est-ce que vous allez vous faire vacciner contre la A h1N1 ?

Les études en cours sur la SEP
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Messagepar Invité » 26 nov. 2009, 15:02

zac a écrit :pour le chlorure de magnésium, le phénomène de mode est à la mesure des prescriptions par des médecins diplômé d'un doctorat en médecine. Je suis navré que invité ait si peu d'estime pour ceux, comme moi, qui n'en sont pas. Je survivrai cependant à cette mésentente... ;)


J'ai dû mal comprendre cette phrase : j'ai l'impression qu'elle dit le contraire de ce que tu veux dire.
Par ailleurs, en aucun cas je ne méprise ou n'ai pas d'estime pour les gens n'ayant pas de "diplôme en médecine". Je n'en ai pas moi-même, de diplôme de médecine.

Je me bornais simplement à constater que, bien que le chlorure de magnésium soit à la mode dans les milieux des médecines alternatives et parallèles, (il suffit de taper "chlorure de magnésium" sur google pour voir apparaître des dizaines de sites le qualifiant de panacée ou de remède miracle contre la grippe, le tétanos, la polio, etc...) il n'a jamais fait ses preuves quant à la palette d'effets qu'on lui prête. Il n'y a aucun mépris dans tout ça, juste des constatations.

Bon rétablissement à José, en passant.

Avatar de l’utilisateur
mimoun
Fidèle
Messages : 606
Inscription : 06 mars 2009, 15:46
Localisation : La ciotat
Contact :

Messagepar mimoun » 29 nov. 2009, 17:11

bonjour


pour la vitamines c je fais souvent des cures d un mois au changement de saison ; je prend les vitamines c ' acerola " qui sont naturelle


pour cette grippe a je me fais vacciner normalement la semaine du 6 decembre .

GROS bisous

et merci josé ; zac .. POUR ttes ces infos
_ Sep depuis 11/07(membres inférieurs )
_03/09 ( membres inférieurs)
_08/09 ( ventre ; bras ; parole )
( avonex depuis 09.09.09)

Avatar de l’utilisateur
lovelyangel
Confirmé(e)
Messages : 214
Inscription : 17 oct. 2009, 13:04
Localisation : savoie
Contact :

Messagepar lovelyangel » 30 nov. 2009, 20:20

Juste une parenthese j'ai appris hier que certains animaux peuvent attrapper (par transmission de l'homme) cette saleté de grippe et elle est mortelle pour eux.Pour le moment je n'ai pas la liste exacte les test ont été réaliser en Ukraine.C'est le cas en tout cas pour les furets qui sont pas les premiers animaux de compagnie c'est sur sauf chez moi!!!!!(renseignement emanent d'un éleveur)
SEP depuis 2005 diagnostiquée 11/09
reprise du Rebiff44 début février 2013

Avatar de l’utilisateur
sotizesmimi
Accro
Messages : 2962
Inscription : 23 janv. 2008, 20:27
Localisation : virandeville (50)
Contact :

Messagepar sotizesmimi » 16 déc. 2009, 13:32

alors José ça boum ? elle à fini par partir cette grippe ?
je suis d'accord avec toi pour les fruits, mais si cela t'as affaibli c'est peu-etre un peu normal ?

pour l'instant beaucoup l'on autour de nous, nous on y echappe: pourvu que ça dure ! on a l'impression que c'est grace à avonex qu'on y echappe !
pourtant j'en vois du monde, ( marchés de noel)

repose toi et donnes des news fraiches
b4 b4 b4
jai une sep mon mari aussi ts les 2 sous avonex http://www.bijoux2mimi.Kingeshop.com/
http://www.mariage2reve.kingeshop.com
merci

josé
Passionné(e)
Messages : 1708
Inscription : 17 nov. 2007, 13:54
Localisation : Qqpart, entre deux étoiles qui brillent de milles feux (Dans les nuages, le reste du temps) :o)
Contact :

Messagepar josé » 16 déc. 2009, 19:54

Bah j'ai réussi à m'en sortir de cette grippe.
Le souci, c'est j'ai eu le droit à une bonne bronchite, alors que la grippe était pas complètement finie :?

J'aurai bien aimé avoir ce vaccin à disposition plus tôt :?

Enfin bref, tout ça est derrière moi maintenant
« Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort » F. Nietzsche - « Piti Grigory, admets que tu ne viens pas vraiment pour la chasse » :D

Avatar de l’utilisateur
dane83
Confirmé(e)
Messages : 195
Inscription : 02 nov. 2009, 13:23
Localisation : Toulon
Contact :

vaccin

Messagepar dane83 » 18 déc. 2009, 10:40

surtout ne me parlez pas de vaccins :je viens de recevoir le papier pour moi :déjà que j ai une sep suite à un vaccin je n ai pas du tout envie d agraver .
sep primaire progressive

Avatar de l’utilisateur
zac
Fidèle
Messages : 555
Inscription : 12 mars 2009, 23:54
Localisation : avec vous
Contact :

Messagepar zac » 22 déc. 2009, 10:42

Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2010 au TGI de Paris

Écrit par Flash-info-WLS
17-12-2009

Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi dernier une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.

Cette procédure judiciaire a été engagé, devant le « danger imminent » encouru par la population, par l’Association Cri-Vie (Coordination de Recherche et d’Informations Indépendantes en matière de Santé), présidée par le Dr Marc Vercoutère (Pau, Pyrénées-Atlantiques) et le parti politique d’extrême-centre Politique de Vie, présidé par Christian Cotten (St-Aubin, Essonne), psychosociologue, ont engagé.



Dans un climat de psychose entretenue par certains experts avec la dramatisation de « quelques morts spectaculaires » (selon le Pr Daniel Floret), les français subissent la promotion commerciale du Tamiflu – source de résistances et de détresse respiratoire aiguë – et celle des vaccins pandémiques hautement toxiques dont l’autorisation de mise sur le marché a été accordée trop rapidement malgré la notion de plusieurs hépatites auto-immunes sur les 400 enfants testés et de nombreuses maladies auto-immunes chez l’adulte en rapport avec le squalène (rapports de la FDA, février 2009 et de l’Agence européenne du médicament : EMEA). Malgré une sous-notification importante, le premier bilan de l’EMEA du 17 novembre fait d’ailleurs état de 55 décès après la vaccination de 5,7 millions de personnes, alors que les autorités s’attendaient à 5,75 décès pour 10 millions de vaccinés. Ce rapport bénéfice/risques déjà défavorable – à court terme – le sera beaucoup plus avec le déclenchement à moyen et à long terme de troubles neuropsychiques (Autisme, hyperactivité…) et « de dizaines de milliers de pathologies auto-immunes, imputées ou non au vaccin, comme les scléroses en plaques (SEP) avec le vaccin hépatite B » (Pr Marchou, CHU Toulouse). Entre 1994 et 2008, la fréquence des seules SEP était passée de 20 000 à 83 000 cas.

Alors qu’elle n’était intervenue que plusieurs années après la survenue des scandales passés, la justice française a l’opportunité de suspendre cette vaccination inefficace ainsi que l’utilisation des antiviraux avant qu’un collège d’experts indépendants n’évalue les réels effets du Tamiflu et de ces vaccins et ne propose des moyens simples et sains de prévention et d’accompagnement de la grippe.

Notre justice ne peut davantage ignorer que l’OMS, les officiels de Santé Publique et les compagnies pharmaceutiques ont construit une machine mondiale de propagande au sujet de pandémies imminentes. Mme Chan, directrice de l’OMS, a ainsi déclaré l’alerte pandémique de niveau 6 en suivant les conseils éclairés d’experts inféodés aux lobbies pharmaceutiques. C’est le cas des Prs Bruno Lina, président en France du GEIG, financé à 100% par les fabricants de vaccins contre la grippe et Osterhaus, conseiller en chef pour les questions de virus pour le gouvernement Britannique et Hollandais,expert-clé du SAGE (Strategic Advisory Group of Experts Président du European Scientific Working group on Influenza (ESWI) financé exclusivement par les géants pharmaceutiques, fabricants de vaccins.

Tandis que la Pologne a refusé de commander de tels vaccins, Igor Barinov, Président de la Duma a, de son côté, interpellé l’ambassadeur russe auprès de l’OMS à Genève pour qu’une enquête officielle soit lancée concernant les témoignages et preuves de corruption massive au sein de l’OMS. Il a demandé qu’une investigation fasse la lumière sur les liens financiers entre les experts de l’OMS en charge de la pandémie grippale et les firmes pharmaceutiques. Si la corruption est établie, la Russie envisage de se retirer de l’OMS. « Il est urgent qu’une commission internationale d’enquête puisse être mise sur pied, a-t-il déclaré. (Der Spiegel, 12/12/09)

Les auteurs de l’assignation et leurs avocats Maîtres Malika Ouarti (Barreau de Paris) et Jean-Pierre Joseph (Barreau de Grenoble) invitent journalistes et citoyens à assister en nombre à cette audience publique de référé qui se tiendra le lundi 4 janvier à 9 h du matin, au TGI de Paris, 4 bd du Palais (75001 PARIS), au cabinet du vice-président Emmanuel Binoche, avec les avocats des parties.

Christian Cotten – Politique de Vie – www.politiquedevie.net - politiquedevie@wanadoo.frCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir - 06 89 52 06 41.

Marc Vercoutère – Cri-Vie – www.cri-vie.com - cri-vie@neuf.frCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir - 06 61 55 34 73

Maître Malika Ouarti – Paris – bureaujuriconseil@orange.frCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir - 01 40 20 15 6

Maître Jean-Pierre Joseph – Grenoble


source : http://www.webtelelibre.levillage.org/content/view/2096/40/

Avatar de l’utilisateur
dane83
Confirmé(e)
Messages : 195
Inscription : 02 nov. 2009, 13:23
Localisation : Toulon
Contact :

hepatite b

Messagepar dane83 » 22 déc. 2009, 11:46

Entre 1994 et 2008, la fréquence des seules SEP était passée de 20 000 à 83 000 cas.
voila ce que j ai retenue.super ces liens
sep primaire progressive

Avatar de l’utilisateur
franck
Passionné(e)
Messages : 1475
Inscription : 30 janv. 2007, 18:10
Localisation : bretagne
Contact :

Messagepar franck » 22 déc. 2009, 20:51

il n'y a pas que ce p :twisted: de vaccin a mettre en cause
mais également l'augmentation du nombre IRM
qui facilite le diagnostique
« Les femmes se divisent en deux catégories : les laides et les maquillées, les mères étant à part. »
de Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Magie
Passionné(e)
Messages : 1382
Inscription : 26 août 2009, 20:59
Localisation : Sherbrooke, Québec, Canada
Contact :

Messagepar Magie » 22 déc. 2009, 21:33

Je suis de ton avis Franck. Plusieurs études démontrent que le vaccins hépatite B n'est pas en cause.

Les outils de diagnostis ont passablement évolué et les connaissances aussi. Alors, comme toi, je pense qu'il faut relativiser.

Les recherches tentent aussi a démontrer que le virus de l'herpes (varicelle, zona etc) est en cause. Vu que j'ai eu ces maladies, je pourrais dire''putain si j'avais été vacciné contre la varicelle!'' :evil:

Mais perso, je ne cherche pas a mettre en cause des éléments endehors de mon corps qui fait des folies. Je ne veux pas vivre dans la colere et en vouloir a la terre entiere. :D

Avatar de l’utilisateur
zac
Fidèle
Messages : 555
Inscription : 12 mars 2009, 23:54
Localisation : avec vous
Contact :

Messagepar zac » 23 déc. 2009, 11:47

23.12.2009
Vaccination grippe A H1N1: consentement éclairé ou propagande ?

Par Annick
D’abord plantons le décor : je suis médecin libéral, gynécologue pour être exacte, et j’ai un fils asthmatique… Vous imaginez sans peine que la grippe et sa vaccination, j’y réfléchis, et ce, chaque année, puisque mon petit bonhomme reçoit à l’automne un bon pour la vaccination contre la grippe saisonnière.

Chaque année, le bon passe à la poubelle.

On estime qu’une personne développe une grippe tous les 15 à 20 ans.

La grippe est dans la majorité des cas une maladie bénigne dont la guérison est le plus souvent complète et sans séquelles. Mon fils souffre d’un asthme très modéré, et le rapport bénéfice / risque du vaccin ne m’a, jusque-là, pas incitée à la vaccination systématique.

Attention : mes décisions n’engagent que moi, et chaque situation étant différente, je n’encourage ici personne à en faire autant.

Cette année, mon fils reçoit deux bons : H1N1 et la grippe saisonnière (donc trois injections et trois fois plus de risques d’éventuels effets secondaires). Les deux bons passent à la poubelle ; ces grippes ne semblent pas plus dangereuses l’une que l’autre.

Cette année, pour la première fois, je reçois également un bon en tant que professionnelle de santé.

Première constatation : la docteure et le patient reçoivent la même lettre… Alors je lis, et j’épluche, je décortique, bref, j’étudie le texte de Madame la Ministre de la Santé et des Sports.

(Le texte respecte la case de la lettre ; ce qui est en gras l’est sur le document. En italique figurent mes remarques et mes réflexions de citoyenne et de médecin « de base »)

Je n’ai pas la prétention d’apporter une expertise médicale ou scientifique, mais de prendre un peu de recul face à cette campagne de vaccination dans laquelle sont brandis tour à tours les menaces, les propos apocalyptiques, les suppliques, les appels au civismes, mais aucun argument scientifique.

J’avais été choquée par la campagne publicitaire pour le vaccin HPV [Gardasil] que je trouvais particulièrement déloyale (dire à une mère qu’elle sera une mauvaise mère si elle ne fait pas vacciner sa fille ne relève pas du propos scientifique, mais de la menace et de la culpabilisation), et par la présence du laboratoire concerné qui me rendait à l’époque visite une ou deux fois par mois.

Cette nouvelle campagne de vaccination, faisant une fois de plus appel à la passion et non à la raison, m’incitait à la prudence.

J’en viens à ma lecture du textes accompagnant les bons.

En haut à droite : « stop aux virus de la grippe ». Pourquoi « aux », pourquoi ce pluriel ? Au milieu, Marianne, avec « Liberté. Egalité. Fraternité », « République Française ».

« Nous sommes confrontés, depuis le printemps dernier au développement d’une pandémie grippale causée par le nouveau virus A (H1N1). »

Dans plusieurs articles, nous avons vu que le terme de pandémie avait été modifié en début d’année par l’OMS et ne tient plus compte du nombre de cas graves ou de décès.

On pourrait donc également dire qu’il y a une pandémie de rhumes chaque année.


« Pourquoi vous faire vacciner ?

Liée à un virus très contagieux, cette pandémie va probablement toucher beaucoup d’entre nous et aura des conséquences graves chez certaines personnes. »

On pourrait écrire exactement la même phrase concernant la grippe saisonnière, et ce, chaque année : chaque année il y a des décès imputables à la grippe ou à ses complications, mais nous n’en sommes pas informés avec autant d’application.

La contagiosité de ce virus n’est pas aussi importante qu’il est indiqué (bien que le terme « très contagieux » soit peu quantifiable) : la maladie se serait répandue comme une traînée de poudre si c’était le cas.

Les termes « beaucoup » et « certaines » laissent planer un flou artistique. L’hémisphère sud sort de l’hiver, et on doit pouvoir évaluer les risques avec beaucoup plus de précision que cela.

Où trouver les chiffres de la mortalité et de la morbidité de cette grippe, et comment faire la part des choses entre la grippe A et la grippe saisonnière ? Comment comparer la mortalité de cette année avec celle de l’année dernière ?

Sur le site du ministère de la santé, la partie accessible au grand public est alarmiste : fin novembre, « la circulation du virus A s’accélère », on y fait état de « 68 décès depuis le début de l’épidémie, dont 6 sans facteur de risque connu », mais en aucun cas de comparaison par rapport à l’an dernier lors de l’épidémie annuelle de grippe saisonnière.

Sur le site dédié aux professionnels : aucun chiffre, mais des conseils pour organiser son cabinet, des affiches à placarder en salle d’attente.

Je n’ai donc aucune référence me permettant de vérifier la gravité de cette pandémie.

De plus, je me pose la question : « pourquoi est-ce seulement maintenant que je devrais me faire vacciner, et pas les années précédentes ? » Qu’a donc de particulier cette grippe pour que nos têtes pendantes nous incitent avec autant d’insistance à nous faire vacciner ? Où est la bibliographie ? Comment vais-je pouvoir convaincre les patientes qui me font confiance de se faire vacciner avec des données aussi floues que « beaucoup » et « certaines » ?


« Pour vous protéger, mais aussi pour protéger vos proches qui sont peut-être fragiles, le gouvernement, sur recommandation scientifique, vous propose de vous faire vacciner contre le virus A(H1N1). Cette vaccination est particulièrement importante si vous êtes amenés à être en contact avec des personnes fragiles, des jeunes enfants ou des femmes enceintes. »

Autrement dit, si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour votre entourage. Etonnant que, dans une civilisation dans laquelle c’est l’individualisme qui prime, on nous parle de vaccination altruiste, procédé de manipulation qui consiste à donner mauvaise conscience aux plus réticents (et largement utilisé pour culpabiliser les mères qui ne voulaient pas vacciner leurs filles contre les virus HPV.)

Quel médecin irresponsable je suis en n’étant pas vaccinée… et quel mauvais ministre de ne pas avoir réalisé plus tôt qu’il était plus qu’indispensable de vacciner tout le personnel médical qui, comme chacun sait, est un vecteur de maladies (Pierre Desproges le disait : Mieux vaut ne pas s’approcher trop près d’un cancérologue.)

L’argument n’est pas sérieux !

« La qualité, la sécurité et l’efficacité des vaccins utilisés ont fait l’objet d’une évaluation rigoureuse de la part des autorités sanitaires, dans le cadre des autorisations de mise sur le marché »

C’est sans doute pour cette raison que l’état a déchargé les laboratoires de leur responsabilité en cas d’accidents imputables aux vaccins.

C’est également probablement pour cette raison que les autorisations de mise sur le marché ont été délivrées alors que les vaccins n’étaient pas encore prêts.

Les études d’innocuité portent sur un nombre très insuffisant de sujets. Seule la pharmacovigilance permettra de conclure… mais pour les victimes des effets secondaires, il sera trop tard.

De quelles données les autorités sanitaires disposaient-elles pour faire ces évaluations ? De celles fournies par les laboratoires ?


« Votre médecin traitant peut vous conseiller sur cette vaccination. Vous trouverez également des informations sur le site : www.pandemie-grippale.gouv.fr . »

Alors là, ça tombe mal : mon médecin traitant ne me conseille pas de me vacciner… il ne reçoit pas les labos et lit la revue Prescrire. Et en plus, le vilain, il ne se vaccinera pas et répandra la grippe A à tous les patients inconscients qui lui font confiance.

C’est la stratégie de la peur. L’opinion est alors aisément manipulable : lorsque les premiers décès ont été rapportés (en particulier celui d’un enfant), les centres de vaccination se sont remplis alors qu’ils étaient jusque là très peu fréquentés. La peur abolit les mécanismes de la réflexion ; elle supprime le sens critique, et c’est celui qui fait preuve d’autorité (avec les moyens médiatiques qui vont avec) qui a raison, et que l’on va croire aveuglément.

Pourquoi le ministère ne me donne pas directement l’adresse du site dédié aux professionnels ? Suis-je censée perdre mon esprit critique devant H1N1 ?



« Comment vous faire vacciner ?

Vous pouvez vous faire vacciner sans rendez-vous, de préférence dans les 10 jours, dans le(s) centre(s) de vaccination indiqué(s) dans ce courrier, munis de cette lettre et d’une pièce justifiant votre identité.

Une notice d’information et un questionnaire médical vous seront remis au centre de vaccination.

Le respect de ces indications est très important pour le bon déroulement de cette campagne de vaccination.

Les gestes de chacun font la santé de tous. »

Signature de Roselyne Bachelot-Narquin

Ministre de la Santé et des Sports

« Vous trouverez ci-dessous l’adresse du (des) centre(s) de vaccination proche(s) de votre domicile… » (A 25 km de chez moi… sans transport collectif possible… qu’en penserait le ministre de l’écologie ?)



Je me retrouve face aux incohérences de cette campagne pour la vaccination :

* Une Autorisation de mise sur le marché anticipant la mise au point du vaccin,
* Des laboratoires qui ne seront pas inquiétés en cas d’effets secondaire de la vaccination,
* Une campagne de propagande basée sur la peur (les propos de la ministre de la santé « si les gens ne se font pas vacciner, il va y avoir des morts » au journal de 20 h sont inadmissibles, et ne sont en aucun cas un argument sérieux pour se faire vacciner.)
* Aucune communication à l’intention des professionnels sur l’étendue de la pandémie ; les seules données du ministère sont disponibles sur le site sus-cité, avec des affirmations équivoques : ainsi « 730 000 consultations pour infection respiratoire aiguë liée à la grippe A (H1N1) » signifie-t-il 730 000 cas de grippe A (H1N1) documentée ou que 730 000 personnes ont consulté en indiquant qu’ils avaient la grippe ?... « 22 nouveaux décès liés au virus A (H1N1) ». Donc tous ces décès seraient dus aux complications de la grippe A (H1N1), et aucun aux complications des traitements ? Tout y est mélangé pour laisser penser que nous sommes face à une catastrophe sanitaire.
* Sur le site de l’Institut de veille sanitaire, ce n’est pas plus précis : « L’InVS précise que ce bilan englobe l’ensemble des décès notifiés (cas confirmés et cas probables). Cas probable : forme clinique grave sans autre étiologie identifiée, dont le tableau clinique et l’ensemble des renseignements fournis au médecin évoquent le diagnostic de grippe même si la confirmation biologique n’a pu être obtenue. » Là non plus, on ne parle pas des éventuelles complications des traitements.
* Tout devrait être fait pour apaiser les esprits, et permettre à chaque citoyen de faire le choix de la vaccination ou de la non vaccination avec une certaine sérénité. Il n’en est rien. Hors du vaccin, point de salut !
* Il apparaît que ce virus n’est pas plus dangereux que ceux que l’on retrouve ces dernières années dans les épidémies saisonnières. Alors pourquoi ce soudain empressement à vacciner les professionnels de santé, pourquoi maintenant, en 2009, et pas les années précédentes ?
* Il y a cette année une grande absente : la grippe saisonnière. Personne n’en parle, à croire que, comme le nuage de Tchernobyl, elle va s’arrêter à la frontière pour laisser la place à H1N1.
* Je garde en mémoire les cas de sclérose en plaque qui se sont déclarés après que la vaccination contre l’hépatite B est devenue obligatoire, les rapports des uns et des autres se contredisant, pour finalement conclure à l’innocuité du vaccin, alors que les auteurs de ces textes n’ont pas fait de déclaration affirmant qu’ils n’avaient aucun conflit d’intérêt.

Il m’est donc impossible dans l’état actuel des choses de conseiller, avec des arguments solides, à qui que ce soit de se faire vacciner les yeux fermés.

Je pourrais le faire, en me disant que je ne prends alors aucun risque : s’il y a des effets secondaires à la vaccination, je ne serais aucunement responsable !

Je n’ai reçu ou entendu que des injonctions, des conseils bienveillants, des déclarations affolantes, mais rien de scientifique, rien qui me permette de faire correctement mon travail de médecin : soigner en étant persuadée de ne pas nuire à ceux qui m’accordent leur confiance.

Pour terminer, j’ai écouté Mme Bachelot ce matin, sur France Inter. Je résumerai ses propos de la façon suivante : il faut se faire vacciner rapidement car avec les week-end (de trois jours) de Noël et du jour de l’an, les services hospitaliers vont être en sous-effectif, et ne seront pas capables d’accueillir les malades de la grippe… A force de « fermer des lits », l’hôpital se trouve en permanence au bord de l’indigestion de malades.

Encore un appel au civisme, et pas au cerveau… à croire que nous n’en avons plus.

© Copyright Pharmacritique



Source 20minutes :http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/12/23/vaccination-grippe-h1n1-consentement-eclaire-ou-propagande.html

lalala07
Débutant(e)
Messages : 3
Inscription : 10 nov. 2009, 23:23
Localisation : drome ardeche
Contact :

moi c'est non aussi

Messagepar lalala07 » 23 déc. 2009, 20:17

bonjour

effectivement j'ai un à priori déja négatif sur la vaccination en masse.

je vous joins un lien qui aide à se faire un avis objectif:
http://www.atoute.org/n/article134.html

néanmoins mon neuro me l'a conseillé car risque de poussée - (bof bof) et second argument c'est que pour être efficace une vaccination en masse doit concerner 80% de la population... mdr

sinon je suis sep depuis 2001, sous Avonex depuis 2003 et en très bonne santé. pas de poussée depuis 2004 et je me demande même si je continue mon traitement de fond.

bon courage à tous et bonnes fêtes de noyel

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Messagepar Lelette » 23 déc. 2009, 20:19

Bonsoir Lalala !

Merci de ton témoignage ! Ça fait plaisir de voir quelqu'un en rémission depuis si longtemps !
Si tu venais nous parler de toi à la rubrique Présentations ?

A bientôt !


Revenir vers « La recherche sur la SEP »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité