y a pas que les femmes

Manque de désir, libido débordante, etc...
erick350
Habitué(e)
Messages : 28
Inscription : 29 sept. 2010, 15:01
Contact :

y a pas que les femmes

Message non lu par erick350 » 18 oct. 2010, 23:08

bjr je vois que les sujets sont postes pour la plupart par des femmes moi comme je dis je ne suis pas diagnostiqué mais il faut etre honnête de ce coté la c est la débandade dans tous les sens du termes cela ne m attire pour ainsi dire pas et quand c est possible un rien qui déconcentre et plouf ....... j espere que ça ira mieux...

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Message non lu par Lelette » 10 janv. 2011, 08:21

Comme tu le vois erick, les hommes rechignent beaucoup à parler de ce sujet !
Je viens seulement de voir ton message, et je ne te serai pas d'un grand secours. Je peux juste te dire qu'il ne faut pas hésiter à en parler à ton médecin : il existe sans doute des moyens de t'aider.

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1988
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Message non lu par PatrickS » 10 janv. 2011, 17:11

Bonjour,

Tu n'est pas le seul. Même problème pour moi, et pas d'amélioration pour le moment, alors je patiente.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

laurent
Débutant(e)
Messages : 12
Inscription : 22 nov. 2010, 11:06
Localisation : SAVOIE
Contact :

Message non lu par laurent » 10 janv. 2011, 17:16

Bonjour
si je peux me permettre, le sport ca aide. :wink:

josé
Passionné(e)
Messages : 1708
Inscription : 17 nov. 2007, 13:54
Localisation : Qqpart, entre deux étoiles qui brillent de milles feux (Dans les nuages, le reste du temps) :o)
Contact :

Message non lu par josé » 10 janv. 2011, 17:35

Je pense aussi qu'il faut en parler avec son médecin/neurologue, qui saura certainement expliquer les solutions qui existent : )

Mais en tout cas, je suis convaincu que rester seul, dans son coin, à garder ça pour soi, ça n'aide pas beaucoup et que ça met le moral plus en berne, encore : ))
« Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort » F. Nietzsche - « Piti Grigory, admets que tu ne viens pas vraiment pour la chasse » :D

Avatar de l’utilisateur
mykky35
Confirmé(e)
Messages : 171
Inscription : 16 août 2010, 11:35
Localisation : Bretagne
Contact :

Message non lu par mykky35 » 10 janv. 2011, 20:13

Euh... Effectivement, on en parle moins :oops: ... Et pourtant, c'est un problème de plus à gérer. Mais même problème pour moi... C'est souvent fluctuant, suivant les douleurs et la fatigue. Et parfois cette douleur est très mal placée...

Avatar de l’utilisateur
Sergev38
Habitué(e)
Messages : 18
Inscription : 30 janv. 2011, 10:15
Localisation : Saint Marcellin (38)
Contact :

Message non lu par Sergev38 » 31 janv. 2011, 21:41

Bonjour à tous, si je peux me permettre une intervention dans ce post, la voici :
Ne pas hésiter à en parler à son neuro, il y à sur Lyon une spécialiste Neuro/ troubles génito-urinaires, si cela vous intéresse, je vous passerez les coordonnées en MP. Pour ma part, tt était en panne (mes atteintes de démyélinisation se tiennent principalement entre la D4 et la D5). J'ai tt essayé, viagra, cialis, levitra...rien n'y faisait :( :( . J'ai retrouvé les sensations de plaisir et des érections plus qu'efficaces avec les injections intra-caverneuses :shock: , certes, il faut franchir le pas mais croyez moi, ce n'est que du bonheur. Ma compagne est loin de s'en plaindre, bien au contraire... :wink: :wink:
Carpe diem quam minimum credula postero

Avatar de l’utilisateur
sergiodu10
Débutant(e)
Messages : 9
Inscription : 31 janv. 2011, 12:47
Localisation : paisy cosdon
Contact :

Message non lu par sergiodu10 » 31 janv. 2011, 22:32

Entièrement d'accord avec toi, Serge, en ce qui concerne les injections dans le corps caverneux. J'ai pratiqué et je dois bien admettre, en plus d'être quasi indolore (même pas la piqûre de moustique^^), que cette pratique reste une des plus efficace pour palier aux problèmes d'érection.
Cerise sur le gâteau, il n'y a aucune incidence possible niveau cardiaque.Un petit bémol toutefois, pour le petit côté "médical"" de la chose, car il faut bien préparer et pratiquer l'injection n'est-ce pas ? Alors il faut bien l'avouer, qu'il y a mieux en préliminaire que ce rituel, et, même si l'on gagne à tous les coups (façon de parler^^)cela peut, pour certains, être un "tue l'amour" à long terme. C'est mon avis, maintenant je persiste à dire qu'au niveau efficacité, c'est le top ! Précisons aussi que les injections sont prisent en charge à 100% pour les patients atteint de SEP.
En ce qui me concerne, je me suis fait implanter une prothèse pénienne gonflable, qui, même si elle nécessite opération, est plus discrète pratique et moins contraignante pour empêcher une éventuelle panne. Reste à ceux intéressés de se renseigner sur le sujet. Donc je déclame haut et fort : le sexe nous est encore permis ! cool2
Le chauve sourit et les maux passent !

Avatar de l’utilisateur
Magie
Passionné(e)
Messages : 1382
Inscription : 26 août 2009, 20:59
Localisation : Sherbrooke, Québec, Canada
Contact :

Message non lu par Magie » 31 janv. 2011, 22:57

Je n'avais pas vu ce sujet moi non plus. Merci Lelette de l'avoir ressorti des boules a mites :lol:

Il semble avoir des solutions et cela est vraiment super :lol:

Juste un petit conseil de femme, meme si il y a la fatigue, la douleur; la tendresse et les calins peuvent aider, réconforter. L'acte complet n'est pas indispensable tout le temps.

Mais je comprends tres bien que c'est aussi tres agreable :D

Avatar de l’utilisateur
sergiodu10
Débutant(e)
Messages : 9
Inscription : 31 janv. 2011, 12:47
Localisation : paisy cosdon
Contact :

Message non lu par sergiodu10 » 01 févr. 2011, 14:52

Mais oui Magie, tu as parfaitement raison, l'acte sexuel n'est pas forcément indispensable. Tu prêches un convaincu, car, même si je me suis doté d'une prothèse, voilà plus de deux ans que je n'ai pas fait l'amour à ma femme. Je suis contre le "faire semblant" et si j'ai adopté cette fameuse prothèse, c'était avant tout pour un confort urologique.
Oui ! Les baisers, les mots tendres, la douceur, les caresses... Tout ceci me paraissent, quant à eux, Indispensable à une belle relation amoureuse, le reste n'es que plus à s'accorder dans un désir MUTUEL.
Le chauve sourit et les maux passent !

Phanou58
Habitué(e)
Messages : 52
Inscription : 20 févr. 2008, 07:22
Localisation : 58 et 52
Contact :

Injection intra-caverneuses

Message non lu par Phanou58 » 05 févr. 2011, 09:39

Bonjour,

Mes troubles sexuels ont commencé bien avant le diagnostique de la SEP, et je n'avais jamais osé en parler à quiconque.
5 ans après on me diagnostique SEP. Etant en plus incontinent, j'ai, au gré de mes rencontres avec les urologues, enfin osé en parler. Or la seule réponse qui m'a été apportée, ça a été d'avoir un RDV avec un sexologue, qui m'a également proposé les injections.
Sauf que, je n'ose pas franchir le pas. J'en ai déjà marre des injections de bétaféron tous les 2 jours (je précise que je suis "piqurophobe"??) pour lesquelles ils m'a fallu + de 18 mois pour apprendre à me passer des patchs anti-douleurs au moment de l'injection, alors je n'ose même pas imaginer en plus des injections dans cette partie très sensible de l'homme. Je fais la grève aux injections, ras-le-bol d'être une passoire !!!!

Et pourtant, tout ceci me hante énormément car depuis mes premiers troubles sexuels, j'ai quitté ma compagne de l'époque, et depuis je suis célibataire. Jusqu'alors je pensais ma vie fichue et je ne voulais surtout pas avoir à imposer ma maladie à quelqu'un.

Or, cette solitude me pourrit la vie, j'aimerais pouvoir rencontrer quelqu'un, mais sans être capable d'avoir des relations sexuelles, je pense que cela est impossible.
Je vous arrête tout de suite, certains d'entre vous diront que si c'est possible, qu'il n'y a pas que le sexe dans la vie.
STOP c'est des foutaises.

Imaginez un peu, j'ai 33 ans, diagnostiqué depuis 3 ans, en traitement, étant incontinent, vivant dans un département très rural, n'ayant pas de connexion internet, ne pouvant aller en vacances, n'ayant plus d'amis, ni de vie sociale (hormis mon emploi que j'arrive à garder pour le moment et heureusement car c'est la seule chose qui me rattache à la vie).....comment voulez-vous que j'imagine pouvoir rencontrer quelqu'un et lui imposer tout cela ?????

Je crois que suis en train d'atteindre un niveau de souffrance psychologique maximal et même pour ça je ne peux me faire aider (première psy à une heure de route, or conduire m'est de + en + douloureux et je n'ai même pas 1h15 d'autonomie sans que ma vessie ne me joue un mauvais tour....)

Oups ! Désolé, je viens de voir que je me suis lâché dans mes propos, tant pis ça m'a fait du bien d'en parler ouvertement au moins une fois. Merci à ceux qui auront eu le courage et la patience de me lire jusqu'au bout et bonne journée à tous.
:D :twisted:

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Message non lu par Lelette » 05 févr. 2011, 14:58

Phanou, heureusement que tu te lâches avec nous ! On serait là pour quoi sinon ???

Je crois surtout qu'il est difficile de rencontrer quelqu'un si on n'est pas bien déjà. Et d'après ce que tu dis, c'est surtout l'isolement qui te pèses. Ne pourrais-tu pas commencer à envisager de te rapprocher de la vie, dans tous les sens du terme ? Ça n'est sans doute pas évident à envisager comme ça, mais la SEP oblige à pas mal d'aménagements, et finalement on ouvre la porte à pas mal de choses...

Reviens en discuter avec nous si tu le veux !

b2

Avatar de l’utilisateur
july66
Confirmé(e)
Messages : 140
Inscription : 16 nov. 2010, 15:14
Localisation : Vaudreuil-Dorion (Canada Qc)
Contact :

Message non lu par july66 » 05 févr. 2011, 17:15

Bonjour,
Bon je voie que je ne suis pas seul avec des problême d'orde sexuel:(
Moi j'ai ce problême depuis aux moins 3 ans,et j,ai eu mon dx de sep il y a 2ans.
Mais ce n,ai pas le desir qui en est la cause,il y plusieurs facteur a mon avis.Pour commencé les érection,oui elle sont la mais difficile a être longue,disons pas de trop longue pose même juste 1 changement de position et byby:( Et la grande raison est la syncronisation en couple????Et aussi la partenaire que peut ne pas être a l'aise avec la sep???Moi je sent que ces de ces 2 la que j'ai a faire face???
Pour le désir il est toujours la,mais comme je l,ai dit cela arrive quand ma conjointe n'est pas disponible (boulot)donc il m'arrive de prendre des moyens de solitaire:)Et ces la que je vois qu'il est toujours possible pour moi d,avoir 1 sexualité normal si tout est en place aux bon moment???
Je comprend aussi que les petite pilule bleu m'aiderais a prolongé le tout et a me donné le désir a 1 moment commun???

Ces comme avec la sep il y toujours espoir et demain ira mieux:):)
DX depuis janvier 2009
Traitement:Gilenya depuis automne 2011

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Message non lu par Lelette » 05 févr. 2011, 17:56

july66 a écrit :Et la grande raison est la syncronisation en couple????Et aussi la partenaire que peut ne pas être a l'aise avec la sep???Moi je sent que ces de ces 2 la que j'ai a faire face???
Pour le désir il est toujours la,mais comme je l,ai dit cela arrive quand ma conjointe n'est pas disponible (boulot)donc il m'arrive de prendre des moyens de solitaire:)Et ces la que je vois qu'il est toujours possible pour moi d,avoir 1 sexualité normal si tout est en place aux bon moment???
Je crois que tu tiens une sacrée piste là... En as-tu parlé avec elle ?

Avatar de l’utilisateur
Magie
Passionné(e)
Messages : 1382
Inscription : 26 août 2009, 20:59
Localisation : Sherbrooke, Québec, Canada
Contact :

Message non lu par Magie » 05 févr. 2011, 21:10

Comme dit Lelette, tu tiens une bonne piste July.

Mon Homme a eu de grave probleme cardiaque. Cela a entrainé des problemes sexuels. Maintenant moi, avec la SEP, c'est difficile aussi.

La semaine derniere, nous avons eu une relation tres agréable et je lui fesais la remarque que cela n'arrivait pas souvent et il m'a répondu: '' Ben, y a toujours un de nous deux qui dort'' avec une pointe d'humour.

Lorsque la maladie frappe dans le couple, on a intéret a développer la discussion et aussi les moment de tendresse. Sortir de notre routine.

Phanou, je suis du meme avis que Lelette. Il faudrait peut etre te rapprocher du ''monde''. Les Sepiens, ont a la fichue tendance à l'isolement. faut combattre, faut se fouetter pour sortir de notre coquille.

Avatar de l’utilisateur
july66
Confirmé(e)
Messages : 140
Inscription : 16 nov. 2010, 15:14
Localisation : Vaudreuil-Dorion (Canada Qc)
Contact :

Message non lu par july66 » 06 févr. 2011, 14:25

Je suis contant de voire que vous avez compris,oui j,en parlé avec ma conjointe mais moi j,avoue que de prévoir 1 moment pour cela ces difficile:( Vous savez bien comment nous sepien dans 1 seule journée comment tout peut changé vite!!!!
En 1 semaine j'ai fait a 2 reprise des projet et mon état ma laissé tombé:(
Pour nous,ben moi en tout cas faut vraiment que ce soit spontané sinon juste a y pensé j'en perd tout mes capacité:(
Pas évidant de faire l,amour et que la tête tourne,des fourmillement et douleur partout sus m'en causé par l,excitation ( système nerveux)
Toute est relié hein,tsé il y a des court circuit dans 1 boite électrique,ben fonctionne tout croche:(:(
DX depuis janvier 2009
Traitement:Gilenya depuis automne 2011

didierot13
Débutant(e)
Messages : 8
Inscription : 20 févr. 2011, 10:45
Localisation : vitrolles
Contact :

faut prendre sur soi

Message non lu par didierot13 » 23 févr. 2011, 11:04

Je suis un homme de 40a, depuis 1993 j'ai la sep, j'avais 24a..Et depuis, j'ai traversé des pannes d'érection, les années passant c'est devenu une impuissance totale mais c'est comme cela. Que peut on y faire? Il y a des médicaments qui existent..Pour ma part, ils ne font pas effet toujours..Mais il faut s'adapter et le plaisir ne passe pas uniquement par la pénétration et c'est un gourmand de sexualité, d'amour, de sensualité qui l'affirme! sourire j'ai parfois de l'amertume mais qu'est ce que cela pourra changer? Il faut vivre avec et faire tout ce que l'on peut pour alléger nos problèmes et nos soucis!

Avatar de l’utilisateur
july66
Confirmé(e)
Messages : 140
Inscription : 16 nov. 2010, 15:14
Localisation : Vaudreuil-Dorion (Canada Qc)
Contact :

Message non lu par july66 » 23 févr. 2011, 13:07

Ouin!mais ces pas facile d'avoir ce genre de difficulté,comme toi j'étais 1 chaud lapin avant!!
Et oui pour nous il d'autre chose a amilioré avant cela et j'y consacre tout mon énergie qui comme tu sait dans notre cas est très limité hein!
Toi j'ai vois qu'on est dans la même ages,j,ai 44ans et j'ai mon DX de sep depuis 2ans.
Quel est ton état physique et moral avec la sep?
DX depuis janvier 2009
Traitement:Gilenya depuis automne 2011

didierot13
Débutant(e)
Messages : 8
Inscription : 20 févr. 2011, 10:45
Localisation : vitrolles
Contact :

oui

Message non lu par didierot13 » 24 févr. 2011, 09:47

Ce n'est pas évident dans notre cas mais faut faire avec, hélas. Moi je suis sur fauteuil roulant, mon moral va bien, enfin il y a des hauts et des bas mais je reste positif malgré tout car autrement c'est foutu..

Avatar de l’utilisateur
Sergev38
Habitué(e)
Messages : 18
Inscription : 30 janv. 2011, 10:15
Localisation : Saint Marcellin (38)
Contact :

Message non lu par Sergev38 » 24 févr. 2011, 14:29

Je viens de lire avec beaucoup d'intérêt des post qui sont un peu anciens mais qui malheureusement sont toujours au goût du jour...voici donc mon ressenti, mon expérience et mes conclusions sur le sujet, bien sûr, il s'agit là de mon vécu mais j'espère néanmoins qu'il pourra être utile aux hommes sepiens qui remettent en question leur masculinité...J'ai 49 ans, sepien depuis 10 ans et comme beaucoup d'entre vous je me suis trouvé devant la question : "ais-je encore droit au plaisirs de la chair ?..." la réponse et oui, sans hésiter ! certes celui ci est différent, plus sensuel que sexuel, plus en douceur qu'en énergie. Je reconstruit ma vie avec la femme qui a toujours été là mais que je ne voyais pas, nous sommes amis d'enfance, l'un comme l'autre nous avions une attirance mais jamais nous n'avions pu franchir le pas car la vie en avait décidé autrement. Elle est aujourd'hui ma compagne et lorsque nous nous sommes enfin retrouvés elle savait que j'étais malade avec tout ce que cela impliquait. J'avais avant elle tout essayé : viagra, cialis, levitra...mais les résultats étaient bien décevants. J'utilise, ou plutôt "nous utilisons" edex, injections intra-caverneuses. S'il est vrai qu'il faut franchir le traumatisme de la piqure, le résultat est merveilleux. D'une part, j'ai mis au placard mes craintes d'être un sous-homme, je serais tenté de dire, au contraire ! La phase d'essais permettant de définir le dosage idéal passée, ce n'est que du bonheur ! Messieurs, vous avez deux mains, une bouche donc trois raisons de croire en vous ! Utilisez les ! La phase de la "pénétration" (désolé d'utiliser un terme aussi trivial) ne devient que la conclusion de moments merveilleux. Découvrez une autre façon de faire l'amour et surtout croyez en vous. Notre vie intime est très équilibrée et je souhaite à nombre de valides de connaître ça. Douceurs, caresses et sensualité sont notre quotidien. Croyez en ma propre expérience mais de s'entendre chuchoter au creux de l'oreille entre deux soupirs "jamais un homme ne m'a fait connaître l'amour comme cela..." c'est la plus belle chose qu'un homme qui a des doutes puisse entendre...Laissez vous étonner et vous redécouvrirez des sensations que vous croyiez enterrées à jamais...
Carpe diem quam minimum credula postero

Répondre

Revenir à « DYSFONCTION SEXUELLE »