Rions le 09.05.06

Un bon coup pour le moral !!!
Merci à mon Christounet de t'en occuper si bien...
Avatar de l’utilisateur
christian
Passionné(e)
Messages : 1279
Inscription : 29 janv. 2006, 13:41
Localisation : evere (banlieu de bruxelles
Contact :

Rions le 09.05.06

Messagepar christian » 08 mai 2006, 23:10

La nouvelle liftière débute dans un grand magasin. La première personne qui pénètre dans son ascenseur est un petit vieux à l'oeil lubrique qui se présente en deux mots : - Bonjour mademoiselle. Je suis le directeur de cet établissement. - Je suis très heureuse de faire votre connaissance, monsieur le directeur. Où dois-je vous arrêter ? - Je crois, dit-il en glissant une main avide sous la jupe de la jeune fille, qu'entre le quatrième et le cinquième, ce sera parfait.
.
A une femme qui n'a jamais réussi à se marier, un psychologue conseille : - Faites-vous donc engager comme caissière dans une grande surface du genre Auchan ou Mammouth. En scannant les articles que vos clients déposent sur le tapis, vous repérerez facilement les célibataires qui achètent les côtelettes à l'unité et les bols de Bollino par douzaines. Et, une fois que vous en tiendrez un à votre goût, il vous sera facile de le ferrer, si vous avez toujours près de vous du fil et une aiguille. Un homme qui vit sans femme a toujours un bouton à recoudre et il sera tout prêt à épouser celle qui lui aura proposé ce service. Un temps, puis le psychologue ajoute : - Surtout si, en même temps, vous vous penchez sur le tapis roulant pour qu'il voie bien que vous ne portez pas de soutien-gorge.

- Moi, dit un industriel, je ne connais rien de plus agréable que de voir traîner mon nom dans la boue. - Vous êtes comédien ? Chanteur ? Artiste lyrique ? - Pas du tout. Je suis P.-D.G. d'une fabrique de pneus.

Resté à la maison, un homme reçoit un coup de téléphone, destiné à son épouse : - Non, dit-il, Virginie n'est pas là... Quand vous pourriez la rappeler sans la déranger ? Je serais tenté de vous dire : avant que n'ouvrent les boutiques de mode ou après qu'elles aient fermé mais ce serait trop simple. C'est alors qu'elle feuillette les catalogues de vente par correspondance pour commander par Minitel.

Un représentant, particulièrement accrocheur, insiste, depuis un bon quart d'heure, auprès de l'huissier d'une grande entreprise, pour obtenir de présenter ses échantillons au patron. A la fin, excédé, l'huissier ordonne au commis voyageur de le suivre. Il l'emmène jusqu'au bureau directorial dont il entrouvre la porte. Les yeux écarquillés, le représentant voit le patron en train de baiser sa secrétaire, sur le tapis. - Et maintenant, demande l'huissier, allez-vous admettre, une fois pour toutes, que monsieur le directeur est trop occupé pour vous recevoir ?
.
Mis en examen pour avoir versé dix millions de pots-de-vin à un chef de gouvernement étranger, afin d'équiper l'armée de l'air de ce pays en chasseurs, un fabricant d'avions est venu à la télévision protester de sa bonne foi : - D'abord, dit-il, je n'ai jamais versé de pots-de-vin à qui que ce soit. Ensuite, j'ai toujours pris la précaution de le faire discrètement, par des versements sur un compte numéroté en Suisse. Et, enfin, ce n'est pas en mettant un chef d'entreprise comme moi en prison qu'on va redonner du dynamisme au petit commerce.
.
Huit jours avant Noël, dans un grand magasin bondé, une cliente, au bord de la suffocation, ne parvient pas à attirer l'attention d'une vendeuse. Furieuse, elle se rend au bureau des Réclamations. Une pancarte est disposée à l'intention des rouspéteuses : « Le préposé, surchargé de travail, est allé se plaindre au directeur. »
.
- Mon mari, raconte une dame, désespérée, à une amie, est vraiment l'être le plus désagréable qui soit. Si je vous disais que même les démarcheurs par téléphone, pour l'Encyclopedia Britannica, lorsqu'ils l'ont au bout du fil, lui raccrochent au nez.

Un marchand de vêtements est catastrophé. - Oh ! là ! là ! ça va mal, les affaires, gémit-il. Lundi, j'ai vendu une robe. Mardi, rien du tout. Mercredi, ça a été encore pire que mardi. - Comment est-ce possible, puisque mardi, vous n'aviez rien vendu ? - Et pourtant, c'est vrai. Mercredi, la cliente qui m'avait acheté une robe le lundi est venue se la faire rembourser.

Le directeur d'un nouveau supermarché dit à l'un de ses adjoints : - Le maire a été très sympa, en acceptant un petit cadeau de 200 000 F pour nous permettre de saccager un hectare d'espaces verts afin d'y installer notre magasin. Pour sa réélection, il faut l'aider à effacer cette mauvaise impression, auprès des électeurs écologistes. On va convoquer la presse locale et les Actualités régionales de France 3 pour qu'ils le montrent en train de planter un peuplier sur notre parking.
Image

Revenir vers « Histoires drôles !!! »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités