Rester sans traitement

Rebif, boolus, etc... vous continuez le traitement mais c'est très dur. Que ressentez-vous ?
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
kavalerie
Confirmé(e)
Messages : 102
Inscription : 24 juil. 2015, 11:52
Contact :

Rester sans traitement

Messagepar kavalerie » 23 nov. 2016, 14:41

Bonjour à tous
Une poussée il y deux ans. Peu de séquelles (seulement sensitives). Je préfère actuellement ne pas être sous traitement. Jusqu'à maintenant le neuro semblait comprendre mon choix mais lors de mon dernier rendez-vous il m'a parlé des traitements de première ligne...alors que je n'ai pas d'aggravation ni de nouvelle lésion à l'IRM et que lors de notre première entrevue il m'avait affirmé préférer ne pas traiter après la première poussée...Un peu étonnée je suis restée sur ma position à savoir : "je n'envisagerai un traitement que si je récidive". J'aimerais sans lancer de polémique sur les traitements savoir si d'autres parmi vous sont dans la même situation que moi en gros des cas ou il n'est pas évident que le bénéfice soit supérieur au risque. Merci d'avance à celles et ceux (le féminin l'emporte chez les sépiens riree :wink: )qui prendront le temps de me répondre

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3824
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Rester sans traitement

Messagepar Bashogun » 23 nov. 2016, 15:35

Bonjour Kavalerie,
je ne suis pas dans ce cas parce que j'avais eu de multiples poussées avant d'avoir ma Norb qui a permis le diagnostic, le traitement de fond s'impose donc.
Je trouve ta réflexion intéressante : peut-être es-tu de celles ou ceux qui n'ont qu'une seule poussée. Ca arrive. Auquel cas, le traiement de fond s'impose-t-il ?
En revanche, en cas de nouvelle poussée, il faudra y repenser.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

lélé
Passionné(e)
Messages : 1753
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Contact :

Re: Rester sans traitement

Messagepar lélé » 23 nov. 2016, 15:49

Hello
C'est vrai que cette decision n'appartient qu'à toi
On sait jamais à l'avance de quelle interface site et où fraperra la prochaine poussee et si il y en aura une et quand
C'est peut être pour ça
Ma neuro en 2007 m'en a proposé un car le collegiale à purpan disait oui à 50% et non à 50%
Donc je prenais la décision de mon propre chef et on me mettait en garde sur le disque encouru

Tu dois peser le pour et le contre et voir le traitement qu'il te propose et voir ce qu'il peut t'apporter

vero34
Habitué(e)
Messages : 81
Inscription : 25 avr. 2016, 08:43
Ville de résidence : olonzac
Contact :

Re: Rester sans traitement

Messagepar vero34 » 23 nov. 2016, 16:21

Bonjour à toi kavalerie,
diagnostiquée depuis avril 2016 avec des séquelles sensitives, en septembre j'ai revu mon neurologue qui m'a présenté des différents traitements de premiere ligne, je lui ai dit que pour le moment je ne souhaitai pas mettre en place un traitement.J'ai 53 ans et j'ai du mal avec les médicaments, je prends actuellement du lyrica pour les douleurs neurologiques et pour le moment le traitement de fond c'est difficile à envisager pour moi.

Le neurologue m'a dit que si je n'étais pas persuader que le traitement de fond est bon pour moi,que l'on pouvait attendre, on verra à la prochaine irm (en mars) si il y a de l'évolution ou avant si je refais une poussée.Je pense que si un traitement de fond était très important pour mon état de santé il aurait insisté..........
Voilà c'est mon vécu personnel, j'espère que mon témoignage t'aidera

Avatar de l’utilisateur
Shubacka
Fidèle
Messages : 387
Inscription : 03 août 2016, 14:12
Ville de résidence : Bussiere Galant
Localisation : 87
Contact :

Re: Rester sans traitement

Messagepar Shubacka » 23 nov. 2016, 16:37

Je suis resté près de 15 ans sans aucun traitement ni sans faire de poussée avec un vague diagnostic de "début de Sep qui ne devait pas évoluer .....". Je ne ressentais alors qu'une légère gêne aux jambes et j'ai vécu avec, sans même consulter le moindre neurologue. Mon medecin traitant appeler ça une paresthésie des membres inférieurs
Mais comme tous ou presque te le disent, ce genre de décision n'appartient qu'à toi
L'homme n'est pas fait pour travailler et la preuve c'est que ça le fatigue

Marie91
Passionné(e)
Messages : 1441
Inscription : 21 oct. 2016, 10:01
Prénom : Marielle
Ma présentation : 4 ans de sep.
Localisation : ESSONNE
Contact :

Re: Rester sans traitement

Messagepar Marie91 » 23 nov. 2016, 18:33

Je comprends tout à fait ton interrogation, diagnostiquée depuis 3 ans, je suis sous traitement depuis 1 an mais la maladie était là depuis une dizaine d'années car on a identifiée une grosse poussée sûre il y a 10 ans en remontant mon histoire. Depuis le diagnostique j'ai l'impression que la neuro hésite entre forme rémittente ou progressive car il n'y a pas de grosses poussées flagrantes mais plutôt des "pseudos" poussées, des chutes, l'utilisation d'une canne et des difficultés qui s'accentuent progressivement.
Pour autant la neuro est persuadée de la nécessité d'un traitement, mais pour ma part je me pose encore beaucoup de questions car les irm sont quasi les mêmes depuis 3 ans.
J'ai donc encore pas mal d'interrogations sur traitements ou pas, en plus selon les neuros les avis semblent bien différents, quel est réellement le bénéfice/risque, sachant que sous aubagio j'ai fait une hépatite et que là sous tecfidera la prise de sang est très limite au niveau lymphocytes, si il faut encore changer de traitement comme elle me l'a suggérer si la prochaine PS est mauvaise je ne suis pas sûre du tout de reprendre quelquechose..
Bref tout ça pour dire que je comprends que tu t'interroges mais au risque de répéter ce que tout le monde a déjà dit il n'y a que toi qui puisse prendre ta décision et je te souhaite bon courage pour ça...

Avatar de l’utilisateur
rafdeliege
Confirmé(e)
Messages : 205
Inscription : 12 août 2016, 14:27
Ville de résidence : Liège
Prénom : Raphaël
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13232
Localisation : belgique liège
Contact :

Re: Rester sans traitement

Messagepar rafdeliege » 23 nov. 2016, 20:00

Salut Marie, question difficile en effet, je me la pose aussi. J'ai commencé un traitement à la Copaxone mais j'ai des effets secondaires pas graves mais désagréables. Donc du coup je sais pas si je vais continuer. J'ai été passé deux IRM ( cerveau + moelle ) de contrôle hier et la semaine passée. RDV le 7 avec la neuro pour les résultats. L'évolution ou non depuis fin Août m'aidera certainement à poser un choix, en tout cas temporaire... S'il n'y a pas eu d'aggravation je pense que je ne vais pas continuer, par contre si ça s'est aggravé et bien je reconsidérerai bien entendu ma décision. C'est vraiment dur de faire un choix entre la peste et le choléra. Bon courage.
Diagnostiqué à plusieurs reprises spasmophile depuis plus de 10ans... sans examens... C'était une SEP...
La confiance a certaines limites, on t'a donné la raison et l'intuition, utilise les !

Diagnostic Août 2016, Copaxone 40mg

kavalerie
Confirmé(e)
Messages : 102
Inscription : 24 juil. 2015, 11:52
Contact :

Re: Rester sans traitement

Messagepar kavalerie » 24 nov. 2016, 18:19

Merci a tous
A vous lire je me dis que vous avez tous fait un choix éclairé = en connaissance de cause des effets secondaires possibles mais qui comme le mien n'est pas définitif et dépend de ce que vous réserve la maladie.
Actuellement l'idée de prendre un traitement m'inquiète plus qu'elle ne me rassure. Mais cela vaut pour maintenant.


Revenir vers « Les traitements médicaux et les effets secondaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité