bonne nouvelle

Les études en cours sur la SEP
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
Nikita
Confirmé(e)
Messages : 133
Inscription : 10 sept. 2011, 17:37
Localisation : Ile de France
Contact :

bonne nouvelle

Messagepar Nikita » 01 déc. 2011, 15:26

Des chercheurs français ont découvert qu'une molécule (l'interleukine 2) agit sur les maladies auto-immunes : elle a été utilisée dans le cadre de la recherche sur les vascularites, et ses effets sont bons.
C'est un très grands espoirs, les médecins semblent enthousisates (la Pitié Salpétrière), et des essais thérapeutiques sont prévus sur d'autres maladie : pour la SEP, ce sera en 2012. (France Info, résumé de ce jour)
C'est une excellente nouvelle. Ci-dessous un extrait de l'info :

"Les maladies auto-immunes, ce sont ces maladies qui apparaissent quand le système immunitaire qui nous protège normalement contre les infections se retourne contre nous, autodétruisant nos propres tissus. Deux chercheurs français ont expérimenté un nouveau moyen thérapeutique pour soigner des patients qui étaient atteints de vascularite. Des essais sont en cours pour le diabète, d'autres vont concerner la sclérose en plaque et la polyarthrite rhumatoïde."

Et ci-dessous, une article du Figaro :

"Sclérose en plaques, diabète : nouvel espoir thérapeutique
Par Martine Perez - le 30/11/2011
Des chercheurs français viennent de montrer que les maladies auto-immunes pourraient être traitées avec succès par l'interleukine 2 à faibles doses.
Les grandes découvertes en médecine résultent parfois de la rencontre entre deux univers qui, en se recoupant, s'éclairent mutuellement pour ouvrir une nouvelle perspective.
Les professeurs David Klatzmann, codécouvreur du virus du sida, et Patrice Cacoub, respectivement chefs du service de biothérapies et du service de médecine interne à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), travaillent depuis des années, mais pas sous le même angle, sur les maladies auto-immunes, ces affections relativement fréquentes, caractérisées par une autodestruction de tissus pourtant sains. L'organisme, dans ces pathologies, se met à fabriquer des cellules et des anticorps contre ses propres composants. C'est le cas du diabète de type 1 où les cellules du pancréas secrétant l'insuline sont progressivement annihilées ; de la sclérose en plaques due à une autodestruction des gaines de myéline qui protègent les neurones du système nerveux central, de certaines maladies du rein…
Les professeurs Klatzmann et Cacoub ont fait l'hypothèse qu'une grande partie des maladies auto-immunes étaient caractérisées par des mécanismes immunologiques communs, et notamment une insuffisance de certains globules blancs, les lymphocytes T régulateurs. Ils ont suspecté qu'un traitement par un médicament, l'interleukine 2, pourrait normaliser ces lymphocytes. Et ils ont surtout réussi à guérir 10 malades atteints d'une maladie auto-immune rare, la vascularite liée à l'hépatite C, uniquement grâce à des petites doses d'interleukine 2.
Les résultats de leurs travaux, publiés jeudi dans la plus prestigieuse revue médicale, le New England Journal of Medicine (NEJM) , ouvrent des perspectives nouvelles dans presque toutes les maladies auto-immunes. Qui restent cependant à étayer concrètement. Mais si nos deux chercheurs sont persuadés d'être en train d'écrire un nouveau pan de la médecine moderne, ils ne sont pas les seuls à y croire. D'autres spécialistes français commencent à y souscrire et sont prêts à s'impliquer dans d'autres essais. Les Américains, dans ce même numéro du NEJM, enfoncent le clou avec une autre étude également positive sur l'interleukine 2.
Une découverte passée inaperçue
L'histoire commence en 1995, quand un scientifique japonais découvre un nouveau type de globule blanc, les lymphocytes T régulateurs, dont l'absence provoque des maladies auto-immunes chez la souris. Une découverte qui passe relativement inaperçue à l'époque. En 2003, des chercheurs américains comprennent que les enfants atteints d'un syndrome Ipex, une maladie rare responsable de multiples maladies auto-immunes, présentent une absence totale de ces lymphocytes T.
En 2004, les équipes de Klatzmann et Cacoub montrent que les patients souffrant d'une forme rare de vascularite auto-immune associée à l'hépatite C présentent un déficit en T régulateurs. Quand l'hépatite C guérit grâce aux antiviraux, ces lymphocytes T régulateurs s'élèvent et la vascularite disparaît. Malheureusement, tous les cas d'hépatite C ne guérissent pas grâce aux antiviraux. Mais peut-on faire régresser la vascularite chez les malades atteints d'hépatite C résistante aux antiviraux, en augmentant les T régulateurs ?
L'interleukine 2 (IL2), découverte il y a 30 ans, est un facteur de croissance capable de stimuler d'autres types de lymphocytes T (dits tueurs), utilisée aujourd'hui contre le cancer du rein et le mélanome malin à fortes doses. Il y a quelques années, des scientifiques s'aperçoivent que des souris dénuées du gène de l'interleukine 2 souffrent de maladies auto-immunes. Et n'ont pas de T régulateurs.
Résultats époustouflants
«Nous avons compris à ce moment-là que l'interleukine 2 était un facteur de survie des lymphocytes T régulateurs, eux-mêmes impliqués dans les maladies auto-immunes, racontent les professeurs Klatzmann et Cacoub. D'où notre idée, en 2007, de tester l'IL2 à faible dose dans la vascularite auto-immune liée à l'hépatite C sur 10 malades avec 4 cures à trois semaines d'intervalles, avec deux doses différentes pour établir la meilleure posologie.»
Les résultats publiés jeudi dans le NEJM sont époustouflants sur le plan biologique avec, pour tous les malades, une remontée spectaculaire des T régulateurs, mais surtout une disparition du purpura et des ulcérations cutanées, de l'atteinte rénale. Tous les malades sans exception ont répondu au traitement. Aucun effet secondaire notable n'a été observé. «Si nous sommes si enthousiastes, insistent les deux experts, ce n'est pas seulement à cause du traitement efficace dans ce cadre restreint, mais c'est surtout parce que nos travaux ouvrent une voie thérapeutique prometteuse dans toutes les maladies auto-immunes
Le concept reste à prouver dans le cadre large et éclaté des maladies auto-immunes qui concernent des centaines de milliers de personnes aussi bien en neurologie (sclérose en plaques) qu'en rhumatologie (polyarthrite), endocrinologie (diabète) ou en néphrologie… Le laboratoire de Klatzmann a déjà montré que l'interleukine 2 pouvait guérir des souris atteintes de diabète type 1. Un essai est en cours dans le diabète insulinodépendant, d'autres sont envisagés dans plusieurs autres affections. L'Assistance publique des Hôpitaux de Paris, très enthousiaste, a d'ores et déjà accepté de participer au financement d'autres études."
Nikita
Tant qu'on est vivant, tout va bien. Surtout si le chat ronronne.

Avatar de l’utilisateur
Lolo
Célébrité
Messages : 9285
Inscription : 29 mars 2005, 19:25
Ville de résidence : Bourgoin-Jallieu
Localisation : Bourgoin-Jallieu, ici il fait plus chaud au moins !!!
Contact :

Messagepar Lolo » 01 déc. 2011, 16:17

Kikoo,

Merci Nikita pour ce résumé que je viens de lire, j'en parlerais à ma neuro dès que je la verrais.

Bizzzzzzzzzzzzzzzz
Un ami c'est quelqu'un qui sait tout de toi et qui t'aime quand même...

Image

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13827
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Messagepar Defcom » 01 déc. 2011, 19:48

Merci pour l'info :wink:
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1481
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Messagepar PatrickS » 01 déc. 2011, 20:10

Merci pour l'info.
Quand les médecins et les autres chercheurs (biologistes...) travaillerons main dans la main et non plus chacun de son côté, les progrès seront surement plus rapides (croisement des résultats). Le professeur Montagné (celui qui a découvert le virus du sida) est parti en Chine pour justement faire des études pluridisciplinaires (en France ce n'était pas possible pour lui)

Pour plus de détails: http://www.marianne2.fr/Le-Pr-Luc-Monta ... 00778.html

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Detchen!
Fidèle
Messages : 624
Inscription : 18 oct. 2011, 10:22
Contact :

Messagepar Detchen! » 02 déc. 2011, 18:35

Bonjour,

Alors celui-ci c'est plus en rapport avec le diabète, mais qui concerne la SEP aussi, sur Nouvel Observateur et Figaro :
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/ ... abete.html

bisous
Dernière édition par Detchen! le 08 déc. 2011, 11:12, édité 1 fois.
Tendresses.
Detchen!
Sagesse Eveillee Primordiale. Le but (Eveil) est le chemin (la SEP).

(SEP Oct11 Quiescente Nov11 Remittente Fev12 - Lyrica 3nov11, Solumedrol nov2011, Fév12, fev2013, Avonex mars12àmi2014, stabiliséeRR Tecfidéra mi2014)

Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 17:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

Messagepar isa33 » 03 déc. 2011, 19:23

pr avoir plus de détails sur l'étude, voici un article de l'INSERM.

http://www.inserm.fr/espace-journaliste ... to-immunes
née en 1980
sépienne depuis 2003
sous tysabri depuis mai 2009

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13827
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Messagepar Defcom » 03 déc. 2011, 19:41

merci Isa :wink:
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
brimbelle
Fidèle
Messages : 442
Inscription : 09 mai 2011, 14:13
Contact :

Messagepar brimbelle » 08 déc. 2011, 10:50

Hello,
J'arrive après la bataille : je viens de lire un article similaire sur Libération et voulais vous en faire part :wink:

C'est encourageant!
Mon mari aussi a une maladie auto-immune (en fait 2, mais l'une est "dormante") alors j'aime à y croire à cette avancée!

Des bises à tous (vi, ça m'a mise de bonne humeur cet article)
"J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé" - Voltaire.

Avatar de l’utilisateur
Karven
Fidèle
Messages : 325
Inscription : 13 août 2009, 02:56
Contact :

Messagepar Karven » 09 déc. 2011, 23:29

J'étais très enthousiaste quand ces informations sont tombés !
Nous prenons un nouveau tournant..
Liberté implique responsabilité.

Avatar de l’utilisateur
Nikita
Confirmé(e)
Messages : 133
Inscription : 10 sept. 2011, 17:37
Localisation : Ile de France
Contact :

Messagepar Nikita » 10 déc. 2011, 12:27

J'au vu mon neurologue hier : je lui ai demandé d'être dans le groupe de ceux qui vont participer aux essais cliniques de l'Interleukine 2.
Si effectivement ça marche sur les maladies auto-immunes, je suis TRES concernée avec "mes" 3 maladie AI : Thyroïdite d'Hashimoto, SEP, + celle dont les médecins sont certains mais qu'ils n'arrivent pas à nommer (sans doute une maladie rare).

Mon neurologue trouve que c'est une excellente idée, et va se renseigner pour essayer de me faire rentrer dans le groupe : pourvu que ça marche. Il connait très bien, pour travailler avec eux, les professeurs qui sont à la pointe de la recherche sur Paris, j'ai peut être une chance, croisons les doigts !
Nikita

Tant qu'on est vivant, tout va bien. Surtout si le chat ronronne.

Stéphanie2
Accro
Messages : 2069
Inscription : 19 avr. 2011, 17:20
Contact :

Messagepar Stéphanie2 » 10 déc. 2011, 14:59

j'espère pour toi Nikita!
après plus de 2 ans de bizarreries, enfin un diagnostique en mai 2012
Syndrome de Fatigue Chronique (on dit aussi Encéphalomyélite Myalgique)

Avatar de l’utilisateur
Detchen!
Fidèle
Messages : 624
Inscription : 18 oct. 2011, 10:22
Contact :

Messagepar Detchen! » 10 déc. 2011, 22:35

Bonoir Nikita,

De même, outre croiser les doigts, je visualise aussi mon désormais impossible (extérieurement) :

Je croise même les jambes en lotus (secrètement) et d'un cœur vibrant matérialise ton souhait (réellement).

Alors quand tu auras la réponse à ta requête imagine juste offrir une lumière d'espérance pour les suites de cette aventure et son succès.

:merci b4
Tendresses.
Detchen!
Sagesse Eveillee Primordiale. Le but (Eveil) est le chemin (la SEP).

(SEP Oct11 Quiescente Nov11 Remittente Fev12 - Lyrica 3nov11, Solumedrol nov2011, Fév12, fev2013, Avonex mars12àmi2014, stabiliséeRR Tecfidéra mi2014)


Revenir vers « La recherche sur la SEP »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités