Explications IRM svp

midkick
Débutant(e)
Messages : 3
Inscription : 27 janv. 2016, 21:59
Contact :

Explications IRM svp

Message non lu par midkick » 27 janv. 2016, 22:22

Bonjour,

je suis un homme de 24 ans. J'ai des troubles neurologiques récurrents (paresthésies + engourdissements du visage côté gauche, qui partent et reviennent selon mon état de fatigue, de stress) et aussi des épisodes de fortes migraines du côté gauche de la tête. Après 2 engourdissement totaux du côté gauche visage j'ai passé des examens.

J'ai passé un IRM le 25 Novembre 2015 dont voici les résultats:

TECHNIQUE:

Séquence axiale FLAIR, T2 en volumique, T1 en inversion/récupération suivi d'une volumique T1 après injection.

RÉSULTATS:

Absence d’hypersignal Diffusion.
Absence d'anomalie de signal parenchymateuse infra-tentorielle.
A l'étage supra tentoriel plus de 10 hypersignaux punctiformes de la substance blanche majoritairement sous-corticale dont aucun ne comporte un rehaussement, restant non spécifiques.
Absence de stigmate hémorragique intra ou péri-cérébral.
Absence d'anomalie de la gyration ou de la migration.
Absence de prise de contraste pathologique supra ou infra-tentorielle.
Le système ventriculaire est en place, de taille et de morphologie normales.
Perméabilité des sinus veineux.

CONCLUSION:

Absence d'anomalie encéphalique notamment corticale pouvant expliquer la symptomatologie du patient.
Découverte fortuite d'hypersignaux de la substance blanche supra-tentorielle majoritairement sous-corticaux, dont aucun ne comporte de réhaussement, non spécifiques.

Quelqu'un peut m'éclairer si ça sent la SEP ou pas forcément en regardant les résultats? Je sais que je ne devrais peut-être pas vous demander cela et que rien ne remplace l'avis d'un neurologue... Mais ça fait 3 mois que je n'ai pas de nouvelles de l'hôpital. Je vais faire des examens complémentaires (ponction lombaire, PES...) histoire de confirmer ou d'écarter un diagnostic mais je ne sais même pas quand à peu près. Le temps commence à se faire long....

Merci d'avance pour votre aide.

Bonne soirée à tous ! :)

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Explications IRM svp

Message non lu par fafalarousse » 28 janv. 2016, 09:13

ouh lala, seul un neuro peut déduire quelque chose d'un compte rendu d'IRM. nous n'avons pas le droit de traduire une IRM;
je te mets les règles internationales qui régissent le diagnostique de sep, c'est tout ce que je peux faire. de toutes façons il te faudra en repasser une d'ici 6 mois, pour voir ce qu'ils appellent la dissémination temporelle.

Dans tous les cas, l' IRM est indiquée car elle permet d'écarter de nombreux diagnostics différentiels.


L'IRM est considérée comme positive pour le diagnostic de SEP, selon les critères de McDonald, lorsque 3 des 4 critères IRM de Barkhof sont remplis :
1) une lésion prenant le contraste ou à défaut au moins 9 lésions sur la séquence pondérée en T2
2) au moins une lésion sous-tentorielle
3) au moins une lésion située à la jonction cortico-souscorticale
4) au moins trois lésions péri-ventriculaires


L'IRM peut aussi démontrer une dissémination temporelle « douteuse » ou absente sur les seuls critères cliniques, et permet ainsi de poser un diagnostic selon les critères de McDonald, si l'on démontre :
1) Une lésion prenant le contraste ou une nouvelle lésion T2, sur une IRM réalisée 3 mois après un évènement inaugural cliniquement compatible avec une poussée.
2) Si l 'IRM initiale est réalisée moins de 3 mois après la poussée inaugurale, il suffit d'une prise de contraste sur une nouvelle IRM de contrôle réalisée au moins trois mois plus tard. Si cette dernière est négative, un 2d contrôle distant d'au moins 3 mois devra faire la preuve de l'apparition d'une nouvelle lésion (T2 ou prise de contraste).


il te faudra attendre de voir le neurologue. n'oublie pas que la sep est une maladie qui touche surtout les femmes, et casi orpheline pour les hommes, seuls 20% des sépiens sont des hommes.
bon courage.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Répondre

Revenir à « IRM »