soupape ...

Alors comment ça va aujourd'hui ??? Êtes-vous bien dans vos baskets ou êtes-vous en colère ???
Avatar de l’utilisateur
Brigitte
Fidèle
Messages : 1054
Inscription : 26 févr. 2009, 11:27
Contact :

soupape ...

Messagepar Brigitte » 23 mars 2009, 15:33

Bonjour,

J'écris juste pour me lacher un peu. L'avantage est qu'ici, les gens qui ne veulent pas l'entendre n'ont qu'à pas lire ...

Aujourd'hui, je me sens juste encore plus crevée que d'habitude .... et on n'est que lundi! Ca promet pour la semaine!!

Je dois finir de rédiger un projet pour dans une dizaine de jours et je n'arrive pas à me concentrer plus de 10 ou 15 minutes à la fois dans l'après-midi ... ce qui me stresse bien sûr parce que ca n'avance pas comme je voudrais! Si au moins je pouvais dormir le matin, mais mon mari met le réveil de plus en plus tôt je trouve. Il était encore 6h15 ce matin ... de moins en moins mon truc et je ne sais pas comment lui dire sans passer pour une tire-au-flan.
En plus aujourd'hui j'ai du mal à écrire! Je dois me concentrer pour former mes lettres et ca donne une écriture de mauvais éleve de primaire (préparatoire en France?)

Mais peut-être que je m'écoute juste trop??????? Que je prends la SEP comme excuse pour être une tire-au-flan ??????????

Je ne sais plus quoi penser ......


Avatar de l’utilisateur
MAJESTY
Messages : 17069
Inscription : 21 nov. 2007, 19:15
Localisation : martigues
Contact :

Messagepar MAJESTY » 23 mars 2009, 17:11

coucou brigitte non tu n'es pas une tir au flan et ton mari je crois qu'il ne le pense pas non plus surtout sachant la maladie que tu as
dans la journée peux tu prendre le temps de faire une petite sieste ou pas
GRANDE MALADE A L'ESPRIT PAS DEJANTE DU TOUTTTTT

Avatar de l’utilisateur
Brigitte
Fidèle
Messages : 1054
Inscription : 26 févr. 2009, 11:27
Contact :

Messagepar Brigitte » 23 mars 2009, 18:02

C'est gentil. J'ai besoin d'entendre ce genre de chose pour le moment.

Qu'est ce que j'aimerais pourvoir faire une petite sieste! Malheureusement, je ne vois pas comment caser ca.

Avatar de l’utilisateur
MAJESTY
Messages : 17069
Inscription : 21 nov. 2007, 19:15
Localisation : martigues
Contact :

Messagepar MAJESTY » 23 mars 2009, 18:33

alors si tu peux pas faire la sieste tu devrais voir avec ton neuro pour qu'il te donne des medocs pour attenuer la fatigues
GRANDE MALADE A L'ESPRIT PAS DEJANTE DU TOUTTTTT

Avatar de l’utilisateur
karima
Messages : 17224
Inscription : 18 avr. 2008, 15:49
Localisation : 29 sud
Contact :

Messagepar karima » 23 mars 2009, 19:31

ou alors essayer de dire a ton mari que 8h c est assez tot......mais c est dommage que tu ne puisses pas te poser un peu dans la journee.
je ne m etonne pas que tu sois fatiguee tu dois te coucher tot le soir?
comme dit majesty essayes des medocs mais suis un peu septique
il faut a tous prix que tu trouves un creneau pour te reposer
bon courage et bizzzzzz!!






5 petits enfants 63 ans sep reconnue en 1997 !!..médaille d argent du fofo!!!!
Image

Avatar de l’utilisateur
zac
Fidèle
Messages : 555
Inscription : 12 mars 2009, 23:54
Localisation : avec vous
Contact :

Messagepar zac » 23 mars 2009, 20:32

si tu aussi la possibilité de le faire, essaye de sortir un peu histoire de changer d'air, et d'oxygèner toutes tes cellules, ça aide pas mal pour retrouver un peu de concentration. Sinon c'est le balcon s'il n'est pas trop bruyant, quoique à 6h15... :lol:

je ne sais pas non plus à propos du soleil s'il est néfaste ou avantageux, mais un peu d'exposition au soleil, permet de fabriquer naturellement de la vitamine D... pas mal pour répondre au coup de pompe.

Comme le disent les unes et les autres, un bon dialogue peut te permettre de te retrouver en phase avec tes besoins de sommeil du moment... et quand ça sera fait, ça ira surement mieux.

Avatar de l’utilisateur
gis
Accro
Messages : 2055
Inscription : 11 janv. 2007, 18:47
Localisation : bretagne
Contact :

Messagepar gis » 23 mars 2009, 23:39

Tire au flanc ??? tu ne l'es pas, sois en sure !!
Ce symptome "fatigue" est juste invisible, et c'est dur pour le mari de comprendre... j'en sais qqchose, car kan je m'allonge c jamais le moment ! du coup, il me réveille, cause c l'heure de manger par exemple...
Qu'est ce que je m'en fous quand c'est l'heure du repas et que cette chape de plomb me tombe sur la tête, ya plus que ça comme solution : DORMIR :!: Même si c'est pa raparateur, YA QUE CA A FAIRE !!!
Je ne sais pas comment l'expliquer... les nerfs prennent dessus alors :evil:

Tu vois, té pas seule, et comme tu dis, ici, on peut l'exprimer, et surtout savoir qu'on n'est pas seule à vivre celà
b2
surnommée "champignon" par mes enfants

Avatar de l’utilisateur
Brigitte
Fidèle
Messages : 1054
Inscription : 26 févr. 2009, 11:27
Contact :

Messagepar Brigitte » 24 mars 2009, 08:26

Je vous remercie beaucoup de vos encouragements. Ca aide de se savoir compris! Et de savoir qu'il y a des gens qui ne me considèrent pas juste comme une grosse parresseuse (mais probablement que je projette terriblement ...)

C'est sûr que je dois trouver une solution, mais là j'en ai pas. Peut-être que le soleil aidera (j'adore ca!). Cela me semble évident que en tout cas pour le moment, je ne peux plus suivre les horaires de mon mari (en plus en général, on se tape des journées de 10 ou 11 heures de boulot). C'est contre-productif! Mais je ne sais pas comment lui dire. On travaille au même endroit, donc on va ensemble en voiture. C'est quelqu'un d'extrêmement volontaire qui s'impose des rythmes fous (quand on rentre, il travaille encore la soirée!) et qui donc n'arrive pas à comprendre que ca ne marche pas pour tout le monde. Surtout que jusqu'à il y a quelques mois, c'était pas facile, mais j'y arrivais. Si au moins mon bureau n'avait pas une petite fenêtre donnant sur le couloir, je pourrais m'y planquer pour faire 10 minutes de pose .... :(

Je finis par me dire qu'au rythme ou je vais, mon corps trouvera sans doute une solution pour moi .... mais je ne suis pas sure que je vais aimer :twisted:

Avatar de l’utilisateur
karima
Messages : 17224
Inscription : 18 avr. 2008, 15:49
Localisation : 29 sud
Contact :

Messagepar karima » 24 mars 2009, 11:58

oui je vois qu il faut a tous prix que tu laches du lest comment?je sais pas sinon la sep va te mettre au pas dans peu de temps......je crois qu il faut que tu l explique a ton mari quitte a passer par le medecin vois pâs d autres solutions!!!!!!tu tiendras pas a ce rytme personne d ailleurs...tiens nous au courant courage et bizzzzz
5 petits enfants 63 ans sep reconnue en 1997 !!..médaille d argent du fofo!!!!

Image

Avatar de l’utilisateur
gis
Accro
Messages : 2055
Inscription : 11 janv. 2007, 18:47
Localisation : bretagne
Contact :

Messagepar gis » 24 mars 2009, 21:19

Quitte à passer par le médecin :idea: :idea: :idea: :idea:
Peut-être que ce serait la solution pour moi aussi :cry:

Mais, bon, c'est quand même malheureux que dire les choses ne suffise pas
:evil: :evil: trotriste
surnommée "champignon" par mes enfants

Avatar de l’utilisateur
zac
Fidèle
Messages : 555
Inscription : 12 mars 2009, 23:54
Localisation : avec vous
Contact :

Messagepar zac » 24 mars 2009, 21:45

je suis tout à fait d'accord avec karima (et d'autres commentaires, hein):wink:
La sep ou tout autre maladie (un simple rhume par exemple) monopolise une grande partie de l'organisme pour gérer au mieux les bouleversements du corps. Le corps pour cela se force donc au repos pour ne pas gaspiller d'énergie à une autre tache, ce qui se manifeste par ces symptômes de fatigues.( La concentration, marcher, se "remuer", réclamant beaucoup d'énergie...) Aussi sans t'alarmer, disons surtout que si tu es fatiguée c'est que manifestement, ton corps cherche à recouvrer son équilibre nécessaire à son fonctionnement.
De toute évidence, en parler à son médecin me semble parfaitement judicieux. Et en premier en parler à ton entourage proche - l'écoute est importante quelque soit le problème : il ne s'agit pas de te culpabiliser de ton état. Par compte, tentes d'accepter cet état de fatigue en dépit de tes impératifs de projet (je sais pas évident). La solution ne se trouvera pas loin quand tu parviendras à lâcher prise.
En second, considérer le traitement. Les doses sont elles vraiment adaptées à ton cas ? Un choc émotionnel peut -il en être aujourd'hui la conséquence ? Un besoin en vitamine et/ou minéraux, peut être également à l'origine de tout un tas de choses. As tu envie de manger des aliments particulièrs (autre que sucrerie : choux rouge, carottes, viande, etc) ? Dans quel état se trouve ta peau et/ou tes cheveux (sec, gras) ? Autant d'indices qui orientent à priori un "manque"... (je vais pas m'étendre sur le sujet :wink: ) une légère carence peut, là encore, donner un signal de ce type. L'idéal est alors de s'observer sur toutes les coutures et de laisser aller son intuition. Et surtout demander conseil à des gens bien informés pour qui c'est le métier.

Avatar de l’utilisateur
Brigitte
Fidèle
Messages : 1054
Inscription : 26 févr. 2009, 11:27
Contact :

Messagepar Brigitte » 25 mars 2009, 08:55

Toutes vos réponses et propositions sont tout à fait sensées et raisonnables ... mon problème est probablement simplement que je n'arrive pas à prendre la décision de lâcher prise. Mais, c'est normal aussi de pousser de temps en temps, non? Comment on décide que cette fois-ci, on devrait s'arrêter? J'ai toujours eu ce problème, même pour décider si j'ai un rhume qui vaut la peine de rester à la maison. C'est pour ca que le dernière fois, j'ai été bosser 8 jours avec une bronchite.

Pour le moment la seule facon que j'ai trouver pour lâcher du lest est en coupant sur mes hobbies (j'arrivais quand même il n'y a pas si longtemps à me taper des journées de plus de 15 heures en combinant boulot et chant).... mais je ne suis pas sure que ce soit la bonne solution non plus! Ca m'apportait beaucoup d'énergie de chanter, tout en me fatiguant bien sûr physiquement (j'espère que vous comprenez ce que je veux dire). Ca me manque cruellement aussi!!

Enfin, je suis en train de me questionner sur la nécessité d'un revirement en profondeur de mon emploi du temps, une meilleure balance entre mon boulot et ma vie par exemple (whaou ... deviendrais-je philosophe?) .... ca va encore prendre du temps, j'en ai peur! Il va y avoir des frictions pour faire passer la motion du côté conjoint :roll: :roll:




Avatar de l’utilisateur
gis
Accro
Messages : 2055
Inscription : 11 janv. 2007, 18:47
Localisation : bretagne
Contact :

Messagepar gis » 25 mars 2009, 22:10

HEUUUUUUUU , je compatis... chui en plein dedans lol
Les changements doivent venir de nous, et nous ne devons RIEN attendre de l'entourage...voilà ce que je retiens, car plus on en fait, plus ils en attendent de nous.. à en oublier ce qu'on a..
.

:twisted:
surnommée "champignon" par mes enfants

Avatar de l’utilisateur
Brigitte
Fidèle
Messages : 1054
Inscription : 26 févr. 2009, 11:27
Contact :

Messagepar Brigitte » 09 avr. 2009, 09:26

Juste encore un petit coup de gueule si vous permettez ...

Pourquoi dans notre société, ce n'est pas suffisant de dire "non, je ne peux pas faire votre truc pour le moment, je le ferai dans quelques jours"? Et puis pourquoi quand on donne le doigt, on se fait bouffer le bras jusqu'à l'épaule parce que le gens en demande toujours plus?

OK, désolée, j'ai encore beaucoup trop poussé hier (vraiment beaucoup trop cette fois-ci), du coup je suis crevée, je n'arrive pas à resorber le stress, probablement aussi parce qu'il y a encore plein de trucs qui me sont tombés dessus qui doivent être près pour le semaine prochaine et que là je n'ai plus la moindre énergie pour y arriver (j'ai du mal à prendre la décision de me lever de ma chaise pour aller aux toilettes ... :cry: ) et en plus je trouve qu'avec tous les efforts que je donne, je n'arrive même pas à garder mes standards de qualité, je suis obligée de bacler ce qui va me mener à des erreurs.... et en plus c'est ma faute parce que je sais très bien que je ne dois pas me laisser faire, que je dois pas laisser le stress me bouffer et qu'en fait j'ai qu'à dire non ....

Super terrain pour une poussée, non? Mais ca n'arrive même pas (au moins je pourrais peut-être dormir?)! Quoique je sens mes orteils de plus en plus gonflés et inutiles et j'ai de plus en plus mal aux jambes sans raison physique apparente, mais de toute facon, tout le monde s'en fout. Quand j'ai dit à mon mari il y a quelques mois que j'étais anesthésiée du coté gauche de mon visage, il a juste fait "ah bon?" Du coup, je ne lui ais même pas dit pour mes orteils. En plus comment vous voulez parler de vos orteils sans provoquer l'hilarité générale?

Pfff .... ces hauts et ces bas de moral n'aident pas non plus! Je pense que je ne marche plus que shootée à l'adrénaline. Dès que le niveau descends, je plonge avec, moral et physique.

Pourtant, je suis sure qu'il y a moyen de bosser avec ma SEP! Elle n'est vraiment pas si agressive. Je suis sure qu'avec un minimum de compréhension ce serait possible ou même juste un minimum de sens commun. Ils n'ont même pas besoin de savoir que j'ai la SEP. Je ne vois pas l'intéret d'un employeur à pousser quelqu'un jusqu'à ce point.

J'ai encore été plus longue que prévu et pleurnicharde en plus pour changer, sorry :roll: :roll:


Avatar de l’utilisateur
zac
Fidèle
Messages : 555
Inscription : 12 mars 2009, 23:54
Localisation : avec vous
Contact :

Messagepar zac » 09 avr. 2009, 10:09

Ce qui me frappe et m'émerveille, c'est de remarquer à quel point les humains aiment aller dans la démesure pour compenser leur déficience ou leur difficulté... Regardez par exemple les amputés : par la hargne qu'ils ont à pousser les limites de leur corps, ils sont capables de dépasser ceux que la multitude nomment "normaux" (ceux-là même qui instaurent des limites sportives quant au nombre de prothèses autorisées, par exemple pour un sport de course...) hé, c'est qu'il ne faudrait pas que ces derniers soient meilleurs que ceux qui ont acquis leurs membres à la naissance...

Ce qui ne me suprend pas c'est cette volonté de vouloir aller au delà de son "handicape", par exemple un timide qui affrontera la scène d'un public venu de détendre en écoutant des blagues ou chanter...

CE que nous savons moins, c'est l'envers du décors, ce que vivent toutes ces personnes qui tentent toujours d'aller plus loin... La tension du corps - ce fameux stress - bien que nécessaire pour vaincre, est aussi une plaie (je ne vous apprends rien). C'est comme une cocotte minute oubliée sur son piano ou sa cuisinière : à un moment donné, il faut bien que ça sorte !!!

Et là, Brigitte, la cocotte, c'est toi... Ce que tu exprimes, c'est ce trop plein de tout ce que tu as en excès, et ce que tu exprimes c'est une volonté naturelle de dépasser la maladie - c'est parfait (vraiment ?) - et par le regard que tu as de la situation, bien que la vapeur monte, il y a derrière le moment où il n'y a plus assez de vapeur... et là le couvercle peut redescendre et tu peux trouver moins d'énergie à aller de l'avant... Où au contraire, tu peux pousser un peu plus loin tes limites justement par ce que tu sens que ça redescend... toujours plus quoi...

La voie du milieu, si cela te parle, permettrait justement de ronronner sur le poêle, pour continuer de faire ce que tu aimes : travailler, chanter, vivre...! En acceptant de ne pas être au top tout le temps, en acceptant d'être parfois mollassonne :lol: , il arrive ce moment - l'arrêt, le recule - où tout cela amène à plus de compréhension, d'acceptation et naturellement la voie du milieu se dessine (ou se chante, comme tu veux ;) )


prends soin de toi...

Avatar de l’utilisateur
karima
Messages : 17224
Inscription : 18 avr. 2008, 15:49
Localisation : 29 sud
Contact :

Messagepar karima » 09 avr. 2009, 12:10

bravo zac tu as trouve les mots justes...avec le temps tu trouveras le juste milieu brigitte et tu sauras faire la part des choses ce qui est important et ce qui l est moins.faut savoir lacher du lest de temps en temps.on ne peut pas etre super woman en permanence sep ou pas d ailleurs.et peut etre aussi savoir déléguer aussi.on dirait que tu fais la course a la performance as tu réellement besoin d en faire autant??si tu attends une reconnaissance de la part des autres t en auras jamais .c est pas parce que tu vas au-dela de tes limites que t en aura plus.ils ne s en rendent meme pas compte tu les as habitué a ca...
essaye d etre plus zen et de profiter des bons moments aussi parce que la tu vis en dents de scie....courage et bizzzzzzzz





5 petits enfants 63 ans sep reconnue en 1997 !!..médaille d argent du fofo!!!!

Image

Avatar de l’utilisateur
gis
Accro
Messages : 2055
Inscription : 11 janv. 2007, 18:47
Localisation : bretagne
Contact :

Messagepar gis » 09 avr. 2009, 22:54

:oops: :lol: :cry: Bouhh, rire ou pleurer, là je sais pas koi faire, car j'ai aussi l'impression que ces posts s'adressent à moi !!!!
Quel âge as-tu Brigitte ? C'est pas une question d'âge, mais bon, pour savoir... Car tu as écrit tout ce que je ressens en ce moment...
Je viens de retourner voir mon homéo qui me dit qu'une dépression est en vue... hé oui, après tout gérer, vient le temps ou la soupape du corps dit STOP tout simplement !!!! :!: :!: :!:

Karima et Zac sont de bons conseils, merci :wink: (au fait Zac, garçon, ta kel âge ?)



b2 b3
surnommée "champignon" par mes enfants

Avatar de l’utilisateur
Brigitte
Fidèle
Messages : 1054
Inscription : 26 févr. 2009, 11:27
Contact :

Messagepar Brigitte » 10 avr. 2009, 08:35

Je suis sure que ce genre de sentiments sont ressenti par beaucoup de gens, SEP ou pas d'ailleurs. J'ai 36 ans, l'age renforce peut-être un peu cette impression, due à la SEP j'en suis sure, que ce que je ne fais pas maintenant, je ne le ferai peut-être jamais qui me rend très nerveuse et impatiente et qui est à la base du fait que je veux tout faire à la fois et prouver que je peux tout assumer ... avant que je ne puisse plus (dans ma tête en tout cas). Mais peut-être que je ne peux déjà plus???? D'où mes problèmes actuels....

En tout cas, c'est vrai que ce sont les mots justes, Zac (peut-être même un peu trop juste pour être lu au boulot parce que difficile à avaler). C'est clair que pour le moment pour un trop plein, c'est un trop plein! Je me sens effectivement comme un cocotte-minute sur le point d'exploser ... peut-être pas des journees comme hier parce que pour qu'il y ait explosion, il faut de l'énergie (je suis physicienne, deformation professionnelle....) et hier, il n'y en avait plus une once! Aujourd'hui, c'est un peu mieux. Le ton de ce que j'écris vous le dit sans doute. Mon optimisme remonte un peu et je me sens presque prete (plus d'accents, mon clavier ne veut de nouveau plus les taper .... j' ai du encore pousse par erreur sur la touche fatidique que je ne connais pas :lol: ) a attaquer mes projets. J'ai quand meme decide de rentrer tot ce soir....

Gis, tu confirmes mes craintes ... moi aussi je me demande "c' est comment une depression?" ou en tout cas un "burn-out" comme ils appellent ca en bon francais du Quebec :D . Mais je pense que tant qu'on en parle et qu'on se questionne a ce sujet il est encore temps d'agir pour eviter ca ... ces emails font sans doute partie de la therapie que mon corp reclame. En tout cas, ca me fait beaucoup de bien. C'est pour ca que j'ai appele ce sujet "soupape"... desolee de faire de vous mes psy involontaires
.

Avatar de l’utilisateur
zac
Fidèle
Messages : 555
Inscription : 12 mars 2009, 23:54
Localisation : avec vous
Contact :

Messagepar zac » 10 avr. 2009, 13:15

Continue comme ça tu tiens le bon bout...

zac = garçon de 38 ans (comme indiqué dans la présentation ;) )



prends soin de toi

Avatar de l’utilisateur
gis
Accro
Messages : 2055
Inscription : 11 janv. 2007, 18:47
Localisation : bretagne
Contact :

Messagepar gis » 14 avr. 2009, 22:37

Ma mémoire me joue des tours encore, car en effet, mon médecin m'a aussi parlé de "Burn OUt"... et d'ailleurs : c'est quoi la différence avec une dépression !! :?: :?:
en tout cas, le terme en lui-même me convient mieux
:idea:
surnommée "champignon" par mes enfants


Revenir vers « Humeur du jour... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : lélé, PatrickS et 8 invités