Caisse d'assurance maladie

Denisque

Caisse d'assurance maladie

Message non lu par Denisque » 02 oct. 2013, 19:54


Salut,

J'ai déplacé les messages suivants qui proviennent d'un autre post, ça touche les assurances salaires.

Mais actuellement avec la compétition chez les travailleurs autonomes et/ou consultants, pour ne nommer que ceux là, doit être assez féroce.

Aussi c'est difficile sans de bonne assurance de faire face.

Je ne sais pas comment ça fonctionne de votre côté. Avez-vous la possibilités d'avoir des assurances personnelles?? Ma question doit paraitre un peu naive, car j'imagine que c'est pas possible dès que l'on n'a la SEP.

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Caisse d'assurance maladie

Message non lu par fafalarousse » 03 oct. 2013, 15:56

denisque pour les assurances il y a le secteur public que je ne connais pas, et le secteur privé.

au niveau du secteur privé il y a la caisse d'assurance maladie, la base, elle pioche dans notre salaire chaque mois et rembourse 75% de la visite chez le toubib, et c'est un peu variables pour les médocs maxi 75%

l'employeur, en général fait prendre d'office une assurance complémentaire, avec un prix compétitif , puisqu'elle couvre toute la société, et ça aussi c'est retiré de nos salaires.

en fonction des mutuelles, ça varie d'une à l'autre, il y a rembousement du non payé par l'assurance maladie,habituellement appelée sécu, ou sécurité sociale) et un forfait pour les lunettes , les dents etc...

on a coutume de dire que la France est le pays qui a le meilleur système, je n'en sais rien je ne connais pas les autres pays, par contre, c'est loin d'être donné, quand on fait le calcul de toutes les charges: retraite, chomage, maladie, ça va jusqu'à 25% du salaire, ensuite il y a les impots et le reste.

ça c'est pour les bien portants.

quand on a une maladie grave , chronique , le médecin fait une demande de reconnaissance en ALD affection à longue durée, a la caisse d'assurance maladie, qui couvre uniquement sur la maladie concernée, tous les frais de médecin, traitements, et aucune avance d'argent pour ces frais. l'ambulance ou le VSL sont également prise à 100% et des éventuelles cures thermales spécialisées dans cette affection.

donc notre maladie ne nous coute rien, si c'est accepté, les arrêts de travail sont prises en charge avec la mutuelle.
par contre si une personne est mise en incapacité de travail, la, c'est la misere. ya plus grand monde pour payer, alors on bosse jusqu'au bout si on veut vivre correctement.

pour cette incapacité, dans le secteur privé, on peut arriver à négocier avec l'employeur pour avoir un reclassement professionnel, si il refuse, c'est la porte. et aller trouver un boulot moins contraignant dans le secteur public .........
tout ne peut pas être parfait.
je crois que dans le secteur public, l'état a un devoir de fournir du travail et de ne pas liciencier, mais la ça n'est pas mon domaine.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Denisque

Caisse d'assurance maladie

Message non lu par Denisque » 03 oct. 2013, 16:52

Merci fafa pour toute l'information. Je vais tout relire ça ce soir, car ça m'aide à comprendre votre système de santé du côté assurance

Chez nous il y a des différences notables sur certains point, et d'autres qui se rapproches. Exemple, au Canada on ne paye jamais pour voir le médecin, riche ou pas.

Avatar de l’utilisateur
66GGM66
Confirmé(e)
Messages : 167
Inscription : 12 juil. 2013, 00:57
Localisation : région parisienne
Contact :

Caisse d'assurance maladie

Message non lu par 66GGM66 » 05 oct. 2013, 16:10

Complément aux explications de Fafa concernant le système privé Français: certaines entreprises (en général grosses) cotisent (ainsi que leurs collaborateurs) à des assurances de prévoyance. Ainsi, si le collaborateur est classé en invalidité de catégorie 2 ou 3 (incapacité de travail totale théorique), il touche un revenu équivalent à 70 à 80% du salaire net de l'année précédant sa mise en invalidité. Ce revenu est composé d'un socle d'indemnisation sécurité sociale + complément de la prévoyance.
Je suis en plein dans le sujet que je connais bien. A dispo pour plus de renseignements.
SEP depuis 1994 (prise d'à peu près tous les traitements proposés)
Forme secondairement progressive
Délégué Départemental AFSEP 92

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Caisse d'assurance maladie

Message non lu par fafalarousse » 05 oct. 2013, 17:09

tout à fait 66gg, quand la personne a un emploi, on touche une bonne indemnité quand on a le statut handicapé. depuis plusieurs années, avec mes +80% de handicap , ma société m' avait pris une seconde assurance complémentaire, ce qui fait que pendant les 3 dernières années de ma vie pro, j'ai pu m'arrêter sans souci financier, la sécu + la complémentaire + l'autre assurance prise pour moi par l'employeur, et j'ai pu toucher 100% de mon salaire, sur 3 ans, donc mon départ à la retraite. c'est rare mais parfois les sociétés sont super prévoyantes. surtout quand ça leur coute rien, ne pas oublier qu'ils ne payent que très peu de charges sur un agephip à 80%. (j'étais dans cette multinationale depuis 20 ans, dont 10 en agephip, et je n'avais jamais été absente plus de 1 mois d'affilée encore que je bossais tout de même un peu de chez moi.) mais bon, c'était retranché de mon salaire, un jour j'ai demandé pourquoi, quand 6 ans avant ma retraite, mon salaire avait baissé de 2%, on m'a seulement répondu, un jour vous nous remercierez. en effet 3 ans plus tard ça m'a bien servi, ça représentait les 20% de salaire que je n'aurai pas pu toucher sans ce geste.
bon à savoir non?

par contre quand on n'a pas d'emploi, c'est AAH et la c'est hélas je crois que c'est moins de 800 euro par mois, enfin il me semble.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Avatar de l’utilisateur
66GGM66
Confirmé(e)
Messages : 167
Inscription : 12 juil. 2013, 00:57
Localisation : région parisienne
Contact :

Caisse d'assurance maladie

Message non lu par 66GGM66 » 07 oct. 2013, 13:46

790€ je crois, sous le seuil de pauvreté. De quoi ne pas mourir de faim si on a un toit. Le max CPAM est 1448€.
SEP depuis 1994 (prise d'à peu près tous les traitements proposés)
Forme secondairement progressive
Délégué Départemental AFSEP 92

Répondre

Revenir à « Sécurité sociale »