
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Bashogun » 15 sept. 2017, 13:13

Hello PAC, bonjour à toutes et tous,

j'aime bien l'idée du darwinisme appliqué aux entreprises. Mais la sélection naturelle a aussi créé des fauves difficiles à apprivoiser... trotriste
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Mallorie
Passionné(e)
Messages : 1702
Inscription : 24 juin 2016, 10:41
Ville de résidence : 24800 Vaunac
Prénom : Mallorie
Ma présentation : viewtopic.php?f=32&t=13189
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Mallorie » 15 sept. 2017, 13:50

Je me permets également de venir ajouter mon commentaire...

Je ne me lancerai pas non plus dans un procès, car dans mon esprit, à l'époque ou j'ai reçu mon premier vaccin, c'était de la responsabilité de mes parents... Ce que je veux dire c'est que si j'attaquai un labo pour une vaccination (alors qu'on sait tous quand on prend un médoc ou qu'on se laisse piquer que ce n'est pas anodin et qu'il y a des risques), je devrai aussi attaquer mes parents qui ont décidé de prendre ce risque (ou pas...) pour ma santé... c'est peut être un peu tiré par les cheveux mais j'essaye d'exprimer l'effet cascade de la démarche... car en fait qui est responsable? Le labo d'avoir mis au point un produit et de le commercialisé? L'état d'avoir autorisé ce produit? Le pharmacien de le vendre? Le médecin de faire la piqure? Le parent de prendre la décision de faire piquer? Bref on ne s'en sort plus...

Attention, comme Bashogun, je ne remets moi non plus pas en cause la vaccination, son intérêt etc... chacun est libre d'en penser ce qu'il veut, mais j'avoue qu'aujourd'hui, à l'annonce de la vaccination obligatoire pour des vaccins supplémentaires, qd j'ai lu dans la liste hépatite B, je n'ai pas été très à l'aise avec ça... aujourd'hui je ne sais même pas si je dois faire vacciner mes enfants ou si je dois m'y opposer... on sait (ou pas) qu'il peut peut-être y avoir des facteurs génétiques parmi un tas de facteurs pour qu'une personne développe une SEP, alors je me dis leur mère a une SEP + un vaccin dont on se demande si il peut être un facteur "révélateur" de la maladie... j'avoue avoir, permettez moi l'expression, " le cul entre deux chaises"...

Donc, je crois que temps que malheureusement on aura pas une vraie connaissance de l'origine de la maladie, qu'on se demandera pourquoi moi et pas mon voisin, ce genre de débat existera, et les opinions continueront à "s'affronter"
[wave=blue]Chanteeeeuuuuuh LA VIE chanteeeeuuuuhhh!!![/wave]
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Ptitepat67
Confirmé(e)
Messages : 188
Inscription : 08 juin 2017, 11:22
Ville de résidence : Charleville- Mézières (Ardennes)
Prénom : Patricia
Ma présentation : 50 ans. Première poussée en 2001.
Sous Aubagio depuis Juin 2017.
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Ptitepat67 » 15 sept. 2017, 17:30

Mallorie a écrit :aujourd'hui je ne sais même pas si je dois faire vacciner mes enfants ou si je dois m'y opposer...


Je me pose la même question.... Mon fils aîné a 24 ans et à l'époque je n'étais pas encore malade, donc il avait été vacciné.
Mon fils cadet va avoir 12 ans et lui ne l'a pas été car il est né après mon diagnostique et j'ai refusé qu'on le vaccine. Maintenant je ne sais plus non plus parce que la pédiatre m'a vivement conseillé de le vacciner... Du coup pour une primo-vaccination ça serait trois injections rapprochées ( si mes souvenirs sont bons). Mais la pédiatre m'a confirmé que le vaccin n'était plus en cause, et que c'est important d'être vacciné pour un futur adolescent. Alors je n'ai pas encore pris ma décision, je ne sais plus que croire...

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 15 sept. 2017, 19:07

Mais la sélection naturelle a aussi créé des fauves difficiles à apprivoiser...

et des entreprises monstrueuses comme Monsanto...

Je ne me lancerai pas non plus dans un procès, car dans mon esprit, à l'époque ou j'ai reçu mon premier vaccin, c'était de la responsabilité de mes parents... Ce que je veux dire c'est que si j'attaquai un labo pour une vaccination (alors qu'on sait tous quand on prend un médoc ou qu'on se laisse piquer que ce n'est pas anodin et qu'il y a des risques), je devrai aussi attaquer mes parents qui ont décidé de prendre ce risque (ou pas...) pour ma santé... c'est peut être un peu tiré par les cheveux mais j'essaye d'exprimer l'effet cascade de la démarche... car en fait qui est responsable? Le labo d'avoir mis au point un produit et de le commercialisé? L'état d'avoir autorisé ce produit? Le pharmacien de le vendre? Le médecin de faire la piqure? Le parent de prendre la décision de faire piquer? Bref on ne s'en sort plus...

Je ne peux être plus d'accord avec toi Mallorie. Il n'y a aucun responsable. C'était - il me semble - la décision la plus raisonnable a priori.

aujourd'hui je ne sais même pas si je dois faire vacciner mes enfants ou si je dois m'y opposer...

Dans mon cas, je suis en opposition avec ma femme à ce sujet. Je pense qu'il faut faire vacciner mes enfants contre l'hépatite B compte tenu des données de l'époque, ma femme non compte tenu des circonstances particulières de la famille (ma fille qui a un diabète de type I et moi qui ait une SEP - et encore je ne vous raconte pas pour le reste de la famille... disons que génétiquement, ce n'est pas la panacée). Du coup, la décision est en suspend - et je l'avoue, je ne pousse pas pour accélérer les choses (la peur de se tromper). Mais je me rends compte qu'il faudra que je réagisse vite car ma grande arrive aux portes de l'adolescence...
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

lélé
Passionné(e)
Messages : 1747
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar lélé » 15 sept. 2017, 19:26

Bon je ne suis pas assez intelligente ni cultivée pour rebondir aussi scientifiquement et phylosophiquement que vous c'est bien dommage j'au pas le même niveau que vous

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 15 sept. 2017, 20:24

Je ne pense pas que ça soit une question d'intelligence (en tout cas pour moi), c'est un peu mon boulot et une passion. J'ai tout le temps le nez dans des bouquins d'histoire des sciences ou d'épistémologie quand ce n'est pas mes révisions pour l'agreg de bio. Donc pas de mérite. Par contre depuis ma dernière poussée, je me sens confus et hésitant dans mes idées donc agreg en pause (d'où peut-être un besoin d'écrire...)
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Mallorie
Passionné(e)
Messages : 1702
Inscription : 24 juin 2016, 10:41
Ville de résidence : 24800 Vaunac
Prénom : Mallorie
Ma présentation : viewtopic.php?f=32&t=13189
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Mallorie » 15 sept. 2017, 21:13

lélé a écrit :Bon je ne suis pas assez intelligente ni cultivée pour rebondir aussi scientifiquement et phylosophiquement que vous c'est bien dommage j'au pas le même niveau que vous

mdr ca me rappelle mercredi matin quand j'etais hyper stressee de faire ma presentation devant 300 personnes avec dans le public que des personnes bien plus qualifiees que moi... mon homme m'a dit "oublie que t'a aucune chance, sur un malentu ca peut marcher"
Et effectivement meme si je suis souvent deconcertée par la capacité et la facilité de certains ici ou dans mon entourage pour exprimer avec les mots justes leurs reflexions, meme si j'ai pas le niveau, apres tout je me dis que j'ai aitant le droit que les autres d'exprimer mon opinion même si souvent c'est brouillon...
Alors vas y lélé!!!!! tucatonne
[wave=blue]Chanteeeeuuuuuh LA VIE chanteeeeuuuuhhh!!![/wave]
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3812
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar Bashogun » 16 sept. 2017, 01:39

lélé a écrit :Bon je ne suis pas assez intelligente ni cultivée pour rebondir aussi scientifiquement et phylosophiquement que vous c'est bien dommage j'au pas le même niveau que vous

Comme Mallorie, je dis : "Vas-y lélé !"
Je ne sais pas qui, sur le forum, est plus intelligent ou plus plus cultivé, ou plus je ne sais quoi - et d'ailleurs, je m'en moque bien.
Chacun réagit avec ce qu'il est, ce qu'il vit ou a vécu, avec ses émotions, son expérience, ses idées, ses interrogations et réflexions... Ce qui compte, c'est que tous ces points de vue se rencontrent et se mettent ensemble.
Vas-y lélé !
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 210
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Vaccin de l'hépatite B : pourquoi je n'envisage pas de faire un procès

Messagepar PAC » 16 sept. 2017, 08:40

Et effectivement meme si je suis souvent deconcertée par la capacité et la facilité de certains ici ou dans mon entourage pour exprimer avec les mots justes leurs réflexions, meme si j'ai pas le niveau, apres tout je me dis que j'ai aitant le droit que les autres d'exprimer mon opinion même si souvent c'est brouillon...

Hé hé... c'est marrant comme ce qu'on ressent de soi est souvent différent de ce que les autres ressentent. Mallory, je trouve au contraire que tu vas souvent droit au but et avec clarté (contrairement à ce que tu penses apparemment) et par exemple ton intervention sur l'homéopathie m'a fait beaucoup réfléchir...
Perso, je n'ai rencontré personne sur ce forum que j'ai estimé "pas au niveau" ! C'est pas pour vanter la qualité de ce forum mais - pour en avoir parcouru d'autres, et pour avoir fait parti d'un groupe SEP sur facebook - la qualité de ce forum est incomparable ! ça tient certainement à ce que Bashogun soulignait :
Ce qui compte, c'est que tous ces points de vue se rencontrent et se mettent ensemble.
et je rajouterais "dans le respect et la sincérité". Alors, si tu te censures Lélé, c'est la qualité de ce forum qui diminuera !
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus


Revenir vers « La pensée du jour... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité