L'Alemtuzumab sur le long terme (titre original: does HSCT have a chance?)

Les études en cours sur la SEP
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
RomZzZ
Habitué(e)
Messages : 39
Inscription : 07 mars 2017, 10:22
Ville de résidence : Paris
Prénom : Romain
Ma présentation : 32 ans aujourd'hui en 2017. Sepiens et chercheur en neuro.
Contact :

L'Alemtuzumab sur le long terme (titre original: does HSCT have a chance?)

Messagepar RomZzZ » 02 sept. 2017, 06:07

Voici la traduction d'un post de l'excellent blog http://multiple-sclerosis-research.blogspot.com/

Le post qui suit résume les très bonnes données sur l'extension à 5 ans des personnes atteintes de SEP traitées par l'alemtuzumab dans les études pivotales de phase 3. En bref, le résultat est très bon avec la plupart des sujets ne nécessitant que 2 séances de traitement avec un très bon résultat. L'observation de la perte de volume cérébral "normalisé" en 3e, 4e et 5e années est particulièrement impressionnante.

Voici les résultats de l'étude d'extension de cinq ans portant sur l'alemtuzumab. Si vous avez la SEP, ces résultats sont tout simplement les meilleures données à long terme que nous ayons sur les TDM, y compris la thérapie par cellules souches hématopoïétiques (HSCT).

Nous avons soutenu le paradigme de traitement consistant à inverser la pyramide (première ligne de haute efficacité) depuis un certain temps déjà. L'étude CARE-MS 1 est justement celle-ci, c'est-à-dire 68,5 % des sujets n'ont eu besoin que de deux cycles de traitement au cours de l'année 1 et 2, la majorité d'entre eux étant NEDA (sans nouveau symptômes visibles) au cours des années 3,4 et 5. La mesure importante est la perte de volume cérébral, une mesure des dommages aux organes terminaux, qui était inférieure ou égale à 0,2 % par année. Ce niveau de perte de volume cérébral est ce que vous voyez chez les gens normaux.

Les résultats de l'étude d'extension de CARE-MS 2 ne sont pas moins impressionnants. Ces sujets avaient tous échoué à des traitements antérieurs et, par conséquent, avaient eu une maladie de plus longue durée et étaient tous passés à l'alemtuzumab avec des lésions sous-jacentes plus importantes et/ou une perte de la réserve cérébrale; 60 % n'avaient besoin que de deux cycles de traitement (années 1 et 2), la majorité étaient NEDA et la perte du volume cérébral au cours des années 3,4 et 5 était bien inférieure à 0,2 % par année. Veuillez noter que les pertes de volume cérébral en première et deuxième année sont élevées, ceci est dû au retard thérapeutique. La perte de volume cérébral au cours des deux prochaines années de votre maladie est amorcée par l'activité antérieure de la maladie inflammatoire, et nous ne nous attendons donc pas à ce que l'alemtuzumab ait un impact sur ce dommage antérieur.

Les contre-indications de l'alemtuzumab sont bien définies; ~45-50 % des sujets développeront une auto-immunité secondaire au fil du temps. La maladie thyroïdienne auto-immune est la plus fréquente. Alemtuzumab est soumis à des exigences strictes en matière de surveillance, à savoir une prise de sang et de l'urine mensuelle pendant au moins 48 mois après le dernier traitement. Il existe également un risque d'infection non négligeable au cours des premières semaines suivant la perfusion d'alemtuzumab. Les études ci-dessous citent les taux NEDA d'époque, c'est-à-dire Taux annuels de la NEDA. Les taux cumulés sont inférieurs à ce taux et à 5 ans, les taux NEDA sont inférieurs à 50 % pour les études CARE-MS 1 et 2. Ce dernier point est important, car il s'agira de la métrique que nous utiliserons si nous effectuons notre essai comparatif de l'AHSCT et de l'alemtuzumab dans le NHS (système de santé anglais).

[paragraphe sur le système de santé anglais et la SEP]
[article qu'ils citent en VO]
Havrdova et al. Alemtuzumab CARE-MS I 5-year follow-up: Durable efficacy in the absence of continuous MS therapy. Neurology. 2017 Aug 23.

OBJECTIVE: To evaluate 5-year efficacy and safety of alemtuzumab in treatment-naive patients with active relapsing-remitting MS (RRMS) (CARE-MS I; NCT00530348).

METHODS: Alemtuzumab-treated patients received treatment courses at baseline and 12 months later; after the core study, they could enter an extension (NCT00930553) with as-needed alemtuzumab retreatment for relapse or MRI activity. Assessments included annualized relapse rate (ARR), 6-month confirmed disability worsening (CDW; ≥1-point Expanded Disability Status Scale [EDSS] score increase [≥1.5 if baseline EDSS = 0]), 6-month confirmed disability improvement (CDI; ≥1-point EDSS decrease [baseline score ≥2.0]), no evidence of disease activity (NEDA), brain volume loss (BVL), and adverse events (AEs).

RESULTS: Most alemtuzumab-treated patients (95.1%) completing CARE-MS I enrolled in the extension; 68.5% received no additional alemtuzumab treatment. ARR remained low in years 3, 4, and 5 (0.19, 0.14, and 0.15). Over years 0-5, 79.7% were free of 6-month CDW; 33.4% achieved 6-month CDI. Most patients (61.7%, 60.2%, and 62.4%) had NEDA in years 3, 4, and 5. Median yearly BVL improved over years 2-4, remaining low in year 5 (years 1-5: -0.59%, -0.25%, -0.19%, -0.15%, and -0.20%). Exposure-adjusted incidence rates of most AEs declined in the extension relative to the core study. Thyroid disorder incidences peaked at year 3 and subsequently declined.

CONCLUSIONS: Based on these data, alemtuzumab provides durable efficacy through 5 years in the absence of continuous treatment, with most patients not receiving additional courses.

Coles et al. Alemtuzumab CARE-MS II 5-year follow-up: Efficacy and safety findings. Neurology. 2017 Aug 23.

OBJECTIVE: To evaluate 5-year efficacy and safety of alemtuzumab in patients with active relapsing-remitting multiple sclerosis and inadequate response to prior therapy.

METHODS: In the 2-year Comparison of Alemtuzumab and Rebif Efficacy in Multiple Sclerosis (CARE-MS) II study (NCT00548405), alemtuzumab-treated patients received 2 courses (baseline and 12 months later). Patients could enter an extension (NCT00930553), with as-needed alemtuzumab retreatment for relapse or MRI activity. Annualized relapse rate (ARR), 6-month confirmed disability worsening (CDW; ≥1-point Expanded Disability Status Scale [EDSS] score increase [≥1.5 if baseline EDSS = 0]), 6-month confirmed disability improvement (CDI; ≥1-point EDSS decrease [baseline score ≥2.0]), no evidence of disease activity (NEDA), brain volume loss (BVL), and adverse events (AEs) were assessed.

RESULTS: Most alemtuzumab-treated patients (92.9%) who completed CARE-MS II entered the extension; 59.8% received no alemtuzumab retreatment. ARR was low in each extension year (years 3-5: 0.22, 0.23, 0.18). Through 5 years, 75.1% of patients were free of 6-month CDW; 42.9% achieved 6-month CDI. In years 3, 4, and 5, proportions with NEDA were 52.9%, 54.2%, and 58.2%, respectively. Median yearly BVL remained low in the extension (years 1-5: -0.48%, -0.22%, -0.10%, -0.19%, -0.07%). AE exposure-adjusted incidence rates in the extension were lower than in the core study. Thyroid disorders peaked at year 3, declining thereafter.

CONCLUSIONS: Alemtuzumab provides durable efficacy through 5 years in patients with an inadequate response to prior therapy in the absence of continuous treatment.

Avatar de l’utilisateur
Shed
Confirmé(e)
Messages : 296
Inscription : 01 août 2016, 17:46
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: L'Alemtuzumab sur le long terme (titre original: does HSCT have a chance?)

Messagepar Shed » 02 sept. 2017, 11:05

Bonjour RomZzZ,

Hautement technique cet article mais intéressant, nous ressentons bien que nous sommes à la frontière de la connaissance scientifique médicale !
Je suis novice en matière de littérature médicale et je vois apparaître un nouveau terme « L’Alemtuzumab » qui visiblement serait un nouveau TTT mais dont l’orthographe ressemble étrangement à 2 autres qui sont « Ocrélizumab » et le « Rituximab ». Tu pourrais me dire quels sont liens entre eux, s’ils il y en a, hormis la terminaison en « mab » ?

Quand je lis également dans cet article que « L’observation de la perte de volume cérébral « normalisé » en 3e, 4e et 5e années est particulièrement impressionnante »
Je reste quelque peu perplexe prisedetete , en me disant que, ce TTT pourrait être efficace mais que la contre partie serait de finir avec un pois chiche dans la tête :mrgreen:

Enfin, quand je lis « Les contre indications de l’alemtuzumab sont bien définies ; ~ 45 – 50 % des sujets développeront une auto – immunité secondaire au fil du temps. La maladie thyroïdienne auto – immune est la plus fréquente ».
Donc, si je comprend bien, en suivant ce TTT, nous avons ~ une chance sur deux de se récolter une autre parhologie auto – immune !!!!
Ben disont qu’une me suffit amplement et je ne voudrais surtout pas abuser de leur
Compétence riree

En tout cas, c’est ce que j’ai retenu de cet article mais je suis peut être complètement à coté de la plaque ! Si ça pouvait être de la sclérose, ça m’arrangerait bien mdr

Porte toi pour le mieux
Un pas, une pierre ... et zut, me suis encore cassé la gueule !

RomZzZ
Habitué(e)
Messages : 39
Inscription : 07 mars 2017, 10:22
Ville de résidence : Paris
Prénom : Romain
Ma présentation : 32 ans aujourd'hui en 2017. Sepiens et chercheur en neuro.
Contact :

Re: L'Alemtuzumab sur le long terme (titre original: does HSCT have a chance?)

Messagepar RomZzZ » 02 sept. 2017, 13:20

Shed a écrit :
Hautement technique cet article mais intéressant, nous ressentons bien que nous sommes à la frontière de la connaissance scientifique médicale !
Je suis novice en matière de littérature médicale et je vois apparaître un nouveau terme « L’Alemtuzumab » qui visiblement serait un nouveau TTT mais dont l’orthographe ressemble étrangement à 2 autres qui sont « Ocrélizumab » et le « Rituximab ». Tu pourrais me dire quels sont liens entre eux, s’ils il y en a, hormis la terminaison en « mab » ?


L'autre nom de ce medoc est le Lemtrada (nom commercial plus connu je pense), il est assez "ancien" de 5 ans. Le "mab" en commun est une convention internationale qui signifie que ces médicaments sont des anticorps. Dans le cas de l'ocrelizimab, ils sont "humanisés" donc mieux reconnu par nous donc moins de complications possibles.

Shed a écrit :
Quand je lis également dans cet article que « L’observation de la perte de volume cérébral « normalisé » en 3e, 4e et 5e années est particulièrement impressionnante »
Je reste quelque peu perplexe prisedetete , en me disant que, ce TTT pourrait être efficace mais que la contre partie serait de finir avec un pois chiche dans la tête :mrgreen:


C'est une chose sur laquelle les anglo saxons insistent (trop): la sep cause une diminution anormale du cerveau (quelquechose comme 1-2%). Mais contrairement à des croyances populaires le volume n'ai pas le plus important (jj'ai eu une thèse en neuroscience avec félicitation du jury en ayant la SEP :-p et vraiment il y a plusieurs études IRMf qui montre que le volume cérébral et le QI sont décorrélés . Et la différence avec la population témoin est minime (leur cerveau diminue de 0.5% par an aussi).

Shed a écrit :Enfin, quand je lis « Les contre indications de l’alemtuzumab sont bien définies ; ~ 45 – 50 % des sujets développeront une auto – immunité secondaire au fil du temps. La maladie thyroïdienne auto – immune est la plus fréquente ».
Donc, si je comprend bien, en suivant ce TTT, nous avons ~ une chance sur deux de se récolter une autre parhologie auto – immune !!!!
Ben disont qu’une me suffit amplement et je ne voudrais surtout pas abuser de leur
Compétence riree


Et la il ne parle pas des auto-immunités mortelles possilbles (contre les reins je pense). C'est pour ça que j'ai dis non merci aussi. Mais la bonne nouvelle c'est qu'il n'y a pas d'auto-immunité avec l'ocrelizumab.

Shed a écrit :En tout cas, c’est ce que j’ai retenu de cet article mais je suis peut être complètement à coté de la plaque ! Si ça pouvait être de la sclérose, ça m’arrangerait bien mdr

Porte toi pour le mieux


:-) Merci, et au plaisir de répondre aux questions. Porte toi bien aussi!

Marie91
Passionné(e)
Messages : 1441
Inscription : 21 oct. 2016, 10:01
Prénom : Marielle
Ma présentation : 4 ans de sep.
Localisation : ESSONNE
Contact :

Re: L'Alemtuzumab sur le long terme (titre original: does HSCT have a chance?)

Messagepar Marie91 » 03 sept. 2017, 10:00

Merci pour toutes ces informations Romzzz, c'est en effet intéressant et encore plus clair avec les précisions que tu as apportées, tu as l'air de bien maîtrisé le sujet. Merci à toi pour ces articles.

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3944
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: L'Alemtuzumab sur le long terme (titre original: does HSCT have a chance?)

Messagepar Bashogun » 04 sept. 2017, 10:20

Bonjour RomZzZ,

merci pour toutes ces infos que tu nous livre régulièrement.

Il s'agit bien du Lemtrada, dont il est déjà question sur le forum ici :
viewforum.php?f=81

Bien à vous.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Shed
Confirmé(e)
Messages : 296
Inscription : 01 août 2016, 17:46
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: L'Alemtuzumab sur le long terme (titre original: does HSCT have a chance?)

Messagepar Shed » 04 sept. 2017, 14:38

Bonjour RomZzZ,

Merci pour toutes ces explications qui permettent une meilleure compréhension de ces recherches sinon expliquées dans un langage difficilement compréhensible par le commun des mortels.
En tout cas, j’aurais appris, entre autre, que la SEP provoquait une diminution du cerveau !!!

PS : Félicitation pour cette thèse, avec félicitation du jury, en ayant une SEP !!! Chapeau bas super1
Un pas, une pierre ... et zut, me suis encore cassé la gueule !

RomZzZ
Habitué(e)
Messages : 39
Inscription : 07 mars 2017, 10:22
Ville de résidence : Paris
Prénom : Romain
Ma présentation : 32 ans aujourd'hui en 2017. Sepiens et chercheur en neuro.
Contact :

Re: L'Alemtuzumab sur le long terme (titre original: does HSCT have a chance?)

Messagepar RomZzZ » 04 sept. 2017, 22:05

Merci à vous pour vos encouragements,

N'hésitez pas si vous avez une question je me creuserai la tête avec plaisir pour y répondre! Il y a pas mal de commentaires intéressants sur le site anglais notamment sur quelle statistique choisir pour évaluer le médicament (vous pouvez utiliser https://www.deepl.com/translator pour traduire les commentaires de l'anglais au français). Je continuerai à poster les articles qui me semblent intéressant mais n'hésitez pas à me suggérer des articles de ce blog auxquels on pourrait réfléchir.

Je me répète mais la diminution du volume cérébral n'a aucun lien direct avec le QI ou les capacités cognitives d'un patient (Important)!

A bientôt,
Romain


Revenir vers « La recherche sur la SEP »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités