Reconversion professionnelle

Avatar de l’utilisateur
Bloub
Confirmé(e)
Messages : 185
Inscription : 09 déc. 2018, 16:52
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=16412
Contact :

Re: Reconversion professionnelle

Message non lu par Bloub » 12 nov. 2019, 21:22

maglight a écrit :
12 nov. 2019, 08:05
Bashogun a écrit :
12 nov. 2019, 07:25
J'ai enfin eu un rendez-vous avec le médecin de prévention et vais bientôt pouvoir bénéficier d'un accompagnement en vue d'une reconversion professionnelle.
Avec la RQTH, on devient bénéficiaire de l'obligation d'emploi, que ce soit dans le privé ou dans le public ..//...
tu veux dire que le chômage n'existe pas pour quelqu'un en RQTH :shock:
En fait non, pas exactement... Ca veut juste dire que dans le privé, toute boîte de plus de 20 salariés « doit » en théorie avoir un quota de RQTH (6% des salariés). En pratique, la plupart préfèrent payer des pénalités à la place (les z’handicapés, c’est des plaies, tu comprends !).

Dans le public ces « quotas » sont en principe plus respectés. Donc ouverture de postes pour les RQTH, et a priori plus de chances d’avoir sa chance (a priori :? )

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 6998
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Reconversion professionnelle

Message non lu par Bashogun » 13 nov. 2019, 08:06

maglight a écrit :
12 nov. 2019, 08:05
tu veux dire que le chômage n'existe pas pour quelqu'un en RQTH :shock:
Hello Mag'
non, bien entendu. Il ne s'agit pas pour le travailleur de la certitude de conserver ou d'obtenir un emploi.
Ce sont les entreprises qui ont une 'obligation d'emploi' de personnes en situation de handicap, à hauteur de 6% de leurs effectifs. Avec la RQTH, on devient 'bénéficiaire de l'obligation d'emploi' - ce qui ne garantit en rien de trouver un emploi.
Peu d'entreprises de plus de 20 salariés ont 6% de personnels handicapés ; beaucoup préfèrent payer les pénalités. L'administration elle-même, je crois, en est loin. Outre les représentations qui minent les esprits de beaucoup, une des problématiques majeures est celle de l'adéquation du type d'emploi avec le ou les handicap(s) des candidats.
Je sais ce que je ne peux plus / pas faire, je ne sais pas vraiment ce que je peux faire.
D'où l’intérêt de l'accompagnement, tant des personnes en situation de handicap que des entreprises.
Il y a Cap emploi, dans le secteur privé ; il y a des services dédiés dans la Fonction Publique. Par ailleurs, il y a des structures de financement comme l'Agefiph pour le secteur privé et la Fiphfp pour le secteur public.
_________________
Sep rémittente diagnostiquée en sept 2011, premiers symptômes en 2008, voire 2005
Sep secondaire progressive depuis 2016, diagnostiquée en février 2019

Avatar de l’utilisateur
lélé
VIP
Messages : 4139
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=16798
Contact :

Re: Reconversion professionnelle

Message non lu par lélé » 13 nov. 2019, 08:47

Il y a aussi quelque chose qu'une maman de l'école m'a expliqué
Elle bosse pour le conseil général
Les postes sont accessibles en concours
Mais pour les personnes avec une rqth c'est sur CV et lettre de motivation
C'est quand même plus facile d'accès

Après ece que c'est juste dans mon département ? No lo se. Mais c'est bon à savoir
Secondaire progressive.

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 6998
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Reconversion professionnelle

Message non lu par Bashogun » 13 nov. 2019, 21:14

lélé a écrit :
13 nov. 2019, 08:47
Mais pour les personnes avec une rqth c'est sur CV et lettre de motivation
BOnsoir lélé,
c'est juste, c'est une des possibilités dans la fonction publique.
Je ferai un point demain depuis l'hôpital pendant la perf.
_________________
Sep rémittente diagnostiquée en sept 2011, premiers symptômes en 2008, voire 2005
Sep secondaire progressive depuis 2016, diagnostiquée en février 2019

Avatar de l’utilisateur
maglight
Accro
Messages : 2015
Inscription : 05 juil. 2018, 11:12
Contact :

Re: Reconversion professionnelle

Message non lu par maglight » 13 nov. 2019, 22:52

Coucou ici

merci Bloub et bashô pour vos explications.
non, bien entendu. Il ne s'agit pas pour le travailleur de la certitude de conserver ou d'obtenir un emploi.
C'est le mot "obligation d'emploie " qui m'a fait douté....un moment j'ai pensé qu'une fois en RQTH on avait l'obligation de nous employer !
et non pas l'obligation a l'employeurs d'employer une personne en handicap!
Entre nous ça m'étonnais vraiment, parce que je trouvais ça limite juste ...

sinon, j'ai fait comme Lélé, j'ai un peu pris la température autour de moi.
La piste de très gros groupe, pourrait être aussi un bon filon....Le groupe LVMH, Bouigue etc....Paraitrait qu'ils embauchent; ça les arrangerait coté charges sociales et comme ils ont beaucoup de personnel...l'absentheisme est absorbé.

@Bloub, je suis intéressée par le retour d'Audiens. Ton employeur a bien cotisé, donc c'est quoi le truc ?! ....un droit qui te sera ouvert quand tu ne seras plus en arrêt maladie, peut-être ?

Quels mystères quand même autour de la reconversion. Ca m'a tout l'air d'être encore une sacrée aventure. :?
Un bon courage a ceux qui le vive actuellement !

Avatar de l’utilisateur
zoniko
Confirmé(e)
Messages : 269
Inscription : 05 sept. 2017, 09:57
Ville de résidence : saint maur
Prénom : nicolas
Contact :

Re: Reconversion professionnelle

Message non lu par zoniko » 14 nov. 2019, 16:02

pour mon cas personnel, je travaille dans un gros groupe bancaire, et ça les arrange d'avoir une personne de plus référencée avec la RQTH. Ils font même de la pub dessus pour dire qu'ils approchent des 6% etc.

il y a même une cellule qui gere et accompagne "les handicapés" au sein du groupe.

Avatar de l’utilisateur
Audrey.c
Confirmé(e)
Messages : 182
Inscription : 22 août 2019, 00:13
Ville de résidence : Bastia
Prénom : Audrey
Ma présentation : ausoleil
Contact :

Re: Reconversion professionnelle

Message non lu par Audrey.c » 14 nov. 2019, 19:22

Petite question curiosité. Lors de la reconversion quand on passe par cap emploi, bon je suppose qu'il y a une formation à faire qui dure plus ou moins longtemps? Mais est ce qu'on a un maintient de salaire ou un minimum de revenus le temps de cette formation ou bien on se retrouve sans rien? Ça se passe comment pour ceux qui sont déjà passé par là ?

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Accro
Messages : 2606
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Reconversion professionnelle

Message non lu par PatrickS » 15 nov. 2019, 11:11

Bonjour,

Quand j'ai passé les tests pour voir ce qui me conviendrait, j'ai eu un défraiement (pour le trajet) de 20 € par jour. Mais rien de plus.
Ensuite, il faut éventuellement suivre une formation (selon ce qu'on a choisi) et ça, cela peut être pris en charge par l'ANPE (si la formation est payante).
Mais toucher un salaire ou des indemnités journalières, je ne sais pas. Moi, je continuais à toucher le RSA.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Répondre

Revenir à « Vie professionnelle »