Configuration de l’extension


 A  B  C  D  E  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  R  S  T  U  V 


Certains termes sont illustrés.
Il existe dans ce cas un lien cliquable au bout de la ligne, cliquez dessus pour afficher l'illustration.
Sur la page de visualisation, cliquez sur l'image pour revenir.

TermeDéfinitionIllustration
 A
ALAT
Voir aussi : Transaminases
 
ALDAffection de Longue Durée : En France, cette dénomination regroupe les maladies, comme la Sclérose en Plaques, prises en charge à 100% par la Sécurité sociale.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
AMM
Cadre administratif
Autorisation de Mise sur le Marché, délivrée par l'administration (ANSM en France, FDA aux Etats-Unis) nécessaire pour la commercialisation de tout médicament après une procédure qui peut être longue. Une surveillance est maintenue après l'autorisation et celle-ci peut être retirée en cas de découverte d'effets indésirables graves à long terme (pharmacovigilance). Les traitements de fond pour la sclérose en plaques nécessitent une AMM.
Voir aussi : ATU
Lien externe : Lien internet
 
ANSMAgence Nationale de Sécurité du médicament. Anciennement AFSSAPS 
Anti-inflammatoire
Traitements
On qualifie d'anti-inflammatoire un moyen, une substance ou un médicament capables de combattre et/ou calmer une inflammation (processus immunitaire suite à une blessure locale engendrée par un agent physique, chimique ou pathogène). Les corticoïdes ont le rôle d'anti-inflammatoire lors des poussées de sclérose en plaques. Attention, demander conseils à son médecin ou son pharmacien avant toute utilisation d'anti-inflammatoire.
Voir aussi : Corticoïdes
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
AnticorpsUn anticorps est une protéine sécrétée par les cellules de l'immunité appelées lymphocytes qui permettent de protéger et défendre l'organisme contre des substances étrangères et/ou infectieuses.
Voir aussi : Lymphocytes
Lien externe : Lien internet
 
ASAT
Voir aussi : Transaminases
 
Asthénie
Symptomes
Terme médical pour désigner une dégradation de l'état général d'un patient et entrainant une faiblesse généralisée de l'organisme. L'asthénie se distingue de la fatigue car l'état d'épuisement survient sans avoir pratiqué un effort et ne disparaît pas au repos.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Asymptomatique
Diagnostic
On dit d'une maladie qu'elle est asymptomatique lorsque le patient ne présente aucun symptôme visible (absence de manifestation clinique). Une simple observation ne permet pas alors de déceler un symptôme caractéristique de la pathologie, comme la sclérose en plaques. Auxquels cas des examens (cliniques et/ou biologiques) plus approfondis sont nécessaires avant de pouvoir poser un diagnostic. Un IRM permet de faire apparaître d'éventuelles lésions asymptomatiques dues à une sclérose en plaques.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Ataxie
Symptômes
Trouble de la coordination des mouvements, lié à un défaut de coordination du jeu musculaire. Elle touche la fois la direction et l'amplitude des mouvements volontaires et perturbe les contractions musculaires, volontaires ou réflexes, qui sont nécessaires à l'équilibre et à la marche. Elle peut également affecter les mouvements des yeux et l'élocution. Elle peut être causée par des lésions de la sclérose en plaques touchant le SNC, le cervelet ou le système vestibulaire de l'oreille interne.
Lien externe : Lien internet
 
ATUAutorisation Temporaire d'Utilisation pour des médicaments n'ayant pas d'AMM mais qui traitent, préviennent ou diagnostiquent des maladies graves ou rares ; pour lesquels il n'existe pas de traitement ; dont l'efficacité et la sécurité est présumée.
Voir aussi : AMM
Lien externe : Lien internet
 
Auto-immuneLes maladies dites auto-immunes, comme la sclérose en plaques, résultent d'un dérèglement du système immunitaire et se caractérisent par une agression de l'organisme par son propre système immunitaire. Même si l'on constate que les femmes sont plus concernées par ces affections que les hommes, les causes sont mal connues et sont dites plurifactorielles.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Axone
Anatomie
L'axone est un long prolongement du neurone pouvant mesurer jusqu'à un mètre. Son extrémité est divisée en plusieurs "branches" permettant ainsi la connexion à d'autres neurones par l’intermédiaire des synapses. Il conduit l'influx nerveux et permet la transmission des messages vers tout le corps sous forme de signaux électriques. En s'attaquant à la gaine de myéline, la sclérose en plaques perturbe donc la circulation de l'influx nerveux.
Lien externe : Lien internet
Afficher
 B
Babinski
Voir aussi : Signe de Babinski
 
Barkhof
Diagnostic

Voir aussi : Critères de Barkhof
 
Barrière hémato-encéphaliqueBarrière hémato-encéphalique également appelée barrière hémato-méningée, permet de réguler le flux sanguin vers le cerveau et protège le système nerveux central contre les agents pathogènes, les toxines ou certaines hormones présents dans le sang. Parfois elle peut bloquer des traitements médicamenteux, notamment neurologiques comme par exemple dans le cadre de la sclérose en plaques.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
BénigneBénigne est le féminin du terme bénin désignant l'absence de gravité ou l'absence de conséquence grave d'un état de santé par exemple ou dont l'évolution n'impliquera pas de complication. Bénigne s'oppose donc au terme maligne (féminin de malin).
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Bilan urodynamique
Examens
Etude du fonctionnement de la vessie et de l’ensemble des organes permettant la continence urinaire et anale. Cet examen est généralement prescrit en cas d’incontinence urinaire, prolapsus, besoins urgents, besoins fréquents et/ou fuites de selles et/ou de gaz.
Voir aussi : Urologue, incontinence
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Bolus
Traitements
En médecine et en pharmacie, désigne une dose de médicament ou de produit de contraste que l'on doit administrer au complet d'un seul coup, généralement par injection intraveineuse par perfusion. Des bolus de corticoïdes sont administrés pour traiter les poussées de sclérose en plaques.
Voir aussi : Corticoïdes
 
 C
Cellules souches
Recherches sur la SEP
Une cellule souche est une cellule capable de s'autorenouveler (se multiplier en donnant de nouvelles cellules souches), de se différencier en d'autres types cellulaires (produire des cellules dites spécialisées comme de foie, de peau, de pancréas etc...). Elles sont issues soit de l'embryon, soit du fœtus, soit du sang de cordon et de divers tissus après la naissance ou soit de tissus adultes après manipulation génétique. En outre, elles sont à l'origine de la thérapie cellulaire qui permet de régénérer ou recréer des tissus détruits.
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
Cérébelleux
Symptomes
Cérébelleux signifie littéralement "qui appartient au cervelet". Un syndrome cérébelleux est donc un ensemble de symptômes traduisant une atteinte du cervelet et/ou des voies nerveuses en relation avec le cervelet. Les principaux signes, courant dans la sclérose en plaques, de ce syndrome sont les troubles de la station debout et de la marche, des troubles de l'exécution du mouvement, des tremblements, troubles cognitifs et affectifs, troubles de la parole, etc...
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Champ visuel
Symptomes
Le champ visuel désigne la zone perçue par le regard d'une personne dont les yeux restent immobiles et fixés droit devant. Le champ visuel couvre environ 180° chez un individu normal. Une altération du champ visuel peut être signe d'une pathologie liée directement à l’œil ou révélant l'atteinte du nerf optique comme dans le cadre du NORB lors d'une poussée de sclérose en plaques, par exemple.
Voir aussi : NORB
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Cognitif
Symptomes
Le terme cognitif se rapporte à la faculté de connaître. Ainsi un trouble cognitif est un ensemble de symptômes résultant d'une altération des fonctions cérébrales pouvant être dû au vieillissement, à un traumatisme cérébral ou une maladie neurodégénérative telle que la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer par exemple. Les principaux symptômes sont entre autres des troubles de la mémoire, de la compréhension ou du raisonnement, etc...
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Cortex cérébralAussi appelé substance grise, le cortex cérébral est un tissu organique de quelques millimètres d'épaisseur, recouvrant les deux hémisphères du cerveau. Il est le siège de nombreuses fonctions cognitives comme le langage, la conscience ou la mémoire etc...
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Corticoïdes
Traitements
Traitement des poussées de la sclérose en plaques en général par perfusions à fortes doses : 1g par jour sur 3 à 5 jours en hôpital de jour. Cela accélère la rémission des symptômes. Ce traitement peut présenter des effets secondaires comme l'insomnie, des palpitations ou des rougeurs cutanées. Un régime sans sel est recommandé pour limiter la rétention d'eau.
Voir aussi : Anti-inflammatoire
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
Critères de Barkhof
Diagnostic
Selon les critères de Barkhof, l'IRM est considérée comme positive pour le diagnostic de Sclérose en plaques en montrant une dissémination spatiale lorsque 4 critères sont remplis : 1- une lésion prenant le contraste ou à défaut au moins 9 lésions sur la séquence pondérée en T2 2- au moins une lésion sous-tentorielle 3- au moins une lésion située à la jonction cortico-souscorticale 4- au moins trois lésions péri-ventriculaires Ces critères ont été révisés ensuite par McDonald pour lequel seuls 3 de ces critères sont nécessaires.
Voir aussi : Critères de McDonald, dissémination spatiale
 
Critères de McDonald
Diagnostic
Selon les critères de McDonald, révisés en 2010, le diagnostic de la Sclérose en plaques peut être posé si l'IRM montre 3 des 4 critères suivants (dits de Barkhof) qui attestent d'une dissémination spatiale : 1) une lésion prenant le contraste ou à défaut au moins 9 lésions sur la séquence pondérée en T2 2) au moins une lésion sous-tentorielle 3) au moins une lésion située à la jonction cortico-souscorticale 4) au moins trois lésions péri-ventriculaires Par ailleurs, une dissémination temporelle doit être attestée. En l'absence de signes cliniques, l'IRM doit alors présenter : 1) Une lésion prenant le contraste ou une nouvelle lésion T2, sur une IRM réalisée au moins 3 mois après la première poussée. 2) Si l 'IRM initiale est réalisée moins de 3 mois après la poussée inaugurale, il suffit d'une prise de contraste sur une nouvelle IRM de contrôle réalisée au moins trois mois plus tard.
Voir aussi : Dissémination spatiale, dissémination temporelle, Critères de Barkhof, IRM
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Cryotherapie
Traitement
Elle est utilisée pour calmer les douleurs telles que les entorses, tendinites, claquages musculaires. Le froid a pour effet de réduire le calibre des vaisseaux (vasoconstriction), de soulager la douleur et d'aider à résorber les hématomes. Des spray de froid sont aujourd'hui couramment utilisés sur les terrains de sport pour calmer la douleur à la suite d'un choc, de manière plus pratique qu'avec la glace.
Lien externe : rechercher sur le forum
 
 D
Démyélinisation
Symptomes
La démyélinisation est un phénomène d'altération et/ou de destruction de la gaine de myéline. Elle a pour conséquence directe des troubles voire l’arrêt de la transmission de la conduction nerveuse (flux électrique). Elle peut engendrer certains symptômes comme des troubles de la vision, de la mémoire, de la parole, de l'équilibre, de la coordination, des fourmillements etc... . La démyélinisation peut être provoquée par des maladies neurodégénératives comme la sclérose en plaques.
Voir aussi : myéline, axone, neurone
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Diplopie
Symptomes
La diplopie est un trouble visuel qui se caractérise par une vision double. Cette vision double peut toucher un seul œil (diplopie monoculaire) ou les deux (diplopie binoculaire). Elle est provoquée par l'atteinte d'un muscle, d'un nerf oculomoteur ou d'une voie nerveuse. Elle peut être le symptomatique entre autre de la fatigue, de la consommation d'alcool, d'une maladie infectieuse, de problème de vascularisation de l’œil ou d'une pathologie neurologique telle que la sclérose en plaques.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Dissémination spatiale
Diagnostic
Dans le cadre de la sclérose en plaques, lorsque l'on parle de dissémination spatiale, on cherche à déterminer si les lésions provoquées par la démyélinisation, affectent l'ensemble du système nerveux central, contrairement à certaines pathologies qui peuvent être toujours ciblées sur la même région du système nerveux.
Voir aussi : Critères de McDonald, IRM, Lésion
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Dissémination temporelle
Diagnostic
Dans le cadre de la sclérose en plaques, lorsque l'on parle de dissémination temporelle on cherche à déterminer si la maladie est évolutive dans le temps, via la présence de lésions actives ou cicatrisées, à l'inverse d'autres maladies démyélinisantes du système nerveux qui peuvent se présenter sous la forme d'un seul épisode clinique sans récidive ou évolution.
Voir aussi : Critères de McDonald, IRM
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Dysarthrie
Symptomes
La dysarthrie est un trouble de la parole qui se manifeste par des difficultés d'articulation, une altération de la voix et du débit de parole. Elle peut être symptomatique de lésions du cerveau ou d' une atteinte au niveau des différents organes ayant un rôle dans la parole. Ainsi des pathologies comme un AVC, la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaques peuvent être entre autres à l'origine de la dysarthrie.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
dysesthésie
Symptômes
Désigne l'altération de la sensibilité d'une partie du corps en réponse à un stimulus ou le contact. Il peut s'agir de fourmillements, de picotements, de sensations de brûlure et/ou d'irritation, de douleurs et d'engourdissements. L'augmentation (hyperesthésie) ou la diminution (hypoesthésie) de la sensibilité, fréquentes dans la sclérose en plaques, peuvent être causées par une lésion de la moelle épinière.
Voir aussi : hyperesthésie, hypoesthésie
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Dysphagie
Symptomes
La dysphagie, symptôme courant de la sclérose en plaques, est un trouble de la déglutition (mouvement qui entraine les aliments mastiqués vers l'estomac sans passer par les voies respiratoires) provoquant une sensation de gêne ou de blocage des aliments (une difficulté à avaler des aliments liquides et/ou solides) qui peut être localisée dans la bouche, le larynx ou l’œsophage.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Dysurie
Symptomes
La dysurie est la difficulté à uriner (miction) due à un dysfonctionnement de la vessie. Elle peut se manifester de différentes manières comme une miction qui n'est pas immédiate, un débit du jet d'urine faible ou un jet intermittent, et parfois par une miction douloureuse. Cela peut être entre autres symptomatique de troubles nerveux. En effet, lors de la miction, les muscles entourant la vessie se contractent alors que les muscles fermant l'urètre se relâchent. Dans le cadre de pathologie telle que la sclérose en plaques, la conduction des signaux nerveux peut être altérée et donc entrainer une perturbation de la coordination des deux mouvements ou la capacité de la contraction de la vessie. Un bilan urodynamique peut alors s'avérer nécessaire.
Voir aussi : Bilan urodynamique
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
 E
ECBU
Examen
ECBU signifie Examen CytoBactériologique des Urines et peut être également appelé Cytologie Urinaire. Cet examen est l'un des plus demandés au cours des consultations médicales. Il consiste à analyser les urines de la première miction du matin et permet de diagnostiquer une infection urinaire et d'identifier le germe qui en est responsable.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
EDSSEDSS, qui signifie "Expanded Disability Status Scale", est une échelle d'évaluation internationale utilisée par les neurologues dans le cadre de la sclérose en plaques pour mesurer l'évolution des patients sur différents paramètres tels que les fonctions pyramidale, cérébelleuse, sensitive, visuelle, etc... . Ainsi le neurologue obtient un score EDSS compris entre 0 et 10 et lui permet de contrôler l'évolution de la pathologie et d'adapter les traitements. Ce score est également nécessaire aux patients afin d'acquérir la reconnaissance de leur handicap. La marche est dite normale de 0 à 3.5, entravée à partir de 4 et impossible à partir de 7,5.
Voir aussi : RQTH
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
EEG
Examen
électro-encéphalogramme, examen qui permet l'enregistrement de l'activité cérébrale. 
EMG
Examens
L'électromyographie (EMG ou ENMG - électroneuromyogramme) est une technique médicale qui permet d'étudier la fonction des nerfs et des muscles,le système nerveux périphérique, les muscles et la jonction neuromusculaire, et donc de compléter certains diagnostics neurologiques, comme la sclérose en plaques.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Ergothérapie
Prise en charge paramédicale
L'ergothérapie est une spécialité paramédicale qui consiste, après avoir évaluer les habitudes de vie du patient, à accompagner les personnes en situation de handicap (moteurs et/ou psychomoteurs) afin de préserver leur indépendance et leur autonomie dans leur environnement quotidien (professionnel, scolaire, etc...), à l'aide de différents soins, conseils ou activités.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
EtiologieL'étiologie, dans le domaine médical, est la recherche et l' étude des causes et facteurs d'une maladie.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
 G
GadoliniumLe gadolinium est un agent de contraste permettant d'améliorer la qualité des imageries médicales par résonance magnétique (IRM). Lors de l'IRM, il est parfois difficile de visualiser certaines régions du corps ou certaines lésions de la sclérose en plaques, le gadolinium permet alors d'accentuer les contrastes en réagissant au champ magnétique.
Voir aussi : IRM
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Gilenya
Traitement
Gilenya® est indiqué dans les formes très actives de sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.Troisième médicament immunosuppresseur avec une indication dans le traitement de la sclérose en plaques (SEP), le fingolimod (Gilenya®) est administré par voie orale une fois par jour. Le médicament a un mode d’action différent de celui de ses prédécesseurs. Il agit comme un modulateur des récepteurs de la sphingosine-1-phosphate, ce qui a comme conséquence d'inhiber la migration des lymphocytes T (une classe de globules blancs impliqués dans la réponse auto-immune) en dehors du thymus et des ganglions lymphatiques. Ce qui empêche ainsi leur passage dans le système nerveux central et donc les attaques sur la myéline.
Lien externe : rechercher sur le forum
 
 H
Hépatiquece qui est relatif au foie 
HSCT
HSCT
HSCT signifie "Hematopoietic Stem Cell Transplantation" qui correspond en français à "greffes de cellules souches hématopoïétiques" (cellules souches fabriquées par la moelle osseuse). Une HSCT peut être proposée à des patients souffrants de certains cancers ou autres maladies hématologiques (affections du sang). Dans le cadre de la sclérose en plaques, des essais cliniques sont en cours en matière de HSCT.
Voir aussi : cellules souches
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Hyperesthésie
Symptômes
(gr. hyper : excès et esthésie : sensibilité ; Contr : Hypoesthésie). Désigne une perception excessive et anormale jusqu'à la douleur des sensations. Elle peut être d'origine physiologique ou due à une maladie qui atteint le système nerveux central, comme la sclérose en plaques. Il s'agit par exemple d'une gêne marquée ou d'une douleur causée par la seule pression d'un drap qui recouvre un membre.
Voir aussi : Hypoesthésie, Dysesthésie
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Hypoesthésie
Symptômes
(du gr. hypo : sous et esthésie : sensibilité ; Contr. Hyperesthésie) Désigne la diminution de la sensibilité de l'ensemble des fonctions sensorielles sous ses diverses formes. Elle peut être causée par diverses pathologies neurologiques comme la sclérose en plaques, ou le diabète.
Voir aussi : Hyperesthésie, Dysesthésie
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
 I
Incontinence
Symptome
L'incontinence urinaire et l'incontinence fécale sont des affections fréquentes qui ne sont pas dangereuses d'un point de vue médical, mais qui peuvent être particulièrement gênantes et dégrader la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes. Ce sont des pertes involontaires d'urine ou de selles, qui s'opposent au réflexe normal de « continence », c'est-à-dire de capacité à retenir ses besoins
Voir aussi : urologue, bilan urodynamique
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Inflammation
Symptômes
Une inflammation est un ensemble de réactions développées par l'organisme en réponse à une "agression", qu'elle soit d'origine externe comme une blessure, une infection, un traumatisme, ou interne à l'organisme lui-même comme dans des pathologies auto-immunes telle que la Sclérose en plaques.
Voir aussi : poussée
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
IRM
Examens
Imagerie par Résonance Magnétique : examen qui permet d'obtenir des vues en deux ou trois dimensions de l'intérieur du corps. Elle donne des informations sur des lésions qui ne sont pas visibles sur les radiographies standards, l'échographie ou le scanner. Elle utilise un champ magnétique (aimant) et des ondes radio. Aucune radiation ionisante n'est émise. Un produit de contraste (Gadolinium) peut être injecté pour révéler les hypersignaux de la sclérose en plaques.
Voir aussi : Gadolinium
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
 J
Jambes sans repos
Voir aussi : Syndrome des jambes sans repos
 
 K
kinesthésie
Voir aussi : Proprioception
 
 L
LCR
Voir aussi : Liquide céphalo-rachidien
 
LEMPLa leucoencéphalopathie multifocale progressive est une affection infectieuse démyélinisante (affectant la substance blanche) du système nerveux central due à la réactivation du polyomavirus JC jusqu'alors à l'état latent. Elle n'a été décrite quasi exclusivement que dans un contexte de déficience de l'immunité cellulaire ou sous traitement immunosuppresseur.
Voir aussi : Virus JC
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
LésionUne lésion cérébrale est une lésion qui touche le cerveau ; une lésion médullaire touche la moelle épinière. En général, il s'agit d'une destruction plus ou moins étendue du tissu nerveux entraînant un déficit dans la perception, la cognition, la sensibilité ou la motricité en fonction du rôle que jouait la région atteinte dans l'architecture neurocognitive. Dans la Sclérose en plaques, les lésions sont provoquées par les inflammations qui touchent le système nerveux central.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
LeucocytesCe sont les globules blancs (gr. leukos=blanc). Ils sont produits par la moelle osseuse et se trouvent notamment dans le sang et la lymphe. Ils jouent un rôle essentiel dans les défenses immunitaires en détruisant bactéries et virus et en transformant les substances responsables des allergies. Il en existe en particulier 3 familles : monocytes ; lymhocytes ; granulocytes.
Voir aussi : Lymphocytes
Lien externe : Lien internet
Afficher
Lhermitte
Voir aussi : Signe de Lhermitte
 
Liquide céphalo-rachidien
Examen
Liquide du système nerveux central, situé dans les méninges et dans les cavités centrales du cerveau. Il joue un rôle de maintien mécanique d'une certaine pression pour protéger le système nerveux des chocs. Le liquide céphalo-rachidien a un volume variable (entre 60 et 150 ml selon les personnes). Il est clair comme de l'eau. Son examen est possible, grâce à un prélèvement, qui se pratique par ponction lombaire, examen qui fait partie du parcours diagnostic de la sclérose en plaques. Chez les personnes atteintes de sclérose en plaques, le LCR peut-être modifié et comporter plus de protéines et de cellules que la normale.
Voir aussi : Ponction Lombaire
Lien externe : Lien internet
 
LymphocytesIl s'agit d'un type de leucocytes (ou globules blancs). Ils jouent un rôle essentiel dans le système immunitaire. On distingue les lymphocytes B, qui fabriquent les anticorps, et les lymphocytes T intervenant dans l'immunité à médiation cellulaire.
Voir aussi : Leucocytes
Lien externe : Lien internet
Afficher
 M
Maladie de Willis-Ekbom
Symptômes

Voir aussi : Syndrome des jambes sans repos
 
McDonald
Voir aussi : Critères de McDonald
 
MDPHMaison Départementale des Personnes Handicapées, lieu unique de service public visant à accueillir,informer, orienter et accompagner les personnes handicapées dans leurs démarches comme une demande de RQTH. Elles associent toutes les compétences impliquées aujourd’hui dans l’accompagnement des personnes handicapées et de leurs familles. Ce lieu d’accueil est ouvert aux personnes en situation de handicap (quelles que soient l’origine et la nature du handicap, l’âge et le lieu de résidence), à leur famille, aux professionnels, aux associations, etc.
Voir aussi : RQTH
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Médullaire
Anatomie
(du lat. medulla : moelle). Cet adjectif désigne ce qui est relatif à la moelle épinière. On parlera ainsi par exemple d'IRM médullaire pour surveiller l'évolution des lésions dans la sclérose en plaques.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Miction
symptôme
Action d’uriner. Les troubles de la miction sont fréquents dans la sclérose en plaques, comme des fuites d’urines (incontinence), des mictions trop fréquentes (pollakiurie), trop pressantes ou difficiles (dysurie). Un bilan urodynamique (ensemble d’examens explorant le fonctionnement de la vessie) est généralement nécessaire pour déterminer précisément le trouble mictionnel en cause et décider du traitement
Voir aussi : Dysurie, Pollakiurie, Incontinence, Bilan urodynamique, Urologue
 
Moelle épinière
Anatomie
Elle appartient au Système nerveux central et constitue le prolongement du cerveau de la boîte crânienne, à partir du bulbe rachidien et ce tout le long de la colonne vertébrale dans laquelle elle est contenue. Son rôle est de distribuer les nerfs entre le cerveau et les différentes parties du corps. La coupe transversale de la moelle épinière présente deux régions : - au centre, la substance grise (en forme de H) qui renferme les corps cellulaires des neurones ; - en périphérie, la substance blanche qui est composée d'axone dans leur gaine de myéline.
Voir aussi : Médullaire, Système nerveux central
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
Monoplégie
Symptômes
La monoplégie est un trouble neurologique qui peut être dû à une sclérose en plaques. Elle est caractérisé par la paralysie d'un seul membre ou un seul groupe de muscles.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Myéline
Anatomie
Membrane grasse essentielle qui isole chaque nerf du cerveau et de la moelle épinière comme une gaine. Elle assure la conduite normale des messages nerveux d’une partie du corps à une autre. La conduction rapide des influx nerveux le long des faisceaux nerveux est essentielle à la plupart des fonctions motrices, sensorielles et intégratives du système nerveux central (cerveau, cervelet et moelle) et périphérique (nerfs). Une altération de la gaine de myéline, due par exemple à une sclérose en plaques, aura pour effet de réduire la qualité du signal.
Voir aussi : Démyélinisation
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
 N
Nerf
Anatomie
Un nerf désigne un regroupement d'axones distinct traversant un tissu. Ces axones sont issus de neurones. La fonction d'un nerf est de transmettre un signal, ou stimulus, d'un tissu à un autre, au sein d'un organisme pluricellulaire. Ce message nerveux est de nature électrique. Il est constitué des potentiel d'action qui se déplacent le long des axones qui constituent le nerf.
Voir aussi : neurones, systeme nerveux central, axone
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Neurologue
Spécialiste
Un neurologue est un médecin spécialisé dans la branche de la neurologie. En d'autres termes, le neurologue est un spécialiste de toutes les maladies touchant le système nerveux, en particulier les maladies s'attaquant directement au système nerveux central que ce soit au niveau du cerveau ou de la moëlle épinière comme l'épilepsie, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, les démences comme la maladie d'Alzheimer, les hémorragies cérébrales, tumeurs cérébrales ou médullaires (touchant la moëlle). Les maladies touchant le système nerveux périphérique le concernent également, notamment dans le cadre de l'évolution du diabète avec la neuropathie diabétique, ou toute autre atteinte nerveuse.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Neurone
Anatomie
Les Neurones sont des cellules du système nerveux central qui ont pour fonction de transmettre et de traiter des informations sous forme d'influx nerveux. Les neurone communiquent ainsi en réseau par le biais des axones, qui sont protégés par une gaine de myéline, et des dendrites.
Voir aussi : Axone
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Neuropathie
symptôme
La neuropathie désigne l'affection d'un ou de plusieurs types de nerfs périphériques, moteurs et sensitifs qui contrôlent les pieds et les mains, ainsi que les nerfs du système nerveux autonome qui contrôle les organes. Les symptômes dépendent du type de nerf affecté.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Névralgie
Symptômes
Une névralgie est une affection douloureuse causée par un nerf. Le principal symptôme est une douleur spontanée ou continue, souvent aiguë, siégeant sur le trajet des nerfs, sans signes extérieurs visibles. En fonction de la douleur, une névralgie peut être qualifiée de "intermittente" ou "incessante".
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Névrite
Symptômes
Lésion d'un nerf due à une inflammation ou à une dégénérescence. 
Névrite vestibulaire
Voir aussi : Système Vestibulaire
 
NORB
Symptômes
Névrite Optique RétroBulbaire : inflammation accompagnée d’une démyélinisation, souvent unilatérale, des nerfs optiques (nerfs crâniens II) desservant la rétine de l’œil. Elle constitue l’un des symptômes les plus fréquents de la sclérose en plaques (SEP).
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Nulliparenullipare [nylipaʁ] masculin et féminin identiques (Reproduction) Qui n'a jamais accouché ou mis bas. 
Nystagmus
Symptômes
Le nystagmus est un mouvement d'oscillation involontaire et saccadé du globe oculaire causé par une perturbation de la coordination des muscles de l'œil. Cette perturbation peut être causée par une affection, des mouvements très rapides ou l'abus de certaines substances. Les oscillations peuvent se produire dans un plan vertical, horizontal, de torsion ou dans une combinaison de ceux-ci. L'œil se dirige lentement vers une direction, puis revient brutalement à sa position d'origine grâce à une saccade oculaire. La direction du nystagmus est définie comme étant celle du déplacement rapide (cependant, le trouble a d'abord tendance à engendrer le mouvement lent, avant que le mouvement rapide vers la position d'origine n'intervienne pour rétablir la situation).
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
 O
Oligodendrocyte
Anatomie
Cellules du système nerveux central, présentes dans la substance blanche et dans la substance grise, qui protègent les neurones et interviennent dans la fabrication de la myéline qui enrobe les axones et favorise la circulation de l'influx nerveux.
Voir aussi : Myéline, démyélinisation
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Ophtalmoplégie
Symptômes
Paralysie oculomotrice qui s’accompagne d’une douleur orbitaire, faciale et/ou crânienne. Une ophtalmoplégie double, signifie que l'ensemble des muscles du globe oculaire sont paralysés, ce qui survient rarement.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
 P
Paraparésie
symptôme
La paraparésie désigne une paralysie légère dans les mouvements des deux membres inférieurs.
Voir aussi : Parésie
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Parésie
Symptômes
Déficit moteur défini par une perte d'une partie de la motricité d'un ou de plusieurs muscles du corps (limitation de mouvement, diminution de la force musculaire), temporaire, ou permanente.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Paresthésie
Symptômes
Trouble de la sensibilité, désagréable et non douloureux, survenant hors de toute stimulation et donnant l'impression de palper du coton, de ressentir fourmillements, picotements, courant électrique, eau qui coule, engourdissement, froid, et pouvant s'accompagner d'une disparition plus ou moins importante de la sensibilité. Symptôme courant de la sclérose en plaques, il peut aussi provenir de problèmes de circulation sanguine, d'une complication du diabète ou d'une polynévrite.
Voir aussi : Dysesthésie, Hyperesthésie, Hypoesthésie
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
PEAPotentiels Evoqués Auditifs
Voir aussi : Potentiels évoqués
 
Per osLocution latine qui signifie "par la bouche". En langage médical, l'expression 'per os' sert à désigner le mode d'administration par voie buccale d'un médicament ou d'un aliment.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
PESPotentiels évoqués Sensitifs (ou somesthésiques)
Voir aussi : Potentiels évoqués
 
PETSCAN
Outil de diagnostic
Procédé d'imagerie médicale dite « Tomographie à émission de Positons » qui permet d'étudier l'activité d'un organe. Il s'agit d'injecter dans l'organisme comme traceur une toute petite quantité de substance radioactive, sans danger pour l'organisme, avant de prendre, une heure après, des images de l'organe étudié, grâce à une machine ressemblant à un scanner à rayons X, avec un large anneau.
Lien externe : Lien internet
 
PEVPotentiels évoqués Visuels
Voir aussi : Potentiels évoqués
 
Phénomène d'Uhthoff
Symptômes
Du nom du neurologue allemand qui le décrivit en 1890, ce phénomène désigne l'effet provoqué par l'augmentation de la température corporelle due à l'exposition au soleil, des bains chauds ou des efforts physiques...), correspondant à la réapparition ou à l'exacerbation transitoire (quelques heures au plus) de symptômes de la sclérose en plaques et qui se distingue d’une poussée.
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
Plaque
symptôme
en cours.Afficher
Pollakiurie
Symptômes
Désigne un fréquence trop élevée des mictions sans que cela corresponde à une augmentation du volume total des urines sur 24h. Diurne : plus de 7 mictions par jour Nocturne : plus d'une fois par nuit. Les causes possibles sont nombreuses, comme des inflammations (l'urétrite, la cystite ou la prostatite) ou une hypertrophie de la prostate, voire à une affection neurologique comme la sclérose en plaques.
Lien externe : Lien Internet
 
Ponction lombaire
Examens
Il s'agit d'un acte médical qui consiste à introduire une aiguille dans le bas du dos au niveau de la colonne vertébrale pour extraire du liquide cépahalo-rachidien pour analyses. Cet examen permet d'éliminer d'éventuelles maladies infectieuses et de confirmer un diagnostic de sclérose en plaques (SEP).
Voir aussi : Liquide céphalo-rachidien
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
Potentiels évoqués
Examens
Les potentiels évoqués représentent la réponse électrique du cerveau à une stimulation externe : visuelle (PEV), auditive (PEA), sensitive ou somesthésique (PES). L’objectif de cet examen est donc d’apprécier comment se fait la conduction de l’influx nerveux le long de certaines voies nerveuses depuis la périphérie jusqu’au cerveau. On peut ainsi mettre en évidence des anomalies non détectables par l’examen clinique. Ces anomalies ne sont toutefois pas spécifiques d’une cause précise et doivent être interprétées en fonction du contexte.
Lien externe : Lien internet
 
Poussée
Symptômes
La sclérose en plaques se révèle par une poussée dans environ 85 % des cas. Une poussée est résultat d'une inflammation dans le Système Nerveux Central et se définit par un ou plusieurs signes neurologiques qui apparaît ou réapparaît pendant plus de 24 heures, en l'absence de fièvre ou de problème infectieux (rhume, grippe, infection urinaire…).
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Prévalence
Statistique
Outil de mesure statistique sur le nombre de personnes touchées par une maladie. Pour la sclérose en plaques, plus on s'éloigne de l'équateur, moins il y a de soleil, plus le nombre de cas est important.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Proprioception
Anatomie
(lat. proprius : personnel, et (per)ception - via angl. proprioceptive, 1935 ; SYN Kinesthésie : grec kinesis : mouvement, et aisthesis : sensibilité) Perception, connaissance que le corps a de lui-même, de sa position et de ses mouvements dans l’espace. Elle fonctionne grâce à de nombreux récepteurs musculaires et ligamentaires qui transmettent au système nerveux central les informations nécessaires à l'ajustement des contractions musculaires pour les mouvements et le maintien des postures et de l'équilibre.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
 R
Rebif
Traitements
Rebif est un médicament utilisé dans le traitement de la sclérose en plaques. Il se présente sous forme de solution injectable et s'administre par voie sous-cutanée.système nerveux central
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
rebismart
Traitement
RebiSmart(TM) est destiné à être utilisé avec les cartouches multidoses de Rebif(R), contenant chacune les doses nécessaires à une semaine de traitement. De façon interactive, des instructions apparaissant sur l'écran et divers signaux guident les patients au cours de la procédure d'injection. La personnalisation des paramètres apporte aux patients une plus grande flexibilité en termes de durée et de profondeur de l'injection, ce qui permet d'améliorer leur confort et de minimiser leur douleur.
Lien externe : rechercher sur le forum
Afficher
Récurrente
Diagnotic

Voir aussi : Rémittente
 
Réflexe cutané plantaire
Voir aussi : Signe de Babinski
 
Réflexe de Babinski
Voir aussi : Signe de Babinski
 
Rémissionpériode de latence pendant laquelle la maladie ne se manifeste pas et ne s’aggrave pas.
Voir aussi : Poussée
 
Rémittente
Diagnotic
Dite aussi récurrente-rémittente (SEP-RR), c'est la forme la plus fréquente de sclérose en plaques qui correspond à environ 85% des cas. Les symptômes surviennent par poussées, ils persistent quelque temps (variable) puis diminuent ou disparaissent (rémission). 
RQTH
Démarches administratives
La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est une décision administrative qui accorde aux personnes en situation de handicap une qualité leur permettant de bénéficier d’aides spécifiques.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
 S
SCI
Voir aussi : Syndrome cliniquement isolé
 
SEPSclérose en plaques, maladie neurologique qui se caractérise par des réactions d'inflammation au niveau du système nerveux central constitué du cerveau et de la moelle épinière. 
SEP-RR
Diagnotic

Voir aussi : Rémittente
 
SGOT
Voir aussi : Transaminases
 
SGPT
Voir aussi : Transaminases
 
Signe d'Uhthoff
Voir aussi : Phénomène d'Uhthoff
 
Signe de Babinski
Symptômes
Ce examen du 'réflexe cutané plantaire', essentiel dans le cadre de la sclérose en plaques, permet de détecter une éventuelle lésion du systeme nerveux central en stimulant la plante du pied à l'aide d'un objet comme une pointe de stylo en allant du talon vers les orteils. Sans aucune lésion neurologique, la réaction sera un fléchissement des orteils, le pouce se dirigeant vers la plante du pied et la voûte plantaire se creusant (signe négatif). Si positif, le patient peut soit tendre les orteils soit, étendre lentement (de façon dite majestueuse) le gros orteil.
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
Signe de Lhermitte
Symptômes
Le Signe de Lhermitte est une sensation de décharge électrique parcourant le rachis et les jambes lors de la flexion de la colonne cervicale. C'est le reflet d'une atteinte centrale des voies proprioceptives. De ce fait, ce signe est fréquemment observé dans la sclérose en plaques et parfois au cours de certaines compressions médullaires et myélopathies cervicales. Ce signe est en rapport avec une atteinte des cordons postérieurs de la moelle au niveau cervical. Il peut donc s'intégrer dans le Syndrome
Voir aussi : Proprioception
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
SJSR
Voir aussi : Syndrome des jambes sans repos
 
SNC
Voir aussi : Système nerveux central
 
Solumedrol
Voir aussi : Corticoïdes
 
Somesthésie
Anatomie
Du grec « sôma » (corps) et « aïsthêsis » (sensation). La somesthésie regroupe les mécanismes nerveux qui captent les sensations du corps (pression, chaleur, froid, douleur, température, etc.) et désigne leur perception, qu'elles soient internes externes.
Lien externe : Lien internet
 
Spasticité
Symptômes
phénomène musculaire qui définit une tendance d'un muscle à se contracter. Elle est d'origine neuro-musculaire, due à un problème nerveux touchant les neurones moteurs des muscles à commande volontaire, ou à un problème au niveau du passage d'information entre le nerf et le muscle. On la rencontre notamment dans certaines pathologies comme dans les formes évoluées de la sclérose en plaques ou dans le cadre de séquelles d'accident vasculaire cérébral. C'est l'un des 3 symptômes du syndrome pyramidal.
Voir aussi : Syndrome pyramidal
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Steppage
Symptômes
(dit aussi pied tombant) C'est une paralysie d'origine nerveuse des muscles releveurs du pied et des orteils, qui engendre une démarche particulière, les malades présentant une paralysie des muscles extenseurs des orteils (permettant de relever le pied), et d'autres muscles comme le jambier antérieur. Cette paralysie peut provenir d'une lésion du nerf sciatique ou d'une affection neurologique comme la sclérose en plaques.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Stylo injecteur
Traitement
Les stylos injecteurs sont des seringues sophistiqués conçues pour des injections multiples de médicaments. Ils sont principalement destinés à faciliter auto- administration des médicaments par voie sous-cutanée. Les stylos-injecteurs ont, le plus souvent, l'apparence d'un crayon feutre. Bien qu'il existe plusieurs marques et différent modèles de stylos-injecteurs, on peut les repartir en deux catégories : les stylos-injecteurs réutilisables et les stylos-injecteurs jetables. Qu'elles servent sur des stylos injecteurs à usage unique ou sur des stylos injecteurs réutilisables, les aiguilles, elles, sont à usage unique et sont vendues séparément.
Lien externe : Santé Doc
Afficher
Substance blanche
Anatomie
Tissu cérébral constitué principalement par les axones, longs filaments qui assurent la conduction de l'influx nerveux et relient les neurones situés dans la substance grise, et la myéline qui enrobe et protège les axones. Les poussées dues à la sclérose en plaques attaquent cette myéline et gênent ainsi la circulation de l'influx nerveux au passage des lésions et des inflammations.
Voir aussi : Axone, Cortex cérébral, Myéline, Démyélinisation
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Substance grise
Voir aussi : Cortex cérébral
 
SyndromeEnsemble de symptômes caractéristiques d’une pathologie.
Lien externe : Lien Internet
 
Syndrome cliniquement isolé
Diagnostic
Il peut arriver qu'après une seule poussée seulement, qui présente un tableau clinique et des lésions évocateurs d'une sclérose en plaques, sans lésions correspondant à une autre pathologie, on pose un diagnostic SEP. 15% à 20% des SCI ne deviendront pas des SEP 'cliniquement définies' car il n'y aura pas d'autre poussée. Les traitements de fond sont pris en charge par la sécurité sociale pour les SCI qui comportent certains critères radiologiques
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Syndrome des jambes sans repos
Symptômes
Trouble du système nerveux, nommé aussi 'Maladie de Willis-Ekbom', provoquant un besoin impérieux de bouger les membres inférieurs. Aussi nommée "syndrome d’impatiences musculaires de l’éveil" ou simplement "impatiences",il peut parfois provoquer des douleurs. Il se manifeste surtout le soir et la nuit. Il est souvent plus marqué pour une des deux jambes ; dans 20% des cas, il touche aussi les bras. Dans 80% des cas, il peut provoquer des secousses musculaires involontaires pendant le sommeil.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Syndrome pyramidal
Symptomes
Le syndrome pyramidal est l'ensemble des symptômes et signes cliniques dus à une atteinte de la partie centrale de la voie pyramidale (support de la motricité volontaire). Ce syndrome présente généralement une faiblesse motrice pouvant gêner les activités courantes telles que la marche, une claudication motrice intermittente, des sensations de raideur, parfois des troubles de la phonation et de la déglutition, plus rarement des mictions impérieuses.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
Système nerveux central
Anatomie
La sclérose en plaques peut toucher toute partie du SNC. Il est composé de 2 parties : l'encéphale, qui comprend le cerveau, le tronc cérébral et le cervelet situés dans la boite crânienne ; et la moelle épinière située dans le canal rachidien.
Lien externe : Rechercher sur le forum
Afficher
Système vestibulaire
Anatomie
Organe sensoriel complexe situé dans l’oreille interne qui reçoit, traite et transmet au cerveau les informations relatives au mouvement, permettant ainsi, en conjonction avec les informations provenant de la vision, centrale et périphérique, et de la proprioception, qui renseigne sur la position des différentes parties du corps, de se repérer dans l’espace, rester en équilibre, stabiliser les yeux, contrôler le sommeil en favorisant l’endormissement, etc. La sclérose en plaques peut provoquer une inflammation du système vestibulaire, appelée névrite vestibulaire, responsable de dysfonctionnements des fonctions vestibulaires comme des vertiges ou des nausées.
Voir aussi : Proprioception
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
 T
Transaminases
examen
Enzymes ayant une activité métabolique à l'intérieur des cellules. Elles sont présentes dans plusieurs tissus reflétant ainsi l'activité du foie et du cœur. Il en existe deux types : les SGPT (ou ALAT) et les SGOT (ou ASAT). Leur augmentation témoigne d'une lésion cellulaire dans le foie, le cœur, les muscles ou les reins. Les normes peuvent varier, notamment selon l'âge et le sexe. Certains traitements de fond pour la sclérose en plaques pouvant avoir un effet sur le foie, des analyses de sang régulières sont nécessaires, en particulier en début de traitement.
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
 U
Uhthoff
Voir aussi : Phénomène d'Uhthoff
 
Urodynamique
Voir aussi : Bilan urodynamique
 
Urologue
Spécialiste
L'urologie s'intéresse à l'appareil urinaire des deux sexes, à l'appareil génital masculin (prostate et organes génitaux externes) et traite les maladies qui s'y rapportent, telles que les calculs urinaires, les malformations, les tumeurs et l'incontinence.
Voir aussi : Bilan urodynamique, Incontinence
Lien externe : Rechercher sur le forum
 
 V
Vestibulaire
Voir aussi : Système vestibulaire
 
Virus JCCe virus semble fréquent dans la population générale, mais il reste présent à l'état latent dans l'encéphale. Il peut être réactivé à l'occasion d'une défaillance du système immunitaire et entraîner une LEMP. C'est pourquoi le recours à certains traitements immunosuppresseurs pour la sclérose en plaques nécessite de tester sa présence dans l'organisme.
Voir aussi : LEMP
Lien externe : Rechercher sur le forum
 


Bibliographie

Webographie

Illustrations