Rions le 290806

Un bon coup pour le moral !!!
Merci à mon Christounet de t'en occuper si bien...
Avatar de l’utilisateur
christounet
Célébrité
Messages : 25025
Inscription : 20 août 2006, 13:16
Localisation : Enghien
Contact :

Rions le 290806

Messagepar christounet » 29 août 2006, 10:08

C'est sur le vol Paris-New York. Au beau milieu du parcours, le Commandant de bord adresse un message aux passagers: "C'est le Commandant Maffart qui vous parle. Nous avons un petit problème avec un des quatre moteurs de l'appareil. En raison de e dysfonctionnement, nous ne pourrons utiliser que 3 moteurs sur 4 et cela nous fera arriver à New York avec deux heures de retard." Quelques minutes passent, et une fois de plus, le commandant reprend l'interphone: "Ici le Commandant Maffart... Un autre de nos quatre moteurs vient de nous lâcher. N'ayez cependant aucun crainte: cet appareil peut très bien voler avec deux moteurs seulement, mais en raison de la réduction de puissance, nous aurons quatre heures de retard." Le vol se poursuit. Mais quelques temps plus tard, l'interphone crépite à nouveau... "... Devinez quoi?!... Nous venons de perdre le troisième moteur! Ne paniquez pas, nous pouvons toujours y arriver avec un seul moteur, mais nous aurons maintenant 6 heures de retard" À ce moment là, une passagère dans les 70 ans se tourne vers son voisin et lui dit: - J'espère qu'on ne va pas perdre encore un moteur, parce que sinon je serai en retard pour ma correspondance à New York.

Les passagers d'un vol Lufthansa entendent cette annonce faite par le commandant de bord alors qu'ils sont au dessus de l'atlantique: "Mesdames et messieurs, j'ai le regret de vous informer que tous les moteurs de l'appareil sont hors-service. En conséquence de quoi nous devons tous nous préparer à un amerrissage forcé" Les passagers sont évidemment paniqués par cette annonce, mais un nouveau message du commandant les rassure: " Mesdames et messieurs, la compagnie Lufthansa a prévu ce genre d'incident. Une procédure est prévue qui prévoit que les passagers sachant nager vont devoir changer de place et se placer sur les sièges du côté droit de l'appareil. Quant aux personnes ne sachant pas nager, elles se placeront du côté gauche. Après l'annonce, les passagers s'exécutent et deux minutes plus tard, l'avion amerrit sur le ventre. Le commandant de bord prend alors la parole une dernière fois: "Mesdames et messieurs, notre amerrissage forcé s'est bien passé. Pour tous les nageurs situés sur le côté droit de l'appareil, nous allons ouvrir les sorties d'urgence. Dès l'ouverture, quittez l'avion en nageant. Pour tous les non-nageurs situés sur le côté gauche... ... MERCI D'AVOIR CHOISI LUFTHANSA!"

C'est un pilote d'Airbus qui commence à avoir la vue sérieusement basse. Comme tous les ans, il lui faut passer la visite médicale. D'habitude, son défaut oculaire passait inaperçu car le pilote connaissait par coeur le panneau des lettres à lire... Mais cette année, le panneau des lettre a changé, et lorsque le pilote se met à réciter n'importe quoi, le pot-aux-roses est découvert! Le docteur découvre que le pilote est presque aussi myope qu'une taupe. À tel point qu'il se pose la question: - Comment un pilote avec une vue aussi mauvaise que la votre peut parvenir à faire voler un Airbus sans problème? Par exemple, comment faites vous pour trouver la place de l'avion sur les pistes? - Oh, ce n'est pas très dur. Tout ce que j'ai à faire, c'est de suivre les indications du contrôleur au sol à la radio. En plus de cela, il y a les marques au sol que je connais par coeur depuis que je pilote. - Je peux comprendre ça, mais comment se passe le décollage?, demande ensuite le docteur - Là encore, c'est facile. Je dois simplement placer l'avion correctement au début de la piste. Puis dès que j'ai l'autorisation par radio, je mets pleins gaz, je tire sur le manche et hop on décolle. - Et une fois en l'air? - Oh, de nos jours, tout est automatisé. L'ordinateur de bord connaît notre destination. Tout ce qu'il me faut faire une fois le décollage terminé est d'appuyer sur le bouton du pilotage automatique, et ensuite l'avion se débrouille tout seul. - Admettons. Mais je voudrais bien savoir comment vous atterrissez... - Ah ça, c'est la partie la plus facile: Je n'ai qu'à suivre les indications données par la tour de contrôle de l'aéroport. Le contrôleur aérien me place sur le bon axe de descente. À ce moment là, je diminue les gaz, et j'attends que le copilote crie "HÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ!!!"*. Là je remonte le nez de l'avion et on atterrit impeccable.

Ça se passe dans un 747. L'hôtesse annonce aux passagers que le pilote va prendre sa retraite et qu'il s'agit ici de son dernier vol. Salve d'applaudissements. Le commandant de bord prend la parole et dit : - Mesdames, Messieurs pour mon dernier vol j'aimerais faire ce que, en trente ans de carrière je n'ai jamais pu faire, un looping avec ce 747. Pour cela j'aimerais avoir votre accord. Les passagers tapent alors des mains et chantent : - Le looping, le looping, le looping! Le commandant de bord, ému, se lance dans la manoeuvre, l'avion entame son cercle et le looping réussit. Les passagers applaudissent pendant cinq bonnes minutes puis reprennent : - Le looping, le looping, le looping! Le commandant entame un nouveau looping qui réussit. Les passagers : - Le looping, le looping, le looping ! Troisième, puis quatrième looping toujours sous les applaudissements de la foule. Soudain un type sort des chiottes et dit : - Dites donc, c'est pas bientôt finit vos conneries!

"C'est le commandant Sinclair qui vous parle. Au nom de tout l'équipage, j'ai l'honneur de vous souhaiter la bienvenue à bord du vol British Airways 602 Londres-New York. Nous sommes actuellement à 8000 mètres d'altitude à mi-chemin entre Londres et New York. Si vous regardez par les hublots à droite de l'appareil, vous pourrez voir les deux moteurs en feu. Si vous allez de l'autre côté de l'appareil, vous verrez les deux autres moteurs en feu, eux aussi. Maintenant, si vous regardez en bas, sur l'océan, vous pourrez voir un petit point orange. Il s'agit d'un radeau de sauvetage pour cinq personnes. Dedans il y a moi, votre commandant, le copilote, le steward et les deux hôtesses. Vous écoutez un message enregistré..."

Alors qu'ils sont à 10 000 mètres d'altitude, les passagers d'un avion constatent qu'un des moteurs est en feu. Un vent de panique souffle alors dans la cabine. L'hôtesse tente de les raisonner, mais ne parvient à rien, d'autant plus qu'un deuxième moteur vient de s'enflammer sur l'autre aile de l'appareil. À ce moment, le pilote sort de la cabine de pilotage et se montre aux passagers en souriant. Il explique à tout le monde que tout va bien se passer, que la situation n'est pas critique et que l'avion est totalement sous contrôle. Du coup, les passagers se calment et vont se rasseoir. Après son speech, le pilote extrait plusieurs paquets du cockpit, et il en tend un à chaque membre de l'équipage. Un des passagers qui regardait la scène demande: - Mais... ce sont des parachutes?! Et le pilote répond: - Oui, ce sont des parachutes - Pourtant vous venez de nous dire que tout va bien et qu'il n'y a rien à craindre?! - Tout à fait vrai: on va chercher de l'aide et on revient.

Qu'est-ce qui sépare 3 salopards d'une demi douzaine de salopes ? - La porte du cockpit

Un 747 est au dessus de l'atlantique lorsqu'un pirate de l'air fait irruption dans la cabine de pilotage et pointe un pistolet contre la tempe du pilote: - Menez cet avion jusqu'en Irak ou je vous éclate la cervelle! Le copilote lui répond calmement: - Je serai vous, j'éviterez de pointer mon arme sur le pilote: il a le coeur fragile. Et quant à moi, je serai bien incapable de vous mener là où vous le souhaitez si il meurt... Le pirate de l'air réfléchit alors deux secondes, puis il pointe son arme sur le mécanicien et dit: - OK maintenant, faites comme j'ai dit, sinon c'est sa cervelle qui explose! Mais le mécanicien répond tout de suite: - Je ne ferai pas ça si j'étais vous: Le pilote et le copilote ne sauront pas atteindre l'Irak sans mon aide. Si vous me tuez, cet avion ira directement dans l'océan et c'est tout! Alors le pirate réfléchit à nouveau deux secondes, puis il pointe son arme vers l'hôtesse de l'air et dit: - Bon maintenant, vous allez détourner l'avion vers l'Irak ou je lui éclate la cervelle!! Personne ne répond quoi que ce soit... mais l'hôtesse chuchote alors quelque chose à l'oreille du pirate de l'air, qui ne tarde pas à rougir, puis il laisse tomber son arme et quitte le cockpit en courant, affolé! L'équipage se met alors à sa poursuite et ils finissent par le bloquer dans un coin de l'avion. Le pilote demande alors à l'hôtesse ce qu'elle lui a raconté pour lui faire perdre tous ses moyens: - Je lui ai dit que si il me tuait, c'est LUI qui serait obligé de tailler des pipes à vous trois.

La différence entre une pizza et une hôtesse de l'air? - Dans la pizza, tu as le choix: avec ou sans champignon

Un avion de ligne est en pleine tempête au beau milieu de l'océan. L'appareil subit les assauts de la pluie, de la grêle, du vent et de la foudre. Il est tellement secoué que les passagers crient sans plus pouvoir se contrôler; Tous sont sûrs que l'avion va se crasher et qu'ils y resteront tous. Au plus fort de la tempête, une jeune femme monte sur son siège et crie: - C'est plus possible. Je ne vais pas rester assise et attendre la mort. Si je dois mourir, je veux qu'on me fasse sentir femme une fois encore! Y a-t-il quelqu'un qui veut bien me faire sentir une fois encore que je suis une femme?... Et à ce moment là, une main se lève au fond de l'appareil et un superbe mâle s'approche d'elle tout en retirant sa chemise et en faisant jouer ses beaux biceps et ses pectoraux... Il est maintenant à quelques centimètres d'elle et lors qu'elle est prête à s'abandonner à lui, il lui dit: - Maintenant tu vas te sentir femme une dernière fois avant de mourir... et ce disant, il lui tend sa chemise et ajoute: - Tiens, repasse ça!
Image

Revenir vers « Histoires drôles !!! »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités