JF 25 ans, SEP officelle

Si tu viens d'arriver, nous te remercions de nous faire l'honneur de ton premier message (post) pour te présenter.

L'équipe du forum se fera un plaisir de t'accueillir et t'ouvrira les portes des autres sections de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 16:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

Messagepar isa33 » 18 nov. 2011, 17:33

coucou!!

alors, je vais te donner un conseil qui me parait essentiel!! Inscris-toi au réseau SEP de ta région, à savoir, SINDEFI SEP!!! C'est génial!!! Tu as des réunions d'infos, une prise en charge individuelle, la possibilité de consulter gratuitement des professionnels de santé tels q psychologue, orthophoniste, etc...

comme tu as le moral en berne et q tu sens q tu as besoin de soutien psychologiq, ben tu auras tt ça ds le réseau!! Je te garantie q ça va énormément t'aider!!

quant au ttt q tu dois choisir, je te conseille la copaxone. Même si c'est le plus embêtant (1/jour), c'est celui qui a le moins d'effet secondaire. Tu n'as pas de syndrôme pseudo grippal, etc.. dc c'est plutôt cool! Et puis, comme ce n'est pas un interféron, pas de risq de troubles hépatiq ou d'état dépressif! Alors, ça vaut bien un petit sacrifice, non?! :wink:

en tt cas, tiens-nous au courant!

voilà le lien de leur page web où tu trouveras ttes les infos sur le réseau et comment t'inscrire.


http://www.sindefi.org/Le-reseau-en-pratiques.html
née en 1980
sépienne depuis 2003
sous tysabri depuis mai 2009

Avatar de l’utilisateur
brimbelle
Fidèle
Messages : 442
Inscription : 09 mai 2011, 13:13
Contact :

Messagepar brimbelle » 18 nov. 2011, 17:38

Shysee a écrit :
D'ailleurs, à votre avis, faut-il parler de la SEP à son employeur ?? ou est-ce trop risqué ?


Hello Shysee,

Aaaahhh THE question! Moi aussi je l'ai tournée et retournée dans ma tête.
Lorsque j'ai eu le diagnostic, c'est le 1er conseil que j'ai demandé à mon neuro. Tout de go, il m'a déconseillé d'en parler.
Je me suis dit qu'arriverait un moment (une crise, une absence, une poussée + hospi...) où il faudra expliquer au Boss le pourquoi du comment. Alors j'ai décidé d'attendre d'avoir commencé le traitement pour le lui dire. Et j'ai bien fait. Mon employeur a très bien réagit, compréhensif sans être larmoyant. Et lorsque j'ai dû m'arrêter 8 jours à cause du traitement, j'ai été transparente sur la raison. Nous avons une bonne relation de confiance mutuelle et de respect.
En fait tout dépend de la relation que l'on a avec son employeur et de sa personnalité.
Par contre, une chose est claire : jamais je ne l'aurais dit pendant la période d'essai, lors d'un entretien d'embauche, etc... Et si je dis ça c parce que je suis valide à 100% et que le diag a été posé alors que ça fait plus de 3 ans que je suis en CDI dans cette boîte.
A part ma fatigue, rien ne se voit.

J'avais posé la même question que toi sur ce forum, et tout le monde m'avait fait comprendre que c'était à moi de voir, mais aussi que l'on a aucune obligation de dire sa patho à son employeur.

Voilou :wink:
"J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé" - Voltaire.

TIF
Habitué(e)
Messages : 68
Inscription : 17 nov. 2011, 19:28
Contact :

Messagepar TIF » 18 nov. 2011, 18:03

Chouette une graphiste !
Moi j'étais infographiste mais j'ai stoppé pour m'occuper des mes enfants...

TIF
Habitué(e)
Messages : 68
Inscription : 17 nov. 2011, 19:28
Contact :

Messagepar TIF » 18 nov. 2011, 18:04

J'écris en gros car on a dit d'écrire en gros mais c'est pas un peu trop gros du coup ?

Avatar de l’utilisateur
isa33
Fidèle
Messages : 712
Inscription : 29 mai 2011, 16:51
Localisation : Léognan, Gironde
Contact :

Messagepar isa33 » 18 nov. 2011, 18:07

ben t'es pas obligée d'écrire en gras!! :wink:
née en 1980

sépienne depuis 2003

sous tysabri depuis mai 2009


Revenir vers « Les présentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Babel et 2 invités