reperer une poussée qui justifie d'appeler le neurologue?

/!\ IMPORTANT /!\

LES SYMPTÔMES DÉCRITS DANS CE FORUM NE SONT PAS SPÉCIFIQUES A LA SEP

Il n'y a pas de symptômes spécifiques à la sclérose en plaques. Elle a exactement les mêmes symptômes que toutes les maladies neurologiques et mêmes d'autres.
C'est pour cette raison qu'elle est si difficile et si longue à diagnostiquer.

Nous vous invitons à garder une certaine méfiance sur les effets et les troubles constatés par les membres de ce forum et par analogie aux vôtres. Et conservez encore une plus grande méfiance concernant toutes les informations que vous pouvez trouvez sur internet de manière plus générale.

Les sujets de ce forum sont régulièrement lus et analysés pour éviter des inquiétudes inutiles ou des fausses joies.

/!\ IMPORTANT /!\
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

reperer une poussée qui justifie d'appeler le neurologue?

Message non lu par lulu » 08 déc. 2010, 14:35

Désolée, ça va etre un pavé, prenez un popcorn avant! :o

Alors j'ai des poussées depuis presque trois ans, et les premières ne pouvaient pas passer inaperçue, plus de vue, plus de jambes, et pour la troisième plus de coté droit, pour résumer les choses.

C'est quand j'ai perdu le coté droit que j'ai consulté pour la première fois, ayant eu vent dans ma prime jeunesse d'une rupture d'anévrisme chez un de mes professeurs, et craignant couver un machin pareil.

C'était en juin qu'elle a commencé, et depuis, malgré un bolus de trois jours, justifié par le neuro comme la solution aux dernières sequelles restantes de la dernière poussée mais pas aux autres , c'est toujours un peu pareil, et meme pire pour certaines choses.

J'ai eu les bolus en octobre je crois, et dans les jours qui ont suivi, ça a franchement empiré les sequelles. Et puis pendant 3 ou 4 jours, et j'ai franchement apprécié (!!!), j'ai retrouvé l'usage de ma vessie comme au bon vieux temps!
Mais tout est revenu, les douleurs en pire, les fourmillements, des tremblements sont arrivés assez forts, je recommence à marcher comme un soir de nouvel an (ça tombe bien!), je n'arrive plus à ecrire deux lignes avec un stylo, et je tombe. Des genre de vertiges qui sont très penibles alors que je cligne des yeux un peu trop longtemps (promis je ne dors pas en douce)

J'ai acheté une canne rapidement après car je ne tenais vraiment pas sur ma jambe, par faiblesse et à cause d'un tremblement très prononcé dans la jambe droite quand je pose le pied par terre. Tout ça est toujours d'actualité et je crois que je ne dois plus attendre rien des bolus que j'ai eu. Enfin, il me semble que le delai est ecoulé!

J'ai aussi attrapé des genre de palpitations, je sens mon coeur battre fort et pas regulièrement, je suis essouflée, mais surtout j'ai peur de marcher car je ne comprends pas pourquoi je tombe.

Je ne suis pas du genre à m'écouter et j'ai sciemment fait de la rétention d'info auprès de l'infirmier qui m'a formée au rebif la semaine dernière. je voulais commencé le traitement vite, surement parceque j'ai du penser que ça allait me guerir.

La question, c'est comment sait on, quand les symptomes ne sont pas aussi francs que la perte totale de l'usage d'un membre ou d'un sens, qu'on fait une poussée, au point d'appeler à l'aide? Et aussi, le neurologue m'avait dit que je sentirais des périodes où tout se remettrait en place, plus ou moins bien certes, mais enfin, plutot bien quand meme.
Ce n'est pas le cas du tout maintenant, j'ai l'impression de faire une poussée 'douce' depuis les bolus, donc depuis plus d'un mois. Chaque semaine une nouvelle fantaisie en plus des anciennes.

Je suis dans une periode de stress important au travail, parceque j'ai ma boite, que je n'ai pas pu travailler correctement durant deux mois cet été, et que j'ai donc fait vivre mon fils et moi meme sur nos reserves qui étaient déjà maigres (j'ai du acheter une voiture sans permis voyant que je n'arrivais plus à marcher plus d'une rue et que j'ai des colis à livrer..)
Je suis maintenant en interdit bancaire depuis quelques jours, et j'ai de très grosses pressions au boulot à l'approche des fetes.


Je ne sais pas trop quoi faire, je ne suis pas du genre à me regarder le nombril, du coup, je ne sais pas ce qui est digne d'interet pour le neurologue. Et comment se fait il que depuis cet été je n'aille pas vraiment mieux?

Bon j'espère ne pas vous avoir endormi? ;) Désolée encore pour le roman...

Avatar de l’utilisateur
Papaye
Confirmé(e)
Messages : 241
Inscription : 21 juin 2010, 01:55
Localisation : Montréal
Contact :

Message non lu par Papaye » 08 déc. 2010, 18:23

Salut Lulu,

Désolée pour tout ce qui t'arrive, il te faut beaucoup de courage pour passer au travers. Ça doit être quelque chose d'avoir des poussées aussi agressives.

Pour les poussées, sache qu'on les définit par l'apparition de nouveaux symptômes ou la réapparition d'anciens symptômes pendant au moins 24 heures. Les poussées sont normalement espacées d'au moins un mois. Tu peux aussi avoir des pseudo-poussées (en raison d'un rhume, par exemple). En cas de doute, tu ne pers rien à téléphoner à ton neurologue.

Bonne chance avec Rebif =)
Dernière modification par Papaye le 12 déc. 2010, 04:49, modifié 1 fois.
29 ans
Diagnostic : mai 2010
Rebif depuis juillet 2010

Avatar de l’utilisateur
ppersephone
Accro
Messages : 2266
Inscription : 21 oct. 2010, 17:27
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Message non lu par ppersephone » 08 déc. 2010, 21:12

Oui, il n'y a que le neurologue qui peut te dire
Sep depuis 2006
Ne jamais renoncer

Avatar de l’utilisateur
july66
Confirmé(e)
Messages : 140
Inscription : 16 nov. 2010, 15:14
Localisation : Vaudreuil-Dorion (Canada Qc)
Contact :

Message non lu par july66 » 09 déc. 2010, 01:18

Salut Lulu,j'espère que simplement d'écrire ce roman ta fait 1 grand bien,des fois de ce vider comme cela peut être 1 bonne chose pour nous sepien :)
DX depuis janvier 2009
Traitement:Gilenya depuis automne 2011

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Message non lu par Lelette » 09 déc. 2010, 10:06

Hello Lulu !

Pour ma part, j'appelais le neuro dès que quelque chose m'inquiétait. Avec le temps, de moins en moins de choses m'inquiètent :roll: .
Par contre, à partir du moment où tu es handicapée par de nouveaux symptômes, il serait plus judicieux de l'appeler au moins pour avoir son avis... Il se peut que tu refasses une poussée (le rebiff ne fera pas effet immédiatement).

Courage pour la suite, et notamment pour ton activité (tu fais quoi au fait ?). Et tiens-nous au courant !

lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

Message non lu par lulu » 11 déc. 2010, 07:42

merci beaucoup pour vos réponses!

Je suis dans les Arts, indépendant. J'ai rendez vous le mois prochain de toute façon chez le neuro, j'en parlerai, enfin, j'essaierai.

Merci!!

Avatar de l’utilisateur
Isis
Messages : 3567
Inscription : 06 sept. 2007, 15:40
Localisation : Loire Atlantique
Contact :

Message non lu par Isis » 11 déc. 2010, 18:59

Comme le dit si bien Papaye c'est l'arriviée de nouveaux symptômes qui durent qui font penser à une nouvelle poussée
les mêmes symptômes que les précédentes poussées ne sont pas une poussée mais des séquelles des anciennes?

et comme le dit Lelette, au début on s'inquiète pour un rien, et après on appelle souvent tard et pour moi je me fais tirer les oreilles par le neuro. Mais on s'est à force quand il faut appeler.

b2
Dernière modification par Isis le 12 déc. 2010, 10:41, modifié 1 fois.
Diagnostiquée Octobre 2008
Bétaféron commencé le 22/06/09
Sep progressive secondaire

Avatar de l’utilisateur
Papaye
Confirmé(e)
Messages : 241
Inscription : 21 juin 2010, 01:55
Localisation : Montréal
Contact :

Message non lu par Papaye » 12 déc. 2010, 04:51

Isis, je viens d'éditer mon commentaire, car je me rends compte que je n'étais pas trop concentrée lorsque je l'ai écris.

Bref, pour répondre à ta deuxième question, la réapparition d'anciens symptômes peut aussi être le signe d'une nouvelle poussée.

Désolée de mon erreur!
29 ans
Diagnostic : mai 2010
Rebif depuis juillet 2010

Avatar de l’utilisateur
Isis
Messages : 3567
Inscription : 06 sept. 2007, 15:40
Localisation : Loire Atlantique
Contact :

Message non lu par Isis » 12 déc. 2010, 10:45

Pas grave Papaye mais c'est déjà compliqué pour les neuros alors pour nous!!!
après je dirai que ça dépend de la forme de la sep aussi, en ce qui concerne les anciens symptômes, si ils ont disparus et reviennent oui ça peut etre une nouvelle poussée, mais si ils sont toujours là donc séquelles non ce n'est pas une nouvelle poussée!!!!

bon dimanche

b2
Diagnostiquée Octobre 2008
Bétaféron commencé le 22/06/09
Sep progressive secondaire

Avatar de l’utilisateur
sancynette
Habitué(e)
Messages : 15
Inscription : 13 déc. 2010, 10:01
Localisation : auvergne
Contact :

differents symptomes

Message non lu par sancynette » 15 déc. 2010, 19:31

bonsoi je suis nouvelle sur le forum j ai été diagnostiqué en mai2010 suite a une nevrite optique et des douleurs qui duraient depuis 6 ans!depuis 1 semaine grosse fatigue fourmillements :pieds mains epaules et douleurs biensur surtout coté gauche je ne sais pas si cela signifie que je fais une poussée?JE N AI PAS DE TRAITEMENT mon neuro ne m avait rien donné comme ma vue etait redevenue normale!mais on dirait une petite mamie tant je me traine. LA NUIT J AI TRES MAL DANS LES JAMBES et les pieds gelés!vous avez peut etre meme surement deja parlé de tout cela sur le forum mais comme je debute je ne sais pas trop ou regarder!merci de me dire car j ai un peu peur !!! :?:

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Message non lu par Lelette » 15 déc. 2010, 20:10

Sancynette,

Il vaudrait sans doute mieux que tu appelles ton neuro, car ça peut très bien être une nouvelle poussée (ou pas !). Lui seul pourra te parler d'éventuels traitements, de fond ou de la poussée.

Courage, on est tous là pour toi !

Avatar de l’utilisateur
Papaye
Confirmé(e)
Messages : 241
Inscription : 21 juin 2010, 01:55
Localisation : Montréal
Contact :

Message non lu par Papaye » 16 déc. 2010, 15:45

Oui, tu ferais bien effectivement de téléphoner à ton neurologue, car ça ressemble beaucoup à une poussée.
29 ans
Diagnostic : mai 2010
Rebif depuis juillet 2010

lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

Message non lu par lulu » 17 déc. 2010, 20:37

re salut!

merci pour vos réponses!

Sancynette, j'espère que tu as appelé, qu'en est il, est ce que tu vas mieux?

Pour ma part, j'ai pas appelé, et j'ai laissé les choses se faire, "pour voir", enfin, plutot comme d'habitude :? parceque mon petit probleme, c'est pas vraiment de m'affoler pour un rien, mais le contraire.

Depuis trois jours, Sancynette, on est un peu dans le meme bateau du coup! Et un peu maso, mais surtout parceque je suis en plein rush au boulot, j'attendrais dimanche pour aller au chu et implorer leur aide :lol:
Le dimanche, mon fils va chez son 'père', si je eux lui epargner de m'accompagner, c'est mieux!

En attendant, je me leve parcequ'il le faut, parcequ'allongée, c'est insuportable, et parceque j'ai pas l'intention de me laisser faire non plus. Mais je pleure aussi..
Meme quand je sentais plus mes jambes et mon ventre je marchais pas si mal, là, c'est pitoyable, en plus d'etre dangereux. Vivement dimanche quoi..

Bon courage, et merci encore pour vos réponses.

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Message non lu par Lelette » 18 déc. 2010, 15:42

Lulu, je comprends que tu veuilles attendre le départ de ton fils. Alors aujourd'hui (et c'est Docteur Lelette qui parle !) : REPOS !!!

Mais n'attends pas le mois prochain pour appeler ton neuro, en effet !

Plein de pensées pour toi.

lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

Message non lu par lulu » 22 déc. 2010, 13:08

Docteur Lelette, je n'ai pas été sage!!! J'ai voulu pousser le bouchon, et bien c'est fait, alors tu vois, je viens d'envoyer un mail à l'infirmier du chu qui travaille avec mon neuro. Mon fils est avec moi, il va falloir que je trouve quelqu'un pour le garder.
Je suis en plein coup de feu au boulot, je crois que tu es independante si mes souvenirs sont bons, sinon désolée, enfin, tu vois ce que je veux dire, quand c'est le moment de mettre les gaz au boulot, c'est pas demain.
Manque de bol, depuis hier, mon travail en patie assez pour me decider à appeler au secours, en esperant qu'ils torouveront une solution rapidement, car le rush n'est pas fini du tout, c'est même le pire moment!
C'était vraiment pas le moment pour ça.

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Message non lu par Lelette » 23 déc. 2010, 19:35

Oui, Lulu, j'ai été indépendante, seule avec mon fiston... Donc je vois ce que tu veux dire :wink:

Il est arrivé un moment où je me suis demandé ce qui était le plus important pour moi. J'ai eu la chance de pouvoir changer mon fusil d'épaule. Encore aujourd'hui (le changement est encore récent), il m'arrive d'avoir des regrets. Mais je crois que je n'avais vraiment pas le choix. Et puis finalement, ça n'était qu'une page de tournée, pas la fin du bouquin :wink: .

Fais quand même attention à toi, parce que ça, c'est plus important que tous les boulots de la terre !

lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

Message non lu par lulu » 24 déc. 2010, 09:04

Je ne savais pas que tu avais un petit garçon, alors effectivement, tu ne peux que me comprendre, c'est idiot, mais ça me reconforte énormement de ne pas etre seule dans cette situation!
Parfois je me sens seule mais alors vraiment!

Je crois que, enfin pour l'instant, je n'arriverais pas à adapter mon travail. C'est ma passion, je me lève, et le café n'est pas encore bu que je travaille déjà.

Ceci dit, mon fils a trouvé la parade, maintenant, il se lève tout seul et sans faire de bruit, ce qui me permet de me reveiller étonnament tard, 8h!! :lol: Mine de rien, grâce à lui, je gagne plus de 2h de sommeil par jour..

Hier j'ai fait un ecbu, et si tout va bien, les bolus se feront chez moi. Sur proposition de mon neuro, que j'apprécie énormément, et qui a tout organisé, même trouver une infirmière pour poser le cathé en cette période!

J'ai encore un boulot monstre pour mon plus grand plaisir, mais promis, en janvier, je m'arrete un peu angeoudemon

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Message non lu par Lelette » 24 déc. 2010, 10:50

Eh bien tout semble concourir à ce que tu puisses continuer ton job comme ça, si fiston et le neuro t'aident de la sorte !

Tu connais sans doute le proverbe "Qui veut voyager loin ménage sa monture". C'est ce que je n'ai pas su faire, mais si on est capable de lever le pied dans la durée (c'est-à-dire d'arrêter de bosser à, mettons, 20h au lieu de 23 et se prendre au moins une journée complètement off dans la semaine :wink: ), on doit finir par prend un rythme tout à fait compatible avec la maladie.

Courage pour cette période difficile !

b4

Avatar de l’utilisateur
fabienne37
Fidèle
Messages : 537
Inscription : 07 déc. 2010, 22:55
Localisation : Carouge (Suisse)
Contact :

le moral en prend un coup

Message non lu par fabienne37 » 28 déc. 2010, 01:39

Bonsoir

sur ce sujet je lis des messages qui me font beaucoup d'effets...
tous ces symptômes et faire avec
vivre sa vie son boulot...
moi j'ai un peu honte

je bosse à l'hôpital
employée
et j'ai une garantie de salaire
mais j'ai peur car dans deux ans je serai invalide à temps complet
ou alors ils vont essayer de me recaser dans un job "at home"
je sais pas...même si mes gosses sont grands ils sont encore étudiants
avec une rente minimale et un avenir incertain
je suis en Suisse
et c'est pas pareil en France
peut-être ni pire ni mieux?

Courage les mamans!

lulu
Confirmé(e)
Messages : 196
Inscription : 06 déc. 2010, 20:18
Localisation : Citoyenne du Monde
Contact :

Message non lu par lulu » 28 déc. 2010, 09:21

Ah c'est rock n roll, je vous donne les nouvelles, c'est pas brillant, c'ets :o

alors heir, on m'a envoyé un infirmier qui faisait sa grande première. Soit, il faut bien débuter!
Sauf qu'il a peté toutes mes veines, j'en avais déjà pas beaucoup...

Tout ça pour rien, parcequ'il n'y est jamais arrivé au final, et poutant, il aura essayé (et pas qu'un peu) pendant UNE heure complete... je priais pour qu'il arrete, qu'il appelle au secours, j'ai tourné de l'oeil 4 fois :lol:

J'ai donc cherché une infirmière qui connait les "mauvaises veines" et qui saura me piquer correctement, mais, je ne suis pas prete à refaire confiance comme ça à un débutant.
Elle vient ce matin, et je l'attends.

Mais c'ets pas le pire..
hier soir, j'ai du emmener on fils aux urgences, il avait avalé une pièce, et quand j'ai vu qu'il vomissait meme un verre d'eau...on a filé.
Une pice de 20 centimes, pile dans la gorge, une très belle radio, on dirait qu'il a une médaille!!
Ils l'ont endormi, et en une demi heure, c'était reglé.
J'ai donc passé la nuit avec lui, et je pense que j'ai jamais eu aussi mal aux jambes. Je trépigne, si on peut dire, d'impatience pour ce bolus.. là je pense que je vais vraiment pas tenir.

Voilà mon petit gars, tout courageux, c'était une première, et j'espère qu'il n'en gardera pas un trop auvais souvenir!

Je m'excuse pour les fautes de frappe, j'essaie de corriger mais je maitrise pas bien les mains actuellement; alors désolée pour le manque de correction..

Répondre

Revenir à « Les différents symptômes »