Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vie ??

Les études en cours sur la SEP
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Espoire
Fidèle
Messages : 642
Inscription : 26 juin 2007, 20:00
Contact :

Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vie ??

Messagepar Espoire » 30 mai 2013, 23:19

Bsr,

Tout mon sujet est dans le titre, je sais que tous les immunosuppresseurs et traitement que l'on prend permet de lutter contre La SEP, mais sans tenir compte des Cancers qui viennent avec etc
Ainsi qu'une diminution de la durée de vie, on a le choix entre une aggravation de la SEP (théorique ou réelle) ou d'autres maladies avec le temps :lol:

J'ai envie de péter un plomb :|

Ceux qui ne prennent pas de traitement ... Sentez vous l'évolution de la maladie, regrettez vous votre choix ?

Ou doutez vous finalement ? Prendre ou pas prendre de traitement ... ragee ahhhh
C LA GUERRE

Première poussée en 2004, avonex en 2007. A 26 ans j'etais sous tysabri depuis septembre 2008, ayant déclenché le virus JC en décembre 2012 et donc en attente d'un nouveau traitement de fonds (gylenia) et poussée car j'ai trop attendu

Avatar de l’utilisateur
fabienne37
Fidèle
Messages : 537
Inscription : 07 déc. 2010, 22:55
Localisation : Carouge (Suisse)
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar fabienne37 » 30 mai 2013, 23:48

Que vaut une vie humaine?
Pourquoi faisons-nous tout pour contrer nos maux?
Cela fait si longtemps que je me demande pourquoi les gens, une fois confrontés à un problème de santé, ont tous le réflexe de chercher de l'aide, médicale ou autre... A-t-on le sentiment de n'avoir pas assez vécu?
Peut-on sans remords faire passer sa propre existence avant celle de la Terre, du reste de l'humanité?
Vivez l'instant, essayez de vivre au mieux les difficultés de votre vie,
si possible faites tout ce que votre être peut faire avant de ne plus pouvoir, et ne jamais oublier que nous avons la chance de contrer la maladie bien plus que beaucoup d'autres gens sur la planète, dans nos nations dites civilisées, avec nos médecins et les pharmacopées disponibles, toujours faire du mieux avec ce qu'on a, la durée de vie est moins importante que la qualité de vie :
"ne pas rajouter du temps à sa vie, mais de la vie à son temps" je ne sais si c'est juste mais j'ai lu un truc comme ça... Profite de ce tu as, ça pourrait être pire...
CARPE DIEM bla11 <2 b3 coeurfeu
SEP diagnostiquée en 2004
TYSABRI depuis juin 2011
Née en colère et c'est ma seule force!

seppourmoi

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar seppourmoi » 31 mai 2013, 02:14

Entièrement d'accord avec ce que tu dis Fabienne, que je trouve très beau. Je suis entrain d'avoir les mêmes réflexions quant au fait de prendre un traitement de deuxième ligne ou pas. Ce qui va être bientôt mon cas (Tysabri ou Gylénia). Et je pense comme toi espoire, est ce que ça vaut le coup, n'y a t il pas trop de risques ? etc... Enfin je ne saurai trop te conseiller car moi même ce dilemme se présente à moi actuellement. C'est tellement personnel comme décision à prendre. Elle dépend de tellement de paramètres à prendre en compte. Il faut garder espoir, et foi en la vie. Enfin c'est ce que j'essaie de faire quotidiennement sinon comme tu dis on pète un plomb.
slt

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1484
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar PatrickS » 31 mai 2013, 08:58

Bonjour,

Je n'ai pas de traitement (il n'en existe aucun pour mon cas). Mais si j'avais eu le choix, je pense que j'en aurai pris un (même avec des risques).

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar lobidique » 31 mai 2013, 09:34

Pour moi, le choix est fait. Je n'ai pas d'hésitation et je préfère la qualité de vie actuelle à vivre peut-être plus longtemps.

Vivre avec des douleurs qui vous prennent toute votre énergie ? Ce n'est pas ce que j'appelle vivre. Parfois, on n'a pas d'autres alternatives que de souffrir mais quand c'est possible de l'éviter ...
Image

Espoire
Fidèle
Messages : 642
Inscription : 26 juin 2007, 20:00
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar Espoire » 04 juin 2013, 22:58

Mais ce qui fait peur est que ça cause d'autres pathologies à côté et qui font tout autant (peut être plus) souffrir :|
C LA GUERRE

Première poussée en 2004, avonex en 2007. A 26 ans j'etais sous tysabri depuis septembre 2008, ayant déclenché le virus JC en décembre 2012 et donc en attente d'un nouveau traitement de fonds (gylenia) et poussée car j'ai trop attendu

khadija
Célébrité
Messages : 8197
Inscription : 30 janv. 2012, 14:34
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar khadija » 05 juin 2013, 00:01

Bsr Espoire,

Perso, je suis de ceux ki ont fait le choix d'un traitement et je ne le regrette pas.
Oui, j'ai observé l'évolution de la maladie et je me dis q c incontournable. J'ai la sep, q je le veuille ou pas. La kestion q je me pose aujourd'hui c "q me réserve-t'elle ?

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1484
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar PatrickS » 05 juin 2013, 09:40

Bonjour,

Quand on lit les effets indésirables sur les notices de certains médicaments, on se demande si c'est pour se soigner ou s'empoisonner.
Mais il faut faire un choix, pas facile.
On peut commencer le traitement et s'il nous apporte un mieux, on continue, si ce n'est pas le cas (ou s'il y a des effets indésirables rapidement), on arrête.
Je sais que c'est u peu simpliste, mais je pense que c'est une bonne approche du problème.

Patrick
Un jour à la fois

SEP primaire progressive depuis 2002

Aucun traitement

Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
lalaa2409
VIP
Messages : 3278
Inscription : 07 sept. 2011, 10:52
Localisation : Chtiland
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar lalaa2409 » 05 juin 2013, 10:16

aprés etre restée 7 ans sans traitement ni symptome, 3 poussées particulierement invalidantes m"ont rappelé qu'il existait des traitements pour éviter de me retrouver clouée à mon fauteuil. Conclusion: j'ai CHOISI un traitement qui me correspond et que je supporte alors, franchement, à choisir, je garde le traitement meme si je dois écourter ma vie
leve toi et fais quelque chose de ta vie tant que tu le peux encore

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar lobidique » 05 juin 2013, 13:38

Je pense que chacun doit faire son choix. Pour cela, il faut que nous soyons bien informés et ça devrait être le rôle des neurologues. Jusqu'à présent, l'information ce n'est pas par eux que je l'ai eue ! riree
Image

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar fafalarousse » 05 juin 2013, 18:39

@patrick
je ne pense pas que ton approche soit simpliste, mais simplement tout à fait saine .

@lobidique
je hais les neurologues tu as raison, ils n'ont aucune psychologie.

bonne soirée à vous encore une semaine de trempage et ouf !!! retour à la maison ou ma pelouse doit m'arriver aux genoux lol
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13829
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar Defcom » 05 juin 2013, 19:53

Tout traitement a des effets secondaires,cela depend de la personne,perso,je prefere le gylenia au rebif,rien que pour les effets secondaires,pour le reste,vivre mieux et bien,ou longtemps mais mal,le choix est fait de suite.

Fafalarousse a écrit :retour à la maison ou ma pelouse doit m'arriver aux genoux

Tu es si petite que ça ?????

Ok,je sais ou est la sortie ... mdr mdr mdr
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar fafalarousse » 05 juin 2013, 20:29

atta que je fouille au fond de l'herbe defcom tu vas voir comme tu vas disparaitre sous la tondeuse !!!
oups j'ai failli me prendre la porte en sortant.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Avatar de l’utilisateur
sev42
Confirmé(e)
Messages : 150
Inscription : 29 juin 2011, 08:16
Localisation : loire
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar sev42 » 05 juin 2013, 21:15

pour moi pas de traitement (essai copaxone tres mal passé). alors j'ai refusé de prendre autre chose. L'irm est bonne, je ne fais que de petites poussées de NORB.
Donc pour l'instant, je dis NON aux contraintes d'un eventuel traitement, mais bien sur, si la maladie evolue, que j'ai des symptomes ou que j'en souffre, j'envisagerai de suivre un traitement...quelle est la bonne decision?...l'avenir nous le dira...
34 ans diagnostiquée 28 juin 2011. carpe diem

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar fafalarousse » 05 juin 2013, 21:55

bienvenu au club des réfractaires sev42
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Avatar de l’utilisateur
fabienne37
Fidèle
Messages : 537
Inscription : 07 déc. 2010, 22:55
Localisation : Carouge (Suisse)
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar fabienne37 » 07 juin 2013, 23:29

D'accord avec Lalaa ange3 2409
SEP diagnostiquée en 2004

TYSABRI depuis juin 2011

Née en colère et c'est ma seule force!

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar fafalarousse » 08 juin 2013, 01:17

je redeviens plus sérieuse.
prendre ou ne pas prendre un traitement , nous sommes libres de choisir, mais en toute connaissance des choses, ce que peu de personnes ici semblent avoir.
"on me dit que ça va ralentir les poussées, si on le dit c'est vrai".
je n'ai pas une confiance dans le médecins, ce sont des êtres humains.
les effets secondaires sont effectivement mal supportés chez les uns, bien supportés chez les autres.
on n'a pas de recul à long terme, et on sait combien de traitements se sont avérés dangereux à la longue.
c'est un dilemne attroce.
je comprend parfaitement la réaction de celles qui disent qu'ils en prennent , qu'ils n'ont pas d'effets secondaires, ils n'ont aucune raison de l'arreter.
mais quand je vois que la plupart supportent mal tout cela....
nous sommes plusieurs ici à dire qu'ils ne prennent pas de traitement, et ces personnes vont bien. n'ont pas plus de poussées, qu'avant.
je l'ai déja dit, ma maladie a commencer à réellement s'aggraver au bout de 30 ans, apres de minuscules signes que j'ai négligé pour cause de déni, ce que je fais d'ailleurs encore.
mais si c'était à refaire, je recommencerai. le fait que la sep soit une maladie très irrégulière, qu'elle met en général plusieurs année, avant de donner des sequelles, qu'elle peut disparaitre, que peu de poussées au départ donnes des séquelles durables. abonde dans mon sens.
alors pourquoi ne pas faire un peu des 2 , si les séquelles ne se font pas tout de suite, attendre qq temps avant de commencer?
n'oublions pas qu'au bout de 10 ans ou plus (moi ce fut 30 ans) elle devient automatiquement progressive secondaire donc sans traitement efficaces. pour l'instant
refléchissez bien , renseignez vous bien, oui c'est normal que vous pensiez qu'il vaut mieux vivre moins longtemps mais en bonne santé, c'est le but de tout le monde.
mais je n'ai pas la preuve qu'on vive mieux avec traitement que sans, car la sep vient et passe sans prévenir, et chez tout les sepiens, elle a de longeus périodes de rémission.pareil, avec ou sans traitement.
bonne nuit à vous.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar Lelette » 08 juin 2013, 12:59

Bonjour à tous
Je suis un peu dans ce dilemme en ce moment...

Diagnostiquée il y a 5 ans (pratiquement jour pour jour d'ailleurs !), j'ai attendu presque 18 mois avant de prendre un traitement.
Après ma NORB "inaugurale" (tu parles d'une inauguration :lol: ), 6 mois sans poussées, puis une tous les 2 mois. Oh, pas grand-chose à chaque fois, principalement sensitives. Et mon neuro de l'époque m'énervait à vouloir à tout prix me fourguer ses piqûres.

J'ai changé de neuro, et lui a su trouver les mots et les explications qui m'ont permis de réfléchir. J'ai donc pris de la Copaxone, et plus rien pendant 2 ans (sauf la fatigue et les ennuis urinaires, mais ça, à première vue, ça évolue indépendamment de tout le reste). Qui plus est, sans effet secondaire. Chouette !

Sauf que depuis un an, j'ai fait 3 poussées. Et qu'elles deviennent motrices, et que la dernière... ben je me demande si je suis encore dedans (ça fait 2 mois qu'elle a commencé) ou si ce sont les séquelles qui me handicapent...
Sauf que j'ai fait une IRM cérébrale : une plaque supplémentaire (elles étaient stables depuis le début). Et une IRM médullaire : une plaque (y en avait jamais eu :evil: ).

J'ai rendez-vous avec le neuro dans 15 jours. Il m'avait déjà parlé il y a 6 mois de changer de ttt vu que je refaisais des poussées (et encore, je n'avais pas encore eu la dernière, la plus méchante). Il m'avait dit à l'époque : "de nouveaux ttt oraux devraient sortir début 2013, je pense vous les proposer".
Raté.

Même si on manque de recul sur ces nouveaux traitements, je pense que je vais tenter lorsqu'ils seront sur le marché, ne serait-ce que pour ne plus avoir à me piquer tous les jours (on s'y habitue, c'est vrai, mais c'est quand même plus sympa sans !).
Si grâce à ces cachets, je n'ai plus besoin de prendre des congés maladie, de la cortisone et d'être em*** 6 mois dans l'année (mes poussées ne sont pas fulgurantes mais durent assez longtemps à chaque fois), ça vaut le coup je pense. Et Fafa, tu le dis toi-même, au bout d'un certain nombre d'années, autant que ça s'arrête... Me fiche un peu des effets que pourraient avoir ces médicaments sur moi dans 20 ans à vrai dire.

Après, justement, est-ce que ce sont eux (les ttt, quels qu'ils soient) ou l'évolution normale de notre SEP ? Pas moyen de savoir...

Je pense que je vais dire au neuro : ok, la Copax ne marche plus*, les ttt oraux ne sont pas encore disponibles. Et si on faisait une tite pause, le temps de voir comment ça se passe sans rien ?

Bref, ouala, c'était un peu long, mais pas simple de mettre ces choses-là en mots. Je vous tiendrai au courant :wink:

* Mais au fait la Copax, est-ce qu'elle ne marche PLUS, ou est-ce qu'elle n'a JAMAIS marché ?! Arrrrgh :twisted:

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar lobidique » 08 juin 2013, 13:46

Comme traitement oral le gylénia est déjà sur le marché depuis un moment.
Image

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Re: Lutter contre le handicap au détriment de sa durée de vi

Messagepar Lelette » 08 juin 2013, 14:56

On n'en a pas parlé. Peut-être parce que le Gilenya est un immuno-suppresseur, avec quand même pas mal d'effets secondaires, alors que les traitements à venir sont des immuno-modulateurs (avec aussi des effets secondaires, mais moins "graves" semble-t-il) ?


Revenir vers « La recherche sur la SEP »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités