Rions le 300806

Un bon coup pour le moral !!!
Merci à mon Christounet de t'en occuper si bien...
Avatar de l’utilisateur
christounet
Célébrité
Messages : 25025
Inscription : 20 août 2006, 13:16
Localisation : Enghien
Contact :

Rions le 300806

Messagepar christounet » 30 août 2006, 10:18

Cette compagnie aérienne a toujours été la plus informatisée. Cette fois-ci, elle a frappé un grand coup et c'est le jour du vol inaugural sur cet avion dans lequel il n'y a plus ni pilote , ni copilote à bord, ni hôtesse, ni steward. L'avion se place automatiquement devant les passerelles de chargement ; les portes s'ouvrent toutes seules; les passagers embarquent et prennent placent dans leurs fauteuils . Ensuite les portes se ferment, les passerelles se retirent, les moteurs de l'avion vrombissent, et l'avion de dirige vers la piste de décollage. Dans l' appareil , les passagers entendent une voix digitalisée qui sort des haut-parleurs : "Mesdames et Messieurs, la compagnie Techno Air a le plaisir de vous accueillir à bord de notre Airbus A 520 modifié. Comme vous le savez, ce vol sera complètement dirigé par ordinateur . Veuillez maintenant attacher vos ceintures et éteindre vos cigarettes pour le décollage. Tout va bien se passer.... Tout va bien se passer... Tout va bien se passer...

"Mesdames et messieurs, Mabuhay! C'est votre commandant Biglang-awa qui vous parle. Nous sommes actuellement au dessus de la tranchée des Philippines . C'est dans cette zone que l'on trouve les plus grandes profondeurs de l' océan Pacifique . C'est aussi là que l'on trouve les plus féroces créatures des mers comme les requins tueurs, les barracudas, et beaucoup d'autres encore. Maintenant, une dernière information : restez calmes et ne paniquez pas. Nos deux moteurs sont hors service et l'avion commence maintenant sa chute vers l'océan. Veuillez endosser votre gilet de sauvetage . Nous allons tenter d'amerrir en catastrophe. Pendant ce temps, je voudrais que vous suiviez à la lettre mes instructions. Et pour commencer, répétez après moi: NOTRE PERE QUI ETES AUX CIEUX..."

La nouvelle bonne du grand avocat s'est allongée, toute nue , sur le lit. - Pourquoi, maître, s'étonne-t-elle, avant de me rejoindre, pour faire l'amour , revêtez-vous votre robe ? - Afin d'être plus à l'aise, répond-il, pour plaider ma cause au cas où ma femme rentrerait à l'improviste.

Monsieur, Tout d'abord je tiens à m'excuser de mes deux premières absences qui vous ont été justifiées nottament le xx/xx/xx et le yy/yy/yy ; mais il m'est encore arrivé une mésaventure lorsque je devais me rendre au centre de sélection. Voilà, la veille du zz/zz/zz, je ne retrouvai plus mon billet de train pour partir alors en réfléchissant bien j'ai pris la décision de prendre celui qui datait du yy/yy/yy ; Bien sûre j'ai été à la gendarmerie et ces messieurs m'ont daté la date du zz/zz/zz suivit de leurs tampons (billet sera joint avec). Puis lorsque le contrôleur a vérifier le titre de transport il ne m'a pas cru et il a décidé de me faire descendre. Je vous prie de croire en cette histoire car c'est réelement ce qui c'est passé. Je tiens à vous prévenir que du xx/xx/xx au xx/xx/xx je serai pas chez moi pour que je ne vous causes plus de problèmes en espérant avoir un autre ordre de convocation et le dernier croyez en !

Un poète d'avant- garde dit à un libraire : - Par négligence, dans mon dernier poème, j'ai terminé un vers par citrouille et le suivant par andouille. Pour éviter, à l' avenir , de telles négligences, j'aurais besoin d'un livre, mais je ne sais pas si ça existe ; un dictionnaire des mots qui ne riment absolument pas.

Un auteur mécontent téléphone à un éditeur . - Vous m'avez retourné le manuscrit de mon livre, Comment gagner facilement dix millions . Or, j'ai constaté que vous ne l'aviez même pas feuilleté. - En effet. Son titre a suffi pour que je me rende compte qu'il s'agissait d'une escroquerie. Si vous saviez vraiment comment on peut facilement gagner dix millions, vous seriez, en ce moment, en train de dépenser cette somme, sur votre yacht, à Tahiti , avec deux ou trois belles pépées, au lieu de perdre votre temps à taper sur votre Macintosh un misérable bouquin qui, dans le meilleur des cas, à 10% de droits d'auteur, peut vous rapporter 200 000F.

Dans son discours de réception à l'Académie française, un célèbre poète assure avec force : - La poésie ! Il n'y a que cela, pour toucher le coeur des femmes. Ainsi, lorsque j'ai fait mon service militaire , à huit cents kilomètres de mon village natal, j'avais laissé au pays ma fiancée que j'adorais. Dix-huit mois durant, car, à l' époque, on restait dix-huit mois sous les drapeaux , j'ai envoyé, chaque jour, à ma fiancée, un poème spécialement écrit à son intention. Plus de cinq cents lettres au total . Eh bien, quand je suis revenu, enfin rendu à la vie civile - elle avait épousé le facteur.

- Quel est, demande un journaliste à un écrivain chenu, qui vient d'être élu à l'Académie française, le livre qui a le plus contribué à votre éducation? - Sans aucun doute la Géographie Universelle en six volumes d'Elisée Reclus. - Etant enfant, vous vous passionniez pour la géographie ? - C'est surtout qu'en empilant ces six gros bouquins et en grimpant dessus, j'arrivais juste à hauteur du vasistas de ma mansarde, par lequel je pouvais observer, des soirées entières, la vendeuse de la charcuterie , qui recevait, chaque soir, dans sa chambre , un nouvel amant.

Une jeune femme entre dans une librairie et demande à la vendeuse : - Pourriez-vous m'expliquer pourquoi ces deux livres d' Agatha Christie , d'un nombre de pages rigoureusement identique, sont vendus l'un 40F. et l'autre 80 F.? - C'est que, répond la vendeuse, dans le premier il n'y a que trois cadavres alors qu'il y en a six dans le second.

- C'est quand même incroyable, gémit un poète : j'ai la tête pleine de rimes plus riches les unes que les autres et je n'arrive pas à mettre la main sur une seule cassette pour noter ce qui aurait été mon chef-d' oeuvre, sur mon magnétophone portatif !
Image

Avatar de l’utilisateur
fabe
Fidèle
Messages : 647
Inscription : 20 sept. 2005, 18:29
Localisation : SAVOIE
Contact :

Messagepar fabe » 30 août 2006, 11:05

[b]Ma femme et moi étions assis dans le lit la nuit dernière, discutant des choses de la vie.
Nous parlions de l'idée de vivre ou mourir.
Je lui dis :
"Ne me laisse jamais vivre dans un état végétatif, dépendant d'une machine et de liquides. Si tu me vois dans cet état, débranche tous les éléments qui me maintiennent en vie"
Sur ce, elle s'est levée, a débranché le câble de la TV et m'a enlevé ma
bière.
La salope !!!!
[/b]
sep pas facile ?

alexia
Fidèle
Messages : 367
Inscription : 06 avr. 2006, 21:35
Contact :

Messagepar alexia » 30 août 2006, 11:18

mdr


Revenir vers « Histoires drôles !!! »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité