Ma mémoire à moi...

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5779
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Ma mémoire à moi...

Message non lu par Bashogun » 07 juil. 2016, 10:45

Bonjour à toutes et tous,

parmi mes divers souci, celui qui me gêne le plus est sans doute ma mémoire.

C'est d'abord, et de façon massive, une mémoire des noms et des visages particulièrement carente, y compris parfois de personnes que je vois assez régulièrement, surtout celles que j'ai rencontrées dans un passé assez récent.
L'autre face de la médaille, c'est que j'ai tendance à reconnaître n'importe qui... c'est-à-dire à penser reconnaître en un inconnu une personne que je crois connaître - sans bien savoir qui. Et si quelqu'un change de coiffure, c'est la catastrophe !
En revanche, je conserve une très bonne mémoire des voix. Je me trompe rarement. Mais une fois la voix reconnue, y mettre un nom reste périlleux.
C'est très handicapant dans mes activités où je suis amené à rencontrer beaucoup de monde.

Autre aspect de mes problèmes de mémoire, les troubles de l'attention. Le fait de ne pas avoir de suite dans les idées, comme j'ai coutume de le dire. Le plus classique, c'est d'aller faire quelque chose et soit d'oublier ce qu'on allait faire, soit de faire autre chose et d'oublier ce qu'on avait voulu faire.
J'ai fait deux tests neuro-psychologiques et un électro-encéphalogramme. L'ECG montre que mon esprit n'est jamais au repos, ce qui est interprété comme un symptôme de stress. Je pense que c'est une erreur : certes, je suis un anxieux, mais si mon esprit est toujours en activité, c'est que je ne cesse d'observer et de réfléchir. Les tests neuro-psy montreraient en effet une mémoire de travail en difficulté et une lenteur marquée. Mais j'aurais développé des stratégies me permettant de les pallier.

Lié à mes soucis de mémoire immédiate, une difficulté récurrente qui me gêne terriblement : lorsque je me trouve dans un lieu bondé, comme une gare aux heures de pointe, ou dans un supermarché à une heure d'affluence, je me sens rapidement perdu (à tous les sens du terme) ou dans une manif. Et cela a un effet sur ma démarche et sur mon équilibre ; peut-être que les vertiges alors sont-ils aussi un effet.
Je pense que cela est dû à une surcharge cognitive : trop d'informations, de tous types, à traiter. Mon cerveau ne suit plus et déraille.

Pour autant, mes capacités cognitives, mon intellect, ne sont pas touchées. Je ne note pas de baisse. Je suis capable de recevoir des information de toutes natures, de les traiter, de les relier, de leur donner sens pour peu qu'elles ne jaillissent pas toutes ensembles comme une foule. Ma grande force, qui est de faire du lien entre des éléments apparemment disparates pour en faire surgir l'implicite, reste intacte. J'ai souvent du mal à trouver mes mots, je suis lent à écrire, mais parce que je cherche la bonne porte et les formulations les plus efficaces, surtout quand le nombre de signes est limité.
Incapable de retenir des poèmes au-delà de un ou deux vers, ou des citations longues, j'ai appris à 'picorer'. Je garde en mémoire des citations courtes qui concentrent le sens et / parce que je relie à d'autres informations. En outre, j'ai une bonne mémoire des nombres, ce qui m'est très utile. A l'oral, mon argumentation est donc émaillée de ces 'pépites' qui viennent soutenir ce que je veux démontrer. Je n'ai pas de problème pour garder en mémoire mes idées et leurs liens.

Mais je dois bien dire que je n'arrive plus à suivre le rythme effréné que mes activités induisent et que j'ai dû y renoncer en grande partie. Sans trop de regrets, d'autres seront plus efficaces ; je peux en profiter pour découvrir d'autres horizons.

J'espère que ce témoignage sera utile à ceux qui éprouvent de tels soucis et s'interrogent.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
mia nowa
Confirmé(e)
Messages : 235
Inscription : 15 juin 2016, 21:50
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par mia nowa » 07 juil. 2016, 21:06

Coucou toi ^^

J'ai le même type de soucis qui se manifestent parfois différemment, tout ce qui contient des chiffres (num de tel, dates, code CB même une fois et à la caisse du supermarché direct pour pas gâcher le plaisir de l'emmerdement etc etc) au point que je me suis dis si un jour y a un crime par chez moi (mon ex par ex :mrgreen: ) et qu'on me demande mon emploi du temps le jour des faits 100 % je prends perpèt direct :mrgreen:.

L'année dernière j'ai eu carrément un doute sur mon âge, bon par chance je me suis rajeunie de 2 ans (quoi ! suis malade je fais ce que je veux picétout -_- !) :mrgreen: , j'ai aussi plus de mal à soutenir mes propos par une argumentation étoffée comme j'en avais l'habitude avant puisque une fois dépassés les 2/3 arguments j'oublie la question initiale, du coup j'essaie d'imager ça m'aide à retenir les choses et accessoirement à pas passer pour une débile :mrgreen:.

Impossible de me remettre à la lecture aussi, au 2ème chapitre j'ai déjà oublié le 1er et quand il s'agit de roman policier ça la fout mal , en gros l'assassin pourrait changer d'identité à chaque page je verrais même pas la différence ...

Le calcul mental j'oublie direct parce que dans "calcul mental" y a "calcul" déjà (1ère en math every year en partant du bas :mrgreen: ) pi si en plus on rajoute le côté "mental" perso je m’arrête à 1+1 = 4 (ou 2 sais pu :shock: )

Mais bon pour le moment j'oublie pas le plus important, mon petit garçon et le pot de nutella et ça ... c'est l'essentiel :wink:

Pour ce qui est de la montée d'angoisse en foule (stress, bouffées de chaleur, tête qui tourne, perte de moyens cognitifs etc etc) ben pas mieux surtout que j'ai été agoraphobe à un moment, mon cauchemar c'est bien les supermarchés en heure de pointe et perso à part si j'ai une brusque envie de me couper l'envie de vivre je ferais jamais les soldes, les transports en commun blindés, destinations touristiques populaires en pleine saison en mode 30 millions d'amis au mètre carré de plage etc etc tout ça j'évite sous peine de me tirer une balle.

Alors dis toi juste que tout comme l'Albatros (cf poème beaudelaire :wink: ) on a besoin d'espace pour étaler nos esprits, faire le tri et analyser les informations diverses et variées. Et sinon, pour imager, la foule tout comme les vagues nous emporte trop facilement et de toi à moi on est trop fatigués pour nager à contre courant.

Au plaisir de te relire shogun <2

Avatar de l’utilisateur
fafalarousse
Messages : 12733
Inscription : 30 mars 2013, 09:03
Ma présentation : 47 ans de sep, j'essaye d'aider les nouveaux

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par fafalarousse » 07 juil. 2016, 21:35

bashogum, ces pertes de mémoires, ces changements de personnalité, l'agoraphobie, cette fatigue, la labilité émotionnelle, tout ça est du à ce qu'on appelle les signes cognitifs de la sep.

après mon bilan neuro psychologique, qui a mis en valeur ces soucis, j'ai été suivi par un psy, qui m'a dit, soyons clairs, si vos soucis viennent de la sep, et de ses signes cognitifs, je ne pourrai rien faire.
alors, comme pour le reste, on apprend à vivre avec, et on s'isole.
pour la mémoire, on peut la faire travailler, pour l'agoraphobie, mon homme me traîne dans le métro. un peu violent comme traitement, mais je commence à moins trembler dans la foule. n'empeche que je ne me sens bien que dans ma campagne.
de toutes façons on n'a pas le choix. ce qui me fait le plus mal, c'est la labilité émotionnelle. que je traduis par loin des yeux , loin du cœur.
je n'arrive plus à aimer. simplement. ni mes enfants, ni mes petits enfants, ni mon homme. comme si tout s'effaçait dans mon cœur. une brume qui m'entoure et m'éloigne de ceux que j'ai aimé. et ça non plus, on ne peut rien y faire.

mon neuro appelle ça la face cachée de la sep. le manque de libido, les problèmes sexuels viennent aussi de cette labilité émotionnelle.
les signes varient selon les sep, c'est pour ça que le bilan psycho neurologique est important, on en parle souvent sur le forum. mais même si on sait les trouver, cs signes, on ne sait pas les guérir.
diagnostique 1969
mon rôle sur le forum fut d’accueillir, d'aider, rassurer, et faire profiter les nouveaux arrivants diagnostiqués ou non, de mon expérience de 47 ans de sep.

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5779
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Bashogun » 07 juil. 2016, 23:57

C'est après avoir lu les fils sur la mémoire et la concentration, anciens puisque de 2013, qu'il m'a semblé utile de rédiger mon témoignage. Je voulais montrer qu'en ayant une conscience aiguë de ses limites, on pouvait mettre en place des stratégies pour les pallier un tant soit peu.
mia nowa a écrit : j'ai aussi plus de mal à soutenir mes propos par une argumentation étoffée comme j'en avais l'habitude avant puisque une fois dépassés les 2/3 arguments j'oublie la question initiale, du coup j'essaie d'imager ça m'aide à retenir les choses et accessoirement à pas passer pour une débile :mrgreen:
Ça m'arrive aussi, je perds parfois le fil de mon discours.
Mais une audience, ça se prépare et c'est l'occasion de mettre sur le papier les infos utiles (pour réagir aux propos des autres), ou de faire un plan (pour l'intervention initiale).
Mais je dois bien avouer que je vis surtout sur les restes de ce que j'ai acquis il y a un certain temps et qu'il m'est plus difficile aujourd'hui de renouveler les données dans ma mémoire.
mia nowa a écrit : Impossible de me remettre à la lecture aussi, au 2ème chapitre j'ai déjà oublié le 1er et quand il s'agit de roman policier ça la fout mal , en gros l'assassin pourrait changer d'identité à chaque page je verrais même pas la différence ...
Je me rends compte, à te lire, que je lis principalement des textes courts depuis un certains temps. Quand je pense que, fut un temps, j'ai lu les 2000 pages du Genji Monogatari, œuvre majeure de la littérature japonaise classique (non ! en français !)
mia nowa a écrit : Mais bon pour le moment j'oublie pas le plus important, mon petit garçon et le pot de nutella et ça ... c'est l'essentiel :wink:
C'est de loin le plus important !
mia nowa a écrit : Pour ce qui est de la montée d'angoisse en foule (stress, bouffées de chaleur, tête qui tourne, perte de moyens cognitifs etc etc) ben pas mieux surtout que j'ai été agoraphobe à un moment, mon cauchemar c'est bien les supermarchés en heure de pointe et perso à part si j'ai une brusque envie de me couper l'envie de vivre je ferais jamais les soldes, les transports en commun blindés, destinations touristiques populaires en pleine saison en mode 30 millions d'amis au mètre carré de plage etc etc tout ça j'évite sous peine de me tirer une balle.
Idem, sauf pour les voyages. Mais je ne goûte pas du tout les parties touristiques des destinations touristiques. Je m'arrange toujours pour trouver un joli coin authentique, comme aux Seychelles. C'est la meilleure façon de rencontrer les gens du pays, d'échanger et de s'ouvrir à leur culture.
mia nowa a écrit : Alors dis toi juste que tout comme l'Albatros (cf poème beaudelaire :wink: ) on a besoin d'espace pour étaler nos esprits, faire le tri et analyser les informations diverses et variées. Et sinon, pour imager, la foule tout comme les vagues nous emporte trop facilement et de toi à moi on est trop fatigués pour nager à contre courant.
Tu exprimes très bien ce que je pense et ressens.
A une différence près : j'ai plus besoin de temps que d'espace.
Un peu comme Montaigne dans sa tour.

Au plaisir de te relire shogun mia nowa <2
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5779
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Bashogun » 08 juil. 2016, 00:20

fafalarousse a écrit :après mon bilan neuro psychologique, qui a mis en valeur ces soucis, j'ai été suivi par un psy, qui m'a dit, soyons clairs, si vos soucis viennent de la sep, et de ses signes cognitifs, je ne pourrai rien faire.
alors, comme pour le reste, on apprend à vivre avec, et on s'isole.
Si on apprenait à vivre avec, on n'aurait pas de raison de s'isoler.
Moi qui suis plutôt un abstrait, j'ai une furieuse tendance à m'abstraire du monde. Plusieurs raisons à cela : tous ces murs qui s'érigent et que je ressens dans mes veines même. Et le besoin de temps alors que le monde vit à un rythme effréné que je ne peux ni ne veux soutenir. C'est ce que j'appelle le syndrôme de Montaigne.
fafalarousse a écrit :pour la mémoire, on peut la faire travailler, pour l'agoraphobie, mon homme me traîne dans le métro. un peu violent comme traitement, mais je commence à moins trembler dans la foule. n'empeche que je ne me sens bien que dans ma campagne.
Mais je ne suis pas particulièrement agoraphobe. C'est juste que je perds mes moyens.
fafalarousse a écrit :de toutes façons on n'a pas le choix. ce qui me fait le plus mal, c'est la labilité émotionnelle. que je traduis par loin des yeux , loin du cœur.
je n'arrive plus à aimer. simplement. ni mes enfants, ni mes petits enfants, ni mon homme. comme si tout s'effaçait dans mon cœur. une brume qui m'entoure et m'éloigne de ceux que j'ai aimé. et ça non plus, on ne peut rien y faire.
C'est plutôt le contraire pour moi. J'ai plus souvent les larmes aux yeux et je ressens une envie impérieuse de me rapprocher de ceux que j'aime. En petits cercles. C'était aussi un peu le but de mon mariage, récent.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 228
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par PAC » 15 nov. 2017, 17:41

Salut tous,

Je me permet d'écrire ici car j'avais promis à Bashogun de le tenir au courant de mon RDV mémoire (ou psycho-cognitif). Cet après-midi, après quelques tests assez fatigants, il s'avère que ma mémoire et mon attention ne sont pas déficientes. Pas particulièrement brillantes mais pas non plus significativement déficientes.
Par contre, la neuro psy qui m'a fait passer les tests a remarqué ce qu'elle a appelé des "lapsus de mémoire" - je n'ai pas vraiment retrouvé de description précise sur le web à ce sujet. En gros, d'après ce qu'elle m'a expliqué, ce sont des périodes transitoires de quelques secondes d’inattention durant lequel le cerveau est en "surcharge cognitive" ; un peu comme des absences - l'action cognitive étant comme suspendue.
En gros, les tests que j'ai passés étaient construits de manière progressive selon une difficulté croissante. Il faut réussir deux fois de suite un niveau avant de passer au niveau supérieur (exemple une mémorisation d'une suite de n mots ou de n nombre, puis n+1...). Sur certains tests j'échouais parfois à des niveaux bien plus faibles que le max que je pouvais faire par la suite. La neuro m'a dit qu'elle avait remarqué que c'était souvent le cas pour les sépiens (assez caractéristique selon elle). Bon ce n'est pas bien clair parce que je n'ai rien trouvé dans la littérature à ce propos.
Voilà pour cette expérience.
Bonne soirée

PAC
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5779
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Bashogun » 16 nov. 2017, 00:56

Bonsoir PAC,

merci pour ce retour, plutôt rassurant, d'ailleurs.
PAC a écrit :ce sont des périodes transitoires de quelques secondes d’inattention durant lequel le cerveau est en "surcharge cognitive" ; un peu comme des absences - l'action cognitive étant comme suspendue.
Je parle souvent de ces 'surcharges cognitives' que j'ai identifiées moi-même très rapidement. Ces vraiment mon problème principal - et fréquent. La multiplicité d'information plus ou moins simultanées est excessivement difficile à soutenir et à gérer, notamment au boulot...
Sur les listes de mots, j'étais à la ramasse et il fallait souvent que la neuropsy me donne un 'indice'...
En revanche, j'étais plutôt performant sur les listes de chiffres.
Bien à toi.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
PAC
Confirmé(e)
Messages : 228
Inscription : 31 juil. 2017, 22:37
Ville de résidence : Châtelaillon-plage
Prénom : Pierre-Antoine
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=14857
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par PAC » 16 nov. 2017, 07:44

Je parle souvent de ces 'surcharges cognitives' que j'ai identifiées moi-même très rapidement. Ces vraiment mon problème principal - et fréquent. La multiplicité d'information plus ou moins simultanées est excessivement difficile à soutenir et à gérer, notamment au boulot...
Oui, dans les cas de surcharge cognitive, c'est comme si le cerveau "refusait" de traiter les informations - en en occultant certaines par exemple - et donc cela se traduit chez moi comme une absence ; un arrêt de traitement des informations. Je perds donc le fil de la situation. Mais dans le cas que la neuro-psy décrivait, ces situations ne sont pas forcément rencontrées quand il y a trop d'information.
Nous prenons l'habitude de vivre avant d'acquérir celle de penser. Dans cette course qui nous précipite tous les jours un peu plus vers la mort, le corps garde cette avance irréparable.
Albert Camus

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5779
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Bashogun » 16 nov. 2017, 09:12

Maintenant que tu le dis, ce que je n'avais pas identifié comme des 'surcharges cognitives' semble correspondre à ta description : il m'arrive assez souvent de ne pas bien lire l'heur sur ma montre à aiguille (et je n'en changerai pas pur autant !!) ; de même, j'ai parfois du mal à lire correctement une tableau. Ça doit être du même ordre, mais je n'aurais pas lié ces difficultés à une surcharge, plutôt à un mise à l'arrêt. De fait, cela arrive souvent avec la fatigue.
Bien à toi.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Barbara92
Accro
Messages : 2493
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Barbara92 » 17 nov. 2017, 21:01

Bonsoir,

Je comprend plusieurs maux que vous décrivez, depuis le début de mes troubles neuro debut septembre, qui ont commencé doucement pour culmuner pendant 2 semaines avant de commencer à diminuer, j'en ai ressentis plusieurs. Notamment pendant le moment culminant.
- grosse difficulté à recevoir et traiter les infos. Avec deux enfants de 3 et 5 ans, a cet âge la communication est très spontanée c'est à dire qu'ils passent leurs temps à parler pour dire tout ce qui leur passe par la tête, tu rajoute l interaction entre eux c'est très fatiguant et speed. Pendant un moment je n arrivais plus a réagir à ce qu'ils me disaient ni même à comprendre l information. C etait tres stressant et je me sentais vraiment incapable dans mon rôle de maman. Grand moment de stress et repose en question de ma capacité à rester seule avec eux.
Dans le même genre je narrivais plus a regarder la télé.
- Vertiges
Lors d'une sortie dans un grand centre commercial rempli de monde j'ai ressenti ces vertiges
- Insociable
D'origine très sociable, j étais devenu le contraire. Aucune envie de parler, même avec mes proches. J étais silencieuse la plupart du temps. Très particulier de ne pas se reconnaître !! Heureusement ma langue pendu revient ange2
- Lenteur a la réflexion
Et celui la persiste. Mes réflexions sont beaucoup moins fluides qu avant
Ces troubles cognitifs sont invisibles et pourtant bien gênants
Bon week end ☺

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5779
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Bashogun » 18 nov. 2017, 12:28

Bonjour Barbara,

de tels troubles cognitifs peuvent être dus à bien des causes, qui peuvent aussi se cumuler.
Fatigue et stress en premier lieu, auxquels peut s'ajouter un syndrome dépressif parfois ; les causes neurologiques, en second lieu, peuvent être très diverses si bien que ces symptômes ne peuvent suffire à caractériser une éventuelle pathologie, neurologique ou autre.
Et élever des enfants, surtout à cet âge, est tellement difficile, fatigant et usant même, qu'une mère peut avoir des moments où ils 'décrochent', genre 'grooossse fatigue'...
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Barbara92
Accro
Messages : 2493
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Barbara92 » 19 nov. 2017, 02:51

Oui c'est vrai qu'il est difficile d itenfier la ou les causes de ces troubles

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5779
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Bashogun » 22 nov. 2017, 08:06

Bah voilà ! J'ai encore oublier d'éteindre le feu - mais pour une fois, il n'y avait ni casserole ni poêle dessus !
Je ne vous raconte pas le nombre que j'ai abimées comme ça...
Mais je l'ai laissé... toute la nuit ainsi !
Bonjour la note...

C’est typique de ma mémoire : je n'ai pas de suite dans les idées, une idée chasse l'autre...
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

lélé
Accro
Messages : 2517
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par lélé » 22 nov. 2017, 15:07

Je me rend compte que je fais comme toi bashogun quand je fais dans la précipitation
Aujourd'hui dossier et courrier
Je prépare une enveloppe pour mon père et une pour ma mère pour leur envoyer une photo à chacun des filles
Bref je prépare l'adresse sur chaque enveloppe
Je vais dans le couloir chercher le carnet de timbre
Je reviens et je retrouve l'enveloppe pour ma mère mais pas celle de mon père,juste une enveloppe vierge
C pas possible je me suis vue écrire sur l'enveloppe
C la quatrième dimension
Au bout de 5 minutes de recherche je reviens dans le couloir et l'enveloppe au nom de mon père était à la place du carnet de timbres ragee

Pour la plaque , c une induction et si il n'y a pas de poêle ou de casserole elle s'arrête

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5779
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Bashogun » 23 nov. 2017, 07:50

Youkoulélé !!

même pas besoin de précipitation pour me mettre en vrac !
Courant aussi, je ne retrouve pas quelque chose que j'avais pourtant en main peu avant. Où donc l'ai-je mis ?... Et de parcourir l'appartement de long en large. Pour finalement me rendre compte souvent qu'il était quasi en face de moi.
Outre les idées qui se percutent dans ma tête et troublent ma mémoire immédiate, il y a aussi ma difficulté à discriminer tout ce que contient un lieu que je regarde, pour peu qu'il y ait plusieurs choses. Ma vue ? pas sûr, même si ça n'aide pas ; plutôt le traitement des images qui parviennent à mon cerveau, comme quand je ne lis pas correctement l'heure ou un tableau.

Pour mes soucis récurrents dans la cuisine, on envisage de passer du gaz à des plaques à induction, mais refaire la cuisine, c'est un peu pas donné ! Surtout qu'il faudrait alors aussi revoir l'électricité dans la cuisine...

Bien à toi.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

lélé
Accro
Messages : 2517
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par lélé » 23 nov. 2017, 10:32

Tu as fais des potentiels évoqués récemment?

Barbara92
Accro
Messages : 2493
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Ma mémoire à moi...

Message non lu par Barbara92 » 23 nov. 2017, 20:53

Ah oui dangereux les plaques de cuisson avec le gaz !
Moi aussi ça m arrive d oublier de les éteindre

Répondre

Revenir à « TROUBLES DE LA MEMOIRE »