Gros manque de libido

Manque de désir, libido débordante, etc...
Nini06
Débutant(e)
Messages : 2
Inscription : 31 janv. 2012, 18:01
Localisation : NICE
Contact :

Gros manque de libido

Message non lu par Nini06 » 31 janv. 2012, 18:14

Bonsoir à vous !

En lisant vos messages je me suis retrouvée, même beaucoup retrouvée et je ne dirais pas rassurée car pour une femme quelque soit son âge, ce n'est pas évident de dire que sa sexualité est terminée à cause d'une pu*** de la maladie. Pour ma part je vais bientôt faire 30 ans et j'ai une petite de 5 ans.
Et voilà presque 12 ans que ma sep est déclarée et voilà maintenant environ 7 ans que ma libido fait joue des tours.
Au début c'est quelques fois que je n'avais pas envie de faire l'amour, mais je mettais cela sur la fatigue. Depuis cela s'en pire. Voilà 6 ans que je suis avec mon mari que j'aime plus que tout, malheureusement ma libido me faisant défaut, je ne peux plus apporter autant de relation sexuelle qu'avant (plusieurs fois pas semaines, c'était très bien). Maintenant je n'ai plus d'envies, mais vraiment plus aucunes. J'en ai discuté avec lui, qui comprend bien le soucis et qui essai de faire revenir cette libido.
Pendant longtemps j'ai en ai parlé avec mon gynéco, mon neuro, mon généraliste, ma psy... mais j'ai eu encore et toujours les même questions de leur part : "Vous aimez votre mari ?" et ma réponse est toujours la même :"Oui je l'aime, sinon je serai déjà partie"; "Et votre vaggin est-il humide ?" "Ben, oui mais cela ne fait pas tout, ce n'est pas cela qui fait que j'ai forcément envie de faire l'amour."
Aujourd'hui que j'étais à l'hôpital, j'en ai discuté avec une interne qui m'a écoutée ! Et cela fait du bien !!! Elle m'a bien confirmé que cela venait de la sep et qu'il fallait que j'en discute avec ma neurologue femme que j'ai en-dehors de l'hôpital.

Je vous souhaite du courage à toutes !

Avatar de l’utilisateur
our57
Débutant(e)
Messages : 7
Inscription : 23 juil. 2011, 22:54
Localisation : Metz (57)
Contact :

Message non lu par our57 » 04 nov. 2012, 21:39

bonsoir

Personnellement mon neurologue est un homme... J'en ai aussi parlé avec ma psy mais elle est incapable de me dire quoi faire... auriez-vous une piste pour moi?

Avatar de l’utilisateur
anice
Fidèle
Messages : 590
Inscription : 03 août 2012, 12:18
Localisation : Béziers
Contact :

Message non lu par anice » 04 nov. 2012, 22:48

désolé les filles aucune piste!oui la SEP mais aussi peut etre les traitements avec leurs effets secondaire je dirai aussi

pour ma part c'est pas un manque de libido!
c'est au niveau de la sensibilité je sens rien c'est surprenant et ben je dois le dire frustrant,et comme mon homme ben et un peu méme bcp porter sur la chose,c'est difficile d'expliquer mon ressenti dans ma position de femme au risque de le bloquer!
px carpe diem quam minimun credula postero! px
***
Cavernome sur T1 et T2
Symptôme comme la SEP
Traitement Le 10/2012 Lyrica 200mg + Lysanxia 10mg

Stéphanie2
Accro
Messages : 2069
Inscription : 19 avr. 2011, 17:20
Contact :

Message non lu par Stéphanie2 » 05 nov. 2012, 09:30

Anice a raison, ce n'est pas forcément la SEP elle-même, mais les traitements peuvent être responsables. J'ai eu de l'amitryptiline (aussi appelé Laroxyl) à faible dose pendant 4 semaines en 2010 et, en plus de la bouche super sèche et l'impression d'être un zombie le matin jusqu'à bien après ma douche, j'avais aussi une libido à zéro.
Tout est revenu à la normale peu de temps après l'arrêt du traitement.

L'effet des anti-dépresseurs (souvent utilisés comme anti-douleurs pour la sep et autres maladies neurologiques) sur la libido sont fréquents, mais les médecins en parlent peu.
après plus de 2 ans de bizarreries, enfin un diagnostique en mai 2012
Syndrome de Fatigue Chronique (on dit aussi Encéphalomyélite Myalgique)

Nini06
Débutant(e)
Messages : 2
Inscription : 31 janv. 2012, 18:01
Localisation : NICE
Contact :

J'ai peu être un truc qui va aider !:)

Message non lu par Nini06 » 05 nov. 2012, 17:22

Il y a environ un mois, je suis allée à la pharmacie et j'ai expliquer mon problème à la pharmacienne qui m'a parler de plein de médicaments qui aident sur la libido. Elle m'a rassuré en me disant qu'il n'y avait pas que les hommes qui ont des soucis sur la libido. Enfin bref, elle m'a conseiller (que je ne me trompe pas de nom) des ampoules avec des plantes sur une cure de 20 jours et plus si nécessaire. Alors oui j'ai essayé, je viens de finir ma boite et OUI ça revient doucement les envies, pas encore de quoi dire de faire la fête mais on verra avec la deuxième boite. Sinon il y a aussi le style de petites pilules bleus pour les femmes, mais l'inconvénient c'est qu'il faut les prendrent 2 heures avant alors je lui ai dit à la pharmacienne.

Bon courage à toutes !!!!!

Avatar de l’utilisateur
Lilou joey
Confirmé(e)
Messages : 145
Inscription : 23 mars 2012, 18:43
Localisation : alsace
Contact :

Message non lu par Lilou joey » 05 nov. 2012, 23:40

bon je me lance pour moi ça fait quelque mois plus la moindre envie et plus la moindre sensation mais je n'ai pas encore osé en parlé :oops: :oops:
"les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts ni par les plus rapides mais par ceux qui croient en eux"



Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où etre fort reste la seule option

sab mihaggi
Habitué(e)
Messages : 18
Inscription : 27 mars 2015, 10:20
Ville de résidence : strasbourg
Contact :

Re: Gros manque de libido

Message non lu par sab mihaggi » 27 mars 2015, 12:23

Bonjour les filles,

¨Pour moi cest pareil, ca fait pratiquement deux ans que ces problèmes de libido me pourrisent ma vie de couple, le problème maintenant c'est que mon mari pense que je n'ai plus d'attirance pour lui or ce n'est pas du tout le cas mais il a du mal à comprendre que ma libido ai totalement disparu

help!!!!

Avatar de l’utilisateur
lobidique
Célébrité
Messages : 7214
Inscription : 18 août 2012, 22:50
Localisation : Bruxelles
Contact :

Re: Gros manque de libido

Message non lu par lobidique » 27 mars 2015, 16:52

[BBvideo 560,340][/BBvideo]
Image

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Gros manque de libido

Message non lu par fafalarousse » 27 mars 2015, 17:26

ça arrive aussi quand on ne prend aucun traitement, donc la sep à réellement un rôle dans tout ça. j'avoue que ma première poussée (non déclarée officiellement) a eu lieu juste après la puberté, donc, j'ignore ce qu'est la libido, je n'ai jamais eu d'orgasme, car le manque de réflexe cutané abdominal a provoqué une insensibilité de cette zone, y compris de la vessie.
j'ai donc passé ma vie à faire semblant.
je vois souvent maintenant à la télé de la pub sur des stimulants pour la femme, c'est tentant, si qq essaye, surtout qu'elle nous dise ce que ça donne !! quoi que libido sans orgasme, je ne vois pas trop l'utilité.
ce lien confirme le film de lobidique, s'il en était besoin.

http://www.handicapinfos.com/informer/t ... s_1454.htm

voici ce qu'on dit sur la sexualité des femmes. parce que pour les hommes il y en a de pages !! riree

Chez la femme, les perturbations de la fonction sexuelle au cours de la SEP ont été moins étudiées et les plaintes sont plus subtiles. Une dysorgasmie avec une abolition partielle ou totale de la sensation orgasmique est la plainte principale décrite par les patientes mais d’autres difficultés ont été constatées notamment une réduction de la libido, une diminution plus ou moins importante de la lubrification vaginale occasionnant des douleurs pendant les rapports, voire des troubles sensitifs au niveau des organes génitaux.


allez, voila pour les hommes, si ils nous lisent

Chez l’homme, le symptôme le plus souvent retrouvé est une instabilité érectile avec une durée d’érection insuffisamment longue pour permettre un rapport satisfaisant et complet. Cette situation peut évoluer vers une perte totale de l’érection pendant les rapports, alors que parfois les érections réflexes matinales sont toujours présentes. Une fatigabilité généralisée avec diminution du désir sexuel est également décrite de même qu’une diminution de la sensibilité, voire des troubles sensitifs au niveau des organes génitaux. Les troubles de l’éjaculation sont moins fréquents. Il peut s’agir d’une éjaculation très rapide qui est souvent la conséquence de l’instabilité érectile ou bien une éjaculation qui se retarde pour parfois devenir absente quel que soit l’intensité des stimulations. Si l’orgasme reste présent malgré l’absence d’éjaculation cela signifie son caractère rétrograde (dans la vessie).

bref, la sep c'est aussi un souci de sexe.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Répondre

Revenir à « DYSFONCTION SEXUELLE »