Mon Mystère

Si tu viens d'arriver, nous te remercions de nous faire l'honneur de ton premier message (post) pour te présenter.

L'équipe du forum se fera un plaisir de t'accueillir et t'ouvrira les portes des autres sections de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
Ephiny
Habitué(e)
Messages : 42
Inscription : 21 mars 2012, 13:34
Contact :

Mon Mystère

Messagepar Ephiny » 21 mars 2012, 14:28

Bonjour tout le monde,

Comment commencer...ce n'est pas évident. Je suis une femme de 36 ans.

Mes antécédents : un accident alors que j'étais jeune militaire, il y a maintenant 14 ans. Depuis, j'ai été opéré 3 fois de ma cheville gauche. Les douleurs restent fréquentes et j'ai les béquilles en moyenne 6 mois par an.

Janvier 2011 : Douleurs sous la voûte plantaire (aponévrosite). Scanner, irm, écho pour savoir si j'ai besoin d'être réopéré.

Mai 2011 :Double infiltration de mon pied, semelle orthopédique. En quelques jours tout rentre dans l'ordre.

Aout 2011 : Alors que je marche normalement, thrombose veineuse profonde spontanée de ma jambe gauche. Traitement sous anticoagulant + bas de contention et recherche de la cause.

Septembre 2011 : Je retourne voir mon chirurgien orthopédique (car jusque là je pensais que tout était lié a ma jambe). Il constate a l'examen un début de paralysie du pied avec un début de steppage. Il m'adresse a un neurologue en urgence.

Octobre 2011 : Je commence la kiné pour éviter l'amyotrophie de ma jambe sur conseil de mon chirurgien orthopédique.
Et là, mon calvaire commence.
J'ai des fourmillements qui me remonte maintenant jusqu'en haut de la jambe. Des sensations de brûlure sous le pied, des décharges électriques de plus en plus fort. Une sensation de fatigue musculaire intense. En quelques jours, les fourmillements et les décharges électriques parcours toute ma colonne vertébrale. Je n'arrive plus a poser ma tête sur l'oreiller tellement ça me fait mal. J'ai des fourmis dans les deux mains aussi.
Pendant plusieurs matin, je me réveille en ayant perdu toutes sensations dans le bas de mon corps. Il me faut plusieurs minutes avant de pouvoir tenter de me lever. Je commence a avoir des fuites urinaires. Par moment, je tremble tellement de tout le corps que je suis obligée d'utiliser mes deux mains pour tenir ma tasse a café. Le simple fait de me lever du canapé me demande beaucoup d'énergie. Et deuxième névrite optique.
Cela va durée pendant 4 semaines en décroissant progressivement.

Novembre 2011 :J'ai enfin rendez vous pour passer mon EMG (2 mois après !). L'examen c'est mal passé (essayé de bouger un pied que vous ne sentez plus ! pffff). Elle ne m'écoute pas, mes symptômes ne l'intéresse pas, elle est là pour me faire un examen.
Conclusion : sciatique paralysante du L5. La neurologue m'envoie passer un scanner du rachis (dois je préciser en urgence ?)

Décembre 2011 :Conclusion du scanner : pas d'anomalie, pas de compression, pas d'hernie.
Avec mon scanner et mon EMG on m'adresse a un spécialiste de la colonne vertébrale. Au vu de ce que je lui décris, il décide de m'hospitaliser pour m'opérer en urgence le 23 décembre.
Sa conclusion : syndrome de la queue de cheval.
J'ai peur, je ne comprend pas ce qu'il se passe. J'en parle a ma kiné qui me propose d'aller voir un autre chirurgien. RDV est pris en urgence le lendemain.
Ce chirurgien me dit qu'il n’opère pas sans irm.

Janvier 2012 :Conclusion de l'IRM : aucune compression médulaire, aucune hernie, aucune particularité.
Je retourne voir le chirurgien de la colonne, tout sourire, en lui disant que je n'ai rien.
Il me répond que la vie est un jeu et qu'il faut savoir prendre des risques dans la vie. Je me sauve, car il veut lui aussi m'opérer.

Février 2012 : Je retourne voir mon généraliste désabusée. Mon mollet a perdu plus de 4cm et le haut de ma jambe est en train de fondre aussi. (bien que je fasse deux séances de kiné par semaine avec électro thérapie). Je commence a me déplacer en fauteuil roulant. Il me prescrit un IRM médullaire.
Conclusion de l'IRM médullaire : RAS. Il m'adresse a un autre neurologue.

Ce neurologue me reçoit pendant plus d'une heure et prend le temps de m'écouter (enfin, ça fait du bien). Il me fait hospitalisé en service de neurologie.

Mon hospitalisation : J'arrive debout avec mes béquilles (c'est important a préciser).
J'ai droit a tout : IRM cérébral, ponction lombaire, examen sanguin, potentiel, EMG, contrôle ophtalmologique.
Bolus de solumédrol a forte dose pendant 3 jours qui va me provoquer de terrible migraine. Je sors au bout de 4 jours. On me dit juste : ce n'est pas une maladie démyélinisante (bien que deux internes émettent un doute sur mon IRM médullaire) Je vais rester coucher 3 jours avec mes migraines c'est horrible.

Mars 2012 : Cela fait une semaine que j'ai quitté l’hôpital. Les décharges électriques sont revenues mais dans ma jambe droite. Je commence a stepper de ma jambe droite. La fonte musculaire va très vite. Je change de fauteuil roulant, je ne suis plus autonome, je ne peux plus marcher que quelques pas. Par moment, je tremble de partout, j'ai l'impression de voir une petite vieille. La fatigue musculaire est toujours présente, mais varie en fonction de ce que je fais (ou ne fais pas lol).

Je retourne voir mon neurologue, car je commence a prendre peur. Que m'arrive t'il ? Il attend toujours les résultats de l’hôpital.

Les résultats de l'hôpital : déficit moteur du membre inférieur gauche, proximal et distal en antérieur et postérieur, hypoesthésie au tact fin et à la thermo-algie, avec anesthésie sous le genou et arrêt net au niveau du périné. Trépidation épileptoide du pied épuisable donc non pathologique.
IRM : normaux
Examens sanguins : normaux
Ponction lombaire : normale
Ophtalmologie : RAS
Bilan auto immune : immunité varicelle sinon RAS.
Echographie des voies urinaires : RAS. Formations kystiques multiples sur le rein droit (confirmer au scanner thoraco abdo pelvien : a surveiller).

Leur conclusion : exclusion d'une maladie neurologie et probabilité de troubles orthopédiques.

Mon neurologue qui pensait a une SLA ou a une SEP se montre soulagé. Je ne sais toujours pas ce que j'ai mais on m'adresse a un centre universitaire spécialisé dans les maladies neuromusculaires et maladie rare. (il faudrait savoir ce qu'ils disent ! un coup c'est orthopédique et un coup c'est neurologique. La colère me gagne.)

Mon généraliste est en colère aussi. Il a pensé a une SEP ou a Guillain Barré et finalement on ne me dit rien ! Heureusement qu'il me connait bien et qu'il sait que je n'affabule pas.
J'ai RDV fin avril a la Timone a Marseille. J'espère que j'en saurais plus d'ici là.

La colère me monte au nez, je pense avoir été très patiente et je n'ai toujours pas la moindre piste. J'ai l'impression d'être un cobaye qu'on balade de partout et en attendant : je ne marche plus ! Je vie au deuxième étage en attente de pouvoir déménager. Ma soeur c'est installé a la maison. Le matin c'est un calvaire pour me lever, je ne peux plus sortir seule. Je ne suis pas autonome avec mon fauteuil roulant, cela demande beaucoup de force que je n'ai pas toujours. J'ai toujours eu très bon moral, mais là j'étais tellement sur qu'ils allaient trouvé que j'ai un peu de mal a me dire : patience.
J'aimerai pouvoir échanger avec vous afin de pouvoir patienter au mieux. Au plaisir de vous lire :D et si vous avez des questions n'hésitez pas, j'ai vraiment essayé de raccourcir au maximum mon texte :oops:

Avatar de l’utilisateur
cissou55
Confirmé(e)
Messages : 243
Inscription : 14 déc. 2011, 16:39
Contact :

Messagepar cissou55 » 21 mars 2012, 14:40

bonjour ephiny,

je viens de lire ton résumer et je te souhaite beaucoup de courage...

j'ai lu des post sur cet hôpital de la timone et apparemment ils sont très bon c'est déja ça...

moi ils ont pas douté très longtemps (3 mois)...

enfin, soit patiente (de tte façon nous n'avons pas trop le choix) il finiront bien par trouvé ce que tu as...


d''autres personne sur ce forum ont aussi beaucoup de symptômes et n'ont pas de diagnostique je pense qu'il pourront t'en dire plus.


biz
27 ans
première poussée 18 septembre
deuxième poussée 20 decembre
diagnostique posé le 20 décembre
"joyeux noel felix!!!"

Avatar de l’utilisateur
mykky35
Confirmé(e)
Messages : 171
Inscription : 16 août 2010, 10:35
Localisation : Bretagne
Contact :

Messagepar mykky35 » 21 mars 2012, 15:38

Bonjour,

Je suis atterré par ton parcours... Je ne comprends pas qu'on puisse encore de nos jours ballader les gens comme cela. Heureusement, tu sembles avoir le soutien de ton généraliste, ce qui n'est pas toujours le cas: le mien se range volontiers derrière mon neuro, qui n'est pas décidé à me faire passer des examens. Le tien pourra peut être faire jouer de son influence et accéler des procédures.
Je comprends ta colère, ton découragement, nous sommes nombreux ici à passer par ces états. Pour moi, 5 ans de hauts et de bas, même si je n'ai perdu tant de mobilité: de la douleur, des décharges, des problèmes musculaires qui me minent au quotidien mais qui me permettent quand même de bouger.

Je te souhaite plein de courage et nous serons content d'avoir de tes nouvelles.
Débuts des problèmes avril 2007... IRM cérébral 2008 IRM cervical 2010... Sans diagnostique... Nouvel IRM cérébral fin septembre 2012. En ce moment, je déguste!

Avatar de l’utilisateur
cissou55
Confirmé(e)
Messages : 243
Inscription : 14 déc. 2011, 16:39
Contact :

Messagepar cissou55 » 21 mars 2012, 15:45

BONJOUR MIKKY 35,

et ton rdv en février n'a rien donné?

nous ne sommes que des numéro de secu c'est désolant...
27 ans

première poussée 18 septembre

deuxième poussée 20 decembre

diagnostique posé le 20 décembre

"joyeux noel felix!!!"

Avatar de l’utilisateur
Ephiny
Habitué(e)
Messages : 42
Inscription : 21 mars 2012, 13:34
Contact :

Messagepar Ephiny » 21 mars 2012, 15:50

Merci pour vos réponses, cela fait du bien de lire qu'on est pas seul.
Mon généraliste est formidable et il me connait depuis plus de 10 ans, c'est vraiment grâce a lui que j'avance et c'est encore lui qui m'a convaincu de prendre ce rdv a Marseille car il faut bien avouer que j'étais sonnée et tellement en colère que je ne voulais plus qu'on me "tripote".
Ce que j'ai du mal a comprendre c'est l'indifférence et l'errance médical. En a peine quelques mois, j'ai perdu beaucoup d'autonomie et je ne peux plus me débrouiller seule. C'est dingue mais je ne suis même plus capable de descendre m'acheter une baguette de pain et les médecins me disent : on ne sait pas ! C'est ça qui me fait perdre mon calme alors que je suis plutôt de nature zen.

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
Passionné(e)
Messages : 1365
Inscription : 10 mai 2010, 14:38
Contact :

Messagepar PatrickS » 21 mars 2012, 16:20

Bonjour,

Les médecins, au vu des symptômes suspectent certaines maladies, puis font les examens en conséquence. Jusque la tout va bien :(
Mais s'ils ne pensent pas à la bonne cause, tu commence une errane pas possible. Je ne suis pas médecin, mais des symptômes ressemblant à la sep peuvent êtres dus à d'autres causes, la maladie de lyme et l'intoxication au mercure en sont deux. Le problème est que ce n'est pas ou peu pris en compte.
Voici deux vidéos ou on parle de santé, c'est un interview du professeur Montagner (prix nobel de médecine), à voir:
http://www.youtube.com/watch?v=SR44G4XSPls
http://www.youtube.com/watch?v=28oWIBCw ... ure=relmfu

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Darkover
Confirmé(e)
Messages : 127
Inscription : 06 févr. 2012, 14:32
Localisation : Pays-Bas
Contact :

Messagepar Darkover » 21 mars 2012, 16:30

Moi qui me plains de mes petits bobos et de ne pas avoir de diagnostique depuis plus de 6 mois (et je vais encore devoir attendre encore : mon rdv avec mon neurologue pour les résultat de l'IRM qui devait avoir lieu ce vendredi est repoussé au 25 avril, car il doit avoir le compte-rendu de la neuro-psychologue qui ne lui enverra par courrier qu'après que je l'ai revue elle, pour son compte-rendu de mes tests, le 11 avril...)
À côté du récit de ce par quoi tu passes, je n'en ai pas le droit.
Bon courage Ephiny et surtout tiens-nous au courant.

Avatar de l’utilisateur
Ephiny
Habitué(e)
Messages : 42
Inscription : 21 mars 2012, 13:34
Contact :

Messagepar Ephiny » 21 mars 2012, 16:56

Merci de vos réponses. Je viens de visionner les vidéos du professeur Montagner et j'ai appris pas mal de chose.

Concernant l'intoxication, on y a pensé, car il y avait des travaux dans mon immeuble quand tout a commencé. On m'a fait faire une plombémie et j'ai un taux de 12 donc tout à fait dans les normes. La piste a été écarté.
Je ne bois pas, ne prend aucune substance illicite et je ne prend aucun médicament (sauf l'anti coagulant qui s'est terminé fin février).

Pour la maladie de lyme, je ne connaissais pas mais ça ne semble pas "coller" non plus. D'autant plus que je n'ai pas de chien et que je vie en plein centre ville (et je vous assure que les coins de verdure se compte sur les doigts de la main lol).

Pour te répondre Darkover : la douleur n'a rien a voir avec le "nombre" de symptôme. Je te vois et comme tout ceux ici, comme quelqu'un qui est comme moi, avec ses questions, ses douleurs, ses incompréhensions et ses peurs :wink:

Stéphanie2
Accro
Messages : 2069
Inscription : 19 avr. 2011, 16:20
Contact :

Messagepar Stéphanie2 » 21 mars 2012, 17:35

Bonjour et Bienvenue

Je comprends que ce soit très difficile à vivre. En même temps tu as quand même eu le droit à une sacré batterie d'examens en 6mois. Si tout revient normal, comme tu l'indiques, je comprends aussi que les médecins aient du mal à te dire ce que tu as et ne puissent t'aider correctement.
Tu dois quand même avoir des résultats anormaux:

Les résultats de l'hôpital : déficit moteur du membre inférieur gauche, proximal et distal en antérieur et postérieur, hypoesthésie au tact fin et à la thermo-algie, avec anesthésie sous le genou et arrêt net au niveau du périné. Trépidation épileptoide du pied épuisable donc non pathologique.

ça permet au moins de ne pas nier ton état, et j'espère que ça va leur permettre de progresser vers un diagnostique.

J'ai aussi des résultats qui sont revenus normaux malgré des signes à l'auscultation. A la fois j'ai l'impression de ne pas être prise très au sérieux, en même temps, s'il n'y a pas de pistes pour les médecins aux examens, je comprends qu'ils ne puissent pas me dire ce qui se passe...

Bon courage en tout cas, le centre spécialisé dans les maladies neuromusculaires va surement pouvoir trouver quelque chose.
Dernière édition par Stéphanie2 le 21 mars 2012, 19:26, édité 1 fois.
après plus de 2 ans de bizarreries, enfin un diagnostique en mai 2012
Syndrome de Fatigue Chronique (on dit aussi Encéphalomyélite Myalgique)

Avatar de l’utilisateur
Ephiny
Habitué(e)
Messages : 42
Inscription : 21 mars 2012, 13:34
Contact :

Messagepar Ephiny » 21 mars 2012, 17:55

Oui au niveau des choses "anormales", enfin qui sont confirmés par des examens et pas seulement par ma parole, il y a bien un déficit moteur. Mes muscles de la jambe sont sains (enfin apparemment lol) mais totalement dénervés sous le genou.

Côté réflexe au niveau du genou : réflexe exagéré (très drôle d'ailleurs de voir la jambe se soulever autant)
et au niveau du pied : trépidation épileptoide (calmé par le solumédrol).

Steppage de la jambe gauche : corrigé (enfin le mot est fort) par un releveur de pied.

EMG : anormal avec des temps de réponse très diminué a gauche et légèrement diminué a droite. Pour les deux que j'ai fait, et ça ne s'arrange, au contraire ça continue de diminuer.

On m'a fait signé un papier pour une recherche en génétique concernant une anomalie sanguine que j'aurais, mais personne n'a voulu m'en dire plus si ce n'est que cela n'aurait peut être pas de rapport. Je suis en attente de faire un bilan thrombophilique dans cette optique.

Concernant l'IRM médullaire : les deux internes de neuro ont vu une plaque au niveau du coup, mais le professeur du service (qui lui n'a pas pris le temps de regarder le CD) voit un défaut de l'image ???

Pour le reste, c'est plus compliqué de prouver ce qu'on ressent comme les jambes qui deviennent "glacés" d'un coup alors que quand vous touchez le haut est normal. Je dis le haut, car j'ai les pieds et les mollets glacés en permanence alors que j'ai des bas de contention de niveau III.

J'ai pu faire beaucoup de chose en 6 mois car mon généraliste est un type en or mais malheureusement je n'ai toujours pas d'explication.
Comme tu le dis, le plus dur est d'être pris au sérieux. Je ne cours pas après le diagnostic d'une maladie quelconque, je veux juste savoir ce qu'il m'arrive, si je vais récupérer ou pas et surtout est ce que ça va s'arrêter !

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 12920
Inscription : 13 avr. 2010, 18:15
Localisation : HdF
Contact :

Messagepar Defcom » 21 mars 2012, 19:47

cou2 Bonsoir Ephiny et bienvenu2
Que dire de ton parcours,a part le fait qu'il ressemble plus au parcours du combattant qu'a un parcours médical.
bon courage pour la suite,et surtout,garde le moral,c'est trés important :wink:
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
Ephiny
Habitué(e)
Messages : 42
Inscription : 21 mars 2012, 13:34
Contact :

Messagepar Ephiny » 21 mars 2012, 20:34

Bonsoir, oui c'est sur que j'ai l'impression de refaire mes classes par moment. J'ai toujours eu un très bon moral, bien qu'en ce moment, je commence a douter.
J'ai toujours voulu que ma soeur m'accompagne a tout mes rendez-vous pour entendre ce qu'on me disait. Dès que j'ai des fasciculations je lui fais voir. A force de "traîner" tout ça, on commence a se demander si tout ça est bien vrai. A force de se rabâcher devant différents médecins, on en a marre, on se lasse.
J'ai eu droit a des engelures extrement douloureuse a deux orteils du pied gauche, je continue d'en soigner un (ma kiné contrôle et trouve que ce n'est pas encore ça). Elle a vu le démarrage et ma soeur aussi.
J'ai eu droit a une veinite suite au cathéter qu'on m'avait mis pour les bolus de solumédrol : 10 jours après ! Et au lieu de monter, elle est descendue (bah oui je sais, ce n'est pas logique mais mon médecin l'a constaté). J'ai encore la veine un peu dur, mais ça va bien mieux.
Mon plus gros soucis : je n'ai jamais d'hématome et je n'enfle pratiquement jamais !

exemple : je suis tombée dans les toilettes après ma première crise d'épilepsie (dont on a jamais trouvé la cause en passant). Poignet légèrement rose et une douleur atroce. J'ai insisté pour qu'on m’emmène a l’hôpital passer une radio. Le médecin m'a fait bouger les doigts, et le poignet pouvait bouger un peu. Il m'a dit bof une petite foulure. J'ai insisté pour passer une radio, il m'a limite traiter de folle mais j'ai tenu bon.
Résultat : je vous le donne en mille : double fracture du poignet !

autre exemple : mon accident a l'armée. J'ai raté plusieurs marches pendant un exercice incendie. Pied normal !
On m'a emmené a l'infirmerie : coton d'alcool, allez ça va passer !
Je vous passe les détails, mais on m'a diagnostiqué une petite entorse. Après une radio : luxation des tendons péroniers avec fracture.

Alors je n'y suis pour rien, mais quand vous dites aux médecins que vous n'avez jamais d'hématomes et que vous n'enflez jamais, ils ne me croit pas. Quand je relis mon parcours, je prend peur, alors j'arrête. Mais dur dur de faire comprendre la douleur a un médecin sachant que ça ne se voit pas.

Avatar de l’utilisateur
valeric31
Habitué(e)
Messages : 78
Inscription : 16 mars 2012, 00:35
Localisation : toulouse
Contact :

Messagepar valeric31 » 21 mars 2012, 21:10

Bonsoir à toi !!!!!

je te souhaite plein de courage en espérant qu'enfin on trouve ce que tu as !!!! Car forcément il y a quelques choses!!!!!



/coucou
Ma devise, quoi qu il arrive toujours rester positive!

Avatar de l’utilisateur
fabienne37
Fidèle
Messages : 537
Inscription : 07 déc. 2010, 22:55
Localisation : Carouge (Suisse)
Contact :

Messagepar fabienne37 » 21 mars 2012, 22:42

Bonsoir Ephiny... A la lecture de ton premier post j'ai pensé "et dire qu'il y a des scénaristes qui ne trouvent pas d'idées!"
Quel scénario que le tien, quel parcours, je comprends que tu t'impatientes de recevoir un diagnostic, mais c'est vrai que les médecins sont souvent désemparés par la multiplicité de symptômes dont parfois c'est la première fois qu'ils entendent parler...
J'espère qu'on va trouver, et qu'on va pouvoir te trouver des traitements, le plus dur c'est l'impuissance des médecins devant nos ressentis, et la meilleure chose que je puisse te souhaiter c'est qu'il y ait rémission, courage et tu as ta soeur pour t'accompagner, c'est une aide inestimable, je te souhaite aussi de trouver des médecins qui écoutent et entendent ce qu'on leur dit... L'un ne va pas sans l'autre mais l'écoute est un art difficile.
Accroche-toi, patience, ils vont trouver ce que tu as!

<2
SEP diagnostiquée en 2004
TYSABRI depuis juin 2011
Née en colère et c'est ma seule force!

J-Patrick
Habitué(e)
Messages : 40
Inscription : 20 mars 2012, 21:00
Localisation : seine maritime
Contact :

Messagepar J-Patrick » 22 mars 2012, 07:02

Bonjour,

Ephiny a écrit :
Concernant l'IRM médullaire : les deux internes de neuro ont vu une plaque au niveau du coup, mais le professeur du service (qui lui n'a pas pris le temps de regarder le CD) voit un défaut de l'image ???

J


c'est trop compliqué de refaire l'irm en cas de doute ? c'est dingue ça.

chapeau pour ta patience !

une question : c'est la ponction ou le bolus qui te donne la migraine ?

Avatar de l’utilisateur
Ephiny
Habitué(e)
Messages : 42
Inscription : 21 mars 2012, 13:34
Contact :

Messagepar Ephiny » 22 mars 2012, 09:56

Merci pour tout vos messages ça redonne la pêche :D . C'est sur qu'il faut en avoir de la patience pfiou.
Pour te répondre J-Patrick, on va me le faire refaire cet IRM médullaire a Marseille. Je croise juste les doigts pour que ce soit en hospitalisation de jour et que je ne sois pas obligée de rester là bas.
Concernant la migraine je pense que c'est bien les bolus de solumédrol qui me l'ont donné (dès que l'on me mettait le bolus, la migraine démarrait). J'ai eu droit aux bourdonnements dans les oreilles (pratique quand on vous parle et que vous entendez un peu comme Nicolas Hulot lol) par contre qui s'arrêtait en position allongé donc bien consécutif a la ponction lombaire. Après je sais qu'on réagit tous différemment mais moi les médicaments me font un effet boeuf lol. Un aspirine et pouff, je m'endors pour 3/4 heures. J'ai perdu du poids depuis que tout a commencé donc ça n'aide pas (environ 44 kilo toute mouillée).

Avatar de l’utilisateur
Ephiny
Habitué(e)
Messages : 42
Inscription : 21 mars 2012, 13:34
Contact :

Messagepar Ephiny » 23 mars 2012, 13:47

J'ai eu confirmation ce matin après ma séance de kiné que j'ai un début de steppage du pied droit. Mon pied gauche est déjà atteint mais comme il est bloqué chirurgicalement sur les côtés, je n'étais pas sur que ce soit la même chose qui commence. Pour le moment, j'ai une perte de sensibilité au niveau du pied et sur le côté extérieur du mollet. Mais par rapport a la jambe gauche pour l'instant, ça peut aller. Le plus pénible reste les sensations de décharges électriques dans les jambes et les douleurs musculaires. On va dire que le temps pluvieux et humide de ces derniers jours n'arrangent rien alors j'attends le soleil avec impatience :D
Pour garder le moral, ce soir c'est raclette a la maison mdr

Avatar de l’utilisateur
valeric31
Habitué(e)
Messages : 78
Inscription : 16 mars 2012, 00:35
Localisation : toulouse
Contact :

Messagepar valeric31 » 23 mars 2012, 14:23

Bonjour,

Je pense que c'est très bien que tu ailles à la timone, car c'est réputé,et je pense qu'ils vont trouver !!!En attendant courage!!!
Ma devise, quoi qu il arrive toujours rester positive!

Avatar de l’utilisateur
Detchen!
Fidèle
Messages : 624
Inscription : 18 oct. 2011, 09:22
Contact :

Messagepar Detchen! » 23 mars 2012, 16:39

Bonjour Ephiny

Novembre 2011 + 6 mois de panne de l'IRM de la Timone = mai 2012, téléphone leur pour vérifier, mais ton IRM se fera à la Conception (si on t'y envoie en interne sinon pas possible de prendre RV par téléphone, expé perso et il est pas des meilleurs selon ma neurologue), donc au cas où, va plutôt dans un hôpital privé (avec ordonnance en appelant bien avant : en novembre pour RV fin jan début fevr dans mon cas), celui de Beauregard donne de bons résultats selon ma neurologue, il est plus récent (j'y ai fait mon dernier contrôle) ils sont aussi très prévenants (même si on attend pas mal). Ils ont même la 3D. Bien sur si un spécialiste le prescrit spécifiquement.

J'espère que ça te fera gagner un temps précieux.

Si le 6ème étage de la Timone ne te trouve rien en SEP ou en Epilepsie, ils t’enverront au 9ème étage qui traite les maladies du même genre mais pas la SEP mais avec une prise en charge globale (dont ergothérapeutes, etc) ce qui n'est pas le cas du 6ème étage qui n'est qu'un pôle de neuroscience à la pointe du progrès en France (mais ma neuro ne connaît pas Seignalet, n'est pas diététicienne, les truc bio, les compléments phytho pour elles n'ont aucun effet donc on peut les prendre comme de l'eau si ça nous fait plaisir, elle leur donne une valeur de placebo). Cependant, on y est bien traité et bien soignés : ils ont respecté mon régime végétarien et sans sel. Ce qui n'était pas le cas de la maternité quand je me suis faite opérée à l'HNord qui avait pour lui la vue sur la mer et les îles.

La Timone est en travaux en ce moment, pour extension mais tout roule.

Reste confiante ! Bienvenue à Marseille !
Tendresses.
Detchen!
Sagesse Eveillee Primordiale. Le but (Eveil) est le chemin (la SEP).

(SEP Oct11 Quiescente Nov11 Remittente Fev12 - Lyrica 3nov11, Solumedrol nov2011, Fév12, fev2013, Avonex mars12àmi2014, stabiliséeRR Tecfidéra mi2014)

Avatar de l’utilisateur
Ephiny
Habitué(e)
Messages : 42
Inscription : 21 mars 2012, 13:34
Contact :

Messagepar Ephiny » 23 mars 2012, 17:42

Je suis assez contente de la réputation de la Timone, ça me boost a fond :D

Detchen, j'ai rendez vous directement au 9 ème étage. Au vu des informations que je rassemble un peu tout les jours, il semblerait que mon cas s'oriente vers une polynévrite ou polyradiculonévrite. Mais laquelle ? cela reste encore un mystère et c'est pour ça qu'on m'envoie dans ce service. En tout cas, merci pour toute ces informations. Dans le pire des cas mon IRM sera fait dans ma ville, il y a tout ce qu'il faut aussi. La seule chose que j'appréhende un peu c'est si jamais j'ai droit a une biopsie musculaire, mais bon je ne vais pas anticiper les choses. A chaque jour suffit sa peine lol.


Revenir vers « Les présentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité