sep et hypophyse?

/!\ IMPORTANT /!\

LES SYMPTÔMES DÉCRITS DANS CE FORUM NE SONT PAS SPÉCIFIQUES A LA SEP

Il n'y a pas de symptômes spécifiques à la sclérose en plaques. Elle a exactement les mêmes symptômes que toutes les maladies neurologiques et mêmes d'autres.
C'est pour cette raison qu'elle est si difficile et si longue à diagnostiquer.

Nous vous invitons à garder une certaine méfiance sur les effets et les troubles constatés par les membres de ce forum et par analogie aux vôtres. Et conservez encore une plus grande méfiance concernant toutes les informations que vous pouvez trouvez sur internet de manière plus générale.

Les sujets de ce forum sont régulièrement lus et analysés pour éviter des inquiétudes inutiles ou des fausses joies.

/!\ IMPORTANT /!\
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
aïde
Habitué(e)
Messages : 92
Inscription : 23 juil. 2009, 18:42
Localisation : aveyron
Contact :

sep et hypophyse?

Message non lu par aïde » 01 janv. 2010, 21:21

j'aurai aimé savoir si quelqu'un ici qui a la sep a aussi une hyperprolactinémie associée?

merçi pour vos réponses
bonsoir
katoue

Avatar de l’utilisateur
Lolo
Célébrité
Messages : 9288
Inscription : 29 mars 2005, 19:25
Ville de résidence : Bourgoin-Jallieu
Localisation : Bourgoin-Jallieu, ici il fait plus chaud au moins !!!
Contact :

Message non lu par Lolo » 02 janv. 2010, 04:20

J'ai fait une petite recherche :

Sclérose en plaques

Au Canada, la SP est la maladie neurologique la plus courante chez les jeunes adultes.


Un pas important vient d'être franchi dans la recherche contre la sclérose en plaques (SP) et d'autres maladies neurologiques.

Le mystère planait jusqu'à maintenant sur la raison pour laquelle les femmes enceintes atteintes de la maladie entraient dans une période de rémission.

Des chercheurs canadiens de l'Université de Calgary pensent avoir identifié la cause : une hormone liée à la grossesse serait responsable de la reconstruction de la gaine de protection qui entoure les neurones.

SP 101

Le système immunitaire des personnes atteintes de SP attaque la myéline, la substance protectrice grasse qui recouvre les cellules nerveuses et qui joue un rôle essentiel dans la transmission des messages dans le système nerveux central. La destruction de cette substance conduit à une perte progressive de sensation dans les membres et de la capacité de se mouvoir.

De l'espoir

Les travaux effectués sur des souris ont permis de démontrer que l'hormone prolactine favorise la production spontanée de myéline.

Ils sont les premiers à déterminer que la prolactine, dont la quantité augmente dans le corps durant la grossesse, est directement responsable de la formation de myéline dans le cerveau et la moelle épinière des souris enceintes.

De plus, lorsque des souris non enceintes et portant des lésions semblables à la SP se voyaient administrer de la prolactine, leur myéline était aussi réparée.

Entre 55 000 et 75 000 Canadiens souffrent de cette maladie chronique.


Actuellement, les traitements de la maladie ciblent le système immunitaire lors des premiers stades, mais une fois que des lésions apparaissent sur le cerveau et la moelle épinière, il n'y a plus de traitement.

Cette découverte a le potentiel de pousser le traitement de la SP plus loin que les traitements actuels qui ne font que stabiliser la maladie à ses stades précoces. — Dr Luanne Metz

Les chercheurs affirment cependant qu'il faudra encore plusieurs années avant qu'on ne puisse mener des études sur des humains.

Les résultats complets sont publiés dans le Journal of Neuroscience.

La sclérose en plaques...
touche environ 2,5 millions de gens partout dans le monde, et les Canadiens ont un des taux les plus élevés de la maladie dans le monde.


Sclérose en plaques: nouvelle piste de traitement

Communiqué de l'Université de Calgary

L'hormone de grossesse: un élément clé dans la réparation des dommages causés aux cellules nerveuses


Il y a donc de l'espoir, à Lyon ils ont démontré que la météo était pour beaucoup dans la sep, on le voit bien, c'est le canada le plus touché.

Aïde je pense que ce soit plutôt une bonne chose, je ne sais pas si tu as des données chiffrées de tes taux de prolactine mais j'ai vu ça qq part et je vais te les donner, tu pourras comparer.

L'hyperprolactinémie est caractérisée par une augmentation des taux de prolactine circulants.

Les taux normaux de la prolactinémie (taux de prolactine dans le sang) se situent aux alentours de:
< 20 µg/L chez la femme
< 15 µg/L chez l'homme
En dehors des périodes de sommeil.

On parle généralement d'hyperprolactinémie, chez la femme, lorsque le taux est > 30 µg / L.


Je te donne l'adresse du site si tu veux aller jeter un oeil :

http://www.natisens.com/Articles/Troubl ... nemie.html
Un ami c'est quelqu'un qui sait tout de toi et qui t'aime quand même...

Image

aïde
Habitué(e)
Messages : 92
Inscription : 23 juil. 2009, 18:42
Localisation : aveyron
Contact :

hyperprolactinémie et sep

Message non lu par aïde » 02 janv. 2010, 18:34

merci lolo pour ta réponse mais j'étais au courant du ce rôle de la prolactine pour la sep.... c'est gentil à toi de m'avoir fait ces recherches.


moi lorsqu'on l' a découvert en 2002 j'avais 97 de taux donc desuite irm cérébral pour voir s'il n'y avait pas d'adénome. mais rien du tout.

là j'ai un traitement "doxtinex" qui a l'air de me réussir je verrais car je dois recontrôler le taux en janvier. avant j'avais "parlodel" mais le taux était tj haut. personne peut me dire d'où cela vient, à l'hôpital ils m'ont fait un pep scan des ovaires (pour voir s'il n'y avait pas de kystes mais rien du tout). voilà cela fait 7 ans que j'ai du lait et mes ennuis de santé sont arrivés à partir de là.....
d'ailleurs mon mari me le fait tj remarquer....

voilà bisous et merci encore....
katoue

Répondre

Revenir à « Les différents symptômes »