Cortisol et hydrocortisone

Alors comment ça va aujourd'hui ??? Êtes-vous bien dans vos baskets ou êtes-vous en colère ???

Votre médecin se péoccupe-t-il de votre taux de cortisol?

1° taux de cortisol dans la prise de sang : près du chiffre du bas
0
Aucun vote
2°taux de cortisol dans la prise de sang : dans la moyenne
1
100%
3°taux de cortisol dans la prise de sang : près du chiffre du haut
0
Aucun vote
4°taux de cortisol dans la prise de sang : hors norme vers le haut
0
Aucun vote
5°taux de cortisol dans la prise de sang : hors norme vers le bas
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Cortisol et hydrocortisone

Messagepar lobidique » 07 déc. 2012, 18:26

Je viens de voir mon généraliste et après avoir discuté avec lui, je suis de plus en plus persuadée que l'hydrocortisone que je prends est une des raisons pour lesquelles je ne fais pas de poussées.

Lorsque je lis ce que vous dites à propos des bolus, je me dis que ces effets positifs, je les connais sans en avoir les effets négatifs. L'hydrocortisone étant similaire tout en étant beaucoup plus "soft" pour l'organisme.

Lorsque l'on dit à un diabétique d'ajuster sa dose d'insuline suivant ce qu'il mange et ses activités, cela n'étonne personne.

Pour le cortisol (hormone qui gère le stress psychologique et physiologique du corps), les gens ne réagissent pas du tout de la même façon et pourtant le processus est le même.

Quelle en est la raison ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Magie
Passionné(e)
Messages : 1382
Inscription : 26 août 2009, 20:59
Localisation : Sherbrooke, Québec, Canada
Contact :

Re: Cortisol et hydrocortisone

Messagepar Magie » 09 déc. 2012, 21:01

Quelle est le dosage et a quel interval le prends tu?

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Cortisol et hydrocortisone

Messagepar lobidique » 10 déc. 2012, 07:07

Environ tous les ans.

Pour le reste, je te répondrai ce soir (pas le temps maintenant).
Image

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Cortisol et hydrocortisone

Messagepar lobidique » 11 déc. 2012, 10:11

Hier soir, je n'ai pas eu le courage de te répondre (trop fatiguée).

Le laboratoire où j'ai fait la dernière prise de sang indique : 50 à 180µ/litre mais d'autres sources indique 100 à 200µ/litre, d'autres même de 60 à 230µ/litre.

Je pense que ce qui est surtout important, c'est de suivre l'évolution pour une personne.

J'avais un taux de 120µ/litre à la dernière prise de sang et en prenant un comprimé de 20mg d'hydrocortisone (médicament qui compense un manque de cortisol naturel), je me sais beaucoup mieux.
J'ai de cette façon, fait disparaître un symptôme très gênant ("endormissement" du bras droit qui me pourrissait la vie et pour lequel le neurologue m'avait donné comme toute réponse "on note et on attend"). La dose d'hydrocortisone qui pourrait provoquer des effets secondaires indésirables est nettement supérieure à cela (dixit le petit guide des médicaments que les médecins emploient).

Pour moi, c'est une évidence qu'il y a un lien (aussi évident que l'augmentation du taux de globules en altitude !) mais la plupart des médecins ne veulent même pas en entendre parler. Alors je leur dis que c'est pour mon eczéma comme ça ils savent que j'en prends (donc peuvent en tenir compte) mais comme c'est la spécialité "du voisin", ça ne les concerne pas.

Comme si le corps humain était fabriqué de pleins de pièces différentes qui n'ont pas de connexions les unes avec les autres ... !



Le cortisol plasmatique est diminué au cours de la maladie d'Addison que celle-ci soit d'origine tuberculeuse pour un patient sur deux ou d'origine auto-immune (maladie au cours de laquelle le patient fabrique des anticorps contre ses propres tissus) pour un patient sur 2 également.
Image

Muscade
Confirmé(e)
Messages : 119
Inscription : 15 nov. 2012, 14:22
Contact :

Re: Cortisol et hydrocortisone

Messagepar Muscade » 11 déc. 2012, 11:00

Lobidique, tout ça me semble vraiment intéressant... mais comment parler de ça à mon médecin sans le vexer (y'en a qui prennent mal les suggestions : les analyses, les traitements, c'est eux qui sont sensés en parler...)?

Je suis de plus dans une situation un peu bancale.
Maintenant, on sait que :
- j'ai pas une syringomyélie
- j'ai un gros pb neurologique avec plein de symptômes pénibles (et ça dure depuis 5 ans)
- c'est inflammatoire puisque la cortisone a un effet magique (presque comme neuve quand j'en prends)

Mais on sait pas ce que j'ai. Et je ne pense pas que le médecin engage quelque traitement que ce soit avant d'avoir un diagnostic. Pour l'instant, j'ai un RV obtenu en urgence chez l'ophtalmo (je vois double. remarque, 2 clairs de lune dans le ciel, c'est deux fois plus romantique) pour voir si le problème, c'est les yeux ou le nerf optique. Ensuite, je dois faire un électromyogramme. Après? Je sais pas. La neurologue semble très réticente à envisager la SEP, parle de pb au cerveau, peut être une tumeur... J'avoue que je cherche même plus à savoir pourquoi elle pose telle ou telle hypothèse, c'est comme si je n'étais pas concernée. J'ai ma morphine, ma cortisone, le reste j'm'en fous (en fait, c'est pas un médecin qu'il me faut, c'est un dealer :D)

Je tenterai quand même d'amener le neurologue sur l'effet de la cortisone... et de demander innocemment si le cortisol c'est pareil. Ca permettra peut être d'avoir un dosage, pour commencer...

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Cortisol et hydrocortisone

Messagepar lobidique » 11 déc. 2012, 11:10

Comment en parler ? C'est toute la question parce que, comme tu le dis, beaucoup sont "chatouilleux". C'est "leur domaine !

Je n'ai pas la solution, je n'ai que la mienne, je change jusqu'au moment où je me trouve face à quelqu'un qui accepte, au mieux le dialogue ou au pire de "faire semblant de rien". Ils sont rares mais ils existent.

Le cortisol (et sa remplaçante sous forme médicamenteuse l'hydrocortisone) ne sont peut-être pas la solution-miracle mais il participe à cette solution car c'est l'hormone que le corps fabrique en cas de besoin et s'il n'en fabrique pas assez, on lui en donne. Pour moi, c'est une évidence !
P.S. : Les bolus de cortisone forcent les glandes surrénales à se mettre au repos d'où les effets en fin de cure. Plus assez de cortisol alors que souvent on (les sépiens) en manque déjà ...
Image

Avatar de l’utilisateur
Magie
Passionné(e)
Messages : 1382
Inscription : 26 août 2009, 20:59
Localisation : Sherbrooke, Québec, Canada
Contact :

Re: Cortisol et hydrocortisone

Messagepar Magie » 11 déc. 2012, 14:47

Ce que je comprends, c'est qu'une fois par année, ton neuro te fait un dosage de cortisol. SI ton taux est bas, tu prends 20mg et tu te sens mieux. C'est bien cela?

Une revue de littérature rapide.... très rapide sur le sujet m'indique que les études sont loin d etre terminé sur le sujet. On parle beaucoup plus d'une utilité sur les symptômes de dépression qui sont souvent présent dans la SEP. Une de ces étude montre que 60% des personnes ayant la SP, au moment du dosage auraient un taux élevé de cortisol. Plusieurs autres démontrent que c'est en début de SP que la prise d'hydrocortisol est efficace. Plusieurs autres contredisent les premières.

Bien sur, comme je le mentionnais, c'est un survol en haute altitude que j ai fait sur les études scientifiques. Ce qui me questionne, c'est qu'aucune ne fait une recommandation claire sur la posologie de prise d'hydrocortisol.

Bref, il semble clair qu'il y a un certain lien entre le taux de cortisol sécrété par l'organisme du sepien par rapport a un sujet sain mais qu'il n'est pas démontré quelle marche a suivre. C'est un sujet intéressant a suivre.

Ce qui me chicotte dans ton cas Lobidique, c'est que le dosage de ton taux de cortisol se ferait qu'une fois par année. Mais celui-ci peut varier a tout moment dans l'année.

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Cortisol et hydrocortisone

Messagepar lobidique » 11 déc. 2012, 15:15

Tout d'abord, c'est de mon généraliste (spécialisé en rééquilibrage des hormones pour une meilleure santé) qui me prescrit l'hydrocortisone.
Le neurologue ne veut pas en entendre parler. Réponse : il n'y a pas d'étude qui ont été faites. Avec un raisonnement comme celui-là, les diabétiques ne seraient pas encore soignée par insuline ...

Bien sûr, cela change en fonction de tout ce qui t'entoure : une grippe, une angoisse ... tout l'environnement peut faire varier le taux de cortisol mais certaines personnes en fabriquent assez, d'autres pas.

En plus (en tout cas, pour moi mais je ne dois pas être la seule) le comprimé de 20mg que je prends le matin "booste" ma production personnelle et comme ça, j'en ai assez. Par contre, si je devais être malade, je devrais en prendre un peu plus pendant quelques jours puis diminuer (toujours progressivement pour ne pas avoir de problèmes -1/4 de comprimé tous les deux ou trois jours).


Le cortisol est une hormone stéroïde qui est libérée dans l'organisme en réponse à un stress physique ou psychologique. La sécrétion de cortisol déclenche divers processus générateurs d'énergie qui ont pour but de fournir au cerveau un apport en énergie suffisant pour préparer la personne à faire face aux agents de stress. Outre cette fonction d'hormone " du stress ", le cortisol joue un rôle déterminant dans la presque totalité des systèmes physiologiques, intervenant notamment dans la régulation de la tension artérielle, de la fonction cardio vasculaire, du métabolisme des glucides et de la fonction immunitaire.

La sécrétion du cortisol dans le sang est régulée par un système de rétroaction sensible. L'hormone adrénocorticotrope (ACTH), synthétisée et sécrétée par l'hypophyse, stimule la production de cortisol par les surrénales. La sécrétion d'ACTH est régulée par la corticolibérine (CRF), une hormone libérée par l'hypothalamus. Lorsque le taux de cortisol est suffisant, un système de rétroaction négative signale à l'hypophyse et à l'hypothalamus de réduire la production d'ACTH et de CRF. La production de cortisol suit un rythme circadien, les concentrations fluctuant tout au long de la journée, étant élevées le matin et faibles le soir.

La majeure partie du cortisol dans le plasma est lié à la globuline fixant les corticostéroïdes (transcortine). Le cortisol se fixe aux récepteurs spécifiques des glucocorticoïdes dans le cytoplasme, puis le complexe hormone-récepteur migre dans le noyau où il se lie à des éléments de réponse spécifiques de l'ADN, modulant alors la transcription génétique et ayant ultérieurement une incidence sur un grand nombre de systèmes physiologiques. Le cortisol stimule notamment un grand nombre de procédés qui interviennent dans l'augmentation du taux de glucose dans le sang et le maintien d'une glycémie normale. En présence de cortisol, les protéines musculaires se décomposent, ce qui donne lieu à la libération d'acides aminés dans la circulation. Le foie utilise ces acides aminés pour synthétiser du glucose. Le cortisol est également une source d'énergie pour les muscles, en provoquant la libération d'acides gras des cellules adipeuses et en inhibant l'assimilation de glucose dans les tissus musculaires et adipeux, contribuant de ce fait au maintien du glucose.

La glande surrénale pourrait être une des cibles des substances toxiques présentes dans l'environnement. Il a en effet été démontré que certaines substances chimiques, comme le DDT, s'accumulent dans les cellules de la corticosurrénale et nuisent à la production de cortisol. Il convient cependant de préciser que, même si l'on en connaît davantage sur les effets des substances chimiques environnementales sur la physiologie surrénalienne du poisson, leurs effets sur la fonction surrénalienne des mammifères demeurent très peu connus, car peu d'études y ont été consacrées.



Le cortisol agit sur plusieurs système et organes du corps humain. Il joue un rôle dans:
L’os
Système circulatoire
Système immunitaire
Métabolisme des lipides, glucides et des protéines
Système nerveux
Réponses au stress

Normalement, les niveaux de cortisol augmentent et diminuent au cours de la journée, en se répétant sur un cycle de 24 heures (variation diurne). Les plus hauts niveaux sont à environ 6 à 8 heures du matin et les plus bas niveaux sont à peu près minuit.

Le stress physique et émotionnel peut augmenter les niveaux de cortisol, car au cours de la réaction normale au stress, la glande hypophysaire augmente sa libération de l’ACTH.
Image


Revenir vers « Humeur du jour... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités