L'IRM ?

Les études en cours sur la SEP
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
Lolo
Célébrité
Messages : 9285
Inscription : 29 mars 2005, 19:25
Ville de résidence : Bourgoin-Jallieu
Localisation : Bourgoin-Jallieu, ici il fait plus chaud au moins !!!
Contact :

L'IRM ?

Messagepar Lolo » 14 avr. 2005, 18:04

L'imagerie par résonance magnétique ou IRM

Le principe de fonctionnement

La résonance magnétique nucléaire a été découverte en 1948 par l'Américain Felix Bloch et le Britannique Edward Purcell.

Le terme d'" imagerie par résonance magnétique " a progressivement remplacé le terme de " résonance magnétique nucléaire " (RMN), le terme " nucléaire " étant connoté négativement. L'IRM exploite les propriétés magnétiques de différents noyaux atomiques et notamment des noyaux d'hydrogène, qui se comportent comme de petits aimants. Le principe de l'IRM est le suivant : on soumet le sujet examinéà un champ magnétique puissant (5 000 à 20 000 gauss), ce qui provoque l'alignement des protons dans l'axe du champ. Puis, l'intervention d'un second champ magnétique oscillant introduit une perturbation de l'équilibre du système en déclenchant l'oscillation des axes de rotation des protons. Lorsque l'on fait cesser la perturbation, le système revient à l'état précédent en produisant un signal conformément aux lois de l'induction électromagnétique. Il est ainsi possible de mesurer les variations de champ magnétique en chaque point et d'en déduire l'image d'une coupe.

La plupart des appareils sont principalement composés d'un tunnel assez long et assez étroit, dans lequel on introduit le malade. C'est au sein de ce tunnel que règnent les différents champs magnétiques nécessaires à la formation de l'image. Il s'agit d'un examen tout à fait indolore, sans danger puisque les différents champs magnétiques appliqués sont sans effet secondaire connu ; cependant, il est parfois mal ressenti, notamment par les patients claustrophobes. Depuis le début des années 1990, des appareils dits ouverts évitent cette sensation d'enfermement au sein d'un tunnel. Outre son caractère parfaitement non invasif, l'IRM est caractérisée par la possibilité d'obtenir des coupes dans tous les plans de l'espace, sans bouger le patient, et par la qualité du contraste spontané qui différencie les différents tissus et fait distinguer un tissu malade d'un tissu sain.
Un ami c'est quelqu'un qui sait tout de toi et qui t'aime quand même...

Image

Revenir vers « La recherche sur la SEP »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités