l'arrêt d'alemtuzumab déclencherait des maladies auto-immune

Les études en cours sur la SEP
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 17:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

l'arrêt d'alemtuzumab déclencherait des maladies auto-immune

Messagepar isa33 » 16 sept. 2011, 17:06

voilà une traduction approximative (désolée, j'ai pas pu traduire avec mon oeil, je peux pas lire longtps...):

Maladie auto-immune après le traitement alemtuzumab pour MS
Résumé: L'alemtuzumab est un anticorps monoclonal, qui est candidat à un traitement pour la SEP. Un des effets secondaires potentiels de ce médicament a été le développement de maladies auto-immunes.

Dans cette étude prospective, les auteurs analysent les données cliniques et sérologiques de patients atteints de SEP traités par alemtuzumab. On a constaté que la maladie auto-immune développée dans 22,2% de ceux traités avec une gamme de différents systèmes affectés, avec les maladies thyroïdiennes auto-immunes être vu le plus souvent (15,7%). On a constaté que le sexe et l'âge n'ont pas eu une influence sur la fréquence de la maladie, mais fumer et des antécédents familiaux de maladie auto-immune n'a augmenter sa fréquence.

Cette étude fournit des informations sur le développement de maladies auto-immunes, qui pourrait être présenté aux patients d'être conseillés avant le traitement par l'alemtuzumab .

Résumé
Objectif:
Pour définir le taux, le calendrier et les facteurs de risque clinique pour le développement de maladies auto-immunes (AID) après le traitement alemtuzumab pour la sclérose en plaques (SEP).

Méthodes:
Nous avons analysé les données prospective clinique et sérologique de 248 patients atteints de SEP traités par alemtuzumab, avec un suivi médian de 34,3 mois (extrêmes de 6,7 à 107,3).

RÉSULTATS:
Les nouvelles maladies auto-immunes se sont développées dans 22,2%. les problèmes de thyroïde étaient les plus fréquents (15,7%). Une gamme de maladies hématologiques, rénales, et dermatologiques ont également été observées comme cela a été le développement d'auto-anticorps asymptomatiques . Les maladies auto-immunes ont été vues à partir de 2 semaines après le traitement initial et a été la plus fréquente 12-18 mois après le premier traitement. Aucun nouveau cas de n'ont été identifiés 60 mois ou plus après le traitement initial et le risque était indépendant de la dose totale alemtuzumab ou l'intervalle de dosage. Alors qu'il est établi des facteurs de risque , notamment le sexe et l'âge, cela n'a eu aucun impact sur ​​la fréquence des maladies auto-immunes, à la fois l'histoire familiale (odds ratio = 7,31, intervalle de confiance à 95% de 3,02 à 17,68) de la maladie auto-immune et des antécédents de tabagisme personnels (odds ratio = 3,05, 95% intervalle de 1,50 à 6,19) étaient des facteurs prédictifs de l'expression de la pathologie auto-immune.

CONCLUSIONS: Les risques cumulés de maladies auto-immunes après le traitement de l' alemtuzumab est de 22,2%, la plus fréquente entre 12 et 18 mois après la première dose et évident pour un maximum de 5 ans. Les risques individuels sont modifiés par le tabagisme et les antécédents familiaux, qui devraient être incorporées dans le processus de consultation avant le traitement. Classification des éléments de preuve: Cette étude fournit des preuves de classe IV que le risque de l'AID après le traitement alemtuzumab pour MS est limité dans le temps et modifiés par des facteurs externes.

Auteurs: M. Cossburn, MD, MRCP, AA Pace, MD, J. Jones, PhD, R. Ali, MRCP, G. Ingram, MRCP, K. Baker, MRCP, C. Hirst, MD, J. Zajicek, Ph.D. , N. Gronder, Ph.D., M. Boggild, MD, T. Pickersgill, MRCP, Y. Ben-Shlomo, Ph.D., A. Coles, Ph.D. et NP Robertson, MD

Sources: neurologie. 2011 août 9; 77 (6) :573-9. et Pubmed PMID: 21795656 (14/09/11)



et voilà le texte original pour ceux qui parlent anglais:

http://www.msrc.co.uk/index.cfm/fuseact ... ageid/2479
née en 1980
sépienne depuis 2003
sous tysabri depuis mai 2009

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13827
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Messagepar Defcom » 16 sept. 2011, 19:44

sympa ce traitement ...
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 17:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

Messagepar isa33 » 16 sept. 2011, 20:53

t'as vu, c'est cool, hein?!! Et c'était un traitement prometteur pour la SEP PP....
née en 1980

sépienne depuis 2003

sous tysabri depuis mai 2009

Stéphanie2
Accro
Messages : 2069
Inscription : 19 avr. 2011, 17:20
Contact :

Messagepar Stéphanie2 » 16 sept. 2011, 21:03

moi ce qui m'étonne c'est que des gens arrivent à dire le nom du médic mdr mdr mdr ... ça fait pas très sérieux non a-lem-tu-zu-mab ?
après plus de 2 ans de bizarreries, enfin un diagnostique en mai 2012
Syndrome de Fatigue Chronique (on dit aussi Encéphalomyélite Myalgique)

Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 17:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

Messagepar isa33 » 16 sept. 2011, 21:35

ça ressemeble pas mal au natalizumab (tysabri)! Faut pas q'il s'y perde quant ils les mettent au point!! lol
née en 1980

sépienne depuis 2003

sous tysabri depuis mai 2009

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13827
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Messagepar Defcom » 18 sept. 2011, 11:04

Et il servait a quoi ce medoc au nom imprononçable ????????
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1481
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Messagepar PatrickS » 18 sept. 2011, 16:36

Bonjour,

Ces noms de médicaments me font penser à des divinités incas.................................................... à qui on offrait des sacrifices humains.......

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 17:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

Messagepar isa33 » 18 sept. 2011, 18:58

c'est le 1er vrai traitement pour la SEP primaire progressive. Il est en phase 3 il me semble.
née en 1980

sépienne depuis 2003

sous tysabri depuis mai 2009

Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 17:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

Messagepar isa33 » 08 nov. 2011, 22:51

Une news intéressante sur l'Alemtuzumab : Il semble que les statistiques ne soient pas bonnes pour l'Alemtuzumab.
En effet, les stats ne sont pas meilleures que pour les produits du marché en terme de rémission. De plus, les effets attendus sur le handicap ne sont pas si bons que prévu ... alors que la toxicité du produit est elle plus importante que pour les autres produits.
née en 1980

sépienne depuis 2003

sous tysabri depuis mai 2009


Revenir vers « La recherche sur la SEP »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités