Pour trouver du taff

Avatar de l’utilisateur
mimoun
Fidèle
Messages : 606
Inscription : 06 mars 2009, 15:46
Localisation : La ciotat
Contact :

Pour trouver du taff

Messagepar mimoun » 26 mars 2009, 18:31

Bonjour,

je voulais avoir unpeu des infos sur le fait de chercher du travail malgré la maladie, d apres vous lors de l entretiens il vaux mieux pas dire que je suis malade ou c est obliger ; car je suppose que etre une personne "saine" et une malade je choix risque d etre vite fais :cry: de plus si on dit rien , le patron a le droit de virer ?


merci bisous

Avatar de l’utilisateur
Brigitte
Fidèle
Messages : 1054
Inscription : 26 févr. 2009, 11:27
Contact :

Messagepar Brigitte » 26 mars 2009, 19:05

Je ne sais pas comment c'est en France, mais au Québec et en Belgique on n'est pas obligé de le dire à l'employeur (aux assurances oui, mais c'est pas pareil) sauf si l'état présente un danger pour la tâche envisagée, genre un pilote d'avion qui à des problèmes de vue ou de coordination, je suppose que ca peut poser un problème ...

En tout cas, moi je ne l'ai pas dit. Parfois je pense que ca serait plus facile qu'ils sachent et puis je me sens un peu malhonnête, mais je veux d'abord prouver que je peux faire le boulot. On les mettra au courant plus tard si nécessaire.

Je ne suis pas spécialiste en droit du travail bien sûr ... donc à confirmer

Avatar de l’utilisateur
Lelette
VIP
Messages : 4361
Inscription : 17 janv. 2009, 19:28
Localisation : Eure-et-Loir
Contact :

Messagepar Lelette » 26 mars 2009, 23:51

Ta maladie ne regarde que toi (c'est ce qu'on appelle le secret médical il me semble). Et si ton patron te vire à cause de la sep, c'est tout droit aux prudhommes !

Avatar de l’utilisateur
zac
Fidèle
Messages : 555
Inscription : 12 mars 2009, 23:54
Localisation : avec vous
Contact :

Messagepar zac » 27 mars 2009, 10:38

Ce qui détermine l'embauche d'un candidat, c'est l'intérêt du "travail fourni" par le futur employé à travers ce qu'il aura mis en avant au moment de l'entretien. ça c'est la base pour tous les demandeurs d'un emploi.

N'importe qui peut ne pas être malade au moment de l'embauche, et l'être dans les jours suivants. Un employeur ne se risquera donc pas à te virer sous ce motif, d'une part parce qu'il est souvent conseillé par des avocats (si si), et d'autres part parce qu'en fonction de l'ancienneté de la société, les dirigeants ont normalement vécu toutes sortes de situations et éprouvés toutes sortes de motifs de rupture. La facilité pour "eux" consistant à te motiver à partir de toi-même (et pour ça ils peuvent être très très fort, lol)

Coté pile : Les lois évoluant, les prud'hommes réagissant :les personnes qui se font licencier n'hésitent plus trop à leur demander conseil (même avant le clash parfois !) et paradoxalement d'autres préfèrent tourner la page (trop de stress, déprime, par exemple) pour que rien ne soit inscrit sur leur dossier (jusqu'à preuve du contraire, c'est une escroquerie pour faire peur aux gens et les empêcher d'aller jusqu'au jugement afin que soit revalorisé leur licenciement !). CE qui se comprend par l'effort personnel à développer dans la durée. Non, aujourd'hui, certains employeurs n'hésitent plus à armer leur motivation à coup de harcèlement moral savamment modéré et profondément subtile, surtout parce qu'en France, il est conseillé de monter un dossier de preuves de ce harcellement. Toutefois, depuis ce que nous nommons "Crise Mondiale", certains employeurs ne se prennent plus la tête, et sortent la grosse artillerie. ils ne s'encombrent plus de certains employés parfois parce qu'ils ont bientôt 2 ans d'ancienneté (et qu'ils font imparfaitement partie du moule !). Avec quelqu'un qui a moins de 2 ans d'ancienneté, ça leur coute juste un "bifton" aux prud'hommes, et ça leur permet d'avoir une nouvelle tête formatable à souhait - pour 2 ans minimum. Les textes de loi sont assez clairs à ce sujet. Il faut au minimum 24 mois d'ancienneté dans l'entreprise pour que le barême change en cas de licenciement (l'argent qu'ils auraient à verser en cas de licenciement abusif). Les entreprises le savent mais pas beaucoup de salarié. Ceci explique pourquoi les CDD ne peuvent pas aller au délà de 18 mois (sans que ce soit revalorisé en CDI), ça explique pourquoi les entreprises licencient à tour de bras avant cette période si elles ont le moindre doute sur la motivation du candidat.... et j'en avais un autre que je l'ai oublié. Regardez tout ce qui tourne autour de 18 mois et vous comprendrez l'ampleur de la manœuvre.

Coté face :Cela dit, un emploi, c'est aussi un choix. Ii faut avoir conscience que c'est un échange : nous échangeons un travail contre un salaire. Nous avons besoin de l'employeur qui nous fourni du travail, et l'employeur a besoin de nous pour le réaliser. Si tout le monde "pensait ça" un mauvais employeur (et à plus forte raison un harceleur) serait contraint de VOIR différemment ses employés, et les employés travailleraient certainement différemment. Les employés mécontents trouveraient plus facilement un job chez un autre et à leur mesure ET TOUT LE MONDE SERAIT CONTENT.... Quel beau rêve n'est ce pas ? Un age d'or révolu aussi. Et aujourd'hui, on est loin de la réalité ! Le chômage augmente de plus en plus, et les patrons ont l'embarrât du choix. La tendance ne serait donc pas vraiment à l'avantage du demandeur d'emploi, et encore moins question salaire : hé ! c'est la Crise !!!

Aussi, que tu ne dises pas que tu es malade est un droit qui te revient - et je rejoins lelette à ce sujet - parce qu'en France, et c'est encore plus vrai en ce moment, tout est motif pour ne pas être embauché. Le droit à des congés maladie est un droit pour tous ; tu aurai "tord" de te culpabiliser parce que tu penses qu'il serait "honnête" d'exprimer des obligations d'absence pour des soins, mais si tu veux un job, la raison l'emportera sans doute. (d'autant que tu n'es pas encore dans le circuit il me semble) Le plan B serait de trouver une riche ou un riche héritier, mais j'ai pas trop cherché, ma femme veut pas ! :lol:

Un employeur recherche la productivité et on peut comprendre qu'un salarié absent puisse être du travail qui s'empile sur un bureau et autant de factures non encaissée (je schématise, hein !) Si nous devions adopter un schéma américain (je crois qu'ils en ont parlé sur LCP) ou les gens perdent leur travail quand ils sont malades, je crois que ce système conviendrait très bien aux employeurs (on y arrive doucement quand les politiques sont tentés de remplacer le CDI en d'autres formes de contrats "temporaires").

Je crois d'autant plus que le milieu dans lequel tu évolueras te permettra ou non d'envisager par la suite de t'exprimer sur ce point (pour être en phase avec toi-même), mais je pense que dans un premier temps, il vaut mieux le garder pour toi.

Avatar de l’utilisateur
mimoun
Fidèle
Messages : 606
Inscription : 06 mars 2009, 15:46
Localisation : La ciotat
Contact :

Messagepar mimoun » 27 mars 2009, 16:24

merci enormement zac pour ce post clair :P et tt ce que tu fais sur le fofo

Avatar de l’utilisateur
zac
Fidèle
Messages : 555
Inscription : 12 mars 2009, 23:54
Localisation : avec vous
Contact :

Messagepar zac » 27 mars 2009, 18:57

je reconnais que c'est une tartine...


Revenir vers « Vie professionnelle »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité