Nouvelle

Si tu viens d'arriver, nous te remercions de nous faire l'honneur de ton premier message (post) pour te présenter.

L'équipe du forum se fera un plaisir de t'accueillir et t'ouvrira les portes des autres sections de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5410
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Nouvelle

Messagepar Bashogun » 19 mai 2017, 08:30

Korriganez a écrit :Rouler, marcher, courir, ah non ! courir, j'ai essayé avec une copine et ça bloque.

Bonjour Korriganez,
je ne cours plus depuis bien longtemps : si je cours, je tombe presque à coup sûr !...
Faut s'adapter...
Korriganez a écrit :Les livres que j'ai trouvé les plus chiants à lire sont "la faute de l'abbé Mouret" (ortho de mémoire ) et la Reine Morte (j'ai cru mourir avec elle. Le pire est que je l'ai eu à l'oral du BAC. L'horreur pour moi, surtout, quand on fait un BAC dans le social où on évoquait beaucoup les droits de la femme et que l'on étudie, entre autre, de Beauvoir, qui, pour moi, était asservit par Sade (ou se laissait asservir) !!!!! J'ai toujours trouvé cela paradoxal !!! Et oui, elle dactylographiait ses œuvres pendant qu'il allait jouer les jolis cœurs auprès de jeunes groupies

Bien d'accord avec toi, sur La faute de l'abbé Mouret, ce n'est pas, loin s'en faut, le meilleur Zola. Mais il s'y trouve tout de même, de mémoire, une tentative de re-création du jardin d'Eden pas inintéressante.
Il y a un roman que j'ai toujours apprécié, même s'il est peu connu et reconnu, c'est La conquête de Plassans qui a l'intérêt, historique, de mettre en lumière le rôle politique de l'Eglise au XIXè siècle.
Je connais peu Montherlant et ne suis pas sûr de vouloir m'intéresser à l'avenir.

Ce qui est drôle dans ce que tu dis, sans doute dû à une erreur de ton appli orthographique c'est qu'elle ait mis Sade à la place de Sartre... Je partage ton point de vue sur lui ; pas sûr que l'œuvre de Sartre restera considérée comme majeure à l'avenir, sauf peut-être son théâtre. Mais Sade est un grand auteur du XVIIIè, voire incontournable.

Quant aux droits des femmes en France, ce qui m'amuse c'est que l'on se permet de donner des leçons au monde alors qu'en France elles n'ont obtenu le droit de vote que très tard, en 1946, et que ce n'est qu'avec la loi de 1975 qu'elles ont partagé l'autorité parentale et qu'elles ont pu avoir un compte ou un boulot sans l'autorisation de leur mari... C'est dire !
Et les inégalités, notamment salariales mais pas seulement, sont encore fortes aujourd'hui !

Pour finir, la littérature japonaise, classique et moderne est d'une grande richesse, ça pourrait t'intéresser.

Au plair de te lire.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Korriganez
Habitué(e)
Messages : 38
Inscription : 20 févr. 2017, 16:16
Prénom : Jojo
Ma présentation : positive mais pas toujours râleuse souvent !
Contact :

Re: Nouvelle

Messagepar Korriganez » 21 mai 2017, 20:41

Bonjour Bashong,

Eh non, pas une erreur de mon appli mais un bel lapsus de ma part. Je me marre en imaginant de Beauvoir avec Sade. Tu vois le tableau !!!!
Il faut savoir que Montherlant était un misogyne reconnu et "La Reine Morte" est une de ses œuvres la plus respectueuse vis à vis des femmes. Je n'ose pas imagine les autres. Pour ce qui est de "La faute de l'abbé Mouret", ce que j'ai perçu de plus pénible est justement sa description du "jardin d'Eden" car je n'aime pas trop les auteurs trop descriptifs. De souvenir, c'était sans fin pour nous décrire une fleur. Pour moi, c'est un ennui. Mais, aussi de souvenir, il associe ce jardin / l'attirance qu'il a envers une jeune fille. Quand je dis de mémoire, j'avais entre 12 et 14 ans lorsque j'ai lu certains auteurs car j'avais une grande sœur, est tout est à son honneur, qui avait décidé de me cultiver car je ne lisais que des BD. J'avais beaucoup aimé Jane Eyre. Quant à "Mme Bovary" encore une condition féminine très pénible. En tout cas, cela me fait me fait plaisir d'échanger sur la littérature (aussi diverse qu'elle soit) et d'oublier (pour moi) cette saloperie de SEP. Je vais aller voir ma biblio et de donner titres et auteurs de polards qui m'ont plus et ravie des conseils de lecture que tu m'indiques. Pour les auteurs japonnais, tu n'hésites pas à m'indiquer des auteurs et leurs œuvres car je n'y connais rien !!!!
Bien à toi

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5410
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Nouvelle

Messagepar Bashogun » 22 mai 2017, 08:25

Bonjour Korriganez,

j'aime bien l'idée d'associer Sade à Beauvoir... Ça fait un choc pas inintéressant, en fait...
Korriganez a écrit :Pour ce qui est de "La faute de l'abbé Mouret", ce que j'ai perçu de plus pénible est justement sa description du "jardin d'Eden" car je n'aime pas trop les auteurs trop descriptifs. De souvenir, c'était sans fin pour nous décrire une fleur. Pour moi, c'est un ennui. Mais, aussi de souvenir, il associe ce jardin / l'attirance qu'il a envers une jeune fille.

Comme tu le sens bien, il y a chez Zola l'ambition de parvenir avec sa description du jardin à évoquer toute la sensualité de la relation des deux personnages. C'est ce qui lui confère tout son intérêt.
En matière de description, je ne me suis pas remis de celle des Halles dans Le Ventre de Paris, qui n'était pas loin de me soulever le cœur...
Korriganez a écrit :Quant à "Mme Bovary" encore une condition féminine très pénible.

C'est un roman que j'avais dû lire au lycée et que n'avais du tout apprécié. A le relire plus tard, il m'est apparu bien plus fondamental et intéressant : il est quasiment fondateur de la littérature français moderne, notamment par le traitement de la question du narrateur. C'est un roman majeur qui, en outre, traduit bien la condition féminine de la fin du XIXè (et même jusqu'en 1914...).
Korriganez a écrit :Pour les auteurs japonnais, tu n'hésites pas à m'indiquer des auteurs et leurs œuvres car je n'y connais rien !!!!

C'est à la faveur d'une rencontre que j'ai découvert la littérature japonaise et son histoire fascinante. On pense souvent à Mishima (notamment parce que Yourcenar l'a porté au pinacle), mais c'est loin d'être le plus typique ni même le plus intéressant (hormis Confessions du masque et Le pavillon d'or pour son 'silence'). Il y a bien mieux !
On m'avait conseillé L'homme boite d'Abe Kobo, très étonnant et proche du nouveau roman français des années 50, mais il y surtout La femme des sables qui m'a beaucoup fait penser à Kafka.
Par la suite, j'ai remonté toute la littérature japonaise depuis ses origines vers le IXè siècle. Inutile de te lancer dans le Dit du Genji de Murasaki Shikibu (une femme lettrée de la cour au Xè siècle) avec ses 2000 pages, mais peut-être que pourrait t'intéresser les Notes de chevet de Sei Shonagon, autre femme lettrée de la même époque.
Car, chose étonnante, alors que la place de la femme dans la société japonaise d'alors, et aujourd'hui encore, n'est guère enviable, ce sont deux femmes qui créent les deux œuvres majeures et quasi inaugurales de la littérature japonaise !
Au plaisir de te lire !
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Korriganez
Habitué(e)
Messages : 38
Inscription : 20 févr. 2017, 16:16
Prénom : Jojo
Ma présentation : positive mais pas toujours râleuse souvent !
Contact :

Re: Nouvelle

Messagepar Korriganez » 24 mai 2017, 01:36

Bonsoir Bashogun,
Franchement, je ris vraiment d'imaginer de Beauvoir avec Sade !!!! Tu vois le tableau. J'aurais voulu le faire exprès , je n'aurais pas fait mieux. Je te remercie pour les indications d’œuvres japonaises et de savoir que ce sont des femmes écrivaines qui ont fait des œuvres inaugurales ne me surprend pas. A l'époque, que ce soit au Japon ou en occident ou autre part, les femmes devaient être, très souvent (et doivent être encore professionnellement au moins) meilleures que les hommes pour exister dans leurs arts ou dans leur profession. Il n'est pas toujours facile d'être une femme avec des convictions. Personnellement, je n'ai pas travaillé pendant quelques années, cela pour m'occuper de mes enfants (c'était un choix perso). Lorsqu'on me demandait ce que je faisait dans la vie et que je disais que "j'étais femme au foyer" on me répondait : "quel beau métier !!!" mais les personnes se retournaient, comme si je n'avais rien à dire d'intéressant. Et puis, durant la soirée, j'agaçais (surtout les hommes ou maris) car je ne rentrais pas dans le moule. Eh oui, je pense, je lis, je m'informe, j'ai des avis et je me positionne. A l'époque, le fait de ne plus travailler d'avoir déménagé et via l'école de mes enfants où je m'investissais, je me suis très souvent retrouvée avec des femmes qui ne travaillaient pas. Faut pas croire, elles ne sont pas bêtes, mais je pense que le fait de ne pas travailler ou si elles avaient un emploi mais gagnaient moins que leur conjoint pouvaient les faire sentir redevables envers leur conjoint. Ceci est bien entendu une hypothèse mais je pense qu'il y en a d'autres comme l'éducation etc... J'ai repris mon travail et, j'ai la chance que dans mon métier, il n'y a pas trop de macho et quand il y en a un il se fait remettre à sa place. Non mais !!! Mais pour être honnête, le milieu de l'éducation, qu'il soit spécialisé ou pas, est un milieu assez féminin. Donc, on sait s'imposer.

Avatar de l’utilisateur
Korriganez
Habitué(e)
Messages : 38
Inscription : 20 févr. 2017, 16:16
Prénom : Jojo
Ma présentation : positive mais pas toujours râleuse souvent !
Contact :

Re: Nouvelle

Messagepar Korriganez » 24 mai 2017, 04:43

e tiens à préciser que je ne suis pas une littéraire à proprement parlé. Lire est pour moi un plaisir, une évasion (ou pas, car certains auteurs te ramènent à la réalité). Pour les œuvres japonaises que tu m'indiques, je vais me renseigner. J'ai la chance d'avoir près de chez moi des petites librairies avec des vrais libraires. Choses qui devient rare !!!! Comme je te le disais dans un précédent mail, j'apprécie les auteurs contemporains en voici quelques uns, que tu connais peut-être : genres polards : Mankel : auteur suédois qui a beaucoup vécu en Afrique du sud. Je te conseille, entre autre, "la lionne blanche". Ce livre a été fait en film. Il est passé sur ARTE, je crois. Tu vas me dire encore un auteur suédois qui fait des polards !! Mais, il n'a pas fait que des polards, il a écrit entre autre, "les chaussures italiennes" qui est un livre touchant. Sinon, j'aime bien, Cary Ferry : romans très noirs et réalistes. Il est l'auteur de "Zulu". Roman très dur qui se passe également en Afrique du sud. Fait également en film. Il a également écrit " Mapuche" qui se déroule en Argentine. Je dirais que ce sont des polards "politico, sociétaux". Il y a aussi Grangé que j'apprécie aussi, mais d'un autre genre. Mais je n'aime pas que les polards, surtout de ce genre car je finirais dépressive !!! J'apprécie aussi Jean Teulé, entre autre Darling. Bon ok, livre très dur. Lorsque je l'ai lu, j'ai du faire des pauses stop, tellement que l'histoire est très, très dure. D'autant plus qu'elle est basée sur un fait réel. Jean Teulé a cette particularité, à savoir faire des livres tirés de faits réels. Du moins presque, car il a écrit "le magasin des suicides" assez marrant à mon goût. J'apprécie aussi Daniel Pennac, Modiano, Le Clésio, Anna Cavalda, Amélie Nothomb, Simenon, Truman Capote etc.... quand je dis que je suis éclectique !!!! J'aime si cela me parle. Lire doit être, pour moi, un plaisir, une découverte, des émotions, si diverses soient elles !!! La musique également d'ailleurs, c'est aussi un domaine où je suis aussi éclectique. J'y fais de très grands écarts comme de Nougaro, Jonasz, Sheller, à Paganini, Mozart "la flute enchantée" ou Neil Young, Tracy Chapman, Joe Cocker, Geoffrey Oryema, etc....
Génial, car pas parler ou penser, donc écrit sur la SEP !!!!! Espérons que cela dur. J'espère que toi aussi tu arrives à l'oublier parfois ?
Bien à toi

PS : il y a eu un bug avec mon antiquité d'ordi

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5410
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Nouvelle

Messagepar Bashogun » 24 mai 2017, 07:12

Hello again, Korriganez !

merci pour toutes ces informations et ces conseils de lecture.
Je connais peu le polar et vais m'intéresser à ces auteurs suédois - d'autant que ça se passe en Afrique du Sud, ce qui me parle plutôt... Tandis que, comme toi, je ne suis pas fan de Grangé.

Comme toi, j'aime l'éclectisme, la diversité, en toutes choses. En musique, je peux passer d'une suite pour violoncelle de Bach à Pink Floyd ou encore à du bon vieux funk des années 70, en passant par Genesis et Chostakovitch !...
La diversité est un richesse !

Bien à toi.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/


Revenir vers « Les présentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités