vaccins, un corps débilisé ?

Les études en cours sur la SEP
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Espoire
Fidèle
Messages : 642
Inscription : 26 juin 2007, 20:00
Contact :

vaccins, un corps débilisé ?

Messagepar Espoire » 26 mai 2008, 11:23

bonjour,

Les maladies autodégénératives ne seraient pas liés à la vaccination automatique des le plus jeune age ? N'apprend t on plus au corps à justement apprendre, le vacciner ne le rend til pas "débile", ne confond til pas les systemes immunitaires parce qu'on lui a dit des choses fausses pendant des années (à travers les vaccins ?)

Ne me dites pas pk pas tous le monde ? vu que tous le monde n'est pas pareil

La vaccination au canada par exemple n'est plus obligatoire maintenant (et meme en france je crois) n'est ce pas pour nous dire plus tard qu'on doute que ces maladies sont dus à ce systeme ?

Vous en pensez quoi ?

Bises
C LA GUERRE

Première poussée en 2004, avonex en 2007. A 26 ans j'etais sous tysabri depuis septembre 2008, ayant déclenché le virus JC en décembre 2012 et donc en attente d'un nouveau traitement de fonds (gylenia) et poussée car j'ai trop attendu

Bulle
Célébrité
Messages : 10598
Inscription : 02 juin 2007, 16:23
Contact :

Messagepar Bulle » 26 mai 2008, 11:45

Qu'il ne faut pas tomber non plus dans des extrèmes comme pour bcp d'autres choses d'ailleurs :? N'oublions pas que certaines vaccinations ont tout de même iradiées des maladies qui faisaient des ravages autrefois :( Si certaines sont nécessaires d'autres ne s'imposent pas c'est clair mais toutes heureusement ne sont pas obligatoires :?

Espoire
Fidèle
Messages : 642
Inscription : 26 juin 2007, 20:00
Contact :

slt

Messagepar Espoire » 26 mai 2008, 11:58

slt,

Ben oui ils ont irradiés des maladies mais selon moi ils en ont crées d'autres, parce que dans cette vie tout se paye, l'équilibre du monde tient
comme ca, un "bienfait" comme les vaccins a forcément des conséquences, prendre des trucs chimiques et apprendre à un corps à faire une chose (se battre) est forcément mal fait parce que ça reste humain (lerreur est humaine (phrase sorti de son contexte je sais ) )

Meme si dieu n'existe pas, le fait meme de dire que c la perfection et rappeler à l'homme qu'il n'est pas si savant que ca, c le remettre dans sa condition d'homme (je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre) (faut que je revise mes méthodes de rédaction)

Pour résumer la derniere phrase, on est tous conditionnés à penser comme le veut la coutume, des moutons en quelque sorte.

Apres tout, on ne peut pas égaliser la nature selon moi et pis,

J'ai lu des bouquins de chercheurs qui ont bcp accusés la vaccination, Moi meme si je suis le meme chemin que les autres (médication etc) je ne suis pas trop pour.

Finalement si on reflechit bien, on a régler notre corps comme l'ont souhaité les médecins (urgence des vaccinations, il ne faut pas fr si, etc)
On l'a conditionné à une certaine logique qui nous pousse encore et tjs (par exemple) à prendre un doliprane parce qu'on a mal etc

Je crois qu'il faut réeduquer le corps humain au plus près de son origine "la nature"

Mais evidemment c MON avis, je ne dit pas que c'est le meilleur ou le bon :D

Bises
C LA GUERRE

Première poussée en 2004, avonex en 2007. A 26 ans j'etais sous tysabri depuis septembre 2008, ayant déclenché le virus JC en décembre 2012 et donc en attente d'un nouveau traitement de fonds (gylenia) et poussée car j'ai trop attendu

Avatar de l’utilisateur
sotizesmimi
Accro
Messages : 2962
Inscription : 23 janv. 2008, 20:27
Localisation : virandeville (50)
Contact :

re

Messagepar sotizesmimi » 26 mai 2008, 14:16

moi je sais que c'est le vaccin anti HB qui a réactivé ma sep en 98 alors qu'elle dormait depuis 84 ,, mais tous les toubib disent qu'il faut faire au moins pour le tétanos !
j'ai fais comme beaucoup je suis aller jusqu'au proces contre l'hopital et 9 ans apres rien !! tout ça parceque j'ai demander "maladie professionnelle" alors que j'aurais du demander " accident de travail" je faisait meme partie de l'assos revahb mdr2 tout ça pour une erreur de mot !
jai une sep mon mari aussi ts les 2 sous avonex http://www.bijoux2mimi.Kingeshop.com/
http://www.mariage2reve.kingeshop.com
merci

Espoire
Fidèle
Messages : 642
Inscription : 26 juin 2007, 20:00
Contact :

oh

Messagepar Espoire » 26 mai 2008, 14:58

et oui c ca le droit on a meme appris ces ptites erreurs de mots que l'on ne doit jamais faire en droit, fallait s'adresser a un juriste

Crotte de bic

Mais en ce moment j'ai une autre question qui me turlupine, est ce que c'est pas hériditaire ? Je viens d'apprendre que le cousin germain de mon pere l'a :shock:
C LA GUERRE

Première poussée en 2004, avonex en 2007. A 26 ans j'etais sous tysabri depuis septembre 2008, ayant déclenché le virus JC en décembre 2012 et donc en attente d'un nouveau traitement de fonds (gylenia) et poussée car j'ai trop attendu

Avatar de l’utilisateur
karima
Messages : 17224
Inscription : 18 avr. 2008, 15:49
Localisation : 29 sud
Contact :

Messagepar karima » 26 mai 2008, 15:01

arrete avec le vaccin du tetanos mimi c est celui la qui m a eveille ma sep je l avais mais je ne le savais pas et le tetanos a tout declanche ca a ete immediat j etais surimunisee c est dommage parce qu on peut faire un test tout simple pour le savoir en tout cas perso plus jamais de vaccins et j ai prevenu mes belles filles pour les petits
bizzz...



grrr grrr grrr

eliselle
Fidèle
Messages : 340
Inscription : 04 mars 2008, 15:21
Localisation : drôme
Contact :

Messagepar eliselle » 26 mai 2008, 16:32

44 ans
26-Drôme
En attente de diagnostique

Avatar de l’utilisateur
karima
Messages : 17224
Inscription : 18 avr. 2008, 15:49
Localisation : 29 sud
Contact :

Messagepar karima » 26 mai 2008, 16:58


pour repondre a espoire on m a dit que ca n etait pas hereditaire mais genetique!!!!ou est la difference?en tout cas chez moi je suis la premiere--------je crois!!!!!!!!!
bizzz...



sol2 sol2

Avatar de l’utilisateur
sotizesmimi
Accro
Messages : 2962
Inscription : 23 janv. 2008, 20:27
Localisation : virandeville (50)
Contact :

re

Messagepar sotizesmimi » 26 mai 2008, 17:05

dans ma famille j'ai une cousine qui l'avait ,et là il y a moi et un petit neveu de 17ans à été hospitalisé pour sa 1ere poussée il ne voyait plus : un bolus et il reois mon neuro( c'est le sien aussi) m'a dit que c'était la sep mais que l'on auras les plaques qu'a la 2eme poussée ;
génétique c'est les genes herédité c'est dans famille bref pour moi c'est idem
jai une sep mon mari aussi ts les 2 sous avonex http://www.bijoux2mimi.Kingeshop.com/

http://www.mariage2reve.kingeshop.com

merci

Espoire
Fidèle
Messages : 642
Inscription : 26 juin 2007, 20:00
Contact :

merci

Messagepar Espoire » 27 mai 2008, 11:35

merci Eliselle pour ton lien, il fait drolement peur, on en apprend des choses

Et puis génétique hérédité de maladie ?

Enfin moi aussi je suis sencé etre le premier cas dans ma famille, on a pas estimé que le cousin germain de mon père etait assez proche pour parler d'hérédité :roll:

Je connais une famille ou 3 freres sont en fauteuils des suites d'une sclerose en plaques :?
Une fragilité génétique ? mêlme si ça veut rien dire,

Pis en lisant le lien d'Eliselle, on revient au cancer, et les vaccins :? , sans parler du HIV dont on m'avait déja dit que c'est suite à des expériences médicales en afrique qu'il est apparu :cry:

Aussecours, mais dans quel monde vivons nous, malgré que ce sont des suppositions, on revient l'état animal où seul les plus forts et chanceux survivent ?

Quelle mierda alors :shock:

Bisous, et encore merci pour vos avis

Bon courage
Dernière édition par Espoire le 28 mai 2008, 14:31, édité 1 fois.
C LA GUERRE

Première poussée en 2004, avonex en 2007. A 26 ans j'etais sous tysabri depuis septembre 2008, ayant déclenché le virus JC en décembre 2012 et donc en attente d'un nouveau traitement de fonds (gylenia) et poussée car j'ai trop attendu

Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Messagepar Invité » 28 mai 2008, 01:22

J'ai lu attentivement le lien donné par eliselle, et comme toujours quand je lis un article impliquant un débat scientifique ou médical, (quel que soit son origine) mon premier réflexe est de voir si les arguments avancés par la personne sont vérifiables et/ou prouvés, et surtout de voir si le raisonnement n'est pas fallacieux. Là, je dois dire qu'il y a beaucoup de choses à reprocher à ce texte.

Allez, démontons quelques points par ci par là.


"mensonge" 1 : Pasteur est un bienfaiteur de l’HUMANITE


A vrai dire, c'est peut-être un mensonge de dire que Pasteur est un bienfaiteur de l'Huménité, mais je dois avouer que je m'en fous un peu de savoir si c'est vrai ou pas. Ce qui m'importe, c'est de savoir si les vaccins sont utiles ou pas, pas de savoir si la personne qui a travaillé dessus en premier était un ange ou pas.

Entre 1869 et 1872, Pasteur a énoncé trois postulats de base erronés qui servent encore aujourd’hui de fondement à la vaccination.


Tûûûût : première erreur de raisonnement : utiliser ce qui a été dit par les défenseurs d'un point de vue à époque lointaine pour discréditer les défenseurs de cette théorie à l'heure actuelle, c'est pââs bien. Les principes énoncés ci-après ne sont plus d'actualité sous cette forme, et quoi qu'on en dise, les "vaccinalistes" ont fait évoluer leurs connaissances. C'est comme si je disais : "Il y a 500 ans, on prescrivait des saignées pour toutes les maladies, or on s'est rendu compte que les saignées ne servaient à rien aujourd'hui, donc tous les défenseurs des thérapies utilisées par nos ancêtres sont dans l'erreur." Agaçant, comme façon de raisonner, non ? :wink:

Le premier estimait que l’asepsie règne dans nos cellules : la cellule est propre, tous les microbes sont exogènes (c’est-à-dire qu’ils viennent de l’extérieur) et l’attaquent, et ces germes ont une existence indépendante des organismes vivants.


C'est faux, et tout le monde le sait : un virus peut rentrer dans une cellule. Pas besoin d'être microbiologiste pour le savoir. Plus personne ne prétend une chose pareille.

Le second est que chaque maladie correspond à un agent spécifique, microbe ou virus, contre lequel on peut se prémunir grâce à un vaccin.


Faux, évidemment, mais plus personne ne prétend une chose pareille. Si c'était le cas, d'ailleurs, on aurait des vaccins pour toutes les maladies, et les "vaccinalistes" seraient les premiers à le savoir...

"Mensonge 2 : Il faut ERADIQUER LES microbes et LES virus


Même problème que tout à l'heure : affirmer ceci, c'est prêter aux défenseurs des vaccins des affirmations qu'ils ne soutiennent pas, pour les discréditer. Deuxième erreur...

Nous vivons en symbiose avec les microbes et si nous les considérons comme nos ennemis, nous entrons dans une logique de guerre qui met en péril notre système immunitaire.


Ca, c'est ce qu'on appelle une "généralisation abusive". Il est exact de dire que nous vivons en symbiose avec certaines bactéries (par exemple les bactéries intestinales). En revanche, nous ne vivons pas en symbiose avec toutes les bactéries. Cette phrase veut plus ou moins dire que tenter de tuer les microbes avec lesquels nous cohabitons est dangereux. A vous de voir, mais quand j'ai une plaie qui s'infecte, je préfère la désinfecter plutôt que de la laisser comme ça...

Les bactéries maintiennent notre équilibre biologique et ne deviennent pathogènes que lors que notre système immunitaire est perturbé et ne remplit pas ses fonctions. Quant aux virus, ils se reproduisent uniquement à partir de leur matériel génétique et ne sont que des parasites des cellules.


Encore une fois, cet argument est lancé complètement en l'air : j'aimerais bien savoir comment on définit un "système immunitaire perturbé", et par quoi il pourrait l'être. Tiens, disons par une bactérie, au hasard... :lol:

Notre corps peut abriter de nombreux virus sans que nous ne soyons malades.


C'est vrai, mais ça n'apporte rien au débat, si on considère qu'on ne cherche pas à tous les éradiquer.

Il est donc essentiel de comprendre que les microbes et les virus ne sont pas des ennemis qu’il faut éradiquer à tout prix et que seul importe le terrain que nous devons préserver de ses véritables agresseurs.


Encore un manque cruel de précision : qu'est-ce que le "terrain" ? Qui sont ses véritables agresseurs, à part les bactéries ?

Le Pr J. Tissot, professeur de physiologie générale au Muséum d’histoire naturelle, nous mettait déjà en garde bien avant l’overdose vaccinale actuelle : « L’immunité par vaccination ne s’acquiert qu’en conférant à l’individu la phase chronique de la maladie qu’on veut précisément éviter, phase chronique qui comporte, dans un avenir proche ou très éloigné, de redoutables complications ». Pr J. Tissot (Constitution des organismes animaux et végétaux, causes des maladies qui les éloignent).


Le Pr J. Tissot, quand vous cherchez un peu sur le Web, a publié cet ouvrage en 1936. A cette époque, on commençait à peine à savoir ce qu'était une bactérie, et la médecine scientifique n'en était qu'à ses débuts. Dans le premier paragraphe, l'auteur de ce texte reproche aux vaccinalistes de soi-disant continuer à suivre les principes de Pasteur, et voilà qu'elle cite un livre de 1936. (Voir ici) Très fort. En plus, indépendamment de la date, j'aimerais bien voir une preuve de cette affirmation, asinsi que son contexte.

De plus, l’immunité conférée par la maladie est définitive, ce qui n’est pas le cas pour la vaccination, dont la protection, si protection il y a, est limitée dans le temps, ce qui entraîne un retard dans la survenue des maladies, lesquelles sont beaucoup plus graves chez la population plus âgée, avec une mortalité multipliée par dix.


Faux et archi-faux. Certaines maladies ne sont pas immunisantes, et certains qui le sont peuvent malgré tout s'atrapper plusieurs fois. (ex la varicelle). Après, affirmer que la vaccination ne procure pas une immunité définitive est vrai dans certains cas (mais pas tous), et dans ces cas là, on a ce qu'on appelle des "rappels". Donc dire que la vaccination augmente les chances d'attrapper une maladie plus tardivement (et donc vaec les risques que cela comporte) est complètement fallacieux. C'est même contradictoire, puisque si l'immunisation est faire pendant l'enfance, et entretenue à l'âge adulte si besoin est, on ne peut pas attrapper la maldaie en étant adulte, au contraire de quelqu'un qui parierait sur le fait de l'avoir pendant sont enfance...

"Mensonge" 3 : Les EPIDEMIES ont disparu GRÂCE aux vaccins


Là, c'est encore pire : rien n'est référencé : on lance des affirmations sur les augmentations de la prévalence de certaines maladies, sans même les nommer, et sans donner de références précises. Pas grande valeur argumentaire...


MENSONGE N° 6 : Le vaccin contre le TETANOS est indispensable


L'histoire du chlorure de magnésium : encore une fois, il est quasi impossible de trouver une référence scientifique sérieuse sur l'efficacité de ce produit pour le tétanos...

Et ainsi de suite, je ne peux pas détailler tous les articles, ce serait beaucoup trop long. Tout ça pour dire qu'avant de prendre pour argent comptant les déclarations du quelqu'un sur un sujet aussi sensible que le médical, il faut toujours essayer de vérifier ce qu'il avance.

Si vous voulez la contrepartie du point de vue anti-vaccinal, voici un lien intéressant, qui lui, documente ses propos : http://charlatans.info/vaccin-autisme.php

Et une page intéressante, à la lumière de laquelle il est intéressant de relire l'article sur les prétendus dangers des vaccins :
http://charlatans.info/questionnaire.shtml

Le reste du site est bien pour exercer son esprit critique et apprendre à reconnaître les imposteurs (scientifiques ou non).

Enfin, dans un autre domaine, pour répondre au sujet de l'hérédité/génétique dans la SEP, il y a une différence entre ce qu'on appelle couramment l'hérédité, et le rôle supposé de la génétique dans la SEP. Ce qu'on appelle l'hérédité est un caractère inscrit dans nos gènes, et qu'on transmet donc à nos descendants. Une maladie héréditaire est inscrite dans les gènes, et se transmet donc aux descendants (modulo l'aléa de la transmission génétique, bien sûr.) Une maladie héréditaire est par exemple la drépanocytose : l'anomalie est portée par un chromosome donné, et si les deux parents sont malades (pour simplifier le raisonnement), alors l'enfant sera forcément malade. Pour la SEP, c'est différent : on parle de "prédisposition génétique" : au contraire d'une maladie héréditaire, si les deux parents ont la SEP, l'enfant ne l'aura pas forcément (c'est ce qui est constaté, en tous cas). On parle néanmoins de géntique parce qu'il y a plus de SEPiens présentant certains gènes particuliers que dans la population normale. On pense donc que ces gènes "prédisposent", c'est à dire augmentent les chances d'avoir une SEP. Du coup, si des parents SEP transmettent ces gènes à leur enfant, il a aura un peu plus de chances de l'avoir. Mais ce n'est pas systématique.

http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/glossaire/definition/t/vie/d/hereditaire_2713/

Avatar de l’utilisateur
Pimpernelle
Fidèle
Messages : 772
Inscription : 29 oct. 2007, 15:22
Localisation : Jura suisse
Contact :

Messagepar Pimpernelle » 28 mai 2008, 07:51

Ce que je crois, indépendamment des questions scientifiques, c'est qu'on a besoin de trouver un sens aux choses qui se passent, et cette recherche du sens se traduit par la recherche du coupable. Dans le temps c'était simple : puisque la maladie ne venait sûrement pas de Dieu, c'était le diable ... Aujourd'hui on ne cherche plus dans cette direction, en tout cas pas publiquement, alors la science, ses qualités et ses défauts, font un excellent coupable !

C'est parfaitement logique de se demander si notre corps s'adapte à notre société, à son hygiène, ou s'il se fait démolir. Et je trouve que la question d'Espoire va loin. Pour moi c'est fondamental : comment trouver l'équilibre, comment être sûr qu'on fait juste (s'il y a "une" façon de faire juste :wink:) ? Si c'est bien une question d'équilibre, alors ça va concerner plusieurs domaine : maladies et vaccinations (merci Invité d'avoir clarifié tout ça !), mais aussi santé et alimentation, santé et écologie, etc. Avec des questions supplémentaires : manger de la viande d'animaux abattus dans l'angoisse, est-ce que c'est bon pour nous ? Est-ce qu'on va soigner la maladie, ou les symptômes ?

Voilà où j'en suis : vous le savez, je n'ai pas de réponses, mais j'aime bien partager mes questions !


Pimpernelle

Diagnostic le 28 septembre 2007... nouvelle vie avec la SEP !


Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Messagepar Invité » 28 mai 2008, 09:48


Message Posté le : Mer Mai 28, 2008 6:51 Sujet du message:
Ce que je crois, indépendamment des questions scientifiques, c'est qu'on a besoin de trouver un sens aux choses qui se passent, et cette recherche du sens se traduit par la recherche du coupable. Dans le temps c'était simple : puisque la maladie ne venait sûrement pas de Dieu, c'était le diable ... Aujourd'hui on ne cherche plus dans cette direction, en tout cas pas publiquement, alors la science, ses qualités et ses défauts, font un excellent coupable !


Je suis bien d'accord, mais ce que je reproche à cette façon de désigner des coupables, c'est son caractère lapidaire, qui ne vaut pas mieux que de désigner le diable comme responsable de tous nos maux. Le problème de propos comme ceux que je dénonçais au-dessus est qu'il se travestit derrière un discours scientifique pour paraître crédible. C'est de la falsification, et je n'aime pas ça du tout. Je suis conscient que c'est normal de chercher un coupable. Cependant, ce n'est pas immédiat, et ce sont justement des scientifiques qui s'acharnent à l'identifier, ne l'oublions pas.

C'est parfaitement logique de se demander si notre corps s'adapte à notre société, à son hygiène, ou s'il se fait démolir. Et je trouve que la question d'Espoire va loin. Pour moi c'est fondamental : comment trouver l'équilibre, comment être sûr qu'on fait juste (s'il y a "une" façon de faire juste Wink) ? Si c'est bien une question d'équilibre, alors ça va concerner plusieurs domaine : maladies et vaccinations (merci Invité d'avoir clarifié tout ça !), mais aussi santé et alimentation, santé et écologie, etc.


C'est effectivement logique de se le demander. Il y a cependant deux approches pour répondre à cette question. L'approche scientifique va étudier les phénomènes d'interaction entre nos constituants biologiques (cellules et autres) et notr environnement. Les ayant observé in vitro, ou sous un aspect théorique, elle va poser des hypothèses. Pour vérifier ces hypothèses, elle va tenter de les confirmer ou de les infirmer par l'expérience : ce qu'on appelle des essais cliniques, parce que toute théorie, surtout en ce qui conerne les sciences de la vie, doit être vérifiée par l'expérience.
L'"autre" approche consiste à énoncer des principes théoriques, découlant du soi-disant "bon-sens", sans chercher forcément à les vérifier par l'expérience, ou seulement avec quelques témoignages, ou des impressions plus ou moins subjectives. Le plus souvent, on considère l'individu dans son "ensemble" et on élabore des principes dérivés d'une sorte de bon sens commun qui résiste assez peu à une analyse sérieuse.

Vous aurez deviné que ma préférence va à la première.

Avec des questions supplémentaires : manger de la viande d'animaux abattus dans l'angoisse, est-ce que c'est bon pour nous ?


La réponse qu'on pourrait qualifier de "scientifique" à cette question est : "Jusqu'à présent, aucune observation ne permet de l'affirmer, donc jusqu'à preuve du contraire, il faut considérer que non." C'est de cette manière que j'envisage toute chose : en me posant la question : "est-ce prouvé ?"

Toute autre réponse basée sur des arguments "théoriques" (exemple : l'angoisse des animaux est réelle, donc cette angoisse se transmet à nous lorsque nous mangeons, donc c'est mauvais) n'a aucune valeur pratique. Tant qu'elle n'est pas prouvée dans la vie réelle, c'est une idée, rien de plus. Vous voyez bien que le simple fait de dire à la personne qui énonce une chose pareille : "Ah bon ? Alors prouve-le" suffit généralement à faire tomber à plat l'idée. N'oublions pas que la charge de la preuve incombe à l'émetteur de l'idée, pas à celui à qui il s'adresse.

Espoire
Fidèle
Messages : 642
Inscription : 26 juin 2007, 20:00
Contact :

ouh la

Messagepar Espoire » 28 mai 2008, 14:23

slt

Je vois qu'il est parti loin le débat, ce qui prouve juste une chose c'est que ma question n'est pas si anodine que ca, peut etre que j'ai visé un peu juste

bref, la vaccination a été bénéfique, je demande juste que l'on se rappel (religion ou non personne n'a fait référence à l'histoire avec satan et ces vieilles pensées chimériques), on est dans le réalisme et chacun pense ce qu'il veut, il n 'y a pas besoin de se compliquer tant la vie

Les animaux abattus, l'exemple que tu as pris est une chose naturel qui a tjs existé, à contrario les vaccins sont une invention humaine, qui certe à fait bcp de bien, mais je n'oublie pas que ce sont des inventions humaines et que rien n'est parfait de la main de l'homme

Ce que je reproche aux médecins, que j'ai longtps remarqué, il n'aiment pas remettre en question leurs traitements, etc comme si c'etait parfait

Une blague expliquera mieux ce que je veux dire : "quelle est la différence entre un chirurgien et Dieu ?"
"c'est que dieu ne se prend pas pour un chirurgien" (blague à part :lol: )

Breef toout cela pour dire que les médecins revent d'atteindre la perfection (comme chacun evidemment) qu'ils disent le contraire, mais n'en pensent pas moins

Ils revent de gloire mais défendent les inventions passés parce que finalement (ils ont étudiés ca comme merveilleuse invention (eleve de premiere année) "comment critiquer cette chose alors que j'ai été élevé dans cela, c dure le changement" parce que si on revoit la vaccination, il faudrait tout revoir

Ensuite on peut se demander alors pk cette maladie existait deja en 1870, alors que la vaccination n'était pas à l'ordre du jour ?
Ben j'en sais rien mais on se demandera pk ca a tant augmenté ? et ça continue ? ça nous dépasse

Mais tout ce qui est bien finira par avoir des conséquences (le yin et le yang chez les asiatiques, ...) moi etant petite on me disais souvent quand je piquais un fou rire, tu vas pleurer demain, je trouvais ca ridicule mais c'etait mal dit je crois

Bref il y a une fervente defenseuse du vaccin lol mais perso si fr un vaccin = poussée je ne prefere pas en faire, peu importe ce que disent les médecins.

pimperelle : oui certes il ya tjs besoin de trouver un coupable ou une raison mais la ca na rien avoir, c'est de la recherche entre nous, on est les victimes, on veut savoir c humain, et puis si on a lespoir de pouvoir decouvrir une chose lol pk pas finalement

Voila le débat est super interessant alors n'hesitez pas à donner votre avis

Bisous :wink:
C LA GUERRE

Première poussée en 2004, avonex en 2007. A 26 ans j'etais sous tysabri depuis septembre 2008, ayant déclenché le virus JC en décembre 2012 et donc en attente d'un nouveau traitement de fonds (gylenia) et poussée car j'ai trop attendu

Avatar de l’utilisateur
sotizesmimi
Accro
Messages : 2962
Inscription : 23 janv. 2008, 20:27
Localisation : virandeville (50)
Contact :

re

Messagepar sotizesmimi » 28 mai 2008, 16:35

moi j'ai lu attentivement le lien d'eliselle (qui en dit long sur le vaccin anti HB) et les liens de "l'invité"
1) plus jamais de vacins pour moi ni pour mon mari
2) pkoi "invité" se permet t-il de venir nous faire la morale ? il a une sep ? il est neuro ?
Image
nous on sait de quoi on parle et pourquoi on le dit il y en a des témoinages la dessus , alors ! eluboulè
jai une sep mon mari aussi ts les 2 sous avonex http://www.bijoux2mimi.Kingeshop.com/

http://www.mariage2reve.kingeshop.com

merci

Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Messagepar Invité » 28 mai 2008, 17:32

Je ne suis pas neuro, (je le répète d'ailleurs relativement souvent sur le forum) et en ce qui concerne la SEP, c'est ma copine qui l'a, depuis l'année dernière.

Quant au reste, je ne fais la morale à personne, je me contente de décrypter les discours scientifiques (ou pseudo-scientifiques) en essayant de relever les erreurs de raisonnement ou les affirmations douteuses qui émaillent parfois les discours polémiques concernant la SEP. Parce que j'estime que plus on est informé objectivement, rigoureusement et scientifiquement, plus on peut faire les bons choix dans sa manière d'envisager la maladie. C'est tout.

Esdeline
Habitué(e)
Messages : 50
Inscription : 14 déc. 2007, 11:44
Contact :

Messagepar Esdeline » 28 mai 2008, 18:22

Trés bien, Jean. J'apprécie beaucoup, et je suis d'accord avec toi, même si ma sep s'est déclenchée 2 jours aprés mon vaccin HB... :wink:
Rien n'est prouvé pour cet effet, mais rien n'est prouvé non plus contre....

Avatar de l’utilisateur
sotizesmimi
Accro
Messages : 2962
Inscription : 23 janv. 2008, 20:27
Localisation : virandeville (50)
Contact :

re

Messagepar sotizesmimi » 28 mai 2008, 18:47

pour moi meme chose et vu que le gouvernement a prévu d'indemniser ses victimes c'est pour quel raison? il se sentait pas fautif ? non, comme d'habitude tout le monde nous tapes dessus et faudrais dire merci et tous les experts qui ont reconnus la relation de cause a effet ont eu leur diplome dans bonux ?
jai une sep mon mari aussi ts les 2 sous avonex http://www.bijoux2mimi.Kingeshop.com/

http://www.mariage2reve.kingeshop.com

merci

Invité
Fidèle
Messages : 334
Inscription : 11 mai 2007, 15:09
Contact :

Messagepar Invité » 28 mai 2008, 19:27

POur le prétendu lien entre le vaccin HB et la SEP, je en vais pas recommencer le discours que j'ai déjà eu l'occasion de tenir sur d'autres fora. Une dizaine d'études ont essayé sans succès de montrer ce lien de cause à effet. POur ce qu'on en sait aujourd'hui, le lien n'est absolument pas démontré. Quant à "l'indemnisation" proposée par le conseil d'état, elle n'a pas été rendue sur la base d'un lien de cause à effet, elle a même été rendue contre l'avis des experts scientifiques. Si elle a été prononcée, c'est pour ne pas fermer la porte à d'éventuelles indemnisations plus grandes si jamais on venait à découvrir un lien (ce qui reste hypothétique). C'est donc l'état qui préfère prendre les devants, au cas où. C'est tout.

Je remets un message que j'ai déjà posté ailleurs sur un forum :

Les études jusqu'à présent ne permettent pas de conclure à l'existence d'un lien entre le vaccin HB et la SEP. Seule une (sur la douzaine réalisée), réalisée par des américains, mettait en évidence une élévation du risque, mais sur un trop petit nombre de patients pour qu'il soit possible de vraiment conclure. Voici ci-dessous un résumé des études faites. Les risques sont donnés en "odd ratios". Un OD égal à 1 signifie qu'il n'y pas d'augmentation de risque, et un OD supérieur à 1 signifie qu'il y a une augmentation du risque. Les chiffres entre crochets donnent l'intervalle de confiance dans lequel on est sûr à 95% que le résultat est bon.

Par ailleurs, un dernier détail : la France est le seul pays qui se pose encore la question de ce supposé lien. Même les américains, qui ont pourtant le chic de coller des procès au moindre doute d'un éventuel préjudice, ont depuis longtemps considéré que la question ne se posait plus. Serions-nous plus intelligents que le reste de la planète ? Rien que cette affirmation me fait sérieusement douter de l'existence du lien.


---------------------------------


Touze et al. (1997) (Rev Neurol 2000 ;156(3) :242-46)
121 cas/ 121 témoins
< 2 mois : OR = 1,7 [0,8 ; 3,7]


1 ères poussées d’atteintes démyélinisante centrales
Fourrier et al. (1998) (Br J Clin Pharm 2001 ;51 :489-90)
Comparaison cas observés/cas attendus * 1 ères poussées d’atteintes démyélinisantes centrales
Excès faible non statistiquement significatif du nbre de cas observés (n=111) /aux cas attendus (n=102.7)



Costagliola (1998) (Non publiée)
Approche capture-recapture * Atteintes démyélinisantes centrales (ADC)
Facteur de sous-notification compris entre 2 et 2,5 compatible avec un excès statistiquement significatif de cas


Zipp et al. (1998) (Nature Med 1999 ;5(9) :964-65)
Cohorte de 134 698 sujets Atteintes démyélinisantes centrales
1 an : RR = 1,0 [0,3 ; 3,0] 2 ans : RR = 1,0 [0,4 ; 2,4] 3 ans : RR = 0,9 [0,4 ; 2,1]



Touze et al. (1998)
402 cas/ 722 témoins *
0-2 mois : OR = 1,8 [0,7 ; 4,6]



(Neuroepidem 2002 ;21 :180-86)
1 ères poussées d’atteintes démyélinisantes centrales
2-12 mois : OR = 0,9 [0,4 ; 2,0]


Abenhaïm et al. (1998)
520 cas/ 2 505 témoins *
> 2 mois : OR = 1,4 [0,8 ; 2,4]



(Non publiée)
ADC et Scléroses en plaques
≤ 12 mois : OR = 1,6 [0,6 ; 3,9]



Ascherio et al. (2000)
192 cas/ 645 témoins
OR = 0,9 [0,5 ; 1,6]


(N Engl J Med 2001 ;344(5) :327-32)
Scléroses en plaques
< 2 ans : OR = 0,7 [0,3 ; 1,8]
643 patients




Confavreux et al. (2000) (N Engl J Med 2001 ;344(5) :319-26)
Etude cas cross-over
RR = 0,71 [0,4 ; 1,26]



Sadovnick et al. (2000) (The Lancet 2000 ;355 :549-50)
Cohorte d’enfants Scléroses en plaques
9 cas/ 288 657 enfants versus 5 cas/ 289 651 enfants après la campagne



De Stefano et al. (2003)
440 cas/ 950 témoins
OR = 0,9 [0,6 ; 1,5] <1 an : 0,8 [0,4 ; 1,8]



(Arch Neurol 2003 ;60 :504-9)
Scléroses en plaques
1-5 ans : 1,6 [0,8 ; 3,0] >5 ans : 0,6 [0,2 ; 1,4]



Hernan et al. (2004) (Neurology 2004 ;63 :838-42)
163 cas/ 1 604 témoins Scléroses en plaques
OR = 3,1 [1,5 ; 6,3]


(source caducee.net http://www.caducee.net/Communiques [...] ite-b.asp)

Avatar de l’utilisateur
Pimpernelle
Fidèle
Messages : 772
Inscription : 29 oct. 2007, 15:22
Localisation : Jura suisse
Contact :

Messagepar Pimpernelle » 28 mai 2008, 20:13

J'en reviens à la première page, pour dire à Espoire qu'en effet, ses questions sont légitimes ! Par contre, quand je parle de la recherche de coupables, ce n'est pas pour me lancer dans des théories, mais parce que c'est une réalité. Moi je ne dis rien par rapport au vaccin (et l'histoire de la viande c'est juste pour vous allumer un peu :wink:). Je ne suis pas scientifique et je n'ai aucun problème avec ça ; au contraire, j'aime que les scientifiques parlent de la science, que les sociologues parlent de socio, etc.

Mais la recherche du coupable, là c'est pas un gag. J'ai la SEP, mais je ne me considère pas comme une victime : c'est la vie, basta. Je ne veux pas mettre la faute sur quoi que ce soit : la SEP est devenue une donnée de ma vie, j'aimerais autant qu'elle ne la bousille pas, mais ça s'arrête là.

C'est peut-être une déformation professionnelle de ma part, mais je ne pense pas que chercher qui/quoi est responsable de ce qui arrive va nous aider à mieux aller. C'est un système, on est dedans, il y a certainement bien trop de facteurs par rapport à ce que je peux analyser, mais en tout cas il n'y a pas "un coupable de ma SEP". C'est clair que le jour où on pourra me prouver, aussi scientifiquement que possible, que la SEP vient de telle ou telle chose, et qu'on peut l'éviter de telle ou telle manière, je serai très attentive ! mais alors il faudra le prouver, là je te rejoins, Jean.



Pimpernelle



Diagnostic le 28 septembre 2007... nouvelle vie avec la SEP !





Revenir vers « La recherche sur la SEP »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités