Grosse fatigue = arrêt maladie ???

lilik95
Débutant(e)
Messages : 8
Inscription : 15 déc. 2016, 13:59
Contact :

Grosse fatigue = arrêt maladie ???

Messagepar lilik95 » 09 sept. 2017, 16:34

Bonjour,

On m'a annoncé ma sep il y presque 1 an. Je continue à travailler à plein temps, mais depuis quelques temps je suis très fatiguée. J'ai d'autres symptômes tels que fourmillements dans les avant bras et mains, joues qui chauffent, pied gauche qui traîne au sol et un énorme mal de dos, réveil 3 fois la nuit minimum pour aller faire pipi. Mon mari est très inquiet et me dit de prendre rdv avec le neurologue.
Je l'ai vu il y a une semaine, et il n'avait pas l'air inquiet du tout, il m'a dit que c'est une maladie très capricieuse et que cela passera ... Il m'a quand même signé un irm cérébrale de contrôle et un bilan urodynamique à faire. Il ne m'a pas parlé d'arrêt de travail même 1 semaine de repos... Je n'ai pas osé demander car je me suis dis qu'il me l'aurai proposé s' il estimait que c'était nécessaire. Maintenant je doute, car même 20 minutes debout dans les transports en commun me semble interminable et mon mari me dit que j'aurai dû lui demander car il ne peut pas savoir comment je me sens...
Avez vous déjà demander à votre médecin de vous arrêter sans qu'il vous le propose ? Merci d'avance pour votre expérience et vos conseils.

Lois007
Habitué(e)
Messages : 75
Inscription : 15 déc. 2007, 17:04
Contact :

Re: Grosse fatigue = arrêt maladie ???

Messagepar Lois007 » 09 sept. 2017, 17:19

Bonjour Lilik95 :)

Je ne peux te parler que de mon expérience personnelle, mais comme toi je suis du genre à ne pas oser demander, en me disant que s'il ne propose pas de lui-même, c'est qu'il n'en voit pas l'utilité. :oops:
Mais lors d'un rendez-vous de contrôle avec mon neuro, auquel mon conjoint assistait, lui lui a posé la question, lui a expliqué qu'à telle période ça n'allait pas, j'étais vraiment fatiguée, lui a demandé si j'aurais dû demander un arrêt. Mon neuro a tout de suite dit que oui bien sûr, qu'il fallait demander, et il a même répondu à mon conjoint que si je n'osais pas mais que lui voyait que j'en avais besoin, il pouvait lui passer un coup de fil pour lui expliquer, et que ça ne poserait aucun problème.
Après bien sûr, ça dépend aussi du neurologue, du médecin, mais en ce qui me concerne j'ai bien compris que j'avais été "bête" de ne pas oser. Et que ce soit mon neurologue ou ma généraliste, je pense vraiment que les deux auraient pris en compte ma fatigue et m'auraient arrêtée.
Je n'ose jamais demander et c'est très rare qu'ils proposent d'eux-même, pour ce qui est de mes médecins en particulier, d'autres sont peut-être plus "réactifs".
On a déjà notre lot de problèmes au quotidien liés à la SEP, inutile de s'en rajouter. :wink:
Ton mari a tout à fait raison, tu es la seule à pouvoir savoir comment tu te sens vraiment, il ne faut pas hésiter. ;)

lilik95
Débutant(e)
Messages : 8
Inscription : 15 déc. 2016, 13:59
Contact :

Re: Grosse fatigue = arrêt maladie ???

Messagepar lilik95 » 09 sept. 2017, 17:48

Merci pour ta réponse et contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir été dans ce cas. Mon fils va avoir 11 ans et je n'ai jamais été en arrêt depuis mon congé maternité :oops:

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13779
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Grosse fatigue = arrêt maladie ???

Messagepar Defcom » 09 sept. 2017, 23:18

Bonsoir Lilik95
les symptômes que tu décrits ne sont pas étonnants,cela fait parti de notre maladie .Comme l'a dit ton neuro,c'est maladie est capricieuse et entre elle et toi,c'est un mariage de raison .
Je l'ai vu il y a une semaine, et il n'avait pas l'air inquiet du tout, il m'a dit que c'est une maladie très capricieuse et que cela passera ... Il m'a quand même signé un irm cérébrale de contrôle et un bilan urodynamique à faire

Les examens que tu devras faire font partis du pack Sep,rien d'anormal .
Pour ce qui est d'un arrêt de travail,il faut que tu vois ton médecin traitant,les neuro ne font pas d'arrêt de travail,ce n'est pas leur rôle .
Pour conclure,la Sep n'empêche pas de vivre mais il faut savoir gérer sa fatigue .
Bon courage a toi :wink:
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3818
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Grosse fatigue = arrêt maladie ???

Messagepar Bashogun » 11 sept. 2017, 16:26

Bonjour Lilik,

je ne peux guère dire plus que les camarades qui t'ont déjà répondu.
Si tu l'estimes utile, il ne faut pas hésiter à en parler à ton médecin traitant ou à ton neurologue. Ils connaissent la Sep et savent d'ailleurs bien que nombre de symptômes ne sont pas très visibles et que la fatigue est consubstantielle à la Sep.

Bien à toi.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Réglisse
Habitué(e)
Messages : 33
Inscription : 26 juil. 2017, 23:41
Ville de résidence : Anglet
Prénom : Marie-Pierre
Ma présentation : Forme secondairement progressive depuis 10 ans. Mariée, 3 enfants.
Contact :

Re: Grosse fatigue = arrêt maladie ???

Messagepar Réglisse » 11 sept. 2017, 21:14

Salut Lilik,
Moi aussi j'attendais que mon neurologue me donne des arrêts, je ne les demandais jamais. Au bout d'un moment, il m'a dit que je pouvais lui en demander dès que je le voulais, même pour plusieurs mois si je voulais. Bref, je me suis sentie en peu bête de ne pas en profiter avant...
Alors n'hésite pas à demander !
Reglisse

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 13779
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Grosse fatigue = arrêt maladie ???

Messagepar Defcom » 11 sept. 2017, 21:55

je vais revenir sur l'arrêt de travail,celui peut être bénéfique pour récupérer,toutefois,je reste convaincu qu'une activité reste bénéfique pour nous,même professionnelle . Il est tout a fait possible de continuer a travailler moyennant un aménagement des horaires de travail ainsi que du poste de travail,il faut en parler avec la médecine du travail .
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."


Revenir vers « La sep au quotidien »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités