est-ce le contrecoup de l'arrêt de la cortisone

/!\ IMPORTANT /!\

LES SYMPTÔMES DÉCRITS DANS CE FORUM NE SONT PAS SPÉCIFIQUES A LA SEP

Il n'y a pas de symptômes spécifiques à la sclérose en plaques. Elle a exactement les mêmes symptômes que toutes les maladies neurologiques et mêmes d'autres.
C'est pour cette raison qu'elle est si difficile et si longue à diagnostiquer.

Nous vous invitons à garder une certaine méfiance sur les effets et les troubles constatés par les membres de ce forum et par analogie aux vôtres. Et conservez encore une plus grande méfiance concernant toutes les informations que vous pouvez trouvez sur internet de manière plus générale.

Les sujets de ce forum sont régulièrement lus et analysés pour éviter des inquiétudes inutiles ou des fausses joies.

/!\ IMPORTANT /!\
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Muscade
Confirmé(e)
Messages : 119
Inscription : 15 nov. 2012, 14:22
Contact :

est-ce le contrecoup de l'arrêt de la cortisone

Message non lu par Muscade » 16 déc. 2012, 12:57

J'ai été une semaine sous cortisone (et j'étais au top!)
J'ai arrêté mardi. Mercredi, jeudi, vendredi, mon état s'est peu à peu dégradé. Mais depuis hier, c'est la catastrophe.
Je me sens dans un état de très très grande faiblesse. J'ai du mal à marcher, mes jambes se dérobent. J'ai du mal à lever les bras. J'ai été incapable de faire un gâteau (un bête gâteau au yaourt, hein, pas une forêt noire ou un paris-brest!) car je n'arrive pas à mélanger la pâte, je n'arrive pas à ouvrir une bouteille tant j'ai les mains et les bras faibles et tremblotants.

En fait, je me sens constamment comme si j'allais m'écrouler : j'ai déjà perdu connaissance deux fois dans ma vie, je me souviens avoir très brièvement ressenti cette sensation que "'tout lâche" (avant de m'écrouler pour de bon). Sauf que là, c'est un état constant dès que j'essaie de bouger. Et lorsque je ne bouge pas, j'ai d'insupportables brûlures dans les bras, les épaules, les jambes.

D'après vous
- est-ce le contrecoup de l'arrêt de la cortisone?
- si c'est le cas, est-ce que ça va durer longtemps? (demain soir, réunion parents-prof au lycée pour ma fille, elle serait déçue que j'y aille pas, sauf que si c'était aujourd'hui, ben ce serait même pas imaginable: une grande cour à traverser, un étage à monter, des couloirs à arpenter : tout ce que je peux pas faire aujourd'hui).
- existe-t-il un remède magique pour être opérationnelle quelques heures (tant pis pour les éventuelles conséquences après) demain, pour pouvoir conduire ma voiture et aller à cette satanée réunion ? négocier une journée de cortisone avec mon généraliste permettrait d'être ok?

Si vous avez la moindre idée, répondez moi, je cherche désespérément comment être "valide" demain soir, c'est important pour ma fille - donc pour moi.

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: est-ce le contrecoup de l'arrêt de la cortisone

Message non lu par lobidique » 16 déc. 2012, 15:36

Oui, c'est un contrecoup des bolus qui, apportant de la cortisone à très haute dose, forcent la production de cortisol à se mettre au repos (et donc la fabrication naturelle de cortisol est arrêtée).

Avec mon généraliste, nous avons fait un autre choix.

Voir : viewtopic.php?f=37&t=9463
Image

Muscade
Confirmé(e)
Messages : 119
Inscription : 15 nov. 2012, 14:22
Contact :

Re: est-ce le contrecoup de l'arrêt de la cortisone

Message non lu par Muscade » 16 déc. 2012, 17:46

Donc, la seule solution c'est de reprendre la cortisone dès demain?
Je sens que je vais être chez le médecin demain à la première heure... Après, on verra pour la suite, je veux juste être opérationnelle demain.

Mon médecin aurait pu me prévenir :(
C'est assez abominable comme sensation: j'ai l'impression d'être à l'agonie, là. J'ai en prime un mal de tête à hurler, depuis 2h, et des troubles de la vue terribles. Ajouté à la faiblesse et aux tremblements, c'est la totale.

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: est-ce le contrecoup de l'arrêt de la cortisone

Message non lu par lobidique » 16 déc. 2012, 18:14

Hydrocortisone = version "soft" puisque correspondant au cortisol fabriqué par le corps.

J'ai déjà entendu qu'après des bolus, les médecins prescrivent des doses qui vont en diminuant pendant quelques temps. D'ailleurs, je ne comprends pas comment ils osent passer du bolus à rien. Même quand je prends de l'hydrocortisone, je diminue toujours progressivement pour éviter des accidents ( http://www.cardiologie.info/sites/userF ... COIDES.pdf page 8 )
Image

Avatar de l’utilisateur
Lolo
Célébrité
Messages : 9288
Inscription : 29 mars 2005, 19:25
Ville de résidence : Bourgoin-Jallieu
Localisation : Bourgoin-Jallieu, ici il fait plus chaud au moins !!!
Contact :

Re: est-ce le contrecoup de l'arrêt de la cortisone

Message non lu par Lolo » 16 déc. 2012, 18:21

Kikoo,

Et bien je croyais être la seule après un flash de 6 jours en juillet, je suis rentrée et impossible de marcher et impossible de tout d'ailleurs, aujourd'hui ça va un peu mieux mais je n'ai pas retrouvé mon état normal, je suis coup-ci coup-ça mais ce n'est pas la grande forme, tjs pas, très fatiguée et comme je n'ai plus de voiture je ne peux même pas aller voir mon médecin donc dsl mais je n'ai pas de solution pour toi mais je vous lis et je note pour en parler à ma neuro...

Bizzzzzzzzzzzzzzz
Un ami c'est quelqu'un qui sait tout de toi et qui t'aime quand même...

Image

Répondre

Revenir à « Les différents symptômes »