Poussées et post-partum

Les études en cours sur la SEP
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 17:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

Poussées et post-partum

Messagepar isa33 » 09 nov. 2011, 00:10

Les poussées du post-partum et l’évolution du handicap chez les femmes atteintes de SEP
Rapporté par Laure Michel (CHU de Nantes) d’après la communication :
Post-partum relapses and disability progression in patients with multiple sclerosis
Portaccio E. et al.
ECTRIMS 2011, Amsterdam (Pays-Bas), 19-22 octobre 2011


Il est bien connu aujourd’hui qu’il existe un rebond des poussées chez les femmes atteintes de SEP dans la période du post-partum immédiat. Mieux connaître les facteurs prédictifs du risque de poussée et de progression du handicap en post-partum permettrait une meilleure prise en charge de ces patientes en termes de stratégie thérapeutique. C’est l’objectif que s’est fixé cette équipe italienne.

Grâce à un projet collaboratif italien, les grossesses des femmes atteintes de SEP ont été suivies de 2002 à 2008 tous les six mois. Les poussées survenant dans le post-partum et la progression du handicap (au moins 1 point d’EDSS) ont été analysés à l’aide de modèle de régression logistique (avec ajustement sur l’âge au début de la maladie, l’âge au moment de la grossesse, la durée de la maladie, et sur le traitement antérieur par un immunomodulateur).
Trois cent quarante neuf grossesses ont été incluses dans l’analyse. 21.2% des patientes ont bénéficié de l’initiation d’un traitement immunomodulateur dans les 3 mois suivant l’accouchement. 42.4% des patientes ont présenté au moins une poussée dans l’année suivant l’accouchement.
L’analyse multivariée a permis de montrer que le risque de poussées après l’accouchement était lié à un score EDSS plus élevé avant la conception (OR=1.4), un nombre plus élevé de poussées dans l’année précédant la conception (OR=1.6), et durant la grossesse (OR=3.0).
Au contraire, la mise en place d’un traitement immunomodulateur rapidement après l’accouchement est liée à un risque moins élevé de poussées en post-partum (OR=0.5). Les auteurs ont également montré que la progression du score EDSS était liée à l’existence de poussées dans le post-partum (OR=4.0).

L’existence de poussées dans le post-partum peut être à l’origine d’une progression du handicap dans l’année suivant l’accouchement. L’introduction rapide d’un traitement immunomodulateur après l’accouchement permettrait d’éviter ces poussées, particulièrement chez les patientes à haut risque (score EDSS élevé avant la conception, présence de poussées pendant la grossesse, ou dans l’année précédant la grossesse).
Date de publication : 25-10-2011
née en 1980
sépienne depuis 2003
sous tysabri depuis mai 2009

Revenir vers « La recherche sur la SEP »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités