oligodendrocytes et OPC pour favoriser la remyélinisation dans la Sep

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5848
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

oligodendrocytes et OPC pour favoriser la remyélinisation dans la Sep

Message non lu par Bashogun » 04 déc. 2018, 06:26

Des alliées pour lutter contre la sclérose en plaques
Blog Dire / Agence SciencePresse - Hélène Jamann - 30 novembre 2018

(...)
Provenant de cellules mères appelées « cellules progénitrices d’oligodendrocytes » (OPC)* , les oligodendrocytes se caractérisent par leurs « longs bras » (voir la figure 1). Ces prolongations s’étendent et s’accrochent aux axones neuronaux avoisinants, ce qui permet la mise en place d’un maillage de soutien robuste. Cette configuration maintient la structure des cellules les unes par rapport aux autres. Véritables charpentiers, les oligodendrocytes sont les seules cellules capables de fabriquer de la myéline* autour des axones neuronaux dans le système nerveux central. Ces gaines de myéline, sur le même principe que le caoutchouc des fils électriques, favorisent la propagation rapide des signaux électriques. Grâce à elles, les neurones peuvent s’envoyer des signaux électriques et communiquer efficacement.
(...)

La guerre des cellules
Dans la sclérose en plaques, des cellules immunitaires activées de manière aberrante envahissent le cerveau et la moelle épinière pour s’attaquer à la myéline et aux oligodendrocytes. Cette dégradation de myéline et l’arrêt de sa production aboutissent à la perte de communication neuronale, mais aussi à la dégénérescence des neurones et de leurs axones [4]. Cette destruction cellulaire et myélinique dans une zone délimitée du système nerveux central laisse des lésions apparentes, appelées « plaques ». (...)

La protection des cellules nerveuses
(...)
De nombreuses équipes de recherche à travers le monde se sont intéressées aux oligodendrocytes et aux OPC. En effet, les OPC représentent de 2 à 9 % des cellules du cerveau adulte, constituant une réserve potentielle de nouveaux oligodendrocytes. À la suite d’une perte d’oligodendrocytes, les OPC permettent ainsi de reformer la gaine de myéline détruite : ce phénomène s’appelle « la remyélinisation [7] ». Pour les patients atteints de sclérose en plaques, bien que les OPC soient toujours présentes dans leur système nerveux central, la remyélinisation est altérée à cause de l’environnement hostile des plaques et des dégâts causés par les cellules immunitaires.

Des chercheurs ont alors eu l’idée de contrer cet environnement hostile pour permettre aux OPC de générer de nouveaux oligodendrocytes. Différentes stratégies ont été tentées, dont la stimulation de la différenciation des OPC et le blocage des inhibiteurs présents dans la zone lésée.
Image
(...)
Dans la thérapie remyélinisante, les OPC (C, en vert) sont stimulées pour pouvoir se transformer en oligodendrocytes neufs et ainsi rétablir la communication entre les neurones.
(...)

Article intégral
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

khadija
Célébrité
Messages : 9617
Inscription : 30 janv. 2012, 14:34
Contact :

Re: oligodendrocytes et OPC pour favoriser la remyélinisation dans la Sep

Message non lu par khadija » 04 déc. 2018, 16:05

Merci pour l'information Bashogun.
C intéressant..

khadija
Célébrité
Messages : 9617
Inscription : 30 janv. 2012, 14:34
Contact :

Re: oligodendrocytes et OPC pour favoriser la remyélinisation dans la Sep

Message non lu par khadija » 04 déc. 2018, 22:14

G lu é je trouve cette thérapie intéressante..
Soyons réaliste, pour moi, c "mort" trotriste. dommage ! ..
Par contre, jspr q ce sera 1 ttt prometteur contre la sep..
L'essai date de kan, c tout ressent ?

Répondre

Revenir à « MYELINE »