médecin du travail

Avatar de l’utilisateur
hirondelle
Fidèle
Messages : 778
Inscription : 19 juil. 2009, 21:12
Localisation : bretagne
Contact :

médecin du travail

Message non lu par hirondelle » 30 janv. 2012, 22:50

Je souhaitais avoir votre avis.

Avez vous informé le médecin du travail de votre SEP?
Mon neuro m'avait conseillé de ne pas le faire me disant que les médecins du travail ne sont pas vraiment tenus au secret professionnel.
Résultat je viens de passer ma visite et n'ai toujours rien dit mais ne suis pas très à l'aise avec ces mensonges.

De votre côté que faites vous?
Je pécise que ma SEP n'est pas visible et n'a pas nécéssité de gros arrêts. Le médecin du travail sait juste que j'ai eu des IRM et des inflammations....

Merci pour vos réponses

Avatar de l’utilisateur
sev42
Confirmé(e)
Messages : 169
Inscription : 29 juin 2011, 08:16
Localisation : loire
Contact :

Message non lu par sev42 » 31 janv. 2012, 15:32

idem pour moi, j'ai RV la semaine prochaine. je ne sais pas si je dois en parler, mais on m'a qd meme dit que la medecine du travail pouvait etre d'une aide precieuse. alors je sais pas!
34 ans diagnostiquée 28 juin 2011. carpe diem

Avatar de l’utilisateur
hirondelle
Fidèle
Messages : 778
Inscription : 19 juil. 2009, 21:12
Localisation : bretagne
Contact :

Message non lu par hirondelle » 31 janv. 2012, 20:09

Mon neuro m'a expliqué que la médecine du travail est en lien avec la direction et peut éventuellement lui en parler...

Je ne veux pas être mise aurencart alors que je peux effectuer mon boulot...

Avatar de l’utilisateur
lilibreizh
Fidèle
Messages : 737
Inscription : 12 sept. 2010, 23:35
Localisation : Au pays des elfes
Contact :

Message non lu par lilibreizh » 31 janv. 2012, 21:08

Je peux pas vous aider :? mon dernier boulot mon patron était au courant de ma maladie et il était compréhensif. Etant responsable de magasin il pouvait me remplacer quand j’étais malade. Mais j'ai jamais dit à la médecine du travail .
La pluie fait de belles fleurs

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1943
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Message non lu par PatrickS » 01 févr. 2012, 10:11

Bonjour,

Le médecin du travail est tenu au secret professionnel. Mais c'est lui qui pourra demander un poste amménagé. Si on ne lui en parle pas (sep), il ne pourra rien faire.
Je suis patron et je n'ai appris les problèmes d'épilepsie d'un apprenti qu'après qu'il ai fait une crise. Comme c'est impressionant, ce n'est pas évident de réagir correctement. Rebelote avec une crise de spasmo, naturellement, je n'étais pas prévenu. Il aut dire que c'est tout de même différent de la sep, elle, ce n'est pas d'une minute à l'autre.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 14608
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Message non lu par Defcom » 01 févr. 2012, 20:13

Bonsoir
Je l'ai déclaré a la médecine du travail,ça n'a rien changé,le médecin n'a même pas voulu voir les comptes rendus du Neuro.
Je suis sorti du cabinet dépité,ça ou ne rien dire,c'est exactement pareil.
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
sev42
Confirmé(e)
Messages : 169
Inscription : 29 juin 2011, 08:16
Localisation : loire
Contact :

Message non lu par sev42 » 07 févr. 2012, 21:18

pour ma part j'y suis allée aujourd'hui, elle m'a dit qu'elle etait evidement tenue au secret professionnel et que personne n'en saurait rien.
de + elle m'a dit de faire la demande de travailleur handicapé, que je n'avais besoin d'en parler a personne, sauf si besoin d'un poste amménagé + tard et que personne ne serais au courant sans mon accord
34 ans diagnostiquée 28 juin 2011. carpe diem

Avatar de l’utilisateur
brimbelle
Fidèle
Messages : 442
Inscription : 09 mai 2011, 14:13
Contact :

Message non lu par brimbelle » 16 févr. 2012, 12:30

Bonjour,

J'ai mis au courant mon employeur pour ma sep et mon traitement.
Tout se passe nickel avec lui.

En revanche, mon employeur m'a parlé de son souhait d'en avertir la médecine du travail. Et a donc demandé mon autorisation. Je lui ais demandé un délai, ne sachant pas les préjudices que cela pourrait m'occasionner.

Ayant le projet de devenir entrepreneurs avec mon mari, savez-vous (ou pensez-vous) que cela puisse nous nuire?
Le secret médical auquel la Médecine du Travail est soumis est-il réel et appliqué ?
Je précise ma pensée : lorsque l'on prendra notre affaire, nous prendrons un emprunt et donc une assurance emprunteur à laquelle nous cacherons nos pathos. Le RSI peut-il prendre des infos à la médecine du travail des salariés ? La banque prêteuse le peut-elle?

Je psychote peut-être, mais comme je ne vais pas rester très longtemps sur mon poste actuel, j'ai peur que ça ne m'occasionne plus de négatif que de positif.... Et bien entendu, mon employeur n'étant pas au courant de mon projet, je ne peux pas lui expliquer ma rétiscence.

Merci beaucoup pour vos conseils et/ou expérience :wink:

Brimbelle
"J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé" - Voltaire.

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1943
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Message non lu par PatrickS » 16 févr. 2012, 15:32

Bonjour,

Le RSI ne PEUT PAS demander de renseignements auprès du médecin du travail.
MAIS, si tu emprunte et que tu cache quelque chose, on peut te poursuivre si ton questionnaire n'était pas juste.
Personnellement, ma sep venait de se déclarer quand j'ai du remplir mon formulaire, je n'ai pas menti, mais je n'ai pas mentionné la sep. Il y avait des questions du genre: "étiez vous ces dernières XXX années hospitalisé, plus de trois jours?" J'ai pu répondre que non, car pour mes examens, c'était au maximum 1 jour (PL). Donc pour moi, aucun risque, vu que j'ai rempli ce formulaire correctement. Est ce que les questionnaires actuels sont plus pointus? Dans le genre, souffrez vous d'une pathologie grave?
Si ton mari peut prendre le crédit tout seul, cela serait plus simple.
Un conseil, faire plutôt une société que de la faire en nom propre.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
brimbelle
Fidèle
Messages : 442
Inscription : 09 mai 2011, 14:13
Contact :

Message non lu par brimbelle » 16 févr. 2012, 17:01

Hello Patrick,

Merci pour ta confirmation quant au RSI.
Oui, nous allons faire une SARL : ne pas mélanger le privé et le pro :wink:
Oui, les questionnaires sont biens chiants quand on a un truc à se "reprocher". Impossible de passer au travers quand on est ALD et sous traitement! D'ailleurs, nous, on a fait le choix de taire NOS pathos. Cela n'engage que nous, et je ne le conseille pas forcemment.
Non, mon mari ne prendra pas le crédit seul : lui aussi est ALD. :roll:

Pour info, j'ai contacté une association juridique dirigée par une femme juriste (enfin je crois) et handicapée (en gros elle "connait le problème" comme on dit!) . Très sympa, à l'écoute, pleine de bon sens et de conseils! C'est un psy de Aquisep qui m'a donné ses coordonnées.
Le site internet et la dame en question: http://www.jurihand.fr/index%20bis.php?cat=101

Pour répondre à ma question ( :P ) : si la médecine du travail me convoque à ce sujet, leur dire absolument qu'il est hors de question qu'elle s'engage à ma place; qu'elle ne doit rien modifier à mon contrat de travail. En outre que j'exige que cette information soit strictement confidentiel et soumis au secret médical, que ça ne sorte pas de ces murs sans MON autorisation. Que je ne veux absolument pas être reconnu comme TH...tant que je ne le suis pas. Si mon employeur (que j'ai moi-même mis au courant) tient à avertir la médecine du travail, je ne peux aller contre...mais je peux lui dire que j'aurais préféré qu'il attende, puisque rien ne presse pour lui.

Ah oui, pour les Aquitains:
AQUISEP m'a conseillé les assistantes sociales de l'AFSEP de Toulouse au 05.34.55.77.00 ou N° Azur 0810.803.295.

Voilà, si ça peut aiguiller certain(e)s
:wink:
"J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé" - Voltaire.

Répondre

Revenir à « Vie professionnelle »